La cacherouth

Un dossier préparé par K. Acher
Pour une lecture plein écran, ouvrez http://www.kacher.fr dans votre navigateur.
Mise à jour le

Notre cadeau de Hannukah


A plusieurs lecteurs qui nous ont demandé cette année une liste ou plutôt un classement des Rabbinats en fonction de leurs performances, nous avons répondu :

Une agence de notation en cacherouth?
Nous nous garderons bien dans l'immédiat de prendre une telle initiative dont nous estimons qu'il revient aux Rabbins de l'établir et non à un groupe de consommateurs.
Nous ne sommes pas aptes à donner des bons ou des mauvais points
...
D'autre part, le Cacher Magazine qui a sorti dans son numéro de 'Hannoucah 5772 (et la ressort régulièrement) une liste de Rabbins notés "ayant toute notre confiance". C'est déjà un bon début, même si cette liste mérite à nos yeux d'être retouchée.
A ceux qui rêvent de voir s'établir un tel hit parade, nous conseillons de tenir compte de divers points:
On ne peut pas toujours être talmid 'hakham et être un homme de terrain, et tout dépend des surveillants mis en place et des producteurs communautaires avec qui on traite.
Nous aurions tendance à privilégier les Rabbins qui répondent clairement aux questions. Voire rapidement.
Un rabbin qui nous répond à une question technique immédiatement, sans avoir besoin d'interroger le producteur juif ou le fabricant, qui nous dit "j'étais sur place", c'est un plus immédiat.
Lorsqu'il exhibe un cahier des charges précis ou les certificats de cacherouth des matières premières utilisées, c'est un plus immédiat.
Un producteur prêt à prouver la présence d'un délégué rabbinique non par une réservation ou une facture d'hôtel ou de voyage, mais par des photos et la preuve qu'il a contrôlé cette présence, c'est un avantage. De même s'il peut prouver l'achat et la livraison de matières premières cacher.
Un rabbin qui est prompt à dénoncer l'usage frauduleux de son nom, c'est encore un plus.
Autre facteur (relatif) de notation: avez-vous affaire à un one man show, ou à un travail d'équipe structurée?
Avez-vous affaire à un homme qui traîne des histoires sans fin où le fric et la fraude industrielle se disputent la primeure?
Qui sont et quelle est la réputation des producteurs associés à ce Rabbin?
Qui sont et quelle est la réputation des rabbins associés à ce producteur?
Nous persistons à penser que c'est une affaire de pro, et qu'il sera difficile de trouver des rabbins non impliqués dans leurs propres appréciations, des industriels non rongés par la jalousie sinon plus, des administrateurs communautaires non acquis à des causes politiciennes et copinages.
...
Il n'est pas de notre ressort d'appeler à une telle démarche, et nous souhaitons voir s'ériger une association de consommateurs s'appuyant et appuyée par des Rabbanim sérieux, qui puisse prendre en main le nettoyage qui s'impose.
...
Ce n'est pas à nous de dire si ce hekhcher est "bon" ou "pas bon", mais à votre Rav.
...
Mais surtout: Nous souhaitons rester un groupe d'information sur la cacherouth, publier des faits ou des constatations, et nous prononcer le moins possible car nous n'avons pas compétence ni autorité pour attribuer des bonus et des malus aux Rabbins.
Nous ne l'avons fait que dans des cas où certains étaient en dehors des clous de façon grossière, flagrante et répétée, là où personne n'ose ouvrir la bouche. Nous avons à ce titre deux procès sur le dos.
Imaginez-vous que pousse à chaque coin de rue un organe de notation des produits cachers, avec chacun ses potes, ses têtes de turc, et pourquoi pas ses pots de vin, pardon, ses frais d'enquête….
Une agence de notation ne peut émaner que d'une autorité rabbinique au-dessus de la mêlée, et il n'y en a pas.

Pour 'Hannoucah, nous avons décidé de faire un cadeau à nos lecteurs.
Nous allons vous livrer nos petites impressions, et leurs justifications, en étant conscient que ça risque d'exploser notre boîte aux lettres.

Nous avons la certitude, au vu des rapports faits par des gens qui ont travaillé avec eux, que les produits lactés du Rav Katz sont faits avec du lait chamour. Et lorsqu'ils écrivent depuis le début de la traite, c'est effectivement depuis le début de la traite. Ces produits sont peu vendus à Paris, ils nous ont été signalés dans le Sud. Il reste à vérifier que cette production se poursuit.

Nous avons la certitude que les fromages type Mozarella (Maison Gammino) et autres fromages de "Mets et Tradition" de Rav Its'hak Belinow au sigle IKU (Italy Kosher Union) sont au lait surveillé. Ils ne sont pas précisés depuis le début de la traite.

Nous avons la certitude que les fromages du Rabbinat de Hollande qui commencent à envahir les étals en se substituant à la "surveillance" du Rav XYZ sont effectivement surveillés. Vous avez bien lu "sont effectivement surveillés" . Si le Rav XYZ veut nous prouver que cette même marque était surveillée à son époque, nous sommes prêts à recueillir les témoignages autres que "Moi le Rabbin je vous dis que…). Une toute nouvelle gamme de fromages sous le Rabbinat de Hollande vient d'apparaître, garantis depuis la traite, les uns depuis la traite, les autres depuis le début de la traite.

Nous avons la certitude très documentée que les fromages Makabi sont tous surveillés depuis le début de la traite.
Les installations ont en effet été auditionnées par le Rav Frankforter
http://kacher.fr/ActuK2012a.htm#makabix
http://kacher.fr/ActuK2012a.htm#lcm90
et nous disposons de plus d'un audit technique extrêmement complet par le Rav Kaufman du Hatam Sofer de Bné Brak, non destiné à la publication, qui en atteste.
Nous avons eu de nombreux entretiens avec le surveillant des fermes, avec le surveillant en usine, et avec le Rabbin Yossef Its'hak Pewzner pour pouvoir en parler. Il a fait "chimouch" durant de longues années avec son père Rav Hillel Pewzner sur ce genre de surveillance.

Nous n'avons aucune certitude sur les autres surveillances, quoique nous ayons des certitudes inavouables sur certaines, que vous retrouverez sur nos pages Kacherleaks (http://kacher.fr/KL.htm)

Un dossier préparé par K. Acher