Actualités de la cacherouth 2016
http://www.kacher.fr/ActuK2016.htm
Mise à jour le

K.Acher s'est auto-promu premier journal européen de la cacherouth indépendant de tout rabbinat et producteur.
La rédaction de K.Acher est régulièrement contactée par des personnes bien intentionnées qui souhaitent nous confier des informations de façon discrète et anonyme (demande d'appel téléphonique, documents reçus par mail sans authentification de source). Nous ne buvons pas de cette eau là et ne tenons à ne publier que des informations publiées par des personnes compétentes et responsables, quitte à ne pas divulguer nos sources. Aucun de nos rédacteurs n'est impliqué dans le monde des affaires comestibles, ni versant entreprise, ni versant rabbinique. Notre rédaction est réceptive à toute remarque qui nous serait adressée par écrit. Afin d'éviter tout malentendu, nous ne recevons pas de message téléphoné. Nous ne nous vexerons pas si quelqu'un de (plus) compétent reprend nos enquêtes et nous fait part de ses constatations.
Ne cherchez pas ailleurs, vous êtes décidément sur le meilleur site francophone consacré à la Cacherouth.
Qui sommes nous?

 

 

 

Mots clés actualités de la cacherouth 2016.

K.Acherleaks !   Nos dossiers très spéciaux, une série de communiqués   de K.Acher
K.Acher
Mozarella de Lettonie
Parve et halavi. Artichauts
Chocolat, OU, Crousty Cash
Cacher Magazine Halav Israël
QR codes

Les tribulations d'une étiquette CIOP
Les salades du Badats Yerouchalaim ont leur logo
Chocolat au lait d'ânesse
Pringles au lait
Surveillant de cacherouth en Israël
Oasis Pêche-Abricot
IRK versus Gerentes
Biscottes IRK
Alerte Rav Cremisi
Observance?
Bénédictine
Rav Leonidas ?
Boissons chaudes en avion.
Saumon et rose
L214 s'emballe
Od Yossef Hai ?
Notes sur l'abattage rituel
Rav SuperK s'allie au Rav Yvoul Nokhri.
Fromages surveillés: mise à jour.
De la gélatine cachère?

Liste du Consistoire 5777
Coca et ADN
Vidéo abattage agneau
BDP: produits certifiés, produits autorisés
Des vacances cachères, Alloun
Vin cacher
Volvic, jus de raisin
Paille d'or, Alloun
Pizza transgenre
Glaces et sorbets
Laimouna
Yofino, Rav Cremisi

Rav Moché Feinstein et le lait surveillé
Abattage rituel
Beth Yossef et consommateurs
Bagats et monoploe du Grand Rabbinat
Rav Yrmiahou Kohen, lait chamour
Tomme, Pessah, Hatam Sofer
Matsah, les gateaux de Pessa'h et tout ce qui va avec.
Fausse boucherie cachère
Bonbons, caramels, gélatine, cochenille, hamets... Alloun
Allergies et mentions de lait
Nescafé, Nespresso
Enquête laits
rabbinat Israélien, Pessa'h
Pom dextrose klp
Steack et hamburgers, Rav Pewzner
Préparatifs de Pessa'h, Rav Zerbib
Médicaments à Pessa'h
Rav Ralbag, fromage depuis la fabrication
Le OU travaille pour vous
Pessah au Beth Din de Paris
Kliks au lait non surveillé
Matstot sans gluten
Communiqué Rav Pewzner, Makabi
liste et index des conférences de cacherouth de ces dernières années
Four de Chabbath
Chemita et circoncision
Ks Strasbourg
RavRalbag, importation en Israël
Chabbat et défis technologiques

Thé Lipton, hoax, ver.
Rav Waye, hotels
Kedassia bénédictions
Mauron, Moyal, R Schlesinger, fromages
Cachérisation de fours
Ben et Jerry sans lait
Koumkoum
A vos tamis, prêts? Partez!
Four de Chabbath
Aicha
Michel et Augustin
Comment se planter dans le cacher?
Bilan 2015
Ne restez pas à côté de la plaque
Où l'on reparle des fromages de Pologne
Cacher ou mehadrin?
La bonne vache, c'est le consommateur
Quenelles
Scout un jour ... Lis
te Rav Wolff

Mots clés actualités de la cacherouth 2015.

Où l'on reparle des fromages de Pologne
Cacherouth du pain industriel
Conférence de Rav Wolff
Non respect des règles rabbiniques
Force très majeure
Rav Ovadia Yossef et la chemitah
Examiner les légumes
Cacher, ou mehadrin?
Halva halavit?
Mais que fait le Rabbinat? Mentions trompeuses
Le coup du 13ème mois
Comité pour les media
Labels, logos, certificats QR
Encore une tranche de phosphates?
Kosher stats
Travaux pratiques, certificat de cacherouth
La bonne vache
Le OK et vous
Vin vu
Toute la lumière sur vos bougies
Confétrence Rav Gugenheim
Un magazine de cacherouth complet?
Listes de cacherouth

Conférence Rav Gugenheim
Boudier
Lait de chamelle USA
Traiteurs, oeufs, bichoul Israël
BDP 5776
Skolnik, Zouaghi, Rabbinat de Marseille
Salades cacheres?
Vacances cacheres
Ne vous Zan faites pas
certificat de cacherouth QR
Nespresso 2015
Café Donatello
Rav Wolff sur la cacherouth
Haagen Dasz
Communiqué du Ihoud HaRabbanim
Des aléas du travail en équipe.
Croissants au beurre, BDP, Kedassia
Du rififi à l'abattoir.

Choux fleurs, kitnyot et MKS
Suivez le surveillant: quenelles
Des céréales sous surveillance, Kellog's
Communiqué de Rav Wolff. Conserves, surgelés légumes
Chavouoth, plats lactés
Shushi et soucis, BDP
Chemitah, ciboulette
Tufinit, Lait parve, Agoudat Israël
Foie frais et congelé
Cacherouth et éthique
Additif à la liste des additifs Rav Frankforter
Galette St Michel, lait oui ou non surveillé, Rav Ralbag, Rav Teboul
Miel, Rav Wozner, miellats.
Rabbi Manis Friedman, un dibbouk et halav Israël
Kiddouch à Kfar Habad?
Kiri de Pâque Nahalat Itshak, Barguil
Exercices de vacances: pommes frites belges MKS
Glaces et sorbets
Les bugs de Pessa'h
Vivre  avec son temps: Reisman's
Et votre Maror?
Chehitat houts? communiqués du Beth Din de Marseille.
Listes and Co
soja bio cacher pour Pessa'h
Légumes surgelés

Quinoa à Pessa'h?
Nihil novi
Grand Rabbinat israélien pour Pessa'h : maïs, nourriture pour animaux.
Hangar1
Retour sur le passé.  Senoble et Nahalat Itshak
MKS: on prend les, mêmes et on recommence
Miel de Pessa'h
Matsah sans gluten
Pourim, dernière ligne droite?
Qui vole un bœuf: fraude viande
Matsot: c'est parti!
Poulet cacher, de l'élevage jusqu’à l'emballage
Pim's Réchauffé
Conférence de Rav Wolff
Quenelles à la viande?

ActuK


Bilan 2015

Actualités de la cacherouth 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007  - 2008 - - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 -- 2014  -- 2015 -- 2016 --

Un dossier préparé par
K. Acher

 

Actualités de la cacherouth 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007  - 2008 - - 2009 - 2010 - 2011 -- 2012 -- 2013 -- 2014 -- 2015 -- 2016 --

Pour agrandir les images, cliquez dessus

K.Acherleaks !   Nos dossiers très spéciaux, une série de communiqués   de K.Acher
K.Acherleaks !
14 Juin 2010. Communiqué de K.Acher concernant les fromages de la Société Vino Bueno International.
Faut il en faire tout un fromage?       ------    In english: Smells “cheesy”  Et son happy end: document communiqué par le tribunal
(23 Août 2010) Ils ont choisi d'en faire un fromage.
Le Rabbin Moshé Lévy est il soluble dans le café? Nous avons mis en ligne le 29 juin 2010 ces quelques mots: Après le fromage, un petit café? Nous sommes en mesure de vous livrer la suite du feuilleton . Quelques courriers de lecteurs sur le sujet
K.Acherleaks! Communiqué concernant les produits Senoble 2011 --  Les aventures de Mamie Nova au pays des rabbins ; La déconfiture: Eva sur les traces de Nova.  Démenti du Rav Bamberger et démenti du Rav Its'hak Belinow -- Notre cadeau de Hannukah  -- Pour en finir avec la chienlit: Lorsqu'un producteur s'invente un Rabbin
Positivons: Ce que nous croyons savoir sur les surveillances de produits lactés 2017.


Avis
Messieurs les Rabbins , Messieurs les producteurs, si vous ne voulez pas figurer dans ce cadre, veillez à nous faire des produits cachers sans embrouilles.
Merci!

Ne vous faites pas pigeonner par vous même.

 

Mozzarella de Lettonie

C'est un article prêt depuis septembre 2016, mais nous attendions l'apparition du produit sur les étals. Nous ne l'avons toujours pas vu, mais préférons vous le servir tiède maintenant, plutôt que réchauffé en 2017.

Poursuivant nos visites de documents tenant à la cacherouth des laits et fromages européens présents sur le marché français, petite incursion en Lettonie, à Smiltene, avec le Ihoud HaRabbanim Mehadrin (IRK) pour une fabrication de Mozzarella.
Pour compléter votre vision du IRK, vous lirez encore http://www.kacher.fr/IRK_Pessah5776.pdf et http://www.hassidout.org/sj/component/content/article/240-international/49183-badatz-ihoud-harabanim--le-lait-lait-et-la-fabrication-du-fromage-mozzarella.

Lire l'article: http://www.kacher.fr/IRK_Smiltene201609.htm


CERTAINS PRINGLES SONT AU LAIT.

Des gérants et vendeurs de magasins sympathiques. D'autres, tu peux leur redire chaque mois pour qu'ils avertissent leur clientèle. Sans succès.

Les Pringles made in Europe ne sont pas cachères.
Les Pringles des USA peuvent arriver avec une certification cachère du OU. Mais certaines spécialités contiennent du lait et portent le OU-D.
Votre distributeur de produits cacher ne le sait pas forcément, et dans tous les cas le signale rarement.
Demandez lui de le signaler sur ses pannonceaux!


Ils l'ont fait.


Parve et halavi.
C'estr le triste sort de ces artichauts congelés.
A croire que le surveillant s'est endormi devant la chaîne.
Mais qu'il se rassure: il n'est pas le seul. Sauf que la confiture de lait a toutes les raisons du monde d'être halavi.


Le respect de l'étiquette se perd... Mis à jour 15 décembre 2016

Suite à une demande de renseignements, le Rav Gad Buchbinder du OU ,New York, nous fait savoir que la Société Crousty Cash commercialise des pots de pépites de chocolat portant un symbole de cacherouth du OU, sans permission.
La Société Crousty Cash s'est engagée à retirer le logo OU de ces produits.
Le OU demande de signaler tout nouveau conditionnement qui porterait le OU.
(Ces chocolats proviendraient d'une production cachère du OU, mais leur reconditionnement en pots de 2et 6 kg par Crousty Cash hors de toute surveillance rabbinique ne permet pas d'en affirmer la provenance.
La Société Crousty Cash a déja commis un reconditionnement non contrôlé de chocolats de la Eda Haredit en 2015)

Le Rabbinat Loubavitch de France, qui a mené ses propres investigations sur le sujet nous a fait parvenir le communiqué suivant, destiné aux établissements sous son contrôle.

COMMUNIQUÉ
Le Rabbinat Loubavitch tiens à vous informer qu'à compter de ce jour le chocolat distribue par la société CROUSTY CASH, Représenté par Mr H. Douieb est strictement interdit.
Cela concerne
-Les bâtonnets de chocolat Hatam Sopher
-les pépites chocolat
-les pastilles chocolat
-Les pistoles chocolat
Ainsi que toutes les autres déclinaisons vendues par cette société.

En effet sur l'étiquette du seau figure le label Kacher du certificateur américain OU
Il est purement et simplement falsifié.

Il est donc important de sortir immédiatement tous ces chocolats de vos établissements et cela dès à présent.


Cacher Magazine N° 111 consacré à 'halav Israël

A boire et à manger dans l'article du Cacher Magazine N° 111 consacré à 'halav Israël.
Surtout lorque nous savons qu'un des ardents défenseurs de 'halav Israël ne surveille pas le travail de ses surveillants, et parle donc dans le vide. Pages 1  2  3  4
Voire nos articles iconoclastes:
http://www.kacher.fr/ActuK2016.htm#observance201611  et   http://www.kacher.fr/Ce_que_nous_croyons_savoir201609.htm


Etiquettes, logo, hologrammes, QR code. Mis à jour le14 décembre 2016.


Nous avons déjà dit en Novembre 2015 ce que nous pensons de l'usage du QR code dans la garantie de cacherouth.
Exemple pratique, à gauche, en provenance de Londres, où Kedassia appose un code QR sur les cartons livrés aux détaillants. Voici la page web où l'on peut alors contrôler la conformité du produit mis en vente.

Autre exemple, à droite, du Colin d'Alaska congelé, Surveillance OU et Volover Rouv, dont le scan (nous vous laissons ce plaisir de l'essayer) confirme le code du produit. Ce dernier exemple semble moins convaincant.


Les salades du Badats Yerouchalaim ont leur logo


Les salades cultivées sous la surveillance du Badats de la Eda Haredit de Yerouchalaïm dans des conditions "hors parasites" nécessitent toutefois lavage à l'eau savonneuse et un rinçage sous le jet d'eau au feuille par feuille.
C'est ce que rappelle le nouveau logo du Badats qui accompagne ces salades dites "Gouch Katif".

http://www.kashrut.com/News/?alert=W496


Le Quartier des ânes

Ils l'ont fait: du chocolat suisse au lait d'ânesse.

http://www.dairyreporter.com/Manufacturers/Swiss-companies-create-first-donkey-milk-chocolate-bar


Veiller à l'étiquette!

Proposés dans une surface cachère de l'ouest parisien, des sachets de boulettes imprimés sur le plastique "cacher", sans mention d'origine ni de surveillance rabbinique.
C'est une viande bovine, abattue en France le 25/07/2016.
Le commerçant, qui aurait retiré la marchandise dès le signalement n'aurait pas souhaité détailler la provenance, et s'est contenté de dire que le carton portait une étiquette de cacherouth.
En l'absence de traçabilité de cacherouth, le public est avisé de se renseigner auprès du rabbinat.
Toute personne qui aurait en sa possession cette marchandise ou la verrait en magasin est prié de la photographier d'abord (notamment nom du distributeur) avant de se retourner contre le vendeur.
Que ce soit toute la marchandise, ou seulement ce seul carton dont le contenu n'est pas étiquetté, il est important de faire remonter l'observation au distributeur et surtout au Rabbinat.
Merci de votre vigilance.

Ce produit a été retrouvé dans deux autres magasins, ce qui exclue un "oubli" d'étiquettes. Nous nous efforçons de localiser le distributeur.
Dimanche 4 Décembre: Le secrétariat du Rav Rottemberg nous a confirmé la cacherouth de ce produit, qui a été étiqueté avec des étiquettes de mauvaise qualité qui se sont sauvées....
Un communiqué a été diffusé.

 

(Piqure de) Rappel: Pringles au lait.

Les Pringles made in Europe ne sont pas cachères.
Les Pringles des USA peuvent arriver avec une certification cachère du OU. Mais certaines spécialités contiennent du lait et portent le OU-D.
Votre distributeur de produits cacher ne le sait pas forcément, et dans tous les cas le signale rarement.
Demandez lui de le signaler sur ses panonceaux!

 

Un bon job: surveillant de cacherouth en Israël

https://www.youtube.com/watch?v=Jfpylmeydgs&sns=fb
Un reportage édifiant sur les pratiques de certains surveillants de cacherouth et donc de certains rabbinats en Israël.
Un bon job assurément, mais peut être faut il faire partie de la famille ou d'un cercle d'initiés pour en bénéficier....
Autres pratiques: http://www.kacher.fr/sipk19.htm

Oasis hors des pistes

Nous ne sommes pas des fans des listes de cacherouth, tant nous apprécions les produits surveillés, vraiment surveillés. Mais nous sommes encore moins fans du hors piste, qui consiste à improviser des analyses sommaires des ingrédients, souvent dans l'urgence au rayon du magasin, parfois même une fois rentrés à la maison. Votre produit n'est pas sur une des listes en vogue, ni approuvé par les multiples conseillers autopromus sur les réseaux sociaux? Ou encore trop récent pour pouvoir figurer sur une liste mise à jour une fois par an? Méfiance.
Ainsi, cet Oasis Pêche-Abricot tout frais sorti de l'imagination des chimistes renferme un colorant non approuvé par le Beth Din de Paris, et de l'huile de palme qui ne peut être permise que dans certaines conditions rarement rencontrées spontanément dans l'agro alimentaire.

IRK versus Gerentes

Le Rabbinat IRK nous a fait part de la fin de son activité dans les laiteries Gerentes, du fait de la direction, qui ne souhaite pas s'adapter au haut standard de cacherouth exigé.

Biscottes avec la bonne bénédiction

Le Rav Yaacov Haviv du IRK nous a confirmé que la bénédiction sur ces biscottes Fette Biscottate, produites par CPK est Hamotsi.

 

Nous n'avons pas autorité pour donner des réponses halakhiques, mais suite aux questions posées par cet avis, le Rav Haviv nous afait parvenir la note suivante:

Pour les biscottes il y a des avis partagés.
Selon certain avis, si l'on fait des biscottes avec du pain, la bénédiction sera Hamotsi.
Par contre, si l'on fait cuire la pâte pour en faire des biscottes sans passer par l'étape "Pain" la bénédiction sera Mézonot.
Pour cela il faut vérifier que les biscottes faites en usine leur processus de fabrication n'est pas du pain passé au four car la Brakha sera Hamotsi.
Pour notre fabrication
1ère étape c'est du pain passé au four
2ème étape refroidissement du pain il passe dans une salle de refroidissement
3ème étape tranchage du pain en biscotte.
Donc il a le Din de pain, et sa brakha est Hamotsi (Voir Choulhan Arouh Orah Haim Chapitre 168)
De même de manière générale:
Si l'on consomme 230 grammes ( bien sur le poids varie selon la densité de chaque aliment) de Mézonot, il faut faire Nétilat Yadaïm avec bénédiction, faire Hamotsi et Birkat Hamazone.
De même pour pouvoir faire mezonot sur un pain il a 3 avis partagés:
Pour l'Admour Hazaken (Habad) pour faire Mézonot sur du pain la pâte doit être destinée à être mangée pour le plaisir et non pour y fixer un repas et également pétrie avec une quantité de farine minoritaire par rapport aux autres ingrédients comme de la margarine ou œufs ou miel.
Cela est l'avis de l'Admour Hazaken pour le reste:
Pour les Achkenazim la pâte doit être pétrie avec des oeufs ou des jus de fruits ou du miel et la quantité d’eau doit être minoritaire par rapport aux autres liquides alors la brakha est Mézonot.
Pour les Sefaradim la pâte doit être pétrie avec des oeufs ou des jus de fruits du du miel et cette pâte a le goût de ses ingrédients alors la brakha est Mézonot.
Pour la fabrication de nos biscottes la quantité d'eau est supérieur a la quantité de margarine et de sucre donc sa brakha est Hamotsi


Communiqué du Rav Cremisi . 21 Novembre 2016

Le Rav Cremisi met en garde contre une contrefaçon, essentiellement vendue dans les pays de l'Est de poulets portant son hologramme.

4 Décembre: Le Rav nous a fait savoir que l'enquête est en cours, et qu'il comuniquera dès que ce sera abouti.

17 Décembre: On appréciera surtout le courage de Rav Cremisi qui a porté cette fraude à la connaissance du public, sans craindre les retombées que cela peut avoit sur l'ensemble de ses productions.
Reste une zone d'ombre, en tout cas pour nous:
Comment des petits malins ont réussi à se procurer les hologrammes qui ont été apposés sur les cartons et peut-être même sur les paquets de poulets?
Les hologrammes étant numérotés, on peut supposer que le Rav a mené son enquête et a trouvé l'origine de la fuite.

Observance?

Observance, Larousse:
· Action de pratiquer fidèlement une règle en matière de religion : Observance des préceptes du Coran.
· Littéraire. Action d'obéir à une habitude, de se conformer à un modèle, une coutume ; la règle de conduite elle-même, convention :

Les médecins rajoutent un sens: "suivi des consignes de traitement par le malade", en bref adhésion à l'ordonnance médicale.

En matière de cacherouth, au delà du sens classique de suivi par le consommateur des prescriptions du code alimentaire juif, nous sommes préoccupés par un énième sens: le suivi par les surveillants et fabricants des prescriptions du Rabbin qui garantit le produit.
Nous ne parlons pas de ce monsieur qui rejette le sujet sur son importateur à chaque fois qu'une question et soulevée sur ses produits, mais allons projeter quelques cas pratiques sur ce type d'observance.

1 Un grand Rabbinat européen qui a donné des consignes strictes dans un cahier des charges que nous avons pu consulter, pour une fabrication de fromages. Du terrain, on nous a fait remonter que ces consignes ne sont pas suivies, car le patron "sait tout" et estime que telles et telles précautions sont inutiles. Qui contesterait que même sans sa surveillance c'est bien du lait de vache qui coule dans les tuyaux. Cacher, c'est sûr, mais dans le standing "mehadrin" que le Rabbinat entend assurer aux consommateurs.
Le Rabbinat s'est peu soucié de l'observance de ses prescriptions!

2 En 2013 est signalé un accident allergique impliquant des biscuits parve sous la surveillance du Beth Din de Manchester. http://www.kacher.fr/ActuK2013.htm#btb20130828
L'incident n'a pas fait l'objet d'un communiqué du Beth Din, mais il semble que la société commercialisant le produit ait fait une production avec ou sans l'accord du Rabbinat et que les prescriptions de cacherouth idoines n'aient pas été respectées. Bien sûr on vous dira que c'est une erreur dans le circuit informatique, mais ...

3 Un Rabbin donne des consignes concernant les produits utilisables dans un établissement sous sa surveillance, et le patron nous affirme que le surveillant lui a dit exactement le contraire. Et la pizzeria tourne joyeusement comme ça pendant plusieurs mois.

Les exemples connus sont légion, pour ne pas parler des incidents étouffés ou cachés du public.
Un Rabbinat israélien qui fait des fromages en Europe de l'Est et en confie la coupe, le râpage et le conditionnement au revendeur dont il ne contrôle pas le surveillant, un Rabbin persuadé de faire des fromages au lait surveillé, mais qui ne sait pas qui surveille le lait parce qu'il fait une confiance aveugle à un commercial qui n'en fait qu'à sa tête, (et nous en avons un second dans la même embrouille....), le Rabbin Its'hak Belinow de Milan qui autorise une fabrication limitée et se retrouve devant une épicerie complète à son nom http://www.kacher.fr/KL_rybambel.pdf


En bref, il ne suffit pas d'émettre des recommandations, de faire de fabuleuses déclarations de principe, il importe que nos Rabbins surveillent leurs surveillants s'ils veulent rester (ou redevenir) crédibles.

Lavage intérieur des citernes, bennes et frigos?

Lavage intérieur des citernes, bennes et frigos?
Mais que fait cette rubrique aux chapitres cacherouth?
Les matières premières destinées aux fabrications cachères doivent parfois être livrées en camion citerne. Or si la tanker du bateau, ou la citerne du camion ont contenu des matières non cachères, les rabbins exigeront un nettoyage selon certaines normes. Ainsi, la Société Solavi affiche parmi ses certifications de sécurité alimentaire une certification de lavage à vocation de préparation au ransport de produits cachers, sous la surveillance du Beth Din de Strasbourg: http://www.solavi.fr/norme-lavage-camion/
Vous comprenez pourquoi le cacher peut coûter plus cher?

Bénédictine

Malgré son absence prolongée des listes du Consistoire, la Bénédictine DOM (et celle là seulement) est considérée comme cachère par le Rav Landau de Bné Brak.
Avec une étude sur le sujet: http://chabad.info/special/%d7%90%d7%97%d7%aa-%d7%95%d7%9c%d7%aa%d7%9e%d7%99%d7%93-%d7%9e%d7%94-%d7%94%d7%a1%d7%99%d7%a4%d7%95%d7%a8-%d7%a9%d7%9c-%d7%9b%d7%a9%d7%a8%d7%95%d7%aa-%d7%94%d7%91%d7%a0%d7%93%d7%99%d7%a7%d7%98%d7%99/

Rav Leonidas ?

Ben voilà.
Fort de sa présence sur la liste des produits autorisés par le Consistoire de Paris (http://www.consistoire.org/pdf/Produits_selectionnes_5777b.pdf) , le chocolatier Leonidas applique lui même des certificats de cacherouth sur ces (ses?) produits.
Le caractère lacté de ces crottes n'est pas non plus mentionné.
Nous ne savons pas qui garantit que la pochette surprise ne contient que des spécialités agréées par le BDP.

Boissons chaudes en avion.

Selon des sources bien informées, mais que nous n'avons pas pu vérifier, il serait fréquent que le personnel de bord des avions fasse réchauffer sa nourriture enfermée dans un sac en plastique immergé dans les pots qui servent à servir eau chaude, café ou thé aux voyageurs.
Cela signifierait des soucis de cacherouth sur vos boissons chaudes.
Le Rav Michaël Abichid, et nombre de lecteurs font remarquer que vu le nombre de vols, ce genre de pratique est négligeable et qu'il n'y a pas lieu d'en tirer des conclusions hâtives.

Il est admis que seuls les poissons cachers (ceux qui ont des écailles) ont une chair rose.
C'est pourquoi le saumon ( ou encore la ruite et certaines carpes) fait exception à la règle de n'acheter du poisson que s'il a encore sa peau, et donc ses écailles.
Elévés en fermes aquatiques, les poisssons peuvent recevoir des aliments contenant des vitamines qui vont "rosir" leur chair, car leur alimentation en élevage ne comporte pas les aliments nécessaires (plancton, algue, crevettes, crabes) qui leur confèrent leur couleur rose.
Ces aliments, riches en carotène colorent la chair du saumon, mais ne colorent pas la chair des autres poissons. Chez l'homme, le carotène est stocké dans la peau ... et lui confère un bronzage bien connu.
Il n'y a actuellement aucun risque qu'un poisson non cacher puisse avoir une chair colorée artificiellement, et la couleur rose reste donc un signe de cacherouth pour les poissons.
Adapté de https://oukosher.org/blog/consumer-kosher/can-skinless-salmon-assumed-kosher/

L214 s'emballe. 23 Octobre 2016

L214 publie des images filmées lors de kapparot dans une enceinte privée. https://blog.l214.com/2016/10/21/video-kapparot-poulets-egorges-tradition-religieuse

Cette association qui milite pour le bien être des animaux est sous tendue par une idéologie végétarienne, sinon végan pure.
C'est son droit.
Comme il aurait le droit, sinon le devoir de censurer quelques dizaines de réactions de lecteur qui dans leur amour des animaux oublient qu'ils doivent aussi aimer les autres jusque dans leurs différences. https://www.facebook.com/l214.animaux/?hc_ref=NEWSFEED&fref=nf

Donc des images qui montrent une chehita de poulets (qui ne se débattent pas dans un tableau dramatique, ni avant , ni pendant la saignée). Pas une once d'hémoglobine, ce qui est un comble au vu des séquences de souffrance animale dont l'association s'est fait spécialité, entre deux images bucoliques de bonheur animal.

"Le poulet est ensuite mis dans un cône pour le laisser se vider de son sang". Ben non, il ne bouge plus, n'ouvre pas ses ailes comme pour s'échapper. Normal, il est mort sur le coup! Merci L214 de cette preuve de l'efficacité de la chehitah.
Nous sommes persuadés que L214 n'aurait pas manqué de présenter des séquences plus dramatiques s'il avait pu en filmer.
Songez: vous postez une caméra 3 heures de suite sur un lieu d'abattage, et si possible pendant plusieurs semaines, vous aurez bien quelques minutes insoutenables. Mais qui ne représentent pas la généralité des cas.

"Une fois vidés de leur sang, les poulets" –faut il dire la viande? La carcasse?- "sont jetés dans un sac en plastique". Précisez sac poubelle, pour bien frapper le chaland. Imaginez ces types qui tuent un poulet et le jettent à la poubelle....!

Les mots de présentation sont choisis pour choquer ou émouvoir le lecteur, qui s'arrêtera dans la plupart des cas aux grands titres de la présentation, avant de crier à la barbarie, la torture, non respect du droit des animaux.
La clique végan va se déchainer, lâcher un commentaire sur lequel on pourrait poser un papier toilette, sans chercher à comprendre ni même lire les autres commentaires ou les protestations d'autres lecteurs.
Vient ensuite la marche des opposants à l'abattage sans étourdissement, guères plus raisonnables dans leurs commentaires.
Puis quelques juifs (qui ne semblent pas très au courant de la vie juive) et qui se désolidarisent forcémment du rituel des kapparot.

Faut il répéter que le rituel des kapparot n'est pas un sacrifice, mais une cérémonie durant laquelle nous demandons à D.ieu que, dans le cas où nous étions destinés à être l’objet de cruels décrets, puissent ceux-ci être transférés sur ce poulet par le mérite de la mitsva de charité.
http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/995025/jewish/La-crmonie-des-Kapparot.htm

Voici quelques notes à partir des mots du reportage:
<< Aux poulets, on leur réserve une vie courte>> comme tous les poulets destinés à l'abattage.
<< une mort monstrueuse>> Affirmation gratuite et sans fondement. Ils ne sont pas enterrés vivants, écartelés vifs, suspendus vivants, etc….
<< À l’issue du rituel, les oiseaux ont la gorge tranchée>> cela fait 3500 ans que nous égorgeons les animaux, dans des conditions strictement encadrées par la Loi écrite et la tradition. Est-il nécessaire de rappeler dans quelles conditions l'abattage commun était pratiqué en France jusqu'au début du XXème siècle. Nous n'avons pas de leçon à apprendre de qui que ce soit en matière de respect de la souffrance animale.
<< Empilés dans des caisses, attrapés comme de vulgaires objets, égorgés et abandonnés à leur agonie>> agonie? Les documents présentés ne montrent pas d'image d'agonie. La mort est quasi instantanée dans la plupart des cas. Mais si vous filmez durant trois heures, vous aurez certainement quelques cas où le poulet se débat plus longtemps. Ca n'en fait pas une généralité.
<< Un rituel dénué de la moindre compassion pour ces animaux terrifiés>> faux pour la compassion, faux pour la notion d'animal terrifié. L214 qui n'est pas avare d'images dramatiques n'en a aucune à montrer à l'appui de cette assertion.
Mais si vous filmez durant trois heures, vous aurez certainement quelques cas où le poulet se débat plus longtemps. Ca n'en fait pas une généralité.
<< des êtres sensibles et doués d’émotions>> A part la chair de poule, je ne vois pas de preuve que les poulets soient des êtres sensibles et doués d’émotions plus que les huitres ou les chameaux du Jardin des Plantes.
<<des animaux qui ne voulaient pas mourir>> Sans blague: vous leur avez demandé? Ils savent ce que c'est la mort?

Pour les émotions des végétariens, ma Bible enseigne dans la Genèse , chapître 9, que les animaux m'ont été donnés pour que je les mange.
Et précise plus loin qu'il existe des modalités dans le choix des animaux à consommer et la façon de les abattre.

Pour ceux que l'abatttage d'animaux sans étourdissement préalable répugne, qu'ils se souviennent que jusqu'à ces dernières dizaines d'années leur blabla n'existait pas, et que les méthodes d'abattage étaient loin derrière les nôtres.
Les méthodes campagnardes pour tuer le lapin ou le cochon sont certainement encore en vigueur dans nos campagnes.
Qu'ils se souvienennt surtout que les méthodes d'étourdissement ne sont pas fiables, comme lemontre ... L214 dans plusieurs vidéos de ces dernières années.

Ils pourront encore lire quelques articles sur l'abattage rituel:
http://www.kacher.fr/abatt02.htm
http://www.kacher.fr/mdill1890-b.htm
http://www.kacher.fr/abatt03-kacmag.htm
http://www.kacher.fr/stunned01.htm
http://www.kacher.fr/abattBBrith.htm

 

20 Octobre 2016:

Cet article est une suite de notre note "Ils vont nous rendre chèvres!" de Juillet 2012, qui recense un certain nombre de manqueùments graves dans la gestion des importations de fromages dits "Halav Israël, sous la surveillance du Rabbib Moché Alloun" http://www.kacher.fr/chevre20120731.htm

La saga continue en été 2016, lorsque un ami nous fait parvenir de nouveaux clichés de fromage importés en Israël par AGL, vendus chez Bacher et portant label de Moché Alloun, "Halav Israël", et spécifiés "sans autorisation du Grand Rabbinat Israélien". Nous avons contacté Yéhouda Alloun pour vérifier l'authenticité de ces labels. Voici le résultat des courses:

Un beurre bien de chez nous, de Lescure, revendiqué par Yéhouda Alloun.

Un fromage hollandais "Basiron", revendiqué par Yéhouda Alloun. ce qui signifie qu'il irait surveiller fermes et usines en Hollande.

Une Vache qui rit espagnole, revendiqué par Yéhouda Alloun, ce qui implique la surveillance des fermes et des usines où sont concoctés les fromages qui serviront ensuite à confectionner le fromage fondu. Les vaches espagnoles en rient encore.

Moins chanceux, le yaourt grec labelisé Alloun n'a pas eu droit à une reconnaissance de paternité, même s'il est du même importateur,
Nous avons immédiatement demandé quelles mesures ils comptaient prendre pour faire cesser ce cirque entre AGL (Avi Krispel) et les frères Alloun, victimes plus ou moins consentantes de cette saga.
Et nous avons reçu réponse de Yehouda Alloun
"Je vois expliquer verbalement le vrai problème trop long à écrire
Cette après midi Bli Neder
Chabbat chouva"

Trois semaines sont passées...

La leçon enseignée par les deux frères est que tout achat en Israël, ne doit se faire que si le vendeur fournit le certificat de cacherouth de son produit.
Et K.Acher rajoute "si vous êtes en mesure de faire la différence entre un certification d'origine et un faux".

Qu'on se le dise!



Octobre 2016
A l'approche de Kippour, nous demandons pardon aux consommateurs de produits cachers pour le travail qui n'a pas été fait, pour les informations douteuses dont nous ne nous sommes pas fait l'écho, pour le manque de punch de nos campagnes d'information lié au fait qu'elles n'ont pas été suffisament relayées par les décideurs – que vous êtes.
Nous demandons pardon à ceux que nous aurions pu offenser en publiant des nouvelles insuffisament documentées, en rendant public des faits non vérifiés.
Mais c'est un reproche que personne ne peut nous faire.
Et nos projets pour 5777, "toujours mieux" dans notre optique, même si celà est ressenti comme "toujours pire" par certains.
Nous tenons à rappeler que nous sommes une rédaction totalement indépendante de tout Rabbinat et de tout producteur, et ne tirons aucun profit de ce que nous écrivons – ou taisons.


Fromages, révision. 7 Juillet 2016 et mise à jour du 20 juillet.  Ce que nous croyons savoir sur les surveillances de produits lactés.

Nous avons publié ces dernières années un article sur le lait chamour, et plus engagé, une liste positive des surveillances de produits lactés dont nous pensons connaître le fonctionnement.
D'autres informateurs se sont lancés depuis sur le sujet, dont notamment le Rav Menahem ENGELBERG, (Codes de la Cacherouth, CdC) et nous sommes heureux de mettre à la disposition des lecteurs une liste des sources à leur disposition pour comprendre ce que les Rabbinats entendent par "lait chamour, surveillé".
Il est clair qu'un fromage cachère repose aussi sur la surveillance de la fabrication, des adjuvants de fabrication (ferments et coagulants notamment), du suivi jusuq'à la découpe, l'embalage, l'étiquetage.

Suite dans la mise à jour du 29 septembre: Ce que nous croyons savoir sur les surveillances de produits lactés. Ce_que_nous_croyons_savoir201609.htm

 

Pour terminer l'année en sourire - 29 Septembre 2016

Lorsque le Rav SuperK s'allie au Rav Yvoul Nokhri.
La chaîne SuperK  a publié son dépliant publicitaire pour les fêtes de Tichri.
Remercions les pour l'initiative peu fréquente de citer les Rabbinats certifiants pour les produits affichés.
Sauf que le maquettiste peu au fait a pris la mention "Yvoul nokhri" (qui signale un produit de l'année de chemita provenant d'une terre n'appartenant pas à un Israël) pour le nom du Rabbin certifiant. Ah, ces marseillais!


Soyez tous des K.Acher! 8 Septembre 2016

Intrigué par ce rabbinat inconnu, le Badats Od Yossef Hai, présidé par Rav Its'hak Cohen Rabin, sans adresse, qui aurait fait un abattage en Pologne de concert avec le Badats Beth Yossef, un de nos lecteurs a écrit au BBY.

"Pour ce que j'en sais, nous n'avons aucun lien avec cette cacherouth, et n'avons jamais certifié ce produit.
Cela a tout l'aspect d'une fraude.
Si vous avez des liens avec l'importateur, donnez nous ses coordonnées."

http://www.badatz.biz/

Ben nous aussi, on vous demande Si vous avez des liens avec l'importateur ou un revendeur, donnez nous ses coordonnées.
Après plus de renseignements, cette viande est cachère, provient d'un abbatoir où travaillent aussi le Rav Its'hak Weil d'Aix Lès Bains, et aussi le BBY. Chehita effectuée pour le compte du Od Yossef Hai (Rav Its'hak Cohen Roubin , https://youtu.be/aXa5UJyjda8)
Les hologrammes ont été apposés par erreur par un commercial lié à BBY, bien que le BBY soit en désaccord commercial avec la société Prolonginvest qui en assure la commercialisation.

Quelques notes sur l'abattage rituel, à partir de documents publics. Mis en ligne le 7 Septembre 2016


L'Académie vétérinaire de France, en 2006,note:
RAPPORT AU MINISTRE DE L’AGRICULTURE ET DE LA PECHE SUR LE DEGRE DE REVERSIBILITE DE L’ETOURDISSEMENT DES ANIMAUX D’ABATTOIR TEL QU’IL EST PRATIQUE EN FRANCE
http://www.abattagerituel.com/…/Veterinaire_etourdissement2
(on parle de moutons)
Page 11
<<Comme l’EEG devient plat 17 s après la section des carotides et des jugulaires, >>

en 17 secondes, disparition de toute activité cérébrale!

Page 12
<<Après le geste de la saignée («jugulation»), l’animal est en état d’ischémie cérébrale et l’on assiste à la «libération de la moelle épinière» qui induit des mouvements automatiques et réflexes.>> ---------------------------ces mouvements qui suivent la chehita ne sont pas des signes de douleurs ou de conscience, mais réflexes!
<<Chez le mouton non étourdi avant jugulation, l’état d’inconscience définitif lors de saignée «directe» est le plus souvent obtenu au bout de 7 ou 12 s, et de façon irréversible.>>

7 à 12 secondes!

<<Chez les Ruminants, (…) l'utilisation de la méthode de percussion par masse non pénétrante peut provoquer la rupture des os du crâne et des hémorragies cérébrales considérables >>

et on appelle ça une anesthésie indolore et réversible!

L'Académie vétérinaire de France, en 2009,note:
http://www.academie-veterinaire-defrance.org/avis-rapports/avis-rapports-2009.html
<<que dans l’état actuel de la psycho-physiologie des états de conscience, aucun paramètre clinique biologique ou électrophysiologique ne permet d’apprécier de manière certaine le moment précis de la perte de la sensibilité consciente>>

Difficile d'être plus clair: ni les mouvements observés (... ou les meuglements) ni des examens sanguins, ni des électroencéphalogrammes ne peuvent quantifier conscience ou douleur!

Ce n'est pas la peine de lire le rapport de l'INRA http://www.abattagerituel.com/pdf/Douleurs-animales-synthese-INRA.pdf qui ne présente aucun intérêt dans notre débat.
On lira également une réaction du monde musulman: http://asidcom.over-blog.com/pages/Rapport_academie_veterinaire_reponse_selective_et_orientee-460858.html
Que reste-t-il aux opposants à l'abattage rituel?


Laits surveillés, mise à jour 25 Août 2016 et 4 Septembre 2016

Poursuivant nos visites de documents tenant à la cacherouth des laits et fromages européens présents sur le marché français, voici des photos que nous a envoyées le producteur "Mets et Traditions" concernant ses productions au Luxembourg auprès de la marque Luxlait, sous la surveillance du Grand Rabbinat de Lyon et du Rav Teboul.
Toujours dans la France profonde, le IRK nous invite ensuite à visiter ses productions dans la maison Gerentes.

Prochaine étape en Lettonie. Avant goût: http://www.hassidout.org/sj/component/content/article/240-international/49183-badatz-ihoud-harabanim--le-lait-lait-et-la-fabrication-du-fromage-mozzarella



On n'arrête pas de vous le dire: toujours regarder l'étiquette!

De la gélatine super kosher? 30 Août 2016

De la gélatine super kosher? Ni poisson, ni dérivé animal?
La société Geltor travaille sur un projet de synthèse par fermentation et génie génétique.
Pas encore dans vos chamallow, mais ça pourrait arriver: http://www.foodnavigator-usa.com/R-D/Gelzen-seeks-to-disrupt-gelatin-market-with-vegan-alternative . Outre le cacher et le halal, cela intéresserait les végétariens toutes tendances confondues.



Une hirondelle ne fait pas le printemps

Une hirondelle ne fait pas le printemps, mais la parution de la liste des produits autorisés par le Consistoire de Paris signe la rentrée:
http://www.consistoire.org/305.listes-a-telecharger


Du bon usage du conseil scientifique. Août 2016

Communiqué de Codes de la Cacherout http://www.codedelacacherout.com/
Juillet 2016

Chers lecteurs,
Dans certains pays, le Coca Cola contient de la glycérine d'origine animale. Il necessite alors une surveillance rabbinique. Il faut néanmoins souligner qu'en Europe, les Rabbanims affirment que, jusqu'à preuve du contraire, ce problème ne se pose pas. (Voir à ce sujet notre newsletter du 13/11/2015).
Poussés par la curiosité, nous avons fait appel à un laboratoire spécialisé afin de procéder à un test permettant d'identifier la présence de 21 espèces animales.
Vous souhaitez avoir accès aux résultats de ce test ? http://www.codedelacacherout.com/config/dl_fichier.php?rep=documents/telechargements/221&fic=FOR_08_06_2016_D11866_ADN.pdf

En résumé, l'analyse par recherche d'ADN animal s'est révélée négative.
Le'Haïm!

Curieux comme un lecteurde K.Acher, vous en voulez plus.
Le Coca contient entre 0.8 et 0.628 pour mille de glycérine (Sources:
http://tpecocacolagr9.e-monsite.com/pages/i-qu-est-ce-que-le-coca-cola.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Formule_du_Coca-Cola)
Toutes les sources s'accordent pour dire que la glycérine animale a été bannie depuis belle lurette .... pour des raisons de cacherouth)
Or la limite de détection est de 0,1% d'ADN, soit 1 pour mille, au dessus des quantités envisageables ...s'il y avait de l'animal dans le Coca. Il s'avère donc que cette analyse ne pouvait que revenir négative.
Se pose la question du conseil de pro avant toute démarche de ce genre.
Nous avons eu affaire à des tests ADN dans un contexte bien différent (http://www.kacher.fr/ActuK2016.htm#LBV20151103) qui furent ensuite contestés par une contre analyse (sans valeur à nos yeux) et interprétés par un Rav non conseillé par un pro. Pour nous l'affaire est encore en suspens.

 

Ames sensibles s'abstenir.- Juillet 2016

Voici une vidéo que les associations de défense des animaux et autres opposants à l'abattage rituel ne vous montreront pas: abattage des agneaux, quelque part au Paraguay, mort quasi instantanée, pas de coups aux animaux.
On remarquera que la chehita doit être faite avec une lame parfaitement lisse et bien aiguisée, en faisant glisser le couteau et non en l'appuyant, d'où le mouvement de va et vient, et doit être faite en une seule fois. C'est pourquoi la quatrième bête, dont l'égorgement n'a pas été complet est mise de côté (après l'avoir achevée par une "seconde" chehita). Il faut des années d'étude et de pratique pour être chohet.
Voir la vidéo


Beth Din de Paris: produits certifiés, produits autorisés.- Juillet 2016

Une nouveauté pour nous, qui découvrons la liste des produits certifiés par le Beth Din de Paris.
http://www.consistoire.org/305.listes-a-telecharger, livrée sans mode d'emploi ou guide de lecture. On s'attend à trouver une liste de tous les produits élaborés sous la surveillance du Beth Din. Hélas.
Les producteurs y sont classés par ordre alphabétique, et certains produits précisent même la mention "nécessitant la présence du logo sur l’emballage"
Ce qui laisse entendre que …. rien du tout.
Qu'une huile de chez Hypercacher soit affublée de cette mention pour la distinguer d'huiles certifiées par un autre Rav relève un peu du grotesque, puisque à la marque Hypercacher" on ne trouve que des huiles certifiées, tout comme les produits Korcarz ou le saumon de Emsallem.
Le problème est quand le cognac Courvoisier, ou un Champagne Hedsieck ne portent pas cette mention et pourrait induire le consommateur en erreur.
Nous ne comprenons pas plus la présence de céréales Nestlé, qui auraient pu sans déparer figurer parmi les produits autorisés. Ou alors qu'on nous explique la différence entre autorisés et certifiés.


Vacances, trois semaines entre 17 Tamouz et le 9 Av, mais l'actualité (positive) est quand même au rendez vous.
Le Rav Yehouda Alloun a mis en ligne sur sa page Facebook un communiqué concernant la cacherouth alléguée de certains organisateurs de vacances: https://www.facebook.com/avraham.samuel?fref=nf
Nous ne savons pas sur quels critères et dans quel contexte ce communiqué a été élaboré, mais il reflète sans contestation une situation réelle. Nous apprécions cette inititive.

Yehouda Alloun, Bureau de Certification Kosher Europeen
Villeurbanne, Rhône-Alpes ·
Chalom Chalom

Suite à une vérification approfondie de plusieurs organismes de voyage de vacances , de tour opérateur ,de groupes, de colonies, et autres vacances d'été, d'hiver pour les fêtes de Pessah, Chavouot, Souccoth etc... nous avons constaté des publicités mensongères quant à la Kasheroute.
Nous vous demandons d'être vigilant et de faire très attention à la Kasheroute avant de RÉSERVER !!!
Demandez à parler au Rav ou au responsable du Beith din qui supervise et donne son accord sur la kasheroute au centre de vacances, quel qu il soit même s'il a une bonne renommée.
Certains centres de vacances avaient des autorisations qui leur ont été retirées mais il faut savoir que certaines personnes mal intentionnées ont volontairement laissé le logo ou tampon de Kasheroute sur leur publicité et ne l'ont pas retiré.
Aujourd'hui certains inventent des Kasheroutes qui ne veulent strictement rien dire, comme inscrire le mot Badatz Jérusalem, Badatz de Nice, Badatz Barcelone, ou Rav X, Rav Y , qui n’ existe pas, aucun chômer durant le séjour, ce sont des serveurs goys qui font le travail des chomerims, en profitant de leur Tehoudat Kasheroute inconnue et ainsi réduire leur coûts financiers.
Tout le but de ce message est d'empêcher certaines personnes qui profitent de l’ignorance de leur clientèle et des consommateurs, bafouant les lois de la kasheroute sans scrupule, en trompant leur clientèle et faisant du tort aux ORGANISMES SERIEUX et HONNÊTES.

Dans le même jus, le lendemain, le site http://www.codedelacacherout.com/ a publié un communiqué. (Là encore, nous ne savons pas sur quels critères et dans quel contexte ce communiqué a été élaboré, mais il reflète sans contestation une situation réelle)

En cette periode de vacances, on peut parfois avoir des surprises entre ce qui est annoncé sur un panneau publicitaire et la réalité... même en terme de cacherout !
Voici la liste des hôtels dont les rabbanim confirment qu'ils en assurent la surveillance ....
http://t.emk04.com/ANFN_m/mXNkbVrGdmVpZ2VayHSZlm6dZ5SJl3SWnJlvY2tXyXZpXJZxZp
RqZ15ja2GYaIWVaJ9nkp1jZ4rNoWlYn26VanBpZWRa2Ha
SY2lplpublp1qxpqZl5eZxpmZbGduYZefbpxpaJnJnlehcGVa0XTL1lvKqJ-XZ2zKnMhtl21qnGtqZmltmslqk5NpamnGbcbIm5psl5Rmasibm21q

Nous avons nous même tenté une approche de ces anomalies avant Pessa'h, mais avons rapidement renoncé compte tenu de l'ampleur de la tâche.
Ainsi un hotel de luxe au Portugal vendait la présence du Grand Rabbin de France, mais n'affichait nulle part le type de surveillance. A 2500 euros le séjour, le graphiste aurait certainement trouvé le moyen d'intégrer ça sur l'affiche.

Un lecteur nous a questionné sur la nature de la Cacheroute sous la supervision du Rav Teherani de Milan. Nous n'avons pas su lui répondre.

Un autre traiteur proposait pour moitié prix il est vrai, un séjour pour Pessa'h 5576 (sic) et affichait même la plaque du Beth Din de Paris, à l'évidence bidouillée à partir d'une plaque de restaurant.
C'était en Février, et nous avons écrit à traiteurs@consistoire.org
<<Bonjour,
Le voyagiste xxx propose un séjour en Espagne pour Pessah et déclare la cacherouth assurée par le Beth Din de Paris sur son site http://www.alloj.fr/9851/pessah-2016/xxxxx l où figure même une image de l'attestation d'ailleurs illisible.
Ce séjour est il sous la surveillance du Beth Din de Paris?
Merci de votre réponse.>>
Notre initiative citoyenne a du frapper à la mauvaise porte, et tomber sur la femme de ménage qui n'a pas su à qui refiler le bébé. Si une bonne âme peut nous dire à qui écrire (nous bégayons trop au téléphone, et les enregistrements vocaux ne font pas foi…)

Toutes nos louanges au World Club, qui affichait les coordonnées du Rabbin, que nous avons pu joindre et nous a confirmé sa présence et les démarches effectuées poiur rendre le séjour cacher lamehadrin.
Le club Mykonos affichait, lui aussi, le nom du (vrai) rabbin chargé de la cacherouth.

Mais la cacherouth n'est pas la seule perdante de ces séjours. Il y a aussi un truc qui s'appelle la qualité.
Voici un extrait d'un mail envoyé par un voyagiste, et figurant également sur son site.
On notera le soin avec lequel cette affiche a été préparée, qui en dit long sur la façon dont votre séjour sera préparé. http://5ip.mj.am/nl/5ip/1n4p4.html?a=1flG31d9U7&b=dad42bc7&c=5ip&d=7cc706c1&e=47cfbaf3
Enjoy. Ou pas.
Pour mémoire: comment choisir un hotel pour Pessa'h:http://www.kacher.fr/Notpasc.htm#neuf


Vacances, trois semaines entre 17 Tamouz et le 9 Av, mais l'actualité (positive) est quand même au rendez vous.
UniversTorah nous présente un film des archives de l'INA sur la fabrication du vin kacher,sur un ton bien différent du cliché antisémite présenté sur Internet il y a quelques années.
http://www.universtorah.com/video/kodech/la-fabrication-du-vin-kacher_2326.htm


Bon, vous le savez tous, mais en cette période de canicule il n'est pas interdit de le rappeler: les jus de fruits ne peuvent être achetés qu'après vérification de leur composition, à défaut d'être présents sur une liste de cacherouth (meilleur choix!)
Ainsi, la gamme Juicy de Volvic vous offre des jus de fraise et jus de fruits exotiques discrètement sucrés au jus de raisin.
Donc interdits.



Lu, Paille d'or 1

 


Lu, Paille d'or 14 Juillet 2016

Nous prenons note des certificats de cacherouth émis par Yehoudah Alloun, et de son démenti concernant les "paille d'or" de LU importés en Israël et dont la cacherouth lui aurait été attribuée de façon frauduleuse. (https://www.facebook.com/groups/447598571982808/permalink/1041577769251549/)
Vous avez bien sûr pu constater que les certificats sont datés du jeudi 9 Adar 2 5776, sans date civile. A l'évidence ils auraient dû être datés du 9 Adar 1, 5776, qui est effectivement un jeudi.
Mais il n'y a pas de raison d'être plus exigent dans la rédaction d'un certificat qu'on ne l'est dans la surveillance de la cacherouth. (Le 9 Adar 2 est un Chabbath).
Mais notons également que les contre-étiquettes en hébreu (valeur nutritive, ingédients, importateur) des Paille d'Or sont en tous points semblables aux contre-étiquettes des Carambar, et de façon générale à celles des fromages trouvés chez Bacher à Jérusalem. ces derniers n'étaient pas cachers.
Tous importés par AGL, que Alloun prétendait ne pas connaître à l'époque et ne pouvoir attaquer pour falsification.
Par comparaison, les contre-étiquettes de Seyman, Makabi, TriangleK, que nous avons pu consulter sont d'un style différent.
De là à penser que toutes ces étiquettes sortent d'un même maquettiste ...
Les certificats de cacherouth sont également intéressants.
Mis à la disposition de professionnels à destination des acheteurs, il n'y a aucune raison que celui qui peut "inventer" des étiquettes ne puisse également photoshoper les certificats de cacherouth. Et ce n'est ni la mention originale en rouge, ni l'apposition d'un cachet qui sauveront du risque de falsification. Quant à apposer un hologramme dessus, nous ne nous faisons pas de soucis: celui là même qui invente des certificats de cacherouth et dispose de rouleaux d'étiquettes, Bacher faisant foi, pourra avoir des hologrammes au kilo.
Dans l'intimité de votre studio, essayez vous même de photoshoper ces certificats et "cachériser" les bonbons préférés de vos enfants.
Nous ne rentrerons pas dans les questions détaillées de savoir sur quel facilités halakhiques repose cette liste. Nous savons de façon certaine que des rabbanim français estiment certains des ingrédients non cachers, ou ne convenant pas aux exigences d'une cacherouth minimale. (Oui, vous avez lu "minimale").
Nous ne ferons pas ligne par ligne de comparaison avec les listes du BDP ou de RW, vous l'avez certainement déjà fait.
Factuellement, nous sommes intéressés à savoir les suites qui seront données par l'intéressé à la "découverte" de cette arnaque.
Hormis LBPC, quels moyens compte-t-il se donner pour dénoncer auprès du public israélien cette "falsification"? Rien n'avait été fait pour la "fraude" des fromages, autrement plus lourde et plus grave que la présente. (http://www.kacher.fr/chevre20120731.htm)
Va-t-il se retourner contre l'importateur qui n'en est pas à son coup d'essai?
Pour les plus courageux d'entre vous, le numéro de téléphone de AGL figure sur les paquets.


Curieuse pizza, déclarée parve mais garantie au lait, sans mention de lait dans les ingrédients autre que dans la rubrique allergène, précaution d'usage qui n'en fait pas un produit halavi.

Un bug, à l'évidence, mais comme le Rabbinat semble faire peu cas du consommateur français, nous avons choisi de ne pas chercher à démêler les fils de cette embrouille.


Il y aura-t-il un été?

La saison revient. Classés par ordre alphabétique, nous avons recensé des glaces et sorbets (glaces sans lait) de fabrication française, et n'avons d'ailleurs trouvé que des produits sous bonne surveillance. Si nous avons oublié un produit de fabrication française et pas trop chimique, produit sous bonne surveillance, faites le nous savoir.
Photos de début Juillet 2016
Si nous avons oublié (ou pas trouvé) un produit de fabrication française et pas trop chimique, produit sous bonne surveillance, faites le nous savoir.
Boite à sorbets, Beth Din de Paris, mais aussi Rav Katz
Jacob, Beth Yossef
Makabi, Rav Yossef Itshak Pewzner
Morane, Beth Din de Lyon
Pour répondre à la demande de vos enfants (ou de votre femme?) voici la liste à jour des spécialités Haagen Dasz portant garantie de cacherouth du OU, au lait non surveillé. http://www.kacher.fr/HaagenDasz.pdf
Et si vous passez par Sarcelles, ne manquez pas les glaces à l'italienne (surveillance Rav Katz) chez Pearl'in, ou celles de Korcaz rue des Rosiers, sous la surveillance du Rav Rottemberg.


Laimouna. Juillet 2016
C'est le nom choisi pour cette nouvelle gamme de produits lactés halav Israël sous la surveillance du Rav Kats.
Nous notons avec satisfaction que les yaourts sont maintenant livrés dans un emballage dédié, à l'abri des étiquettes baladeuses et autres avatars des laits pseudo surveillés de certains producteurs.

Yofino. Juillet 2016
Présentons encore le Yofino, un yaourt fait en Pologne signé par Rav Cremisi, halav Israël bien sûr.
Nous ne savons pas qui est l'importateur.

Rav Moché Feinstein et le lait surveillé: un courrier peu diffusé de 1968

Traduction de Igrot Moché,
Rav Moché Feinstein,
Volume 8
Yoré Déah 4ème partie,

En ce qui concerne le lait, cela fait des années que les gens craignant D.ieu de Toronto ont mis en place une production de lait et produits, laitiers surveillés depuis la traite.
Ces derniers temps, cet usage s'est émoussé, au prétexte du coût un peu élevé, et beaucoup prennent du lait "des compagnies", même parmi ceux qui depuis des années ne consommaient que du lait et des fromages au lait surveillé.
Et même s'il y lieu d'être moins rigoureux dans ce pays où il est interdit de mélanger du lait d'un animal impur à du lait de vache, (comme expliqué dans les références xxx), ce n'est qu'en cas de grand besoin (comme mentionné dans les références en question qu'un homme scrupuleux doit être rigoureux sur le sujet du lait surveillé, et qu'un directeur d'institution scolaire ne doit acheter pour les élèves que du lait surveillé, même si la situation financière n'est pas la meilleure, car cela fait partie de l'éducation que les élèves voient à quel point les Bné Torah doivent être rigoureux, même sur un simple doute d'interdiction, et ils en apprendront à craindre les interdictions. Toutes les dépenses de la Yéchivah sont en effet destinées à élever des générations fidèles à Hachem et à sa Torah, et en matière d'éducation, il n'y a pas d'économies à faire) et cette condition n'est pas rencontrée à Toronto, même si le lait est plus cher.
Maintenant, dans les endroits éloignés où il ne se trouve pas de possibilité de lait surveillé industriel, ou qu'il n'est pas aisé pour un particulier de surveiller une traite, on pourra se tourner vers le lait industriel non surveillé, comme mentionné dans les références plus haut.
Plus particulièrement, ceux qui ont toujours pris du lait surveillé doivent prendre en compte la situation de "neder" (vœux) occasionnée par la pratique d'une bonne action répétée trois fois (…).
Et ce n'est pas parce qu'une permission a été donnée pour le lait qu'elle s'étend aux produits fromagers. Il y a lieu sur ce sujet de se renforcer et d'élargir le cercle des consommateurs de fromages cachers afin que les prix puissent retrouver un cours plus bas.
Que par le mérite de l'empressement à accomplir les commandements de D.ieu nous puissions mériter la délivrance complète à laquelle nous aspirons depuis tant.
28 Tamouz 5728 - (1968)



Abattage rituel on repasse le plat.

Nous avons déjà eu l'occasion d'écrire que les menaces d'interdiction qui pèsent sur l'abattage rituel, tout comme d'ailleurs la réglementation parfois tatillonne et le coût social font que de plus en plus de produits cachers nous proviennent de nos propres rabbins partis surveiller en Europe de l'Est voire en Asie.
Le consommateur de produits cacher y trouve son ccompte, dans la mesure où la main d'œuvre de ces pays y trouve aussi son compte et peut fournir des produis sous bonne surveillance à coûts identiques voire inférieur.
A l'occasion de la dix huit millième commission parlementaire sur l'abattage rituel, nous avons eu droit à un plaidoyer pro domo d'un expert en la personne du Rabbin Fiszons, et aussi de Mr Joël Mergui.
http://www.lcp.fr/actualites/entre-traditions-et-bien-etre-animal-les-responsables-des-cultes-evoquent-labattage
https://twitter.com/LCP/status/745552721701285889
Mais il faut aussi écouter l'avis de Mr Langlois, quant aux conséquences économiques de ces menaces
Et aussi : http://www.al-kanz.org/2016/05/17/abattage-rituel-dominique-langlois/  (Si on vous dit que certains commentaires y sont sans intérêt, vous allez les lire. Donc on dit pas!)
On pourrait au passage s'attrister de ce temps consacré par ces nobles élus du peuple, et aussi par les élus européens, sur ce sujet de l'abattage rituel, en comparaison du peu de temps consacré à tracer l'aide européenne aux terroristes et aux conditions dans lesquelles ils abattent des citoyens israéliens. Mais c'est hors sujet… 

Voici en bonus quelques vidéos sur le sujet de la chehitah
Vidéo chehita
http://www.al-kanz.org/2010/07/10/abattage-rituel-casher/
https://www.youtube.com/watch?v=N7-kuwUSJNQ
https://www.youtube.com/watch?v=Q2yt7XUe3gY
https://www.youtube.com/watch?v=B5jIPjQGtZE
https://www.youtube.com/watch?v=raumFDMBoCY
https://www.youtube.com/watch?v=gdU8z01ljzc
http://www.al-kanz.org/2012/03/01/abattage-industriel-mythe/

Et des bonnes nouvelles en provenance de Belgique: interdire la chehita: est hors la loi: http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/214284#.V3qFsjX3ESi

et des sujets de soucis pour les vrais défenseurs des animaux:
https://www.youtube.com/watch?v=JacgDsqEj8k
https://www.youtube.com/watch?v=ynMZS5RdBvU



Si, si.
Vous avez bien lu.
De là à en manger...


Un correspondant a souhaité en savoir plus sur les fromages du Badats Beth Yossef vendu ces derniers temps. Il s'est adressé à un honorable Rabbin figurant sur l'organigramme officiel du BBY.
Après avoir vérifié l'authenticité des étiquettes et hologrammes apposés sur les emballages, il a demandé si les fromages étaient surveillés par des surveillants du BBY ou par des surveillants "maison" du fournisseur.
La réponse intéressera tous ceux qui aiment savoir ce qu'on leur fait avaler, d'autant que le Rav leur garantit le Gan eden.

Vous êtes maintenant au parfum. Même si vous vous inquiétez de la multiplication des productions du BBY.
Les connaisseurs du monde de la cacherouth apprécieront la réponse. Et nous allons prochainement déballer nous aussi.


Le rôle incontournable du Rabbinat Israélien dans l'obtention d'une certification de cacherouth est discuté et même très discuté.
Certains l'ont refusé parce qu'on les obligeait à acheter des légumes traités chimiquement, d'autres à cause du passage obligé à un fournisseur "copain" du rabbinat, ou du salaire d'un surveillant fantôme, et peut être aussi d'autres raisons moins avouables.
Il y a même eu recours à la Cour Suprême, dont la décision vient de tomber: tout reste en l'état, et le monopole de la certification revient donc au Grand Rabbinat. Si nous avons bien compris les 59 pages du rapport.


Rav Yrmiahou Kohen, livre sur Torah Box son point de vue sur le lait surveillé. https://www.youtube.com/watch?v=oDkSUU2wT3o&feature=youtu.be
Il est vrai qu'il avait déja abordé le sujet dans un article du Cacherouth Magazine en 2010 http://www.kacher.fr/LCM-Lait_Chamour_20101114.pdf, mais maintenant qu'il n'est plus lié au Consistoire de Paris, il le réaffirme avec la conviction qu'on lui connait.
Nous avons timidement tenté de faire le point sur notre page "C'est quoi votre lait chamour?" http://www.kacher.fr/chamour1.htm

Une question atommique de Savoie
Une question de lecteur -qui gagne une année gratuite de lecture de nos pages:
L'étiquette "cacher pour Pessa'h" transparente marquée en rouge de cette tomme de Tarentaise délivrée par le Hatam Sofer de Bné Brak a-t-elle été collée après et en plus de l'étiquette de toute l'année, et pourquoi?
Ou bien l'étiquette "cacher pour Pessa'h" a été collée dès l'élaboration du fromage dans des conditions de surveillance en vue de Pessa'h, et l'étiquette blanche collée par la suite pour occuper le personnel de l'usine?
Celui qui donnera la bonne réponse obtenue de la bouche même du surveillant aura droit à deux ans de lecture gratuite...



Quelques notes sur la matsah, les gateaux de Pessa'h et tout ce qui va avec.
La Matsah

La Matsah dont on peut s'acquitter de la Mitsvah de Pessa’h est fabriqué avec de la farine et de l'eau. Pas plus. Les Sages des générations précédentes ont déjà longuement discuté de l'adjonction ou non de sel, dont on craint qu'il n'accélère le processus de fermentation de la pâte.
D'invention récente, 150 ans quand même, la matsah faite à la machine soulève de longues discussions: http://judaisme.sdv.fr/traditio/pessah/matzoth/matzoth.htm

Matsah enrichie

L'ajout de sucres, vin, jus de fruits, œufs, à de la farine kacher pour Pessa'h ne permet pas d''obtenir une matsah pour la Mitsvah du Seder, mais reste Cacher pour Pessa’h. Elle est dénommée "matsah achira", matsah enrichie.
Elle est traditionnellement interdite en pays achkenaze, notamment pour ceux qui ne consomment pas de matsah "trempée" dans de l'eau (matsah cherouyah). Elle est très prisée dans le monde sépharade. La bénédiction qui s'y applique est "mezonot".
L'ajout de sel ou de matière levante dans la composition de la matsah enrichie fait l'objet de discussions dans le monde rabbinique.
Certains considèrent que des additifs pour la fabrication desquels il y a eu usage d'eau sont susceptibles de rendre hamets la farine, malgré l'absence d'eau dans la composition de la pâte.
Le Rav Mordekhay Eliahou l'interdit, le Rav Ovadia Yossef permettant l'usage des matières levantes.
Certains permettront si la farine est pétrie sans eau (jus de fruit pur)
Ces matières levantes, pyrophosphates et/ou bicarbonate de sodium, sont aussi nommées E450 et E500, parfois plus pudiquement "gazéifiants".

Les alternatives:
Les alternatives aux gâteaux à base de farine de blé sont des produits à base de farine de matsah, à base de fécule de pommes de terre, de poudre d'amandes,

Le jus de fruits
Le jus de fruit utilisé pour une matsah enrichie doit être sans la moindre goutte d'eau. Imaginez-vous sécher une par une les oranges ou pommes que vous allez presser après les avoir lavées!
Imaginez-vous sécher minutieusement les rouages complexes d'une machine qui vous pressera quelques tonnes d'orange pour fabriquer vos cookies de Pessa’h! Ou presser à la main des quantités astronomiques de fruits pour une production industrielle.
Il n'existe pas à notre connaissance de production industrielle de jus de fruit sans eau Cacher pour Pessa’h.
C'est donc sous la (grande) responsabilité du Rabbin qui accorde sa surveillance de veiller à ces (grands) détails.
Nous avons eu connaissance d'un pâtissier qui avait dû se presser des tonnes d'orange dans un atelier où l'eau, même à usage sanitaire, avait été coupée pour garantir tout risque d'erreur. Ne le dites pas aux services sanitaires. Mais les gâteaux étaient aussi bons que cachers.

La farine
La farine utilisée pour la matsah, et de fait pour toute préparation à base de farine, doit avoir été moulue dans des conditions de cacherouth extrême.
*Le blé, récolté sec, doit être conservé sans humidité, ne doit pas être mouillé, vaporisé, humidifié avant la mouture, le tout dans une installation meunière préalablement nettoyée de toute trace de grains non destinés à Pessa’h.
Le Beth Din de Paris effectue une surveillance de ce type dans une meunerie française.
Cette farine n'est pas commercialisée pour le grand public, à notre connaissance. Peut-être compte tenu des risques de mésusage par des fidèles peu expérimentés. Telle est en tout cas la mésaventure qui se déroule à Rome. http://gamzouletova.blogspot.fr/2013/03/le-saviez-vous-on-peut-acheter-de-la.html

En pratique
Concrètement, peu de rabbins parlent de leurs procédés de fabrication. Moché Alloun a diffusé une série de 3 vidéos 1 2 3 tournées dans une des usines où il a produit les gâteaux cette année. N'ayant pas de prétention à faire des produits pour les consommateurs mehadrin (rigoureux), il nous promène dans cette usine. Il présente notamment un four "en train de se cachériser", puis des moules "qui se cachérisent", notion qui a surpris nos oreilles habituées à entendre parler de cachérisation au chalumeau, mais qui tient la route..
Il manque clairement des explications quant à la façon dont il aurait surveillé l'élaboration de la farine kacher pour Pessa'h (cachérisation-nettoyage du moulin? absence de mouillage des grains?), et du jus d'orange sans eau (plus de 10.000 oranges pour 2 à 3 tonnes de gateaux!).
Un bon reporter en tout cas.


16 Mai, un article de Alliance: http://www1.alliancefr.com/actualites/fermeture-de-la-fausse-boucherie-cashere-sur-les-marches-de-saint-denis-6039055

Un commerçant sur un marché n'a pas eu de chance; lors d'une contre visite d'hygiène relative à une mise en demeure de la Mairie, les services compétents étaient accompagnés d'un policier de confession juive, arrivé "fraîchement" en détachement qui s'est aperçu d'une mention "casher" sur le stand à la vue des clients.
Interrogé sur cet affichage, le commerçant a avoué que rien n'était casher sur son stand et qu'il n'y avait évidemment aucune surveillance religieuse.
Le commerçant a donc été poursuivi pénalement sur une procédure mise en œuvre par le policier qui a constaté également une absence des vérifications de toutes ses balances à peser les denrées ainsi qu'une absence de propreté sur son stand
Les services de l'hygiène ont demandé au Maire un arrêté de fermeture, Précision aucun employé, ni le dirigeant de la boucherie n'est de confession juive.
Nous n'avons pas retrouvé cette information dans la presse généraliste.


4 mai 2016. Bonbons, caramels, gélatine, cochenille, hamets....

Un lecteur Facebook s'est interrogé sur la surveillance de bonbons mis en vente en Israël le lendemain de Pessa'h.
Des Carambar, portant label de cacherouth de Yehouda Alloun, importés par AGL
Des Haribo Dragibus et Car en Sac, apparemment sous même "surveillance"
Des Pastilles Vichy like.
Ces produits présentent une particularité qui nous a frappés.
Ils représentent le chaînon manquant qui nous manquait en 2012, lorsque Alloun démentait tout lien avec un importateur, AGL, qui avait "contrefait" son label et "utilisé son nom" pour commercialiser en Israël des fromages non cachers.

Le chaînon manquant. http://www.kacher.fr/chevre20120731.htm
Le Grand Rabbinat israélien a dénoncé en juin 2012 des ventes de fromage non cacher en Israël, importés par un certain AGL, et portant mention de surveillance Alloun.
Rav A nous répondait par mail le 12 juin 2012: "Nous n'avons aucune responsabilité concernant ces produits, et n'avons aucune idée de ce qui se passe là bas. Je transmet une plainte au service des fraudes du Grand Rabbinat"
Puis en, juillet 2012:
<<ce fromage est malheureusement " Pas kasher - " l'utilisation frauduleuse ????? ??? ????? de notre nom ainsi que les fromages hollandais, et les fromages que vous avez soigneusement cités dans votre torchon de site, dont je vous ai fais comprendre que nous n' avions jamais produits , ni en France ni en Israël " tous ces fromages a ce jour , ne sont Pas kasher et logo ou nom frauduleux>>
Alloun a toujours démenti tout lien avec l'importateur AGL (Mr Avi Krispel, acheteur connu dans les fromageries françaises….)
Il ne peut plus le faire!

Pour mémoire, Alloun n'est pas habilité à faire de la surveillance pour les produits importés en Israël, et ces bonbons ne portent pas la mention obligatoire "production avec l'accord du Grand Rabbinat israélien"
Par habitude, car on ne prête qu'aux riches, nous nous demandons en quoi s'exerce la "surveillance" sur ces produits, et par ailleurs, ce produit débarquant le lendemain de Pessa'h et ne portant pas de mention de Cacher lePessa'h il y a lieu de se demander où il était durant Pessa'h. S'il a appartenu à un juif durant Pessa'h, il y aura encore des questions à poser à votre rabbin.
La surveillance se limite très vraisemblablement à avoir utilisé les opinions les moins rigoureuses qui permettent l'usage de gélatine de bœuf, même non abattu rituellement, comme ingrédient parve, et permettent aussi la cochenille (présente dans les pastilles Car en Sac de couleur rouge). Le tout peut-être assorti d'une visite d'usine ou d'un examen du cahier des charges, mais Yehoiuda Alloun s'est montré très discret sur cela malgré les questions posées sur Facebook.

Quant à un éventuel statut hamets, nous estimons que si Alloun ne l'a pas déclaré Cacher lePessa'h c'est qu'il n'est pas Cacher lePessa'h, et donc entre les mains de qui se trouvait il pendant Pessa'h?
Avi Krispel de AGL a bien voulu nous répondre que ce produit était en dépôt chez son distributeur, un certain Tayari de Jérusalem, et que Tayari est supposé avoir fait le nécessaire.
Par courrier, le Rabbinat israélien nous a fait savoir qu'ils ne connaissent pas de distributeur à ce nom, et que rien n'indique qu'une vente de hamets a été effectuée.
On se trouve donc avec un ènième problème, celui de hamets qui aurait appartenu à un juif durant Pessa'h, dont la consommation est interdite, mais pour celà consultez votre Rav
.

Dans une vidéo postée sur Facebook, Yehouda Alloun répond partiellement à nos interrogations: Il utilise effectivement une gélatine bovine, conformément aux permissions accordées par nombre d'autorités rabbiniques, même si le Beth Din de Paris n'entérine pas ces permissions. https://drive.google.com/file/d/0B8QSFKULXrstc2RxekxONmNscFk/view?usp=sharing
Par ailleurs, il aurait lui même "vendu" le hamets de ses clients avant Pessa'h au "Rav de la ville", ce que malheureusement son client Krispel n'a pas confirmé.
Il n'est pas clair au total en quoi ses carambar, haribo etc. sont différents de ceux vendus sans surveillance en France.

20 Avril: Pour les traces d'allergiques

Courrier de lecteur
Bonjour,
J'ai acheté ce gâteau en tenant du ehcher qui est pour moi un bon ehcher. Maintenant, je suis surpris de vois que ce produit est dit parve "produit spéciale parve sans lait" alors que dans les ingrédients sur l'étiquette kasher il est écrit que ce produit peut contenir du lait !
Je vous laisse la photo que j'ai prise qui atteste cela

==
Cher ami,
Rassurez-vous, c'est un bon hekhcher.
Votre produit ne contient pas de lait dans ses ingrédients.
Il est fait après cachérisation des chaines de fabrication, etc…
Mais dans un atelier qui travaille aussi des produits lactés les autres jours.
La poudre de lait est en suspension dans l'air, sur les murs ou les tuyauteries, et virevolte au moindre coup de vent.
Les particules de lait qui pourraient tomber sont en quantité largement annulée dans la pâte, mais en quantité suffisante pour déglinguer un consommateur allergique au lait.
C'est pourquoi le producteur est obligé de mentionner la présence éventuelle de lait, pour détourner un consommateur allergique.


19 Avril: Pour les inconditionnels du café

Note de cacherouth Nescafé du Rav Frankforter pour Pessa'h
Certificat de cacherouth Nespresso avec Pessa'h et sans Pessa'h.


18 Avril: Enquête: la ferme!
Le Rav Menahem ENGELBERG et le Rabbin Michael DALTROFF dans le cadre du Beth Hamidrach Lacacherout ont interrogé plusieurs autorités rabbiniques pour éclaircir leur définition du lait surveillé qu'ils proposent.
http://www.codedelacacherout.com/config/dl_fichier.php?rep=documents/telechargements/218&fic=Enquete_Lait.pdf
Ce tour de table a le mérite d'avoir été fait, tant il pouvait sembler difficile que les Rabbins acceptent de mettre sur la table leurs méthodes de travail, et les Rabbins qui ont accepté de répondre dignes de louange.
Cependant, nous sommes perplexes devant certaines questions,et surtout certaines réponses.

La question:
"DANS QUELLES MESURES DOIT-ON ECARTER DE LA TRAITE LES BETES SUBISSANT DES TRAITEMENTS MEDICAUX DE NATURE À PERFORER CERTAINS ORGANES ?"
reçoit des réponses bizarres. On dirait que les rabbins répondent à une autre question: peut-on faire confiance aux vétérinaires pour savoir si une bête a été opérée.
Difficile de penser que les Rabbins Kohen, Elmaliah ou Pewzner acceptent une bête opérée parce que le véto leur a dit que cela ne prête pas à conséquence. (Rav YY Pewzner nous avait dit que ces animaux étaient écartés s'ils avaient subi une opération). Par contre ils font confiance au véto pour dire si la bête a été opérée "de nature à perforer….".
La réponse du Rav Schlesinger est incompréhensible, dans la mesure où ce sont les vétos qui remplissent les fiches sanitaires, voire les fermiers.

La question
"A QUEL MOMENT LE CHOMER DOIT-IL ETRE PRESENT POUR QUE LE LAIT SOIT CONSIDERE COMME CHAMOUR ?"
nous plonge dans l'inconnu.
De belles déclarations d'intention, mais ces rabbins ne sont pas sur le tarrain, et ne contrôlent pas tous l'activité de leurs surveillants.
Nous serions par exemple curieux de savoir QUI est le surveillant des bridel et lactel et dans quelle mesure il y a traçabilité du lait dans ces mégapoles laitières.

Il convient à ce propos de rappeler que notre page "ce que nous croyons savoir sur les surveillances de produits lactés (http://www.kacher.fr/ActuK2016.htm#laitages201605)" reste d'actualité, et devons y rajouter les surveillances de lait et produits lactés du IRK (Rav Yrmiahou Kohen et Rav Yaacov Haviv). Lire une interview des acteurs de IRK pour le lait http://www.kacher.fr/IRK_Pessah5776.pdf

14 Avril: Dernière ligne droite

Notes et alertes du Rabbinat Israélien pour Pessa'h 5776  http://www.kacher.fr/5776-9.pdf

13 Avril: Pommes noisettes: Notre quizz de Pessa'h
Nous avons été interpellés par des Pommes noisettes congelées de Mydibel (Belgique), déclarées kacher pour Pessa'h, parve, et contenant du dextrose.
Nous avons contacté le Badats Beth Yossef, pour leur demander s'il s'agissait d'un dextrose kitnyot, ou d'un dextrose sans kitnyot (rare et peu utilisé, le tapioca).
Le BBY nous a déclaré qu'il s'agit d'une production sans dextrose.
Nous admirons l'aplomb de cette réponse, qui signifie que les installations ont été mises à l'arrêt un certain temps pour cachérisation, et que la recette usuelle a été modifiée, chose à laquelle répugnent les industriels, sans que cette modification des ingrédients n'apparaisse sur l'emballage, ou au minimum une mention "production spéciale sans dextrose".
Apparemment, les sous traitants sur lesquels se repose le BBY n'ont pas ce professionalisme.
Bref, vous en mangerez:
- Oui, les yeux fermés tant que c'est pas cher et bon.
- Oui, en tant que kitnyot
- Oui, après Pessa'h
- Non, même après Pessa'h. Et ce n'est pas seulement à cause des traces de lait.


18 Avril: Nous avons été contactés par le distributeur, qui nous a confirmé travailler dans cet atelier depuis plusieurs années, avoir travaillé sans dextrose et après cachérisation de la chaine de travail.
Dont acte.



12 Avril: Préparatifs de Pessa'h. Savoir lire une étiquette

Vous connaissez la règle du jeu:

Le steack c'est de la viande hachée 100%, le hamburger c'est de la viande hachée enrichie (?) de soja et toutes sortes de bonnes choses qui permettent de vendre de la chimie et de l'herbe au prix de la viande.
Avec des conséquenxces inattendues, parfois.
Ici, le Rav Avraham Baroukh Pewzner, qui ne surveille pas a priori de produit kitnyot, vous garantit une viande hachée Cachère pour Pessa'h, tandis que les hamburgers de la même fabrique sont seulement garantis cachers.
Or en absence de certitude que les ajouts de soja (qui est kitnyot) et autres épices sont également garantis pour Pessa'h, l'acheteur se trouve en porte à faux.


7 Avril: Préparatifs de Pessa'h. Mettez un Rav dans votre cuisine
Le Kollel Torat Menahem de Yerres est heureux de vous faire part des cours divers d'une minute par le Rav Yaakov Zerbib Dayan et Roch Kollel.
http://www.hassidout.org/sj/videos/videos-par-intervenants/319-rav-yaacov-zerbib
et
https://www.youtube.com/channel/UCBU3s30ILUN4VxB1IN1pLkg
Bedikat hamets https://www.youtube.com/watch?v=2Z8WwMnj00Q
Nourrir un animal pendant Pessa'h - https://www.youtube.com/watch?v=pmW3_y8WDLI
Précautions à prendre - https://www.youtube.com/watch?v=jARhvKRbSMo
Cachérisation du plan de travail - https://www.youtube.com/watch?v=utONCh-9MQA
Cachérisation de l'évier - https://www.youtube.com/watch?v=SD6WXO0tI1U
D'autres cours suivront.

6 Avril 2016: Un grand principe de Pessa'h

Gardez la santé!
Après tant de tracas pour préparer une maison et des repas cachers, ne prenez pas de risque avec votre santé. Les Rabbinats mêmes qui mettent à votre disposition des listes de médicaments cachers vous le disent: ne prenez pas de risques en cessant un médicament indispensable.
Il est d'ailleurs suggéré, si vous substituez un médicamant, de le faire plusieurs jours avant le début de la fête pour vous assurer de sa bonne tolérance.
Et plus encore pour les laits infantiles: habituez votre petit à l'avance, pour vérifier qu'il supporte le lait substitué.

Avertissement du Beth Din de Paris http://www.consistoire.org/pdf/Pessah2016_MedicamentsL.pdf

Avertissement du Rav Rottemberg http://www.milah.fr

Liste israélienne: http://www.clalit.co.il/he/medical/pharmacy/Documents/koosher2014.pdf

 

4 Avril 2016: K.Acher répond parfois à vos questions
En réponse à une question de lecteur concernant une production de fromages "surveillés depuis la fabrication" par le Rav Ralbag,
===
Cher ami, merci de votre confiance.
Le Rav Ralbag existe, et ces étiquettes sont vraies.
Vos correspondants ont oublié qu'il est permis de faire du fromage cacher avec du lait non surveillé, pourvu que la fabrication du fromage soit surveillée, et notamment que la présure (animale ou pas) soit mise par un juif.
Bien sûr dans une fabrication industrielle, le suivi des fromages ainsi fabriqués doit se faire jusqu'à l'emballage, pour être certains qu'il n'y a pas de mélanges avec des lots non surveillés.
Donc le Ralbag fait des fromages "michaat haassia", depuis la fabrication, et non depuis la traite.
Le Beth Din de Hollande en fait aussi, pour des raisons historiques.
Ce n'est pas mehoudar, mais c'est cacher.
Deux points, cependant:
1 Nous ne savons pas jusqu'à où le Ralbag contrôle ses surveillants en Europe. Nous avons sous la main deux cas où il s'est fait rouler dans le fromage http://www.kacher.fr/KL20110616.pdf, le second cas n'étant pas publié faute de preuves absolues. Rien n'empêche ces braves gens de passer une heure à la fromagerie, donner les étiquettes à l'usine et repartir. Donc pas mehoudar dans le pas mehoudar.
2 Le Ralbag a au moins le mérite d'avoir fait cesser des arnaques "au lait chamour" lorsqu'il a repris brièvement les Kiri et fait supprimer la mention mensongère "halav Israël", pour laisser "michaat haassiah", ce qui était la situation avant lui.
Il a fait de même pour certains fromages Soignon, le beurre Président importé en Israël.
C'est peut être sous sa pression que le babybel pseudo 'Halav Israël est devenu à la même époque "michaat haassiah".
Un mérite non négligeable.
Dites à vos correspondants que ce n'est pas la peine de gueuler ou téléphoner, mais qu'ils pourraient contribuer de façon plus intelligente à défendre la cause de 'Halav Israël. 
 


31 Mars 2016: Le OU travaille pour vous
La dernière brochure du OU: https://issuu.com/oukosher/docs/btus.winter16…
Cacherouth des oeufs de poisson volant, Huiles, Installation d'eau chaude industrielle, etc....
 

30 Mars 2016: Pessa'h approche
Mise en ligne de la liste du Consistoire: http://www.consistoire.org/pdf/Guide%20pessah%202016L.pdf
Dont notammernt liste des produits alimentaires: http://www.consistoire.org/pdf/Pessah2016_Produits_Alimentaires.pdf
et liste des médicaments: http://www.consistoire.org/pdf/Pessah2016_MedicamentsL.pdf
 

11 Mars 2016: Alerte? Lorsque les Klik rattrappent les M&M,
On nous signale l'arrivée en France, notamment chez Ratatouille de "Klik" au lait non surveillé.
Le public "superkasher" s'était habitué depuis longtemps à ces sucreries au lait surveillé.
Nous ne connaissons pas la gamme de ces nouveaux produits, ni le Rabbinat qui les surveille.
Note: Dans le monde de l'industrie agro alimentaire européenne on désigne par "superkasher" les fabrications au lait surveillé. L'invention n'est pas de nous. Comprenez en ce que vous voulez pour votre cuisine.

8 Mars 2016 Matsot sans gluten
Des matsot sans gluten? Oui c'est possible.
Nous ne parlons pas de ces crackers de maïs matsot like, avec lesquels on ne peut pas s'acquitter de la Mitsvah de manger de la matsah le soir du Seder.
Non des vraies matsot, faites main ou en machine.
Les Matsot doivent être faites à partir de farine de blé, ou de seigle, d'épeautre, ou d'avoine (rappelez-moi le cinquième?).
Seul l'avoine, et encore une variété rare, ne contient quasiment pas de gluten.
La farine d'avoine est d'un travail difficile, mais depuis plusieurs années on a réussi à en faire des matsot.
Faut il rappeler que le gluten est contrindiqué dans deux maladies: l'intolérance au gluten ou encore maladie coeliaque, et l'allergie au gluten, d'expression cliniques très différentes.
L'allergie au gluten pouvant entrainer des conséquences gravissimes, il est d'ailleurs conseillé de "tester" les matsot quelques jours avant, pour être certain de ne pas passer Pessa’h en service de réanimation.
Le choix du sans gluten "de confort", ne reposant pas sur un diagnostic médical reste encore un motif de recherche de ces matsot.

Il existe une fabrication de matsot sans gluten à Lakewood (http://lakewoodmatzoh.com/matzoh_gluten_free/) et une ou des autres en Israël. On nous a parlé notamment de la fabrique de matsah de Komemiout.

Nous avons repéré deux points de vente en Europe:
Auprès de la Communauté Mahzikei Hadat, Anvers: 0032 3 233 55 67, à commander avant le 15 mars 2016, (provenance Lakewood)
Et à Londres: Kosher Kingdom, 0044 20 8455 1429 ext. #221, à partir du 3 Avril 2016. (7 Russell Parade, Golders Green Road, London, NW11 9NN)

Ceux qui boudent le blé, peuvent trouver des matsot à l'épeautre faites main à Londres, chez Mr Vogel, 00 44 7971 100 002, et même des matsot machine sur le catalogue de HEMA en France (Surveillance OU, pour Pessa'h) mais c'est hors de notre sujet.

Dans tous les cas, il est recommandé de passer commande le plus rapidement possible, et obtenir les garanties que vous commandez du "gluten free", le plus souvent à un prix où le vendeur "fait son blé".


4 Mars 2016: Communiqué du Rav Yossef Itshak Pewzner
Chers consommateurs
Un lot de Crème fraîche liquide de Normandie sous la marque "Val de Saire" sans notre certification HALAV CHAMOUR, a été distribué par erreur (à partir du 19 février) avant d'être retiré de la vente (à partir du 24 février). Date de péremption 11 juin 2016.
Si vous l'avez utilisé pour agrémenter des gâteaux ou plats chauds et que vous ne consommez que du HALAV ISRAËL, il est conseillé (en concertation avec votre Rabbin) de cacheriser les ustensiles utilisés à chaud avec ce produit.
Vous pourriez continuer à consommer ce produit uniquement lorsque le tampon Cacher HALAV CHAMOUR y figure comme l'exemple ci dessous.
Soyez certain que la plus grande vigilance sera portée afin d'éviter qu'un tel incident ne se reproduise plus, notamment par l'utilisation dès que possible d'un emballage "spécial cacher".
Avec nos sincères regrets pour cet incident.
Je prie à Hachem de continuer longuement à servir les consommateurs Mehadrin sans aucune faille, comme ce fut le cas depuis près de 40 ans sous l'autorité de mon Père Rav Hilel PEVZNER ZATSA"L.
Pour tout renseignement appelez au 0650577034.

Enfin en ligne: liste et index des conférences de cacherouth de ces dernières années : http://www.kacher.fr/shows2015.htm

Four de Chabbath Février 2016

Nos lecteurs deviennent rédacteurs!
Avraham nous a envoyé ce lien vers http://www.maisonapart.com/edito/amenager-decorer/cuisine/un-four-dote-d-une-fonction-speciale-shabbat-5279.php.
Oui, un four conçu pour Chabbat.
On y lit notamment:
Destiné à respecter les impératifs de la religion juive le jour traditionnel de Shabbat, le four Shabbat De Dietrich arrive en France. Déjà commercialisé en Israël, il a été certifié par le Grand Rabbinat de Paris. Il permet au four, à l'activation d'un mode particulier, de fonctionner en complète autonomie pendant 24 heures. "Un flux d'électricité maintient la cavité du four à une température de 90°C, sans avoir recours au thermostat pour cuire et chauffer toutes vos préparations", explique la marque d'électroménager. "La lumière reste en marche et la température constante à 90°C."
Four encastrable, Acier inox, Classe énergétique B, Prix public indicatif : 699€

Les courriers reçus indiquent qu'il existe plusieurs modèles de four
BOSCH Référence HBG73BS1F INOX
NEFF référence PG B55CS22NO prix 1099€
SIEMENS HB76G1560F Four Pyrolyse 999€
MIELE SensorTronic Series H6S80BP
De Dietrich
qui déclarent avoir un agrément rabbinique, mais ....c'est très flou..
Quelqu'un a-t-il déjà entendu parler de ça et qui sont les rabbins en question et les références des modèles concernés?

Nous avons contacté il y plus de 15 jours les services consommateurs de ces 5 marques par le biais des formulaires présents sur leurs sites. Notre demande cocernait les références des fours et frigos, mais aussi leur certification rabbinique.
A ce jour, seul le service conso de Miele nous a adressé une réponse, qui nous laisse sur notre faim, mais nous les relançons.

Vous nous avez contacté au sujet de nos appareils compatibles SHABBAT et nous vous en remercions.
Nos fours H6660BP et H6860BP disposes en effet de la fonction SHABBAT. En revanche, nous n’avons pas de certification rabbinique.
De même pour nos combinés réfrigérateurs références qui dispose de cette fonction : KFN29483D edt/cs et KFN29683D (Sortie officielle début Mars 2016)
Cordialement,
Mr G, Centre de Contact Client et Consommateur, MIELE France
Nous avons reçu une seconde réponse du Centre de Contact Client et Consommateur de Miele, qui nous dit "Nous n’avons pas de certification rabbinique concernant nos appareils." mais nous envoie une brochure détaillant le fonctionnement du programme Chabbat. Il persiste deux questions:
l'ouverture des portes qui modifie la température risque-t-elle d'agir sur le thermostat qui maintient la température?
Il aurait fallu pour un fonctionnement optimum de Chabbat que la fonction Chabbat ne soit pas arrêtée par un seul bouton, mais l'action combinée de deux boutons, qui ne peut être accidentelle.

A notre sens, seule une autorité compétente en technique et en halakha (code de lois juives) peut nous garantir qu'un appareil est compatible avec les lois du Chabbat. Une alerte du StarK diffusée récemment vient le confirmer: après avoir agréé un four, ils se sont aperçus que ... http://www.kashrut.com/Alerts/?alert=A5387
Quelques références: http://www.star-k.org/articles/articles/kosher-appliances/464/keeping-your-cool/ , Mishmeres Hashabbos booklet : http://www.kacher.fr/Mishmeres%20Hashabbos%20booklet.pdf
https://www.scribd.com/fullscreen/118486885?access_key=key-2gd667wd5w8veg64h4oe&allow_share=false&escape=false&show_recommendations=false&view_mode=scroll


6 Avril 2016.  Nous venons de recevoir une réponse du Service Consommateurs Siemens Electroménager (J+40 !), qui tient à peu près ce langage:

Nous vous remercions de nous avoir contactés .
Nous avons plusieurs fours avec la fonction Sabbat
Les HN678G4S1F, HM678G4S1F, HM676G0S2F, HM 676GOS1F notamment.
Nous nous renseignons pour savoir s’il y a eu des certifications rabbiniques.
Nous vous remercions pour votre confiance et nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.
12 Avril: Bonjour Monsieur,
Nous n’avons pas de certification rabbinique.
Nous vous remercions pour votre confiance et nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.
Sincères salutations,

14 Avril 2016: la saga continue. Le StarK revient sur la validation de fours chabbatiques LG

Four avec fonction "Chabbath" Etat des lieux,
Après avoir écrit à Bosch, Siemens, Miele, De Dietrich, Neff, nous n'avons reçu de réponse que de Miele et de Siemens, qui nous ont donné quelques réponses et références de four possédant la fonction Chabbath.
Tous deux ont admis qu'ils n'ont pas de certification rabbinique, ce qui réduit à proche de zéro leur discours.
1 Parce que sans examen par une autorité rabbinique aidée d'un technicien, il est impensable de se fier à un discours commercial.
2 Parce que pour maintenir une température constante, il faut que le thermostat tienne comptedes ouvertures et fermetures de porte, qui entrainent une déperdition de chaleur. Il faudrait que la fonction soit "chaleur à débit constant" et non température constante.
3 Parce qu'il faut que les réglages ne soient pas accessibles durant Chabbath, mais aussi que l'arrêt du programme Chabbath ne puissent être fait par une manipulation simple (comme c'est le cas sur le Miele, mais par une combinaisoninhabituelle de touches.

Nous invitons les fabricants qui ont investi des efforts sur cette fonction Chabbath (et qui ont pris la peine de nous répondre) à se rapprocher d'un Rabbinat ayant pignon sur rue pour conseil et validation de leur travail.


Comment dit on "sans crainte de chemita ni de orla en anglais?
On vous l'a déjà dit: Confiez vos affaires à des pros, pas à un traducteur automatique.

Ne vous demandez pas pourquoi - Publié février 2016

Fromages TriangleK en Israël... - 25 Février 2016

1 Mars 2016:Le Rav Ralbag du TriangleK nous a écrit pour nous faire savoir que les fromages en question sont effectivement sous  sa surveillance.
 

Chabbat et défis technologiques

LE BETH HAMIDRACH d'Épinay-sur-Seine a le plaisir de vous annoncer qu'à l'occasion de la venue en France du Rav BEIFUSS, Dayan au Beth-Din de Rav Nissim Karelits, et spécialiste mondial dans le domaine des défis que posent les nouvelles technologies pour le respect du Chabbat (capteurs sensitifs, présents dans les frigidaires modernes, les climatiseurs, compteurs digitaux…), il donnera une leçon sur le sujet, le :
MARDI 1er MARS 2016 à 21 h
au Beth Hamidrach
3 rue du chemin vert - Epinay-sur-Seine
Le Rav. Beifuss, qui fait partie de l'organisme Michmeret Chabbat, fondé avec l'aval des Grands de la génération, vient avec des solutions pour pouvoir régler concrètement les problèmes posés.
C'est un sujet de très grande importance et une occasion exceptionnelle pour le rencontrer.
Venez nombreux et nombreuses partager ce grand moment !
Ezrat Nachim ouverte.

Autres conférences: Sarcelles, Paris, Le Raincy, Créteil,


Confiez vos affaires à des pros. 23 février 2016

L'alerte à laquelle vous avez échappé et nous aussi.
On nous a communiqué une vidéo en anglais, où l'ouverture de sachets de Thé Vert Lipton goût Citron montre des éléments qui ressemblent à des vers.
Lipton a rapidement émis un communiqué (https://www.unileverme.com/news/press-releases/2016/lipton-green-tea-bags-clear-of-any-animate-objects.html) dans lequel il établit, vidéo à l'appui, qu'il s'agit de de particules vecteurs de l'arôme.

Même pour parler de cacherouth, il faut savoir....

Nous sommes cependant ébranlés par deux nouvelles vidéos d'amateurs d'insectes
https://www.youtube.com/watch?v=TyPMlmBNx8o
https://www.youtube.com/watch?v=n_RI8ahck3k

Il semble, (IL SEMBLE…) que ces infestations concernent des thés parfumés et agrémentés de toutes sortes de fruits, et ne concernent pas les thés natures.


Où l'on reparle de la cacherouth des hotels, Rav Waye. 23 février 2016

Nous avons déjà un peu parlé de la cacherouth des hotels et institutions, notamment à l'approche de Pessa'h.
Rav Waye, spécialiste en cacherouth le fait beaucoup mieux, et avec bien plus de crédibilité: http://www.kacher.fr/Rav_Waye_hotel201602.mp4

 

Kedassia vous donne sa bénédiction - 21 Février 2016

Si vous ne le saviez pas, les "tuiles" de chips surveillées par Kedassia de Londres sont faites à partir de pommes de terre déshydratées, comme d'ailleurs les Pringles. En regardant de près, le Rabbinat signale que la bénédiction sur ces chips spéciales est "chéhakol", et non "boré péri haadama" comme on le dit sur les vraies chips.
Cette tendance à stipuler le type de bénédiction à prononcer est parfois utile à Monsieur-tout-le-monde lorsqu'on se trouve face à des aliments particuliers: barre de céréales, granola, bissli et autres nourritures du 21ème siècle.
Ainsi, avez-vous remarqué que les derniers pains de mie fabriqués par Jacquet pour la Maison Korcarz portent une nouvelle mention: mezonot selon le Beth Yossef, Motsi selon le Ramo.
Si vous vous comportez comme le Ramo, ce qui est le cas de bien des ashkenazes, il faudra réfléchir à deux fois avant de manger des canapés lors du prochain buffet ou kiddouch.
 
 

Mauron vaches - 14 Février 2016

En direct de Minimarket (Lorycash) de Lyon, un arrivage de produits fermiers de Mauron (faisselle, yaourts aux fruits, yaourts aromatisés, crème fraiche, fromage frais) usuellement étiquetés par Samy Moyal "cacher ‘Halav Israël du début de la traite jusqu'à la fin de la fabrication, under supervision of Rabbi A. Y. Schlesinger, Av Beth Din de Genève"
Sauf que cette fois les étiquettes étaient absentes.
Contacté par le revendeur, le grossiste fait état d'une erreur.
Erreur de livraison pour certains, erreur pour d'autres en ce sens qu'on a oublié de coller des étiquettes sur un produit dont la surveillance est éphémère sinon virtuelle.
Nous n'avons pas contacté le Rav S, qui nous aurait confirmé qu'il y a erreur de livraison, mais nous aurions volontiers aimé entendre les surveillants de cacherouth ayant opéré ce jour là, car à la différence du Rav, nous ne faisons pas toujours confiance à certains alibis trop faciles.
Cet incident est l'occasion de répéter quelques faits:
- La meilleure garantie de cacherouth est celle d'un produit dans un emballage dédié et marqué au nom du Rabbin et du producteur, et non dans un emballage grand public avec une étiquette de cacherouth surajoutée ou un marquage à l'encre.
[Bien que certain lait que nous ne nommerons pas fasse exception à cette règle, et nous aurions aimé bavarder avec les surveillants qui opérent la traite et le suivi de la mise en bouteille]
- Un surveillant nous a raconté avoir travaillé pour un producteur, mais s'est rendu compte que le rythme de livraison de produits frais était plus important que son rythme de travail. Il servait de paravent, alors que le producteur passait des commandes pour lesquelles aucun surveillant n'était là. Il a bien sûr été congédié par le producteur après avoir alerté le Rabbinat. [Ceci peut s'inscrire dans le débat classique: le surveillant peut il être salarié d'un producteur, ou doit-il être salarié par le Rabbinat?]
Dans le cadre d'un droit de réponse, et tout court d'une droiture de nos rédacteurs, nous publions un courrier signé de l'entreprise Mauron qui reconnaît une erreur dans la livraison, sans surprise de notre part.
Nous n'allons pas apprendre à un écolier comment dicter un mot d'excuses à ses parents, mais nous estimons que ce document n'a pas la valeur de "messiah lefi toumo", analyse rabbinique qui crédite ou invalide certain témoignage.
Ce certificat est suffisament flou pour confirmer qu'il n'y a pas de surveillance chez Mauron. Il a clairement le style de quelqu'un qui veut bien faire plaisir à son acheteur, mais n'est pas prêt à signer n'importe quoi. Merci Mr Mauron. La seule chose qui nous intéressera est en dernier recours la preuve que des surveillants vont là bas et que chaque production qui porte étiquette est vraiment surveillée.
A bon entendeur. Car nous savons que les personnes concernées nous lisent.

Il y a four et four - 11 Février 2016

A ma droite, un four nettoyé par l'équipe de l'hôtel.
A ma gauche, un autre four nettoyé par les surveillants de cacherouth avant cachérisation.
Entre les deux, deux à trois heures de travail pour deux surveillants. Le second est prêt à être cachérisé au chalumeau, le premier ne sera pas cachérisé par un rabbinat consciencieux.
(Un rabbinat consciencieux? Vous voulez dire qu'il y a des rabbinats qui ne sont pas …. ? L'expression n'est pas de nous: http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#lcm84)
Quand vous organisez une réception (mazel tov!), votre traiteur est face à ce problème.
Tout dépend de l'ancienneté du four, de la rigueur du nettoyage quotidien, du rapport de force entre le surveillant et le traiteur, ou entre le surveillant et son supérieur hiérarchique, mais vous n'êtes pas loin de ce problème.
Un surveillant de cacherouth refusera en principe de chauffer dans ce four, car sa cachérisation est trop compliquée et chronophage, et le rôti sera servi moins chaud.
On nous a laissé entendre que certains rabbinats orthodoxes interdisent d'ailleurs toute cachérisation de four et exigent de leurs traiteurs de recourir à leur propre étuve transportable.
Au fait, vous allez dans un hôtel pour Pessa'h?
 

Ben et Jerry sans la vache - 9 Février 2016 - http://www.kashrut.com/Alerts/?alert=A5219

 

Le Kof-K informe que la nouvelle mouture de Ben & Jerry sans lait, saveur amande, est certifié cacher par le Kof-K en tant que "dairy equipment" c'est à dire fabriqué sur une chaine qui fait aussi du lait. Le produit est 100% sans lait et sans allergènes du lait, mais sa fabrication dans des récipients servant aux fabrications lactées lui  confère ce statut particulier. D'autres produits sans lait n'ont pas encore obtenu le statut cacher, et le rabbinat invite les gourmets à en demander l'obtention auprès de B&J. http://www.kashrut.com/Alerts/?alert=A5219

 

Koumkoum - 4 Février 2016

Dans la suite logique de nos bavardages sur les fours chabbatiques d'il y a quelques jours, il est utile de se pencher sur le "koumkoum".
Ce réservoir d'eau chaude équipé d'un robinet à l'usage du particulier devrait lui aussi être garanti par une autorité rabbinique.
Il faut être certain qu'aucune manœuvre ne risque de remettre en route la mise en chauffe de l'eau, et qu'aucun bouton ne peut être accessible qui allume, éteigne ou modifie le niveau de température.
A l'instar des cuisinières utilisées le Chabbath, il serait utile que le bouton de mise en marche soit couvert, comme il l'est dans le modèle présenté.
Il est aussi utile que le passage en mode chabbat '(mode veille) se fasse automatiquement dès que la température maximum est atteinte (car tout le monde sait que les derniers instants avant Chabbath sont précieux et très busy).
Tout le monde sait aussi que l'eau doit avoir chauffé avant l'entrée de Chabbath et qu'il est interdit de rajouter de l'eau durant Chabbath. Qu'il n'est pas évident de rajouter de l'eau durant Yom Tov, sauf à consulter votre Rav.
Si vous décidez de tremper votre koumkoum (et tout autre appareil électroménager) au Mikvé, il faut le tremper plusieurs jours avant et le laisser égoutter et sécher dans un endroit chaud pour s'assurer que les composants électriques ne sont plus mouillés. Certains disent qu'il faut le tremper avec sa prise électrique si elle n'est pas amovible, mais votre Rav saura vous en parler.
L'usage des réservoirs d'eau chaude en hôtellerie est encore plus compliqué, car il faut s'assurer que le tirage de l'eau ne provoque pas d'entrée d'eau froide dans le réservoir, et que ... les employés ne rajoute pas de l'eau chaude en douce quand le rabbin a les yeux tournés.
Un modèle plus élaboré, qui chauffe ou refroidit l'eau, agréé pour Chabbath: http://noamshabat.co.il/index.php/%D7%9E%D7%95%D7%A6%D7%A8%D7%99%D7%9D/71-%D7%A0%D7%95%D7%A2%D7%9D1

A vos tamis, prêts? Partez! - 3 Février 2016

Une petite lumière s'est allumée.
Nous n'avons jamais compris comment quantifier un tamis pour vérifier l'absence de bestioles dans la farine. Dans http://www.torah-box.com/question/bdika-comment-tamiser-la-farine_2373.html   Rav Loria rapporte qu'il est nécessaire pour cela d'utiliser un tamis doté de petits trous.
Selon le Kitsour Bdikat Hamazone Kahalakha le tamis doit être de 70 trous par inch, ce qui représente 28 trous au centimètre carré, mais selon le Cacheroute Bahalakha, il se suffit de 40 ou 50 trous par inch, soit 16 ou 20 trous au centimètre carré.
Une compétence parisienne nous précise que Rav Falk shlitta est possek clairement 40 trous par inch. Le Badatz demande 80 trous. Photo: tamis de 35 cm de diamètre et 40 trous par inch.
A vos tamis, prêts? Partez!

Publicité gratuite: on trouve de tels tamis sur le site https://www.meilleurduchef.com/cgi/mdc/l/fr/boutique/produits/mfr-tamis_bois_maille_inox_40.html. Ou un tamis électrique vendu par Codes de la Cacherouth: http://www.codedelacacherout.com/voir_ustensile_1.html et http://www.codedelacacherout.com/voir_ustensile_2.html


Aicha se fait discrète - 28 janvier 2016

Nous avons surpris des bocaux de conserve et confitures AICHA dans un magasin Hypercacher.
Comme le responsable ne pouvait pas "retrouver" le certificat de cacherouth, nous avons écrit à Aicha.com, au Maroc, pour nous enquérir d'un éventuel certicat de cacherouth, sans recevoir de réponse 15 jours plus tard.
Entre temps, le produit a été retiré de la vente dans le magasin visité. Sans explications.
Râlez, râlez, il en restera quelque chose.
Le site du OU liste un certain nombre de produits Aicha autorisés, mais précise que seuls les bocaux portant le OU sont concernés.


L'Amérique gagnée par la gourmandise. 28 Janvier 2016

Nous avons appris comme vous dans la presse que la Société Michel et Augustin a obtenu un certificat de cacherouth pour certains de ses produits, sésame pour rentrer dans le menu des Starbucks américains.
Suite à une demande de renseignements, Michel et Augustin nous a confirmé:
"Nous sommes effectivement passés par la case "certification cachère" ;)
Le rabbinat Star K nous a attribué la certification Star D depuis le 30 septembre 2015. Cette certification concerne les Etats-Unis, et est également valable pour la France. Pour le moment, La mention est apposée seulement sur les Packs US des petits carrés à la queue leu leu citron, framboise et chocolat noir pointe de sel. Parmi les recettes casher on compte tous les petits carrés sauf les bi-couche et les noisettes. N'hésitez pas à revenir vers moi pour plus d'informations :) "
Curieux comme nos lecteurs, nous avons demandé une copie de ce certificat avec la mention qu'il est également valable en France.
N'ayant pas de réponse depuis plus de dix jours, délai irraisonnable dans la nouvelle société numérique, nous estimons que le vin n'est pas tiré.
Ayant obtenu le certificat par ailleurs, https://express.star-k.org/viewer/LOCViewer.aspx?UIQ13SYA, nous pouvons y lire que seuls les paquets portant le logo de Cacherouth du StarK D (halavi) sont agréés par le StarK, et il semble peu probable que l'on rencontre en France cette production a priori destinée au marché américain.
Il est même possible que la ligne de production idoine ne soit pas la même que celle destinée au marché français. (http://www.lemonde.fr/entreprises/article/2016/01/05/grace-a-starbucks-la-pme-michel-et-augustin-concretise-son-reve-americain_4841621_1656994.html#xtor=AL-32280270)

Donc pour l'instant, aucune garantie de cacherouth sur ces petits carrés hexagonaux.


Ames sensibles s'abstenir.- Juillet 2016

VOUS ETES SUR QUE VOUS VOULEZ VOIR CETTE VIDEO D'ABATTAGE DES AGNEAUX ?
Voici une vidéo que les associations de défense des animaux et autres opposants à l'abattage rituel ne vous montreront pas: abattage des agneaux, quelque part au Paraguay, mort quasi instantanée, pas de coups aux animaux.
On remarquera que la chehita doit être faite avec une lame parfaitement lisse et bien aiguisée, en faisant glisser le couteau et non en l'appuyant, d'où le mouvement de va et vient, et doit être faite en une seule fois. C'est pourquoi la quatrième bête, dont l'égorgement n'a pas été complet est mise de côté (après l'avoir achevée par une "seconde" chehita). Il faut des années d'étude et de pratique pour être chohet.

Voir la vidéo


Un remake de 2011, Mis à jour.21 Janvier 2016

Il y a trois façons de se planter dans l'élaboration de produits cachers.
L'une c'est l'erreur: oubli de vérifier un composant, un instant d'inattention de la part du surveillant préposé à la surveillance.
Une autre, c'est l'élaboration du produit sur des bases laxistes, pour ne pas dire trompeuses.
Imaginons une fabrication dans laquelle arrive de façon inattendue un produit complètement taref. Comme cette réception où furent servies de vraies crevettes en lieu et place de l'ersatz dirigé vers une autre réception. Ou une citerne de vin dans laquellle se déverse un vin non cacher.
Il est vrai que ce sont des fautes monumentales, mais ce sont des erreurs. Le rôle du Rabbin qui cautionne est de les prévenir, et placé devant le fait accompli, prendre la décision qui s'impose, selon les cas.
L'autre, plus grave, n'est pas une erreur. C'est une tromperie dès le départ. Souvenons-nous de l'affaire de la viande taref de Monsey, ou des restaurants fermés d'autorité par le Beth Din de Paris ou de Marseille suite à la découverte d'anomalies qui ne sont jamais rendues publiques.
Imaginez un commerçant qui fait étiqueter des fromages non surveillés pour les convertir au "cacher",
Ce restaurateur qui envoie le surveillant acheter des oignons au marché à l'heure de la livraison de viandes,
Ou la surprise de ce Rabbin qui part fabriquer ses pizzas au fin fond de l'Italie et qui découvre que l'oun est passé juste avant et a fait fabriquer avec un fromage non surveillé, sans cachériser ni allumer les fours.
Imaginez la surprise de ce Rabbin qui découvre un lot d'étiquettes du Rav Untel dans une fromagerie provinciale. Elles sont arrivées par la poste, et sont collées à la demande par le maître fromager.
Ce sont des non évènements qui arrivent tous les jours, y compris dans notre boite aux lettres.
Il existe encore une autre arnaque: acheter chez l'importateur un carton de produits X (mettons des chips, ou du foie de morue…) effectivement surveillés par le Rabbin Z, et commercialiser en douce une palette entière importée par la bande et étiquettée directement par le fabricant une fois le Rabbin parti. Les photocopieuses servent à ça.
Ou encore ce truand qui briefe son agent commercial
<<MOI JE LUI EST DIT QUE JAVAI ENVOYER UN RABIN A MOI POUR VOIR COMMENT CELA CES PASSSER IL FAUT BIEN LUI EXPLIQUER QUE NOUS AVONS CACHERISER LES 2 SITE SP... ET SE.... ET QUE NOUS AVON ¨PRODUITS LE LUNDI MATINDANS LES 2 SITE>>
(Il n'y avait pas eu de rabbin, pas de cachérisation, pas de production lundi aux aurores après 24 heures de non utilisation. Juste les fautes d'orthographe)
http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#mks4

La seule solution est de monter une association de consommateurs curieux.
Ce n'est pas "notre" affaire, mais celle de tous.
Et publier une liste des surveillances rabbiniques recommandées.
Ce n'est pas notre rôle mais celui des rabbins sérieux, dont nous ne saisissons pas pourquoi ils se taisent. Ou des institutions juives.

Ne restez pas à côté de la plaque 3 Janvier 2016


Bizarre la teouda. Vous connaissez cet endroit?
Notre correspondant nous a demandé si cette plaque valable jusqu'au 31 décembre 2015 est authentique, car elle lui SEMBLE bidouillée.
Le Cadre est encore sur les listes du BDP, mais on sait qu'entre le bureau de la cacherouth et le bureau de la communication il y a un couloir parfois long à parcourir.
Il ressort des commentaires reçus notamment de clients que:
A part que la teouda est valuable (sic), un faussaire a écrit DECE pour Décembre, là où le BDP écrit conventionnellement DEC.
Il a situé l'établissement dans le secteur 11, alors que la téouda précédente (comme la teouda de l'établissement de l'autre côté du trottoir) portait mention de secteur 01.
Enfin les certifications du BDP sont établies sur papier autocollant, alors que celui-ci a eu besoin d'être scotché.
Pour en rajouter une couche, dès le dimanche 3 janvier 2016 apparaissait une mise à jour toujours valuable (sic) jusqu'au 29 février 2016, avec les mêmes erreurs de secteur et scotchée. Les tampons figurant sur ces deux certifications semblent étrangement frères: mêmes défauts du cercle les entourant, même inclinaison. Du beau travail de copier coller.
Il ne nous appartient pas de dire si ce restaurant est ou non cacher, si la viande et le vin qui y sont servis sont cachers. C'est l'affaire des Rabbins qui donnent leur garantie. Mais nous pouvons affirmer qu'en l'absence de garantie correcte, cela ne peut être considéré comme cacher. 

5 Janvier 2016: Affaire close en ce qui concerne notre objectif, l'information du consommateur: la plaque du 31 DECE 2015 et la suivante du 29 Février 2016 ont été reprises (ôtées) par le BDP. 
Il n'y a plus de tromperie du consommateur.

Tout ceci aurait il pu arriver si le BDP complétait ses certificats de cacherouth par apposition d'un hologramme ou d'un code QR (http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#qr201512) ?


Bilan 2015

Bilan de notre année 2015
Nous avons mis à jour notre "cadeau de ‘Hannoucah", mémo de ce que nous savons, ou croyons savoir, en matière de laitages sous haute surveillance. http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#laitages201212
L’année 5775 était une année de Chemitah, avec un certain nombre d’écueil pour eux qui ne s’appuient pas sur le "heter mekhirah", autorisation de vendre sous certaines conditions les terres agricoles à un non juif, non astreint au repos de l’année sabbatique, mais aussi pour ceux qui s’appuient sur les autorisations de heter mekhirah ou "otsar Beth Din" qui ont rencontré en France des importations échappant à ces autorisations. http://www.kacher.fr/ActuK2014.htm#lirecertifyarden
On s’est beaucoup agité également lors de l’apparition du Coca Life, dont il s’avère au final qu’il est autorisé par le Beth Din de Londres. http://www.kacher.fr/ActuK2014.htm#ccl201412
Nous avons longuement écrit à propos d’une production de quenelles ayant le mauvais goût de goût de viande et dont l’analyse génétique a trouvé des traces de viande. http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#quenelles20150107
A l’approche de Pessa’h, nous avons cherché et perdu la trace des fabrications de Matsot à l’avoine sans gluten. http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#msgluten
Rejet de la plainte déposée contre nous à l’occasion de la diffusion d’une enquête sur une production de desserts lactés Senoble avec allégation de ‘Halav Israël. http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#KLNIni20150315
Notes sur le quinoa à Pessa’h. http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#quinoapsh75
On ne présente plus le MKS, Rabbinat fantoche (Mehadrin Kosher Supervision) , mais nous avons récidivé à propos de la commercialisation de pommes dauphines et pommes noisettes "Cacher pour Pessa’h" contenant des farines de blé. http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#poMKS201504 et http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#mks2015a.
Le Kiri s’est métamorphosé cette année. Prétendu ‘Halav Israël les années précédentes, il est devenu "cacher depuis la fabrication" sous la houlette du Rav Ralbag, le Triangle K. Petit hic, le Rav n’a apparemment pas cautionné la fabrication pour Pessa’h ce qui a valu à Kiri un retour dans le giron du gang des laiteries. http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#kiri201504
Retour documenté sur la question des miels d’arbre http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#dvachRWz
Cacherouth et éthique : quelques questions sur le rôle du Rabbinat certificateur. http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#Kethique
Ethique du vendeur de produits cacher : à partir d‘un problème de foie. http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#foie201505
Le sushi fait son buzz http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#shushi20150514
Conserves de légume et surgelés ont donné bien des soucis à la ménagère, mais aussi aux Rabbanim. http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#ComRW20150521
Des aléas du travail en équipe : lorsque deux Rabbinats s’unissent pour sortir une erreur de débutant. http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#bdpcroissants
Lait de chamelle, d ânesse : les consommateurs américains ont eu chaud. http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#laitcRc201508
Le paysage écrit de la cacherouth : à la recherche du magazine le plus complet ? http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#magazin201510
Dissection d’une Bonne Vache http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#LBV20151103
Vous reprendrez bien encore une tranche de phosphates? http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#phosphates201511
Labels, logos, certificats, QR code http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#qr201512
Cacher ou mehadrin? http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#hidour
Où l'on parle des petits habitants de nos légumes: http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#salades201512
Cacherouth et cas de force majeure ? http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#fm
Comment les Rabbinats gèrent ils les situations de crise ? A partir d’un communiqué du Rabbinat de Marseille. Cas à Paris ? http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#commBDM20151214
Où l'on reparle des fromages de Pologne http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#frompol2

Les shows de l’année :
Conférence du Grand Rabbin Guggenheim, 14 Octobre 2015, http://www.kacher.fr/RMG20151014_confK.MP3
Conférence de Rav Wolff –
http://www.roseedemiel.fr/2015/12/27/rav-wolff-des-vacances-cacheres-bien-preparees/ une conférence de Rav Wolff du 28 juin 2015 donnée à Créteil https://www.youtube.com/watch?v=Y9hS7lFiMac&feature=youtu.be
Mais aussi à Saint Brice https://www.youtube.com/watch?v=_6DbBtEjE7k&feature=youtu.be
Et décembre 2014 http://www.akadem.org/sommaire/themes/vie-juive/judaisme-au-quotidien/l-alimentation/cacherout-les-questions-qui-fachent-08-12-2014-65575_314.php
Mars 2014: https://www.youtube.com/watch?v=HoECw2za8h0 A propos de fromages.
Janvier 2014: https://www.youtube.com/watch?v=9NpboMjiGJ8&feature=youtu.be

La liste de Rav Wolff est un des best seller de la communauté juive cybernétique.
Elle tient une grande partie de son succès au fait que le Rav Wolff s’appuie, comme nombre de rabbinats européens, sur la permission du lactosérum et ses dérivés, pour lequel le Beth Din de Paris se montre plus rigoureux.
Reconduite, dans ses grandes lignes d’année en année, jusqu'en Eté 2016, elle est disponible sur le site http://www.chiourim.com/liste_des_produits_casher_du_rav_wolff_pour_eeif5491.html
Il est regrettable qu’une démarche initiée pour des individus ou communautés éloignées de source d’approvisionnement cacher (les "scouts") soit en passe de devenir la norme pour des raisons de facilité, de satisfaction personnelle, et aussi de prix de revient.

Nous avons traité bien d’autres sujets, approfondi des dossiers qui n’ont pas été publiés, et avons veillé comme toujours à ne pas donner d’avis là où cela incombe à une autorité rabbinique, nous contentant de porter à la connaissance des consommateurs des faits ou situations qui peuvent avoir des répercussions sur le sérieux de leur cacherouth.
A titre d’exemple un correspondant nous a informés qu’un producteur cherchait un rabbin "sérieux" pour une production qu’il ne voulait pas voir égratignée dans nos colonnes.
Tout ça pour vous, mesdames et messieurs.


Où l'on reparle des fromages de Pologne - 23 Décembre 2015 publié 29 décembre

Un lecteur a attiré notre attention sur des fromages faits en Pologne (-- "mozarella" et un emmental râpé, Date limite 31/12/2016, présentés par Top Cheese; -- et Gouda et Havarti en tranches, date limite 30/04/2016) arborant une étiquette "surveillance du Beith Yossef, fabrication spéciale, Halav Israël depuis le début de la traite", vendus sans mention d’importateur.
Les deux premiers, ne portent pas d’hologramme, ni même mention de la nécessité de l’hologramme pour garantir l’authenticité de la surveillance.
Les deux suivants, portent un hologramme, mais sous l’étiquette principale se trouve une autre étiquette en polonais mentionnant une péremption au 31/12/2016.
Ces dates tardives indiquent un produit qui a été congelé, et donc décongelé, mention qui devrait être signalée au consommateur.
Nous avons interrogé le Badats Beth Yossef sur le suivi de ce produit, et le responsable a bien voulu nous répondre que ces produits sont sous la surveillance du Badats Beth Yossef, la fabrication surveillée par une équipe de surveillants israéliens et le conditionnement (tranchage, emballage, apposition des étiquettes et hologrammes) laissé aux bons soins du surveillant de Mr Arfi, le Rav Moché BenDayan.

15 Décembre 2015 Cacher ou mehadrin?

Selon un article de Actualité Juive de ce 11 décembre 2015, Israël s’apprêterait en 2016 à instaurer un étiquetage des viandes en fonction de notes basées sur le bien être des animaux de ferme, selon un barême de 1 à 5.
Cela commencerait par la volaille : surface par poulet, plein air, nourriture, rythme d’alternance lumineuse, et pourquoi pas musique classique, repas à la carte et abattage sous hypnose.
Gageons que en Europe, un étiquetage en fonction du bien être animal mettrait les animaux abattus, même par notre chehita, en bas du panel, parce que c’est tendance.
Il est évident que les normes obligatoires devront être respectées, mais cela se présentera comme un bonus pour l’éleveur, auquel nombre de clients seront sensibles.

Dans le même ordre d’idées, on instaure en France un étiquetage nutritionnel avec un code couleur, (http://www.ouest-france.fr/economie/consommation/etiquetage-nutritionnel-le-code-5-couleurs-recommande-par-les-experts-3636922) qui mettra en valeur les aliments « utiles », bénéfiques », au détriment des sucres emballés dans des corps gras que nous avons appris à nos enfants à aimer. Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas pour le Nutella, les Kinder, les céréales sucrées etc… Même si les normes sanitaires en vigueur en permettent la commercialisation.
D’autres se sont inventés des choix écologiques : agriculture bio, fruits non importés par avion, commerce équitable, sans travail d’enfants esclaves.
Des critères politiques sont parfois pris en compte : pas de sodastream de Judée Samarie, pas de vins du Golan, pas de salades du Sahara occupé par le Maroc, pas de mandarins du Tibet, pas de commerce juif (ouppss, non ça c’était en Allemagne en 1938)
Au final, chacun continuera à acheter selon ses goûts, son porte-monnaie, ses options écolobio, ses prévisions d’avenir délivrées par ses analyses sanguines et les magazines spécialisés, bref chacun sa recherche de son « mieux ».

En matière de cacher aussi, existent plusieurs normes.
La norme minima, et elle est pour certains beaucoup plus laxiste que pour d’autres, et la recherche du « mieux ».
L’approche ne saurait être manichéiste, réduite à cacher/non cacher, mais doit tenir compte que chacun peut être amené à fournir pour faire « mieux ».
Cela peut s’exprimer par l’exigence de pain « afyat Israël », cuit par un juif, d’aliments « bichoul Israël », cuits par un juif, de viandes sélectionnées selon la qualité de la chehita, selon les conclusions de l’examen post mortem, l’encadrement de la chaine de conditionnement jusqu’à la vente. Cela peut s’exprimer par le choix de laitages « ‘Halav Israël », traits en présence d’un juif, et leur transformation sous telle surveillance rabbinique plutôt que telle autre.
(Il est vrai que cette recherche du « mieux » doit aller de pair avec un comportement vis-à-vis de son prochain qui soit aussi une recherche du mieux)
Nous avons pensé depuis longtemps établir un barême, depuis AAA (avec l’accord de Goldman et Sachs) à KK (sans l’accord des rabbinats concernés), mais nous préférons laisser ce mérite aux courageux rabbins et administrateurs du judaïsme français.
Pour nous (et chacun se reconnaîtra) qui sommes à la recherche du « mieux » dans le choix de l’école de nos enfants, de notre destination vacances, de la qualité de notre voiture et de notre environnement électronique, il se pourrait que cette recherche du « mieux » en matière de cacherouth ne soit pas une option mais une obligation.
Autant il serait suspect qu’un Rabbin consulté vous demande la marque de votre voiture ou les conditions de vos dernières vacances, autant il incombe à chacun de se poser ces questions devant les rayons du supermarché. L’assistance juridique fournie par l’observance des listes de cacherouth de tel ou tel Rabbinat n’est pas forcément suffisante lorsque dans la vie profane on a des choix plus raffinés.


.La bonne vache. 3 Novembre 2015

La bonne vache, c'est le consommateur...
Un correspondant nous a fait parvenir une vidéo diffusée sur le site Facebook " Tous les certificats Kasher" https://www.facebook.com/100009509870291/videos/1504253894901592/ (http://www.kacher.fr/LBV201510.mp4)
qui dissèque une boite de fromages fondus "La Bonne vache" estampillée Nahalt Its'hak.
Sous l'étiquette ronde de la boite, une autre étiquette de fromages fondus Netto, comme sur le ruban qui ferme la boite. A l'intérieur, 12 portions de fondus Netto.
(... article entier)
Rappelons quelques références quant à ce Rabbinat:
http://www.kacher.fr/ActuK2012a.htm#concours2012a
http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#KL20110607
http://www.kacher.fr/ActuK2014.htm#NI2014psh
http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#anticip
http://kacher.fr/NI5772a.htm
http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#k0
http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#retoques

Rappelons aussi que ce Rabbinat est dirigé par un Rav Ouriel Barguil (téléphone: http://www.kacher.fr/NI/thenobel.jpg), et se place sous la direction du Rav Eliahou Abergel qui ne proteste pas contre cette utilisation de son nom, voire s'abrite derrière la stature du Rav Kaddouri, qui ne peut plus protester contre cette utilisation de son nom.



7 Janvier 2015 . Quenelles à la viande? Retoqué 1er Février 2015


Un consommateur a eu la désagréable surprise de sentir un fort goût de poulet dans des quenelles de brochet achetées en décembre 2014, de la Maison Desmaris, "sous la surveillance de Moshé Alloun". D'autres adultes de son foyer ont également fait le test et trouvé odeur et goût de poulet.
Voulant en avoir le cœur net, notre correspondant a fait analyser son paquet de quenelles de brochet, dans lequel a été trouvé par analyse ADN
Plus que 0.5% de poulet
Plus que 0.5% de dinde
Plus que 0.5% de bœuf.
Soit plus que 1.5% de viande non cachère dans un produit supposé être du poisson.
Nous avons appris que le Rabbin Teboul a fait supprimer sans tambour ni trompettes ces quenelles du menu des restaurants de Lyon, en attendant les résultats de ses investigations.
L'entreprise en question travaille effectivement de la viande de volailles, et aussi crevettes et morilles qui n'ont pas été recherchées par ADN.
Bien que le produit fasse probablement l'objet d'un rappel, nous invitons tout gourmet qui pourrait en avoir stocké à consulter les Rabbinats concernés avant de les cuisiner, et ne pas se laisser endormir par des boniments.
Il y a effectivement goût de viande, et même en présence de moins de 1/60ème, le goût serait suffisant pour invalider le produit.
Les puristes nous diront qu'il faut faire goûter le produit par un connaisseur non juif (et non au courant de l'embrouille…) pour affirmer qu'il y a goût de viande non cachère. Et les super puristes diront qu'il faut faire une nouvelle analyse quantitative pour déterminer les proportions exactes de poisson et de viande. Vous avez de l'argent à investir? Notre consommateur estime lui avoir déja trop dépensé.
On peut penser qu'il s'agit d'une erreur d'étiquetage, mais cela laisse supposer qu'Alloun laisse ses étiquettes à la disposition du fabricant, qui fabrique à sa guise les lots cachers.
On peut penser que le surveillant n'était pas là en début de fabrication, et a laissé au fabricant le soin de "nettoyer" ses installations, ce qu'il n'a pas fait, en laissant d'importants restes de fabrications précédentes à la viande. Cela amène là encore à se questionner sur les conditions de surveillance effectuée par ledit rabbin.
Petit indice supplémentaire: les dates de fabrication.
Saumon: mercredi 16 juillet 2014, et brochet: mardi 20 mai 2014
Or les bons usages de la cacherouth veulent qu'on travaille un lundi tôt matine, après les 24 heures de repos hebdomadaires. Là encore, une barrière a sauté.
Yehouda Alloun nous a fait remarquer avec son amabilité légendaire que les dates 16 juillet et 20 mai 2014 sont les dates de congélation, et que les produiits ont été élaborés la veille, qui est un jour férié. Ceci apparait d'ailleurs sur les numéros de lot, que nous n'avions pas cru nécessaire d'analyser. Autant pour nous.
Il nous a également confirmé que d'autres analyses sont en cours, avec le Rabbi Teboul, et "nous manquerons pas d avertir les consommateurs".
Voici les pages 1 et 2 de l'analyse ADN initiale.
14 Janvier: Rectificatif ou mise au point?
De bons amis ont attiré notre attention sur la portée des tests ADN.
Coté technique d'abord, avec Technique ADN: http://www.rts.ch/emissions/abe/test/3362131-le-type-de-viande-des-kebabs-le-test.html
(Première minute…)
Et http://www.processalimentaire.com/Qualite/Detection-des-especes-quelles-methodes-a-disposition-22869
Côté interprétation, avec le devoir d'envisager que la présence d'ADN de poulets soit liée à la présence d'oeufs http://www.test-achats.be/alimentation/supermarches/en-direct/viandes-et-fraudes
Et comme les oeufs de dinde ne sont pas légion, et les œufs de bœufs restant à inventer, une approche de la compréhension de résultats de tests inattendus:
<< Il ne s'agit pas forcément de fraude mais dans certains cas d'une contamination des lignes de production mal rincées>>
http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/du-porc-dans-des-plats-a-base-de-viande-de-boeuf-en-belgique_1573282.html
Nous en arrivons donc à 0.5+0.5 % de viande inattendue dans des quenelles de poisson, et nous attendons avec vous les conclusions du Rabbinat de Lyon.

Lien vers le communiqué du Rav Teboul concernant cette affaire.
=-=-=-=-=--=

1 Février:
Nous avons fait état du communiqué de Rav Teboul dès qu'il nous est parvenu, le 22 janvier, confirmant la "hezkat cacherouth" du lot 14139 de quenelles au brochet sous la surveillance de Rav Moshé Alloun, en nous réservant le temps d'analyser les documents mis en circulation par Yehouda Alloun, et qui ont servi au Rav à déterminer la position du Beth Din de Lyon: contre analyse quantitative (http://www.kacher.fr/anal20150122.pdf), lettre du producteur Desmaris (http://www.kacher.fr/Desmaris20150122.pdf), lettre du laboratoire Ampligene (http://www.kacher.fr/amplg20150122.pdf).
Les éléments de discussion que nous allons rapporter ici ont été soumis au Rav Teboul le 27 janvier, par mail.

Les dernières analyses ne peuvent pas contredire les premières, mais les préciser:
Les premières détectaient de l'ADN de poulet et de dinde et de bœuf à des taux (un peu) supérieurs à 0.5%, les secondes à des taux (un peu) inférieurs à 0.5%.
Il n'en reste pas moins que un taux de 0.4% signifie que dans une préparation de 1000 kilo, il reste 4 kilo de viande X, soit plus d'une dizaine de kilo de la préparation de quenelles précédentes. Nous sommes persuadés que peu de Rabbanim accepteraient ceci de leurs exécutants, et ne se pareraient pas du qualificatif de 100% mehadrin.
Par ailleurs Yehouda Alloun ne témoigne pas sur les conditions de préparation et de surveillance (j'étais présent, j'ai veillé à ce que … , les quenelles ont été scellées jusqu'à emballage … etc) mais fait décrire son travail par le producteur, dont le langage est loin d'être messia'h lefi toumo. Mr Desmaris dans son courrier du 14 janvier y rapporte des précisions auxquelles un producteur moyen n'accorde pas d'importance, et nul doute que les termes en ont été écrits à la demande de A. Notre propre courrier du 9 janvier était resté sans réponse.
Mr Desmaris y apporte cependant quelques éléments inattendus: il innove un nouveau chapitre de biologie moléculaire en affirmant sans sourciller que l'ADN de dinde est présent à cause de la grande quantité d'œufs de poule dont sont faites les quenelles. (Nous lui avons écrit depuis, pour savoir sur quelles bases scientifiques il assène ce postulat, mais les mails semblent moins bien marcher entre Toussieu et Paris qu'entre Toussieu et Viileurbanne).
Enfin, dans ce courrier, alors qu'il n'a pas connaissance de la contre analyse et de la notion que du lait a pu être incorporé aux quenelles avant analyses, il admet que même après nettoyage consciencieux et ébullition des instruments faits par son équipe, il puisse rester 0.5% d'ADN de viande, donc une quantité non négligeable, soit dans une préparation de 1000 kilo 5 kilo au moins de viande de dinde, 5 kg au moins de viande de bœuf. Libre à lui de gérer son entreprise comme il l'entend. Là où le bât blesse, c'est qu'en rendant public ce document, A entérine lui aussi l'idée qu'après un nettoyage maison, et une "ébullition" du système, il puisse rester une quantité non négligeable de viande étrangère.
Pire encore. On y apprend que en 3h15, A a surveillé les quenelles pour son frère, Rav Moché Alloun.
Portant, il y a peu, une fabrication de quenelles sous la houlette du Beth Din Beth Yossef, a été suspendue, compte tenu des coûts exposés par le temps de nettoyage et de cachérisation par les surveillants de cacherouth: plus d'une journée. Il en va de même pour un audit d'une fabrication de quenelles qui aurait pu être fabriquées sous la surveillance du Beth Din de Lyon, mais n'a jamais été réalisée à cause des coûts élevés de fabrication liés au temps de nettoyage et cachérisation.

Un courrier joint du laboratoire Ampligene (http://www.kacher.fr/amplg20150122.pdf) nous apprend que les analyses, comme les contre analyses, auraient été faites non pas sur la barquette entière fournie par le consommateur plaignant, mais sur une préparation cuite avec du fromage et du lait qui l'accompagnait. Ceci malgré le fait qu'il y est mentionné "barquettes sous atmosphère". Soit.
Mais dans ce cas, si on se fie à la recette de préparation du site Desmaris, (http://www.desmaris.eu/?cat=2), il aurait plus de poids de lait et de fromage que de quenelles, et les taux de dinde serait alors non plus proche de 0.5 mais de 1% d'ADN, soit 10 kilo de viande de la production précédente.
Encore faut-il y croire. Le lait peut effectivement contenir de l'ADN des cellules de la glande mammaire de la vache. En quelle quantité? Si l'on compare le nombre infime de cellules qui se déposent au fond d'un litre de lait au nombre de cellules présentes dans un kilo de viande, il faut boouucoouup de lait pour donner des traces proches de 0.5%.


Nous avions conclu notre courrier au Rav Teboul en disant:
Croyez nous, nous ne tirons aucun intérêt de ce que nous publions, et ne cherchons pas la tête de Yehouda Alloun. Juste qu'il admette qu'il a pu se produire quelque part une erreur.
Tant il est vrai qu'on ne prête qu'aux riches.
Notre parution initiale est présente à http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#quenelles20150107.
Nous y avons apporté des faits, tenté de chercher une explication, et n'y avons porté aucun jugement. Nous avons été jugés et lapidés en place publique pour avoir informé le public, et pour avoir par notre parution permis d'enclencher une contre analyse. Nous n'avons pas dit notre dernier mot sur cette situation.

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Pour les partisans de la théorie du complot:
On pourra s'étonner que le 7 janvier A prétend que des analyses sont en cours. (https://www.facebook.com/groups/447598571982808/765115556947773/)
Pourtant, le Labo Ampligene ne "réceptionne" l'échantillon à analyser que le 12 janvier, date de réception de la seconde analyse? Il y a-t-il eu une première (seconde) analyse dont le résultat n'aurait pas convenu, amenant à se rabattre sur les restes du premier échantillon du 18 déc 2014?
Pourquoi sur ces résultats est-il mentionné que l'échantillon a été réceptionné non dans son emballage d'origine, alors que l'entête a précisé "congelé sous atmosphère"?
Pourquoi ces résultats du 21 janvier portent ils le nom de fichier "AMP1501-66_AMP15-19_v2 rav moshe alloun", c’est-à-dire version 2 du 21 janvier, et en en tête la mention "annule et remplace, veuillez détruire l'exemplaire précédent"? Tout comme la lettre d'explication des résultats "Courrier Mr le rabbin Moshe. ALLOUN 21.01.151 numero 2"
Documents:
Analyse initiale 1 et 2 , Lettre fabricant Desmaris, contre analyse, courrier du laboratoire.

Le patrimoine français est bien défendu. (25 Février 2015)

Suite à l'histoire des quenelles de janvier 2015, nous avons écrit au producteur, la Maison Desmaris, "Entreprise du Patrimoine Vivant" pour comprendre en quoi la présence d'œufs de poule pouvait faussement positiver la recherche d'ADN de dinde.
Mr Desmaris, auteur de cette allégation dans un courrier du 14 janvier (http://www.kacher.fr/Desmaris20150122.pdf), a bien voulu nous répondre enfin,
"Je viens d’avoir le Rabin Alloun au téléphone
Je n’ai pas à vous répondre ni à vous lire
Merci de vous adresser directement au Rabin Alloun
Cordialement"
Nous avions estimé (http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#quenelles20150107) que le courrier dudit sieur du 14 janvier était loin d'être spontané et que " nul doute que les termes en ont été écrits à la demande de A.". Le nouveau courrier de Mr D semble directement sorti de la bouche du "rabbin".
Un tel refus d'explication semble navrant de la part d'un dirigeant d'entreprise.
Si un lecteur peut obtenir réponse, demandez lui aussi pourquoi les quenelles "qui contiennent 30%d'œufs" n'ont plus trace d'ADN de poulets ni d'œufs sur la contre analyse effectuée par le "rabbin".
Nous ne laisserons pas ces quenelles finir en eau de boudin.
Janvier 2016: Si l'affaire est close dans l'esprit de certains, elle reste pour nous un point d'interrogation, et nous sommes persuadés que nous aurons tôt ou tard l'occasion de tirer au clair les zones d'ombre.


Laitages.Notre cadeau de 'Hannoucah 5775 reloaded mai 2016

Ceci tient lieu de mise à jour pour notre page http://kacher.fr/Kdo_Hannukah73.htm "Cadeau de 'Hannoucah 5773"

Plusieurs lecteurs nous ont demandé en cours d'année des références en matière de laitages au lait surveillé ('Halav Israël).
Un certain nombre de productions de rabbinats européens sont au dessus de tout soupçon pours leurs production lactées, et mazkirim lachevach:
Kedassia de Londres,
Machzikei Hadat d'Anvers
Rav Yossef Itshak Pewzner de Paris
Rav Yrmiahou Kohen de Paris pour ses fabrications en Italie
Rav Itshak Kats (KIF: Kehal Yereim Paris)
Rav Yechia Teboul de Lyon et Rav Itshak Belinow de Milan pour les fromages de la Société Mets et Traditions (France)
Rav Gross et le CAR pour une production de lait en pack faite en Pologne.
Enfin il y a eu cet été 2014 une production de fromage râpé au lait surveillé depuis la traite par le Rav Ralbag.

Pour plusieurs de ces références, nous avons des contacts avec soit les rabbins, soit les commerciaux, soit les surveillants.
Il existe bien d'autres productions, pour lesquelles nous n'avons pas de référent. Notamment pour les nouvelles productions.

Que ceux que nous avons oubliés nous pardonnent, et que Hashem pardonne à ceux que nous avons exclus, sachant que seul votre Rav peut vous renseigner sur la solidité (et la stabilité) d'une surveillance rabbinique.

Il convient pour compléter cette énumération de mentionner la surveillance de Ihoud HaRabbanim Mehadrin, IRK, sous la surveillance de Rav Yrmiahou Kohen et Rav Yaacov Haviv.
 


Scout un jour ...

La liste du Rav Wolff est re-reconduite officiellement, jusqu'en été 2016, précédée d'un avertissement qui en dit long:
NOUVELLE LISTE DES PRODUITS CACHER DE RAV WOLFF VALABLE JUSQU AU 30 AOUT 2015
ATTENTION TOUTE REPRODUCTION INTERDITE MEME SUR RÉSEAUX SOCIAUX OU BLOGS , VEUILLEZ SVP N'INDIQUER QUE LE LIEN INTERNET VERS CETTE PAGE

LA PRÉSENTE LISTE S'ADRESSE, À LEUR DEMANDE, AUX EEIF (Eclaireuses et Eclaireurs Israélites de France) DANS LE CONTEXTE PARTICULIER DE L'ÉLOIGNEMENT GÉOGRAPHIQUE D'UNE GRANDE COMMUNAUTÉ JUIVE, RENDANT AINSI DIFFICILE L'APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS SOUS SURVEILLANCE.

CETTE LISTE N'A DONC EN AUCUNE MANIÈRE VOCATION À REVÊTIR UNE PORTÉE GÉNÉRALE. ELLE N'A DE VALEUR QUE DANS L'IMPOSSIBILITÉ AVÉRÉE ET VÉRIFIÉE DE SE PROCURER DES PRODUITS ALIMENTAIRES SOUS SURVEILLANCE PERMANENTE.

CETTE LISTE A ÉTÉ RÉALISÉE PAR RAV ÉLIÉZER WOLFF, DAYAN D'AMSTERDAM, EN CONCERTATION AVEC LES RABBANIM ET ORGANISMES DE CACHEROUT OPÉRANT DANS DIFFÉRENTES USINES.

Elle est disponible sur le site http://www.chiourim.com/liste_des_produits_casher_du_rav_wolff_pour_eeif5491.html

... et ne représente pas la position de la Rédaction de K.Acher, si ce n'est dans son avertissement.
Après avoir cité l'avertissement de Rav Wolff en prologue de sa liste, nous avons parcouru la liste et trouvé un second avertissement en guise de conclusion:
<<
Il reste évident qu'à priori il faut acheter des produits avec une bonne surveillance rabbinique assurant le contrôle complet des ingrédients, du Halav Israël, du Bichoul Israël et du Afiat Israël. Il n'en reste pas moins que cette liste éditée pour les EI reste le fruit d'une enquête minutieuse que j'ai mené pour permettre à des jeunes, éloignés des centres de Tora et venant de différents horizons, de tenir le minimum commun, ainsi que le définissait Gamzon.
>>

Et dans la même logique, la liste des Antilles commence ainsi:
<< LISTE DE CACHEROUT POUR LA GUADELOUPE ET LA MARTINIQUE TENANT COMPTE DE L’ELOIGNEMENT GEOGRAPHIQUE DES ILES PAR RAPPORT A LA METROPOLE, RENDANT DIFFICILE L’APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS SOUS SURVEILLANCE.
>>

Difficile d'être plus clair.



Lire encore: Actualités de la cacherouth 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007  - 2008 - - 2009 - 2010 - 2011 -- 2012 -- 2013 -- 2014 -- 2015 --

Un dossier préparé par K. Acher