La cacherouth

Un dossier préparé par K. Acher

Pour une lecture plein écran, ouvrez www.kacher.fr/ dans votre navigateur.

Actualités de la cacherouth
.
Pringles au lait -- Procès BDP/Alloun -- Thé, tisanes, infusions -- Un avis de Cheela --- Les insectes poussent comme des champignons --- Cacher à Londres --- Un avis du BDP -- Traces de lait --

13 Février 2004.

Le Rabbinat Loubavitch nous fait savoir qu'il mettra bientôt ses informations, mises à jour et mises au point de cacherouth sur son propre site.

Et en attendant K.Acher en est toujours réduit à quémander des mises à jour et grapiller ses indiscrétions....

http://www.shechitauk.org/

Lancé en Novembre 2003, Shechita U.K. s'est donné pour vocation de défendre la chehita contre les obsessions des "amis des animaux" et autres initiatives européennes ou mondiales contre la pratique de l'abattage rituel.
Site http://www.shechitauk.org/

On attend des initiatives semblables de la communauté française, "première communauté d'Europe".

www.koshertoday.com

Une enquête menée par un organisme de sondages a montré qu'en 2003, 28% des Américains recherchent des produits cachers "parce qu'ils sont cachers". Ceci est d'autant plus étonnant que l'on estime la population juive à 5.2 millions (en baisse), dont 1 million de consommateurs réguliers de produits cachers.
C'est cette force d'achat qui permet de faire levier sur certaines firmes et éviter l'adjonction d'ingrédients non cachers dans leurs produits.
En 2003, 3000 nouveaux produits ont bénéficié d'une labellisation cachère aux USA.
++++
Vache folle: Il a été relevé aux USA comme ailleurs que la viande abattue rituellement ne subit pas le "jonchage" pratique qui consiste à enfoncer une tige dans le tronc cérébral de l'animal étourdi, et qui disséminerait des cellules nerveuses susceptibles d'être porteuses du prion infectieux. De là l'engouement pour les produits cachers?

L'Oncle Sam se met au gefillte fish?

Cacher sans se cacher

A l'occasion d'une récente visite de journalistes Israéliens en France, il a été remarqué par ces nobles gens que Paris, avec ses quelques 200 restaurants cachers est la première au monde: plus qu'à à Tel Aviv et certainement plus qu'à New York. http://www.koshertoday.com/weeklynews.htm#4

Nous nous souvenons d'un irresponsable israélien qui se plaignait qu'on ouvre encore et encore une boucherie cachère en banlieue parisienne, au lieu de faire sa Alyah. Et bien nous on ne s'en plaint pas.

Droit d'abattage et droits d'abattage

Les amateurs de pilpoul, de droit et de droits liront avec intérêt la décision de Cour européenne des Droits de l'Homme, Strasbourg juin 2000, concernant le conflit entre l'association Cha'are Shalom Ve Tsedek et l'ACIP, à propos du privilège d'abattage accordé par la France à l'ACIP. Même notre avocat a renoncé à comprendre.
http://www.repercom.org/cedh27062000.html

En l'occurrence, l'association Cha'are Shalom Ve Tsedek contestait devant la Cour européenne des Droits de l'Homme la décision du gouvernement français de ne pas lui accorder une autorisation d'abattage rituel et de ne l'accorder qu'aux Cho'hatim agréés par l'ACIP. Cha'are Shalom Ve Tsedek avançait comme argument majeur que sa viande apportait à une demande de viande "glatt" de la part d'une clientèle plus orthodoxe que la clientèle des boucheries du Beth Din de Paris.

Ne vous laissez pas mener en bateau ... Janvier 2004.

Comment manger cacher à quelques milliers de mètres d'altitude? En commandant des repas cachers, simple. Vous voilà avec un plateau scellé, des barquettes prêtes à chauffer dans le micro ondes embarqué, et bon appétit.
Si au sortir des cuisines d'El Al tout est beau tout le monde il est gentil, dans l'avion tout change. Comme pour les autres compagnies ne faisant pas du cacher leur menu prioritaire, les barquettes doivent vous être délivrées scellées d'origine, doivent être chauffées dans un double emballage, sans être descellées. Car rien ni personne ne garantit la cacherouth des installations à bord. Essayez par exemple de faire réchauffer le biberon de baby, et vous comprendrez qu'on peut certainement arriver à convaincre les hôtesses qui ne sont pas surveillantes de cacherouth dans leur formation de chauffer encore d'autres choses.
Consultez votre Rabbin habituel avant de monter dans l'avion.
Bon voyage.

Même en altitude, nous sommes pour une cacherouth de haut niveau

Mouvements sociaux et cacherouth

Je ne sais quel mouvement social ou restriction bloque actuellement le fonctionnement des Conseils religieux régionaux en Israël. Sans grand retentissement sur notre vie de tous les jours certes, mais avec une particularité: les certificats de cacherouth des établissements sous surveillance des rabbinats locaux, expirés depuis fin Kislev n'ont pas été renouvelés. Les restaurants restaurent certes, les surveillants de cacherouth travaillent, mais en roue libre. Pas très orthodoxe, tout ça.

Le plus rigolo, c'est que les inspecteurs de cacherouth travaillent...

En marge du Salon du Chocolat, Novembre 2003

Un grand fabricant de lactosérum nous apprend sur son site:
Pour les produits ayant la dénomination "chocolat", la législation européenne permet un ajout de lactosérum jusqu'à 5%.
Tout comme elle permet depuis quelques mois l'adjonction "d'huiles végétales" en remplacement de corps gras issus du cacao. Vendre de l'huile d'arachide au prix du chocolat, quel kif!

Le consommateur de produit cacher qui sait que toute huile déclarée "végétale" est tripotée avec des émulsifiants peu cachers sait désormais que son chocolat noir paut être au lait et aux huiles non cacher.

Actualité Juive, 30 Octobre 2003

Vous saurez tout ou presque rien sur les démélés du Consistoire avec l'Association Chaarei Tsédek, qui fait dans la cacherouth et l'abattage.

S'ils enterrent les couteaux, on n'aura plus de viande!!

Kashrus Magazine: Mars 2003. Haro sur les Pringles Mise à jour Septembre 2003

Les chips "Pringles" (registered trade mark!) produites aux Etats Unis par Proctor et Gamble vendues en Israël portent la double certification OU et Grand Rabbinat d'Israël. Les Pringles produites en Belgique par Proctor et Gamble ne bénéficient (le terme est malheureux) d'aucune certification de cacherouth.
Notez encore l'arrivée sur le marché français de Chips Pringle dites "Sour Cream" en emballage vert, portant le OU-D, c'est à dire au lait, tout comme les Pizzalicious, Salt vinegar et Ranch Rageous.

Il faut avouer que dans notre culture, il ne nous viendrait pas à l'idée de mettre du lait ou ses dérivés dans des chips hexagonales! Des commercçants nous ont déja annoncé leur intention de ne pas renouveler le produit une fois le stock écoulé. Prudente précaution, merci à eux.

Etudes savantes. Juin 2003 - Kountrass News

Nous avons trop tardé, mais il faut le faire: signaler les excellentes études sur la cacherouth publiées régulièrement dans les colonnes de Kountrass News, malheureusement non disponibles on line.
Elles sont commises par le Rav David Garson.
Nous y trouvons pour ces dernières années des études sur la coloration rouge, vanille, bactéries et enzymes, acide lactique, Coca Cola, Emulsifiants et conservateurs, algues, gélatine, chocolat, législation de la farine et du pain, enveloppes pour la charcuterie, aliments fumés. Et bien d'autres!

De quoi douter même de ce qui est écrit sur l'étiquette!!

La justice communique. Avril 2003

Publication judiciaire:
Par jugement du 29 avril 2003, le TGI de Paris a fait droit à l'action engagée par Mr le Rabbin MM à l'encontre de l'Association juive PP et a jugé que celle ci s'est rendue coupable à son égard d'actes de concurrence déloyale par dénigrement ainsi que d'entente illicite et ce en diffusant auprès des commerçants revendeurs de produits casher une circulaire leur interdisant de commercialiser des produits certifiés par Mr MM.
Le Tribunal a fait interdiction à l'Association juive PP de poursuivre la diffusion de la circulaire litigieuse ou de tout autre message similaire et a condamné l'Association juive PP à payer à Mr MM des dommages et intérêts.

Le Rabbin MM nous a fait parvenir l'intégralité de l'extrait des Minutes du Greffe concernant ce jugement. Il semble qu'un appel de ce jugement ait été fait.

Mai 2003, Arouts 7 (http://www.israelnationalnews.com/news.php3?id=43405)

Un grand Le'Haïm aux vins israéliens. Lors du Challenge International du Vin à Bordeaux en Avril 2003, les entreprises viticoles israéliennes ont remporté plusieurs médailles en présentant des vins cachers.
4771 vins de 31 pays étaient en compétition. Deux crus d'entreprises différentes ont remporté chacun une médaille d'or, Quatre crus de trois producteurs ont remporté une médaille d'argent, et trois crus une médaille de bronze..
C'est un jury de quelques huit cent dégustateurs qui a attribué 314 médailles d'or, 567 médailles d'argent et 439 médailles de bronze.
Médaille d'or:
Barkan Reserve 2001 Merlot, produit par Barkan Wine Cellars
1999 Yarden - Cabernet Sauvignon, produit par Yarden Golan Heights Winery.
Médaille d'argent:
1999 Barkan Reserve Cabernet Sauvignon
1999 Segal Galilee Height Cabernet Sauvignon, produit par Carmei Zvi Winery de Ramla.
1997 Yarden Sparkling White Wine
2000 Yarden Merlot
Médaille de bronze:
2001 Segal Galilee Heights Chardonnay
2000 Segal Unfiltered Cabernet Sauvignon
2001 Yarden Chardonnay

Le'Haïm, Le'Haïm


Kecher: Quand les Loubas communiquent. Avril 03

Saluons la parution du premier numéro de Kecher.
Magazine communautaire du Rabbinat Loubavitch de France, dont la première édition est naturellement consacrée à Pessa'h. Outre un guide de Pessa'h original, un guide de cachérisation de la cuisine et les accessoires de cuisine, par ailleurs publié on line sur le site Alliance http://zmanim.alliancefr.com/index.html en page de Pessa'h, une rubrique question réponse et des notes diverses sur Pessa'h.
Rabbinat Loubavitch de France - 01 40 33 88 52 ou au 06 14 31 29 11 - vaad@libertysurf.fr

On attend maintenant le site internet!

L'exception française Avril 03

Le guide de Pessa'h du Consistoire de Paris mérite aussi ses palmes. Il inclut cette année une liste très élargie de médicaments autorisés à Pessa'h. Mais notre attention a été atirée par la liste des vins sous la surveillance du Beth Din de Paris. Près de 300 bouteilles aux noms ronflants qui devraient satisfaire tous les palais et certainement toutes les bourses. Si on y rajoute les vins surveillés par d'autres rabbinats, on devrait trouver sur les étalages français plus de 400 bouteilles hexagonales, sans parler des jus de raisins ... De quoi ne pas mourir de soif en attendant Machia'h. Pourvu qu'il arrive avant la cirrhose!
Foi (foie?) de plaisanterie, notre rubrique d'un haut professionalisme se doit de mentionner un regret. Les guides idoines des rabinats orthodoxes américains détaillent plus le produit de la vigne, et notamment font état du caractère "mévouchal" ou non des crus proposés. Un détail attendu par tous ceux qui recherchent pour le Séder un vin "non bouilli" pour accomplir la Mitsvah des 4 coupes. Mais il faut dire que le vin "mévouchal" n'est pas courant en France et certainement peu prisé des connaisseurs.

Hic!

Euro Kosher: Une grossesse difficile? Avril 2003

Le Salon Européen de l'Alimentation Kasher n'aura pas lieu cette année 2003, mais pourrait se tenir en 2004. Suite à de nombreuses questions de lecteurs qui recherchent des informations de nature commerciale sur la cacherouth, nous avons pu en joindre les organisateurs. Vous pouvez les contacter par courrier: kacher@wanadoo.fr

Les américains ne veulent même plus nous vendre leurs chips!


Thé, tisanes, infusions.Vous le saurez avant les autres. Mars 2003.

Il était une fois. Il était une fois des produits natures. Naturels. Il était une fois.
Nos thés et tisanes d'aujourd'hui nous sont vendus aromatisés. Non plus par mélange de quelques feuilles de menthe ou autres herbacées aux feuilles de thé, mais par adjonction d'un arôme. Un arôme, même déclaré naturel est une savante alchimie dont seuls des experts en chimie peuvent nous assurer la cacherouth. Il arrive même dans certaines compositions de supermarché de trouver des granules d'agglomérat de poudre supposer véhiculer le goût ajouté. Lactose? Vous êtes alors privés de votre décoction après un repas de viande. Dextrine maltose? Vous serez punis à Pessa'h si vous voulez votre infusion préférée. Sans compter avec la foultitude de molécules bizarres qui font ce fameux arôme et dont la cacherouth est si questionnable.
Se rabattre sur du thé non aromatisé? Chez Thés Eléphant (Groupe Unilever) on nous a répondu qu'il faut éviter les sachets encollés (colle animale??) et se suffire de sachets de thé agrafés.
Ou de thés sous surveillance?
On nous a raconté que le dossier est en cours d'examen au Consistoire. Et que boirons nous à cinq heures en attendant la fin des délibérations?

Avec un nuage de lait?


Décembre 2002, trouvé sur le site http://www.cheela.com/
En réponse à une question (Octobre 2001?) d'un lecteur, le Rav S.D. Botshko d'Israël fait état d'un communiqué
Le Grand Rabbinat d'Israël; le departement de lutte contre les tromperies concernant la cacherout a sorti un document dans lequel il met en garde contre les surveillances suivantes, qui n'ont pas obtenu une reconnaisance de leur service:
Rav M. Saadoun
Rav B. Péri Freuvirt Jérusalem
Rav Mordehaï Peron
Rav Y. Auerbach
K.Acher ne néglige aucune source d'information. Surtout lorsqu'elle vient confirmer ce qu'il sait déja...

Les emplettes du Vendredi, Edition personnelle du 1er Novembre 2002
Presqu'aussi célèbre que le Coca cité plus bas, Tropicana fait aussi des siennes. on n'aura jamais assez répété au consommateur qu'il faut lire les étiquettes attentivement.
Qui se serait douté que la fameuse marque de jus d'oranges parfois de Floride, j'ai nommé Tropicana, allait nous sortir un nouvel assemblage dit Tropicana Tropic, titrant pompeusement "Oranges, kiwi, fruits de la passion". L'examen des petites lettres de l'objet du délit fait apparaître "jus de raisins 15%". Donc pas cacher.
Heureusement que je fais quelque fois les courses, je n'aurais rien à vous raconter!
En poussant la curiosité un peu plus loin, nous avons encore trouvé le Tropicana Pure Premium Multivitaminé, jus Réa Multivitaminé et d'autres jus mulitivitaminés et "multifruités". Il convient d'être réservé sur les ajouts vitaminiques dans les fruits et l'alimentation comte tenu des procédés de fabrication souvent non tolérés par la cacherouth.

Novembre 2002 
Emoi en France après la publication de rapports sur la sécurité alimentaire: quelques 80% de la gélatine alimentaire est d'origine porcine. En premier rang, les confiseries, les pâtisseries, l'industrie laitière, avec notamment les produits allégés. Moins connu, l'usage de gélatine pour "éclaircir" les jus de fruits, les vins.
A vrai dire les consommateurs de produits cachers s'en tournent les pouces, puisque même la gélatine bovine d'autrefois a toujours été interdite, et ces divers produits n'ont jamais été permis sans surveillance.

Quelques sources:
http://www.leparisien.fr/home/info/permanent/article.htm?source=Le%20Parisien&articleid=185863382&themeid=511 (lien périmé)
http://www.tf1.fr/news/economie/0,,956877-e30ge30=,00.html
http://www.gelatine.org/
http://www.gelatine.org/en/gelatine/applications/132.htm
http://www.vegetarismus.ch/heft/f99-2/gelatine.htm
http://www.laffort.com/produit/enzy/Mprod01.htm
Quel tour de cochon!

Kashrus Magazine: 200.000 produits suspects?- Tichri 5763.
Non bien sûr. Les produits étiquetés OU sont supposés être "parve", c'est à dire neutres, sans lait ou viande.
Toutefois les services de Cacherouth du OU recommandent fermement aux consommateurs de vérifier la composition des produits qui leur sont proposés: sous le contrôle OU; Les services contrôlent en effet près de 200.000 produits différents, et il peut arriver qu'à la suite d'une erreur d'étiquetage ou d'impression la mention "D" pour dairy, lacté, ait été omise. Il faudra être alerté par la mention de lait, yaourt, lactosérum, fromage, petit lait, crème, lactose, caséine, caséinate sur un produit pour suspecter la présence de lait. (Note de K.Acher: y inclure la mention d'acides gras butyriques).
Olé! Au lait!

Lorsque les bulles ne sont pas cachères - (Rumeur) Tichri 5763.
Le petit dernier de chez Coca Cola, le Coca Light Citron ne serait pas en odeur de sainteté. il contient un acide tartrique (parmi bien d'autres acides et pharmacopées), lequel ne semble pas figurer sur les listes d'ingrédients cachers. Un communiqué serait en cours de préparation au Consistoire de Paris.
Gare aux bulles!

Beth Din de Paris, Communiqué de Décembre 2001 (que nous postons en Tichri 5763.)
Le Beth Din de Paris informe la communauté que des produits arborant abusivement le logo kacher du Star-K sont actuellement commercialisés notamment à Paris. Il s'agit de "Feuilles de vigne" en boîtes vendues sous le nom de APRAK, SARNAK et TUKAS.
Nous avertissons nos fidèles de NE PAS acheter ces produits qui ne sont pas surveillés cachères.
On essaiera d'être plus rapide à réagir la prochaine fois.

Rabbinat Loubavitch de France - Av 5762 (331 - 01.40.33.88.52) - vaad@libertysurf.fr
Le Rabbinat Loubavitch de France publie une série de communiqués concernant la cacherout, avec mise à jour de la liste des traiteurs, boucheries et boulangeries sous sa surveillance. Ces communiqués exhaustifs font l'objet d'une page séparée. Notons déjà une mise en garde concernant les levures boulangères et les pains en général, et le Sunny Delight, les conserves de champignon et de tomate.

Casher-Infos - - Nissan 5762. (Tel 331- 55 28 89 00)
Saluons la publication de cette nouvelle revue qui se définit comme le premier mensuel de la certification alimentaire selon la loi juive. Côté consommateurs, la nouveauté est selon nous dans la parution d'enquêtes comparatives: prix comparés de divers produits de base dans quelques magasins parisiens, (le paquet 250 g de beurre de 1.38 euros chez Y et à 2.90 euros chez H, ça vous décoiffe?), analyse sensorielle (gustative) de divers produits (cake, jus de raison)par un jury et leurs classements. Avec en projet un test des restaurants cachers. Ca va chauffer!!
Initiative sympathique qui ne cache pas son émanation de la CIOP et de l'ACCOP, avec un petit faible publicitaire pour les produits maisons. On attend la parution sur Internet.

Arouts Chéva du mercredi 5 juin 2002
Selon un communiqué de Arouts Chéva du mercredi 5 juin 2002, le gouvernement hollandais a interdit la chehitah, devenant ainsi le sixième pays d'Europe où l'abattage rituel est interdit.
Le Ministère de l'Agriculture a informé les représentants de la communauté qu'ils ne seraient plus autorisés à pratiquer l'abattage selon la méthode traditionnelle, "à cause de sa cruauté envers les animaux".
Le Rabbin Michael Melchior, Ministre israélien des Affaires Etrangères et ancien Grand Rabbin de Norvège se déclare peu convaincu que ce soit la réelle motivation de cette interdiction. Il suspecte une pointe de xénophobie et souligne que l'interdiction de l'abattage rituel a été une des premières mesures instaurées par les Nazis. Il rappelle que lors du débat sur l'abattage rituel qui a précédé son interdiction en Norvège en 1930, un des parlementaires avait déclaré tout cru: "si ça ne leur convient pas, ils n'ont qu'à partir!".
Melchior souligne que l'accusation de cruauté est totalement fausse: "la Torah proscrit la cruauté envers les animaux, et la che'hitah est la méthode qui assure une perte de conscience immédiate. Le sujet a largement été débattu, et nous avons aujourd'hui des preuves scientifiques de cela".

K.Acher a déja mis son grain de sel sur la question de l'abattage rituel.
Un article de Kountrass News de Tichri 5763 laisse entendre qu'il peut s'être agi d'un malentendu entre les fonctionnaires préposés aux abbattoirs et la communauté que le problème est en voie de règlement. Selon d'autres, il s'agit d'une véritable manoeuvre d'exclusion, déjouée par la communauté néerlandaise.


Kashrus Magazine: Comme des champignons! - - Nissan 5762.
Diverses conserves de champignons en provenance de Chine, de France (mais si, mais si) et dont la cacherouth est garantie par d'éminentes "agences" de surveillance ont été examinées par un rabbin un peu plus curieux que d'autres (Machon Hatorah vehaaretz). Les insectes y poussent comme des champignons et donc ces produits ne doivent pas être consommés. Gare à vos pizzas! Il est conseillé de questionner un Rabbin (possédant une forte loupe ou abonné au magazine) avant de continuer la consommation de ces bestioles.
Espérons que ces produits refusés sur le marché israélien ne vont pas atterrir dans nos rayons dans les mois qui viennent sous la pression de grossistes peu scrupuleux et d'importateurs non abonnés!

Affaire d'étiquettes, Veille de Pessa'h 5762. Paru dans un journal communautaire d'Anvers.
Un communiqué du Beth Din de Manchester signale que le jus de raisin "SCHEVAH" commercialisé sous son étiquette n'a pas été surveillé par ses services, et porte le label de sa surveillance sans aucune autorisation. Le Beth Din de Manchester ne prend aucune responsabilité quant à la cacherouth de ce produit, sans mettre en doute sa cacherouth. Voir communiqué adressé par un de nos lecteurs.

Une histoire salée. Veille de Pessa'h 5762
Le Badats Yerouchalaïm avertit que la production de sel pour Pessa'h sous sa surveillance pour l'année 5762 n'est pas cachère pour Pessa'h. Il s'est avéré après la fabrication et la commercialisation que ce produit avait été élaboré juste après une production de farine ... Une nouvelle production labelisée "Pessach production spéciale" a été mise en circulation pour satisfaire la demande du public. .
Espérons que ces produits refusés sur le marché israélien ne vont pas atterrir dans nos rayons dans les mois qui viennent sous la pression de grossistes peu scrupuleux et d'importateurs non abonnés!

www.euro-kosher.com, Janvier 2002
On annonce: Le 4e Salon Européen de l'Alimentation Kasher se tiendra à Paris, Porte de Versailles, les mardi 4 et mercredi 5 Juin 2002. Euro bizness, Kosher bizness. Mais K.Acher y sera, si D.ieu le veut!

Actualité Juive, Janvier 2002.
La Suisse envisage de revenir sur l'interdiction de l'abattage rituel.
Un retour vers la neutralité en somme.
De fait une modification de cette loi empéchait les petits suisses de digérer et a été repoussée.

Kashrus Magazine, Septembre 2001
Orthodox Union ne s'appuie pas sur la vente de la Terre d'Israël pour détourner les lois de la Chemitah: interdiction de cultiver, récolter les fruits de la septième année. Cependant certains produits d'Israël bénéficient de sa garantie cette année: les terres ont fait l'objet d'une vente directe de leur propriétaire à un acheteur non juif, sans entremise d'un tiers. Cette procédure est autorisée par de nombreux décisionnaires qui refusent la vente collective.

K.Acher: Chemitah pas finie!
Les produits ayant poussé en Terre d'Israël durant l'année de Chemitah ont le statut particulier de "sainteté de la septième année". Les consommateurs hors d'Erets Israël doivent savoir qu'il est interdit de sortir ces fruits d'Erets Israël et de les consommer à l'étranger. Il est aussi interdit de les jeter …

Kashrus Magazine, Juin 2001
L'article énumère quelques unes des nombreuses précautions prises par le Beth Din de Londres pour garantir une Cacherouth irréprochable auprès des restaurants et traiteurs sous sa surveillance.. Les patrons doivent être eux mêmes observant Chabbat. Aucun hôtel ou salon ne peut faire agréer sa propre cuisine. Les traiteurs doivent posséder leurs propres équipements et ne peuvent utiliser ni cachériser les installations et la vaisselle des hôtels et salons. Les traiteurs et restaurateurs qui servent de la viande doivent avoir un surveillant rabbinique à plein temps du début à la fin de leur travail. Tous les surveillants sont des employés du Beth Din, et ne reçoivent ni paye ni avantages de leur traiteur. Les lave vaisselle des hôtels ne doivent pas être utilisés, ni les éviers: tout doit être lavé dans les machines du traiteur, ou dans des bassines apportées à cet effet. Tous les produits lactés doivent être "halav Israël". Ceci n'empêche pas les traiteurs d'intervenir dans les hôtels les plus prestigieux de Londres. Et même au Palais Royal de Buckingham, lors de la réception du Président israélien. Avec une exception, toutefois: pour se conformer au protocole, le Beth Din a fait exception et a permis de procéder à la cachérisation des plateaux, soupières, vaisselle et couverts du Palais. Cachériser de l'or massif, ça n'arrive pas tous les jours!


3 mai 2001
Communiqué du Beth Din de Paris.

Un communiqué du 3 avril 2001 du Beth Din de Paris, non délivré au public,met en garde les distributeurs et surveillants de cacherout contre certains organismes certificateurs, "en raison de l'absence totale d'information quant aux normes de cacheroute suivies par ces rabbinats", dont

Le Rabbinat de Mexico (Rabbin Liebersohn)  
Le Rabbinat "Mondial" pour la cacherout (Rabbin Yaacov Yossef Auerbach)  

Le Rabbin Bendahan de Madrid,
(à gauche logo de 2002!)

Le Rabbin M. Saadoun d'Espagne (Jérusalem?)  
Le Rabbin David Bitton de Paris  
Le Rabbin  

K.Acher n'a pas attendu ce communiqué pour omettre de ses listes la plupart de ces Rabbins, au grand dam de certains lecteurs.
Nous notons également que malgré la concurrence économique importante auquel le Beth Din de Paris est confronté du fait des surveillances rabbiniques qui abondent dans nos épiceries, il n'avait pas jusqu'à présent publié de liste nominative des "surveillances" non acceptées. Nous restons persuadé que ce communiqué est publié dans le souci de l'intérêt des consommateurs de produits cachers et non dans un souci d'éliminer la concurrence.
Nous tenons prêt le cadre pour accueillir d'autres purges qui semblent s'imposer.

     
     
     


Nous regrettons que ce communiqué soit introuvable sur le site du Consistoire de France qui relaye sur la toile les publications rabbiniques.


Kosher Today, Mai 2001. Une politique de la cacherout

Des mouvements islamiques américains s'efforcent de dissuader les musulmans du Nouveau Monde de se tourner vers la consommation de produits cachers, qui rapportent une "taxe" au monde rabbinique entre autres arguments. Ce marché de plus de 2 millions de consommateurs se tourne en effet fréquemment vers le "cacher" fiable et disponible à peu près partout. Le journal fait état de la consultation de spécialistes en sécurité qui déclarent que deux au moins des mouvements qui militent en ce sens sont liés à des groupes terroristes du Moyen Orient. … Une nouvelle source de revenus pour le terrorisme.

Dans un courrier reçu récemment, un projet d'article d'un auteur francophone peu enclin à la sympathie avec la communauté juive, il était souligné le bénéfice que tirent les communautés juives de la surveillance de la cacherout. Une mention qui si elle nous a apparu alors peu à propos, éclaire sous un autre jour l'objet comme le sujet.

Kosher Today, Mai 2001. L'espace cacher

Le Colonel Ilan Ramon, 47 ans de Tel Aviv sera le premier cosmonaute à être servi dans l'espace en plats cachers. Il s'entraîne actuellement à Houston pour une mission dans la navette spatiale. C'est la compagnie "My own meals" (qui d'ailleurs bénéficie aussi de la garantie "Hallal"), qui fournit en "cacher" le personnel au sol de la NASA et diverses agences militaires, qui fournira les barquettes scellées et à longue conservation.



Laits non surveillés
Kashrus Magazine, Avril 2001
Le Grand Rabbinat d'Israël a émis une liste de fromages ("cachers") non recommandables. Désormais il n'autorise plus que les fromages fabriqués sous surveillance à partir d'un lait surveillé depuis la traite. Il estime que la tolérance du lait non surveillé n'est plus d'actualité compte tenu de la grande quantité de lait surveillé (depuis la traite) disponible en Israël et à l'étranger.
Une décision qui va dans le sens d'une amélioration des standards de cacherout et que nous aimerions voir adopter en France.

Kashrus Magazine, Avril 2001
La valse des étiquettes
Le Grand Rabbinat d'Israël exige que tous les produits "cacher pour Pessa'h" soient marqués dès l'emballage "cacher pour Pessa'h" sur l'emballage même ou au jet d'encre. Les étiquettes "cacher pour Pessa'h" ne seront tolérées que si on ne peut pas faire autrement, et si elles sont impossibles à ôter, et si elles portent mention du Rabbinat certifiant et du producteur et du caractère kitnyot éventuel et "cacher pour Pessa'h 5761.."
K.Acher aimerait bien que tous les produits de l'année soient marqués avant la sortie d'usine "production cachère spéciale, Rabbi Untel". Par le même procédé qui permet d'écrire de façon indélébile la date limite de consommation.

Kashrus Magazine, Février 2001
Le service de la cacherout du Grand Rabbinat israélien a demandé que toutes les formalités hôtelières nécessitant des enregistrements ou des transactions financières le Chabbat soient effectuées par du personnel non juif, non astreint aux lois du Chabbat.
Il a également demandé un aménagement des commandes électriques des lumières, air conditionné et autres commodités afin que leur déclenchement ne soit pas commandé par des détecteurs et donc par les utilisateurs. Enfin, les ascenseurs doivent s'arrêter automatiquement à tous les étages (encore que certains ne les utilisent pas du tout pendant Chabbat) et qu'il ne soit pas joué ni diffusé de musique.

Kashrus Magazine, Février 2001

La revue fait état d'une étude sur la détection de traces de lait dans des produits "parve" c'est à dire fabriqués sans lait.
"On sait que nombre de produits "sans lait" de l'industrie peuvent contenir des dérivés lactés non mentionnés dans la liste des ingrédients compte tenu de leur faible présence dans le produit. Certaines personnes allergiques aux protéines du lait ont l'habitude de se tourner vers des produits cachers parve, garantis sans lait dans leurs ingrédients. Lorsque ces produits sont fabriqués dans une usine utilisant habituellement du lait, ou des ingrédients non cachers,la "cachérisation" des lignes de production se fait -ou doit se faire - selon des critères très précis supposés éliminer toute trace de lait ou de produits non cachers. Or des réactions d'allergie au lait se sont déjà produites chez des consommateurs de produits "parve".
Une étude faite à l'Université de Lincoln, Nebraska, a détecté par la méthode d'immunofluorescence (ELISA) des traces de lait de 0,5 à 20.000 ppm dans des produits aussi variés que des substituts du lait (sojas), des jus de fruits ou thés conditionnés sur des chaines "lactées" pourtant cachérisées, ou dans des chocolats.

Il semble qu'à moins de remettre en question la réalité d'une cachérisation "cachère" des chaines, il faille considérer que des traces minimes de lait peuvent persister malgré une cachérisation bien menée, et qu'il faille avertir les personnes allergiques au lait quant à ce risque. La survenue d'une réaction d'allergie après consommation de produit "parve" ne devrait pas remettre en question la sincérité du fabricant.


Un dossier préparé par K. Acher