Actualités de la cacherouth 2011:
Mis à jour le

K.Acherleaks ! Un série de communiqués de K.Acher
K.Acherleaks !
14 Juin 2010. Communiqué de K.Acher concernant les fromages de la Société Vino Bueno International.
Faut il en faire tout un fromage?       ------    In english: Smells “cheesy” 
(23 Août 2010) Ils ont choisi d'en faire un fromage.
Le Rabbin Moshé Lévy est il soluble dans le café? Nous avons mis en ligne le 29 juin ces quelques mots: Après le fromage, un petit café?
Nous sommes en mesure de vous livrer la suite du feuilleton .
Quelques courriers de lecteurs sur le sujet

28 Décembre 2011 .  Et ce n'est pas nous qui l'avons inventé


Dans un inventaire de ce qui ne se passe pas au Consistoire de Paris, le blog mondejuif (http://lemondejuif.blogspot.com/2007/10/le-marketing-mix-rat-du-consistoire-de.html) écrit en 2007:

"Sur les produits manufacturés, les cacherout ne se comptent même plus et il est de plus en plus compliqué de s'y retrouver entre les cacherout internationales (Suisse, Italie, Angleterre, villes obscures d'Israël) où le meilleur cotoie parfois l'escroquerie la plus évidente".
 

27 Décembre 2011 .  Nihil novi aux Pays Bas


Le vote d'une loi interdisant l'abattage rituel sans étourdissement [interdisant de fait toute chehita cachère...] aux Pays Bas a été repoussé à la mi janvier 2012.

 

27 Décembre 2011 .  Du neuf à Dubbaï et en Suisse http://www.kashrut.com/News/?alert=W047


Annoncé par http://www.arabianbusiness.com/camel-milk-chocolate-set-for-swiss-debut-415784.html:
Le lait de chamelle, déja commercialisé à Dubbai sous forme de lait liquide, crème glacée et chocolat au lait va débarquer en Suisse
Ca devrait faire un buzz un certain temps, mais bien sûr pas dans les maisons juives, puisque le lait d'un animal interdit à la consommation est lui-même interdit à la consommation.

 

29 Kislev 5772.  Confiez vos intérêts à des pros


Vous confiez vos affaires à des pros.
Des gens qui savent de quoi ils parlent?
Veillez aussi au choix de pros dans vos achats cachers.

Illustration: affiche dans une chaine de supermarché belge, à l'occasion de Hannoucah.
On notera que Hag Pessa'h sameah a été traduit en flamand par "bonne fête de Pourim", illustré par des bougies de Hannoucah cotoyant sur la gauche trois feuilles de Matsot.

 

22 Décembre 2011 .  Ethique?

Il y a deux façons de se planter dans l'élaboration de produits cachers.
L'une c'est l'erreur: oubli de vérifier un composant, un instant d'inattention de la part du surveillant préposé à la surveillance.
L'autre, c'est l'élaboration du produit sur des bases laxistes, pour ne pas dire trompeuses.
Imaginons une fabrication dans laquelle arrive de façon inattendue un produit complètement taref. Comme cette réception où furent servies de vraies crevettes en lieu et place de l'ersatz dirigé vers une autre réception. Ou une citerne de vin dans laquellle se déverse un vin non cacher.
Il est vrai que ce sont des fautes monumentales, mais ce sont des erreurs. Le rôle du Rabbin qui cautionne est de les prévenir, et placé devant le fait accompli, prendre la décision qui s'impose, selon les cas.
L'autre, plus grave, n'est pas une erreur. C'est une tromperie dès le départ. Souvenons-nous de l'affaire de la viande taref de Monsey, ou des restaurants fermés d'autorité par le Beth Din de Paris suite à la découverte d'anomalies qui ne sont jamais rendues publiques.
Imaginez un commerçant qui fait étiquetter des fromages non surveillés pour les convertir au "cacher". Ou la surprise de ce Rabbin qui part fabriquer ses pizzas au fin fond de l'Italie et qui découvre que l'oun est passé juste avant et a fait fabriquer avec un fromage non surveillé, sans cachériser ni allumer les fours.
Imaginez la surprise de ce Rabbin qui découvre un lot d'étiquettes du Rav Untel dans une fromagerie provinciale. Elles sont arrivées par la poste, et sont collées à la demande par le maître fromager.
Ce sont des non évènements qui arrivent tous les jours, y compris dans notre boite aux lettres.
Il existe encore une autre arnaque: acheter chez l'importateur un carton de produits X (mettons des chips, ou du foie de morue…) effectivement surveillés par le Rabbin Z, et commercialiser en douce une palette entière importée par la bande et étiquettée directement par le fabricant une fois le Rabbin parti. Les photocopieuses servent à ça.

La seule solution est de monter une association de consommateurs curieux.
Ce n'est pas "notre" affaire, mais celle de tous.
Et publier une liste des surveillances rabbiniques recommandées.
Ce n'est pas notre rôle mais celui des rabbins sérieux, dont nous ne saisissons pas pourquoi ils se taisent. Ou des institutions juives.


24 Kislev 5772.  Pour ne pas passer à côté des valeurs juives de Hannoucah



 

24 Kislev 5772.  Cacher par anticipation


Pour agrémenter vos soirées de 'Hannoucah, et vous guider dans ce qu'il convient d'offrir à vos têtes blondes et ce qui convient moins, nous vous offrons une copie du certificat de cacherouth circulant au nom du Beth Din Nahalat Its'hak et signé par un Rav Ouriel Barguil.
On notera que ce certificat garantit cacher depuis la traite des produits qui ne sont pas encore fabriqués, et ce depuis Elloul 5771 jusqu'à Nissan 5772. On notera aussi que ce produit ne mentionne pas qu'il s'agit de Senoble France (peut être Senoble en Slovaquie, en Allemagne, Espagne, Italie?), ni le site de production.
On notera qu'il ne reprend pas l'allégation de Cacher le Pessa'h qui figure cependant sur les emballages, et comme le certificat court jusqu'à fin Nissan, c'est à dire après Pessa'h, bonjour les dégâts car certains de ces produits contiennent du blé, hamets.
Comme dirait un de nos détracteurs, c'est de l'amateurisme.
En effet, on déclare cachère une production terminée, en mentionnant un numéro de lot voire une date de fabrication.
Ou on déclare cachère toute une production à venir, parce que l'usine n'utilise pas de produits sensibles, ou s'engage à avertir le Rabbinat de tout changement dans la composition ou origine de sous produits. Et c'est dans ce cas que l'on donne au certificat une durée de validité, au terme de laquelle une nouvelle visite confirmera que les composants n'ont pas été changés. (Exemple: le Cointreau fabriqué en France, autorisé sur la liste du Beth Din).
En l'occurrence, il est impensable de déclarer à l'avance cacher "halav Israël" une production.
Imaginez de plus un petit malin disposant d'un tel certificat allant acheter un stock de yaourts pour les étiquetter dans un hanger de Rungis (on ne vous dira pas lequel) "cacher halav Israël, sous la surveillance du Rabbinat de Tombouctou". D'ailleurs, certains lecteurs pensent que c'est ce qui se passe.
S'il vous plait d'aller interroger le Rav Barguil, n'hésitez pas. D'ailleurs tout laisse à croire qu'il vous dira que tout est en règle et qu'il a des hommes de toute confiance qui font le travail correctement. Demandez lui ce qu'il pense des yaourts fabriqués Chabbath. (http://kacher.fr/NI5772a.htm)
Pour avoir interrogé les personnes concernées en France, nous avons reçu outre un flot d'injures des menaces de plainte, qui en disent long sur l'état d'esprit des personnes en question.

Croyez nous, la partie ne fait que commencer.

20 Décembre 2011 .  Quand le Rabbin travaille en sous marin


Le Rabbinat Israélien publie un communiqué du Rav Lexner de Copenhague signalant que les conserves de foie de morue commercialisées par "Nautilus - Seafood" et portant son logo de cacherouth, vendues en Europe, n'ont pas été fabriquées sous sa surveillance.
Il reste à comprendre pourquoi ce communiqué paru en Israël n'est pas popularisé en France, où ce produit est en rayon.
Imaginez un instant.
La société A fait fabriquer chez B un produit qu'elle revend à divers revendeurs, dont la société C.
A demande la surveillance expresse du Rabbin W, qui avec son accord donne les consignes de fabrication au Rabbin local X.
Après avoir acheté une palette à A, C commande directement à B dix palettes, pour lesquelles le Rabbin X , familier de l'usine, travaille directement, tout en apposant les étiquettes de W.
Vous avez compris que C évite ainsi de verser une commission à A et passant à W.
Le système bien rôdé, C franchit un pas supplémentaire en commandant chez B les produits étiquettés au nom de X, sans l'en aviser.
C économise une fois de plus une commission, celle du Rabbin X.
Et un beau jour, tout le monde se retrouve au tribunal pour laver le linge sale.
Clair? Mais ce n'est que le fruit de notre imagination, même si dans vos prochains achats vous paierez les frais de ces procès.

MKS se refait une virginité. Un certain nombre de produits dits "surveillés" par un certain organisme MKS commencent à ressurgir sous la surveillance du Rav Schnellbag. C'est le moment de ressortir un mail adressé par un de nos correspondants concernant ses rapports avec MKS.

Méthode de travail. Voici le courrier que nous a adressé un correspondant impliqué dans une fabrication de fromages, et explicitant on ne peut mieux les méthodes de certains de nos industriels. Ce courrier n'a rien perdu de son actualité, et tout laisse à croire que cet industrieux persiste à rouler rabbins et consommateurs. Posté Août 2011.

Cher Monsieur,
Ci-dessous Mail de XXX avec le nom du Rabbin Anglais.
Cordialement
PS : Ce que j’ai surligné en jaune n’a jamais été realisé
BONJOUR
COMME JE VOUS LAI DIT AU TEL NOUS ALONS TRAVAILER AVEC LE RABBIN SHNELBAG DANGLETAIRE
JE LUI EST TRANSMI VOS COORDONER LUIS EXPLIQUAND QUE VOUS ETE LE CONTACT DES PRODUITS LAITIER
IL VA VOUS APELER POUR VOIR COMEN ONT PEU TRAVAIILER OU COMENT VOUS AVEZ PRODUITS
MERCI
MOI JE LUI EST DIT QUE JAVAI ENVOYER UN RABIN A MOI POUR VOIR COMMENT CELA CES PASSSER IL FAUT BIEN LUI EXPLIQUER QUE NOUS AVONS CACHERISER LES 2 SITE SP... ET SE.... ET QUE NOUS AVON ¨PRODUITS LE LUNDI MATINDANS LES 2 SITE

8 Décembre 2011 .  Album photo pour animer la conversation.


Vous vous posez encore des questions sur ces délices dits au lait surveillé par un inconsistant organisme de cacherouth "Nahalat Its'hak? Pour vous couper l'appétit, nous avons rapporté un florilège de ceux qui ont été élaborés durant Chabbat.

 Comment trouver les dates de fabrication? Une petite solution.

4 Décembre 2011 .  Après les Kellogs au lait, les Kellogs à la gélatine.


Vous le saurez avant tout le monde:
Kellogs Angleterre a sorti -en Angleterre pour l'instant- une gamme "Kellog's Mini Max" à la gélatine bovine.
De quoi satisfaire le public consommateur de produits hallal, mais pas les consommateurs exigeants de notre communauté.

Mais surtout ne le dites pas à tout le monde, dès fois que XX aille en acheter à Londres pour les revendre au double du prix avec une étiquette de cacherouth car il estime que la gélatine de boeuf est cachère et peut être consommée avec du lait.

Riz. Novembre 2011


Suite à une nouvelle quelque peu alarmiste, la chasse aux bébêtes dans le riz est ouverte.
Le Rabbinat a diffusé une note soulignant qu'il n'y a pas de nouveau genre d'infestation dans le riz, mais qu'il convient de vérifier le riz comme depuis toujours, selon la procédure recommandée par le Rav Moché Vaye:
- Examen du sac de riz s'il est transparent.
- en le passant dans une passoire (grillage métallique du type de celui des moustiquaires. S'il ne tombe que des miettes n'ayant aucune apparence d'insectes ou de vers, passer à l'étape suivante. S'il tombe des insectes ou des vers, éviter la consommation de ce paquet et de ce lot.
- Etendre le riz sur une surface blanche et vérifier grain par grain l'absence de bestioles entre les grains. Il n'est pas nécessaire d'examiner les grains eux mêmes.
Le Rabbinat a aussi diffusé un autre document, qui semble émaner de l'Institut Kocharot.

 

Aroma, ou lorsque le Rabbinat de Guivataïm s'enmêle les petites cuillères, 27 Novembre 2011.
Une information de http://www.bhol.co.il/forums/topic.asp?cat_id=4&topic_id=2926123&forum_id=16810.


Aroma, c'est un joli nom pour un café.
Vous y rentrez et humez les arômes et odeurs des mets que l'on vous y sert.
Sauf que dans ce bistrot du Centre Commercial de Guivataïm, vous percevez aussi bien les odeurs de fromage fondu sur une pizza que celle du poulet grillé.
Contrevenant à toutes les règles du Grand Rabbinat Israélien, ce bistrot sert -"sous surveillance rabbinique"- du lait et de la viande, au choix du consommateur.
Une information de http://www.bhol.co.il/forums/topic.asp?cat_id=4&topic_id=2926123&forum_id=16810, qui souligne que le surveillant rituel passe une fois par jour, quelques minutes, et n'a en aucun cas les moyens de contrôler ce qui se passe en son absence. Ce qui est sûr aussi, c'est que les Rabbins de Guivataïm fait partie du Grand Rabbinat.

 

LU , Communiqué important 23 Novembre 2011


Le Rav Bamberger, que nous avons appelé, nous a confirmé dans un entretien téléphonique que les biscuits LU au lait "Recette et production spéciale Cacher, Halav Israël" sont faits actuellement avec du lait liquide de sa surveillance, et non du lait surveillé en poudre comme indiqué sur l'étiquette des ingrédients.
Nous avions signalé en 2008 l'apparition des Lu au lait surveillé, puis reçu une note de 2009 du Rav Bamberger confirmant l'usage de lait liquide de sa surveillance, et une note d'Août 2010 du délégué rabbinique évoquant l'utilisation de lait surveillé en poudre.
Comprenne qui pourra, mais nous ne pouvons remettre en question les certitudes du Rav Bamberger.

 

La cacherouth au K par K. 18 Novembre.
Nous avons déja dit en page http://kacher.fr/Klogos-3.htm que
Selon un communiqué de Orthodox Union, l'estampille K ne fait l'objet d'aucune réservation, et ne constitue pas une garantie de Cachrouth.
En voici un exemple flagrant, où deux K sont utilisés par deux Rabbins différents, par ailleurs frères, et l'acheteur moyen sera bluffé par ces logos.
Pour achever l'histoire, nous avons également inséré le logo du Rabbin Menahem Haddad, qui s'il n'est pas un vulgaire k n'en ressemble pas moins à son voisin qu'il a précédé.


Rabbin Mordekhay Belinow
Paris


Rabbin Itshak Belinow - Milan

Rabbin Menahem Haddad
Bruxelles


Il est passé par ici, il repassera par là. 17 Novembre 2011


Vous pensiez être débarrassé de ces produits Senoble au pseudo lait Chamour?

Eh ben non, il court toujours.

Ici la spécialité "Ile flottante" préparée le 316ème jour de l'année, soit Chabbat 12 Novembre 2011. Donc sans surveillance du lait.

 

Mieux vaut en rire. 17 Novembre 2011


Mamie Hélène perdrait elle la boule?

D'un côté, cette belle pizza est garantie Halav Israël, de l'autre elle est garantie sans lait.
A moins qu'avec les nouvelles techniques, le lait soit non halavi.

A propos, cette pizza faite sans lait dans une usine strictement lactée peut elle être consommée dans une vaisselle viande? Réchauffée dans un four viande?
19 Novembre. Nous avons reçu un communiqué du fabricant que nous relayons avec plaisir, et qui confirme le sentiment que nous avons de longue date: nous sommes lus par des rabbins et des producteurs plus assidus que des consommateurs.
Cher K-acher
Pour vous rassurer "meme helene" n a pas perdu la boule.
Lors de la production des emballages, une erreur s 'est glissée lors de la production des emballages thon qui a été imprimé en meme temps que celle de la pizza margherita au fromage.
Nous avions apres impresssion deux problemes:
problemes n° jeter les emballages soit 100 000 boites, soit réalisér une pizza au thon et fromages.
Dans cette solution la plus economique se posaient 2 problemes
les ingredients etaient erronnés et le deuxieme, les acheteurs de pizza
au thon sont plutot "TUNISIENS" et le fromage et un ingredient tres peu
appreciés.
Avec le rabbin, il a été decidé de modifier la certification en y rajoutant une etiquette
qui definisser la cachroute du produit en l'espece PARVE AFIAT ISRAEL.
Ce produit existe depuis 13 mois et je suis étonné de la lenteur de votre decouverte
vous qui avez les yeux plus rapide d'habitude "oeil de lynx".
Merci de rassurer vos fideles lecteurs et des que nous n aurions plus de packaging
nous les réimprimerons.

Alertes en tout genre

Si nos lecteurs veulent savoir à quoi ressemble une page dédiée aux alertes de cacherouth, allez visiter http://www.kashrut.com/Alerts/ . Si vous en voulez encore plus, rendez vous sur la page facebook du ... Beth Din de Londres http://www.facebook.com/?ref=home#!/groups/klbdkosherdirect/.

Comment dit on "interactivité" au Consistoire de Paris?
Rien à voir avec le sujet: Un Rabbin peut il n'en faire qu'à sa tête?

Cachère Magazine N°84 de Pessa'h 5771.

Extraordinaire interview du Rav Ocher Westheim dans le Cachère Magazine N°84 de Pessa'h 5771.
Il passe en revue la question du saumon fumé, pour conclure à la nécessité de ne l'acheter que sous surveillance rabbinique.
Jette quelques bases d'une surveillance Rabbinique correcte: nécessité d'un bilan complet du produit, ingrédients et sous ingrédients, bilan des installations, recours à des surveillants rituels formés et compétents, note que les surveillants rituels ne soient pas salariés par la société commerciale ou direction de l'hotel mais par l'autorité rabbinique, sur un budget séparé de la rémunération allouée à l'autorité rabbinique.
Estime qu'il est contre tous les principes de la cacherouth que l'autorité rabbinique démarche les industriels pour leur accorder une certification, en réalité pour "marquer" son territoire.
Conclue enfin sur la rigueur à observer pour garantir un lait surveillé. Et plus étonnant:
"Les Rabbins qui donnent un hekhcher se doivent d'être professionnels et bien informés, connaissant bien leur terrain, ouverts, honnêtes (sic) et toujours prêts à répondre aux questions des consommateurs (resic)".


Salon du cacher 9 Novembre 2011

Nous n'étions pas invités, mais nous avons fait le voyage assis devant notre ordinateur: le salon du Cacher 2012, édition américaine.
A voir et à manger


Mars: Moins de 500 jours pour en revenir! 8 Novembre 2011

Les nouveaux Mars-Bounty-Twix-Snickers label cacher sont de retour sur les étagères de vos échoppes préférées.
Ils arborent cette fois une étiquette non plus du fantoche MKS mais du Beth Din de Londres, KBDL mention D pour lait.
Il est clair que ce sont les mêmes produits, sans surveillance rabbinique, mais juste une certification cachère de l'usine par le KBDL. (A l'intention de ceux qui ne consomment pas exclusivement du lait surveillé).
A noter que les barres Mars ne proviennent pas de la même usine que les lots du MKS, confirmant que les auteurs de ce coup ont pris note que les barres Mars fabriquées en France ne bénéficient pas de l'approbation des certificateurs.
Nous sommes encore à nous demander si le "service rendu" par ces étiquettes, à savoir que ces produits proviennent d'une usine certifiée, vaut la culbute des prix au double de leur valeur dans la grande distribution. Qu'en pensent nos lecteurs?
 

Visite d'un abattoir. COL (Chabad On Line)

L'abattoir Agristar de Postville est parmi les plus grands abattoirs exclusivement cacher du monde, et d'une cacherouth de haut niveau. Une dénonciation orchestrée par les mouvements opposés à l'abattage rituel a conduit son directeur (R Roubachkin) en prison, et a failli démanteler la chehita nord américaine. L'abattoir fonctionne à nouveau, avec une nouvelle direction, et vous pouvez suivre dans sa visite le Rav Avraham Osdoba et le Rav Chlomoh Ségal.

 

Question d'économie. halamagazine.com

Vous vous demandez pourquoi le cacher est tellement cher? Vous n'êtes pas les seuls, et le halamagazine s'est aussi posé la question.http://www.halalmagazine.com/2010/11/22/pourquoi-le-casher-est-il-plus-cher-que-le-halal/

A vrai dire, les réponses ne marchent que pou rle cacher consistorial, dont la taxe finance bien des activités communautaires. Mais alors, pourquoi le cacher de certains rabbins qui travaillent en franc tireur est il si cher? Financez vous leur retraite à Natanyah? Leurs chateaux en Espagne?

La rédaction de K.Acher vous souhaite une nouvelle année 5772 bonne et cachère

Consistoire de Paris, version 5772.

Ne ratez pas l'édition 5772 de la liste des produits autorisés par le Beth Din de Paris. http://www.consistoire.org/pdf/produits_select2011-2012.pdf .
Signalons encore la fin de l'anomalie qu'était l'affichage de la liste des poissons cachers sur un site externe affichant en marge des propositions de sites religieux non juifs.


Hologrammes    

Un évènement, ça se fête: nous annonçons la sortie de l'étiquette hologramme utilisée par le Rav Mordekhay Belinow pour la surveillance de la viande.

L'utilisation d'hologramme semble actuellement un des meilleurs moyens pour prévenir la fraude et les magouilles d'opérateurs indélicats tel que cela a pu se passer en Pologne ces dernières années.

 


Veille de Kipppour 5772, pardons?

En cette veille de Kippour, nous tenons à déclarer que nous pardonnons aux Rabbins et producteurs qui n'ont pas jugé bon de répondre à nos questions de consommateurs, à nos remarques d'empêcheur de tourner en rond.
Nous présentons nos excuses à ceux pour lesquels nous aurions publié des informations mensongères et qui ne se seraient pas manifestés en nous disons en quoi nous nous trompons [on leur pardonne de ne pas avoir communiqué et en plus on leur demande pardon … de ne pas nous avoir corrigés?]
Nous demandons l'indulgence envers ceux qui ont trompé le public des consommateurs de produits cachers, envers les Rabbins qui se laissent rouler par leurs hommes de main, de ceux qui nous adressé des réponses à dormir debout, ou qui se désintéressent de l'usage qui est fait de leur nom par des malfrats, tout en sachant que le sort de ceux qui induisent le public en erreur est  fort inconfortable..
Quant à ceux qui ont préféré nous convoquer devant un Tribunal plutôt que s'expliquer ou nous rencontrer devant un Beth Din, nous prions pour qu'ils trouvent un autre métier loin de la cacherouth et des responsabilités communautaires, et qu'ils aient des comptes à rendre à des hommes plutôt qu'à un D.ieu qui pourrait leur paraitre si lointain.
Et à nos lecteurs, les 7500 lecteurs qui se sont penchés sur nos pages en 5771, nous demandons pardon de ne pas avoir publié la totalité des informations en notre possession, faute de documents et de preuves solides.
Et que tous sachent que nous n'avons pas de vache sadrée et que continuerons cette année encore, à défendre une cacherouth de qualité et faire valoir le droit des consommateurs à savoir ce qu'on leur mijote entre une page de Talmud et une traite bancaire.
La rédaction de K.Acher


Consommateurs de lait chamour, K.Acher vous souhaite une bonne rentrée cachère, 1er Septembre 2011

 

Rentrée cachère
Pour vous souhaiter une bonne année 5772 cachère et tout et tout, nous allons résumer quelques infos de ces derniers mois.
MM Alloun et Alloun nous intentent un procès en diffamation (oubliant le passage obligé par la case "Beth Din" que tout Rabbin qui se respecte connait) pour avoir révélé leur conception de ce qu'est un fromage au lait surveillé et ce qu'ils entendent par Cacher le Pessa'h. (http://kacher.fr/Communique%20fromages%20Bendayan%2020100614.pdf)
Concernant les produits Mars commercialisés sous la "surveillance" de MKS, il s'agit de produits peut être faits en Hollande qui bénéficient d'un agrément d'un Beth Din de Londres et du Rav Ralbag, dont les certificats à jour ne nous sont pas parvenus. Les barres Mars viendraient de France, mais nous n'avons pas reçu de certificat les concernant.
La valse des prix est consécutive au difficile travail d'individus qui ont eu à coller des étiquettes au nom d'un rabbinat inconnu et vraisemblablement inexistant. (http://kacher.fr/ActuK.htm#mks3)
Les produits Senoble "au lait surveillé" ne contiennent de lait surveillé que dans l'encre de l'imprimante des étiquettes. Senoble nous a confirmé l'absence de production cachère chez eux. Certains produits sont fabriqués durant Chabbath, ce qui exclue toute surveillance de fabrication.
Le Beth Din Nahalat Its'hak dont se recommande l'étiquette n'est pas reconnu compétent pour faire du cacher en Israël. Le Rav Eliahou Abergel dont se recommandent de temps en temps les utilisateurs de cette couverture a confirmé à plusieurs reprises n'avoir aucun rapport avec des fabrications cachères.
Le même Gentil Individu qui fabrique ces douceurs est l'inventeur des biscuits Lu-au-lait-surveillé, sous la houlette du Rav B. Le Rav B est persuadé que c'est fabriqué avec son lait Bridel ("surveillé depuis le début de la traite", et nous commençons à nous y intéresser…) alors que les LU sont faits avec du lait en poudre. Le Rav a été informé depuis le 27 juin de notre intérêt à ce détail (et que nous lui faisons crédit jusqu'au début septembre), mais n'a pas souhaité nous apporter de réponse, ce qui est son droit le plus strict, comme c'est le droit d'un consommateur (même de produits cachers) de savoir ce qu'on lui sert.

Le Rav Bamberger, que nous avons appelé, nous a confirmé dans un entretien téléphonique que les biscuits LU au lait "Recette et production spéciale Cacher, Halav Israël" sont faits actuellement avec du lait liquide de sa surveillance, et non du lait en poudre comme indiqué sur l'étiquette des ingrédients.

Il serait injuste d'exonérer les produits Mamie Nova, "au lait surveillé" alors que nous avons en main un courrier d'un responsable production de Novandie qui nous affirme qu'il n'existe pas de surveillance rabbinique lors des productions.
(Février 2005: "Votre courrier du 13 juillet 2004 nous faisant part d'une demande sur les produits à marque MAMIE NOVA, a retenu toute notre attention.
Les produits que nous commercialisons pour la communauté juives font référence à un cahier des charges que le rabbin vérifie lorsqu'il se déplace sur le site de fabrication.
Restant à votre disposition, nous vous prions d'accepter, Monsieur, nos sincères salutations. ")

Il semble donc que la seule surveillance consiste à jeter un œil sur le cahier de charges, lorsqu'il se déplace sur le site de fabrication.
Un peu léger pour justifier l'apposition d'une étiquette!   Quant à l'allégation de "lait surveillé", il faudrait en parler au Rabbin en question, avec qui nous n'avons pas de communication écrite …..
Et ce n'est pas le courrier de Novandie du 27 septembre 2011 qui va nous contredire.
Quand Novandie change sa baratte d'épaule (ou comment les secrets de fabrication de Mamie Nova parviendraient au Rav Abergel de Ber Chéva)
Injuste également de ne pas parler des fromages bulgares, et dont le site http://agencenetcrea.com/ikarmarket/produit.php?show=4vx0a0ig67 a parfaitement résumé notre point de vue.(voir image du site)
Alors, prêts pour une année bonne et cachère?

Note: malgré le soin apporté à nos recherches, nous comprenons que des choses puissent sembler choquantes, et n'avons aucune objection à ce que des personnes puissent vouloir vérifier nos sources. Tournez-vous pour cela vers un rabbin compétent en cacherouth, et de préférence non impliqué dans l'industrie de la cacherouth, qui ne s'arrête pas à une présomption de cachrouth mais pose les bonnes questions aux personnes concernées.
L'angélisme de la cacherouth existe certes, mais chez les seuls consommateurs.


Crise de foie, remake. 22 Septembre 2011

Un lecteur nous envoie une photo recto verso d'un foie de volailles made in France non kachérisé ne portant aucun label de cacherouth extérieur (et vraisemblablement à l'intérieur non plus?)
Quand on sait qu'une viande sans sceau de cacherouth n'a pas le statut de cacher, vous devinez les interrogations qui vont avec.
Si d'autres lecteurs photographes peuvent nous renseigner sur les lieux de vente et les quantités en circulation, nous pourrons nous tourner vers le Rabbinat en question.

A ce propos, nous prions instamment nos contributeurs de nous adresser des photos de bonne qualité, nettes, lisibles et de bonnes résolution. Merci d'avance.

 


Le retour du mamach. 21 Septembre 2011

Nous écrivions en mai 2009 :
Il a le sens de l'humour, le Rav Teboul du Beth Din de Lyon.
Non content de lancer sa gamme de yaourts au lait de la ferme, il prend soin de nous confirmer que son lait est surveillé du début à la fin de la traite. Rien d'exceptionnel à celà, tous l'écrivent sur leurs étiquettes. Mais la version hébreue est plus précise: "'halav Israël chamour mamasch".
Késako, direz vous? Mamasch pourrait signifier que ses surveillants sont les adeptes d'un illustre Rav dont les initiales sont "Ma Ma Sch", mais le Rav Teboul n'irait pas jusqu'à le dire. Il semble plutôt vouloir dire "(du début à la fin de la traite) pour de vrai" [ou du début à la fin de la traite effectivement].
Comprenez que d'autres parlent de " 'halav Israël" dès lors qu'un surveillant a été présent à un moment lambda de la traite, sinon du ramassage du lait, voire lorsqu'ils ont la garantie que la ferme n'a pas d'autre animal laitier que des bovins, ovins ou caprins.
A en croire le texte les produits ainsi obtenus entreraient dans le club très fermé des produits réellement "'halav Israël".
Baroukh haba!

Le Rabbinat de Lyon récidive avec une série de fromages d'apparence rustiques et fermiers "(du début à la fin de la traite) pour de vrai".

Nous tâcherons d'en reparler prochainement, mais une question nous trotte dans l'assiette: pourquoi les autres productions lactées du Rabbinat de Lyon ne méritent elles pas ce superlatif? Pourquoi les galettes St Michel ne sont elles pas garanties "'halav Israël chamour mamasch"?


Pourquoi ne regardent ils pas dans leur assiette?, 14 Septembre 2011.


Pince à castrer, modèle agneaux 23 cm

Ainsi donc, on apprend des suites d'une manif en Belgique que 5 millions de porcelets sont castrés par an en Belgique, sans anesthésie.
Pour l'Europe, il s'agirait de 100 millions de porcelets par an!
Sans parler des sections de queue à la naissance, des castrations de veaux, de l'écornage, des becs coupés et autres gentillesses.
Ces petits animaux sont donc "traités" sans étourdissement préalable, comme à l'époque d'Aristote sans que les défenseurs et défenseuses des animaux n'ouvrent le bec. A quand des mentions "castrés sans étourdissement préalable" chez les charcutiers?
Pourquoi seul l'abattage rituel empêche-t-il certains de dormir?
Pourquoi ne regardent ils pas dans leur assiette d'abord?



Photo du jour, 13 Septembre 2011.

On aurait aimé appeler cette rubrique "coup de coeur" mais le lait non surveillé n'étant pas une cachrouth XXL, nous nous contenterons de saluer l'initiative du Rabbin Moché Saadoun de Turin, ou du producteur Leviathane (??) qui n'ont pas hésité à mettre en gros et en français la mention que leur lait n'est pas un lait surveillé, sur un pain brioché.
D'autres se contentent de l'hébreu, ou de l'anglais, et en petits caractères voire en abréviation.
Merci Messieurs. Les consommateurs sauront apprécier.

Lait surveillé ou pas? Le public orthodoxe se tourne plutôt vers le lait surveillé, et ceux qui ne le font pas ont sur qui s'appuyer. Il n'est pas dan snos attributions de convaincre qui que ce soit ou d'imposer à nos lecteurs un point de vue. Demandez à votre Rabbin de vous en parler.


Question de lecteur, 26 Août 2011.

 

bonjour, j'aimerais comprendre une chose dont personne ne parle:
- pourquoi les packs de lait de soja Biosoy (distribués par la société CPM DIFFUSION) en brique d'un litre ou en briquettes 3x20cl sont livrés dans les magasins "charcutés" au cutter pour pouvoir y apposer les etiquettes du rabbin Chlomo MahMoud ?
- pareil pour toute la gamme des sauces tomates Mutti distribués par la société CPK EMETH !
je l'ai découvert depuis que j'ai ouvert mon restaurant en achetant ces produits dans les supermarchés cacher. en posant la questions aux responsable de magasins, tous m'ont affirmé la meme chose: les cartons arrivent charcutés au cutter.
avez vous une explication ? merci.

31 Août: Nous avons interrogé le Rabbinat Loubavitch en ce qui concerne les Mutti et attendons une réponse écrite. Un contact oral nous a déja permis de savoir qu'ils auraient mis fin à cette politique et posent désormais eux mêmes les étiquettes sur la chaîne de Mutti, et non plus après filmage des productions. Nous espèrons avoir une réponse plus explicite dans les jours qui viennent, pour vous répondre et publier votre question et sa réponse. A défaut, votre question sera publiée sans réponse..
Concernant CPM, nous n'avons aucune passerelle qui nous permette de questionner le Rav Mahpoud.


Bulletin de cacherouth N° 23 de 5771, du Grand Rabbinat israélien, Septembre 2011. Guevinah et Gueneva à Genova

Avis aux juifs résidant en dehors d'Israël: Il se vend en France dans les magasins Naouri un fromage de chèvres CHAVROUX, portant la mention Cacher pour Pessa'h Halav Israël depuis la traite jusqu'à la fin de la fabrication, sous la surveillance du Av Beth Din de Genève. Nos renseignements pris auprès du Beth Din Mahzikei Hadat de Genève montrent que ce fromage, dont la péremption est au 3 Nov 2011 est une fraude complète, et n'a pas reçu l'agrément du Rav Yaffé Schlesinger. Il y a lieu de ne pas en consommer.

Le Chavroux est un fromage frais au lait de chèvre. Il est présenté sous forme de pyramide et pèse environ 150 g.
Cette marque appartient au groupe fromager industriel Bongrain.
A notre grande déception, le site d'un importateur israélien susceptible de nous renseigner depuis combien de temps le Chavroux est importé en Israël a disparu

Un communiqué qui nous laisse sur notre faim. D'une part parce qu'il est émis par le Rabbinat israélien qui s'occupe bien peu de notre cuisine hexagonale, d'autre part parce que ce fromage est importé depuis plusieurs années en Israël, sans que le Rabbin de Genève ait bronché. Quel mystérieux incident fait que la production en question est remise en question?

Des bonbons cachers! 30 Août 2011

 

Comment résister au plaisir de vous faire visiter une fabrication de bonbons cachers, à la gélatine vraiment cachere et aux colorants vraiment cachers?
http://www.youtube.com/watch?v=av2cQ8GBFoM

Nous publions ce lien en dehors de toute démarche publicitaire.
Note: la maison Candy Planet a répondu à nos questions complémentaires dans l'heure suivant notre mail, ce qui constitue un record de temps et de transparence.


Méthode de travail. Voici le courrier que nous a adressé un correspondant impliqué dans une fabrication de fromages, et explicitant on ne peut mieux les méthodes de certains de nos industriels. Ce courrier n'a rien perdu de son actualité, et tout laisse à croire que cet industrieux persiste à rouler rabbins et consommateurs. Posté Août 2011.

Cher Monsieur,
Ci-dessous Mail de XXX avec le nom du Rabbin Anglais.
Cordialement
PS : Ce que j’ai surligné en jaune n’a jamais été realisé
BONJOUR
COMME JE VOUS LAI DIT AU TEL NOUS ALONS TRAVAILER AVEC LE RABBIN Y.....
DANGLETAIRE
JE LUI EST TRANSMI VOS COORDONER LUIS EXPLIQUAND QUE VOUS ETE LE CONTACT DES PRODUITS LAITIER
IL VA VOUS APELER POUR VOIR COMEN ONT PEU TRAVAIILER OU COMENT VOUS AVEZ PRODUITS
MERCI

MOI JE LUI EST DIT QUE JAVAI ENVOYER UN RABIN A MOI POUR VOIR COMMENT CELA CES PASSSER IL FAUT BIEN LUI EXPLIQUER QUE NOUS AVONS CACHERISER LES 2 SITE SP... ET SE.... ET QUE NOUS AVON ¨PRODUITS LE LUNDI MATINDANS LES 2 SITE

Nos lecteurs font le scoop. MKS, suite.

Nous avons été contactés par un Mr D, qui prend le contre-pied de nos articles sur les Mars and Co.
Bien que cachant son identité, Mr D. est parfaitement au courant des détails du procès que nous intentent les frères Alloun pour avoir marqué certaines de leurs productions d'un carton rouge.
Peu étonnant lorsqu'on sait que le MKS est une émanation commerciale d'un pote à eux.
Mr D. écrit:
"En effet vous affirmez que "la cacherout des barres chocolatées de marques Mars, Twix, Snikers et Bounty est totalement fantaisiste et que les produits concernés seraient non cacher, "
(chose que nous n'avons absolument pas écrit, mais nous apprécions qu'il le dise lui-même)
"essentiellement au motif que le Rav Levi de Toronto ainsi que son label de Cacherout MKS ne sont pas fiables, d'après vos "enquêtes"; "
(c'est exactement notre message)
"en d'autre terme qu'il serait un imposteur".
(Non pas vraiment, c'est un complice de toute cette affaire, qui a prêté son nom à des truands).
Mr D. eu la bonté de nous transmettre deux certificats pour prouver que ces produits Mars seraient cachers.
Le premier émane du London Beth Din sous le label KLBD, est périmé depuis 3 mois. Il manque de surcroît la pièce jointe où seraient mentionnées les spécialités autorisées par KLBD. Mais peu importe: ce document ne concerne que l'usine hollandaise… Mais il ne fait pas dans la nuance, comme le ton de ses imprécations.
Le second est signé du Rav Aryéh Ralbag, concerne effectivement l'usine de Steinburg en France, est également périmé depuis 8 mois. De plus, il ne concerne que les produits glacés Mars, et en aucun cas les barres, comme le Rav Aryeh Ralbag nous l'a confirmé par téléphone.
Est joint un courrier qui émanerait de Masterfood-Mars, listant les produits cachers, dont on a peine à penser qu'une autorité rabbinique se contenterait en absence de certificats adéquats et à jour.
Le troisième est un vrai "faux certificat", dont nous laissons l'analyse à votre sagacité. Ce qui est intéressant, c'est que Mr D. qui est très proche de l'inventeur des Mars-cachers-sous-le-contrôle-du-MKS ne se défend pas en prétextant avoir visité l'usine, examiné la liste des ingrédients, l'origine des émulsifiants, des protéines de lait hydrolysées, du glycérol etc…, avoir délégué un surveillant durant la fabrication, etc…
Non. Il semble s'appuyer sur le travail d'autres Rabbinats et se suffire de coller ses étiquettes pour faire valser les prix. Comme si demain vous alliez coller votre nom sur des paniers de Yoplait Nature machin et les vendiez au double du prix.

Enfin la missive de Mr D. est accompagnée d'une prose fort peu honorable pour un Rabbin, ou quelqu'un qui se propose de remettre des pêcheurs comme nous sur le droit chemin. Nous avons en stock des propos semblables tenus pas un individu du même acabit il y a quelques années, à une époque où il avait le courage de se nommer, et que nous publierons certainement un jour.

Correctif, 18 août: Mr D. nous a adressé deux nouveaux courriers, l'un assaisonné à la sauce piquante qui relève de sa haute morale, et l'autre plus concret, où il se propose de nous faire parvenir les certificats à jour. Il en ressort les éléments suivants:
"Les barres de Twix, Snikers et Bounty n'ont jamais été fabriquées en France"
, et nous admettons qu'elles sont donc couvertes par les certifications de ces rabbinats.
"Les barres de Mars sont fabriquées en France" et Mr D. pense que leur fabrication est couverte par le certificat du Rav Ralbag, contrairement aux termes de notre entretien téléphonique.
"par ailleurs il est trés interessant de noter que l'on est passé de produits que vous consideriez comme "taref" et ayant des derivé porcins à de simple date de peremption de certificat cela demontre aisement l'imensité du mensonge ..."

Nous n'avons à aucun moment écrit que ces produits ne sont pas cachers, soient tarefs ou contiennent du porc. Nous avons écrit:
Les produits Mars ne sont pas actuellement sur la liste des produits que le Beth Din de Paris autorise à ceux qui ne sont pas consommateurs exclusifs de lait surveillé. Vraisemblablement du fait de la présence de petit lait et de protéines de lait hydrolysées, qui sont des dérivés de fromagerie, interdits à la consommation cachère.
S'il est des Rabbins qui permettent ces produits, ils sont ceux aussi qui permettent la gélatine animale dans vos sucreries, et même dans vos sucreries au lait, ceux qui ne pensent pas que le quidam juif soit obligé de chercher du lait surveillé.
(D'ailleurs l'hydrolyse des protéines de lait est vraisemblablement réalisée comme antan avec des trypsines et autres extraits de pancréas porcins, et demanderait un article entier …)

Nous maintenant notre conclusion: Ce qui est intéressant, c'est que Mr D. qui est très proche de l'inventeur des Mars-cachers-sous-le-contrôle-du-MKS ne se défend pas en prétextant avoir visité l'usine, examiné la liste des ingrédients, l'origine des émulsifiants, des protéines de lait hydrolysées, du glycérol etc…, avoir délégué un surveillant durant la fabrication, etc…
Non. Il semble s'appuyer sur le travail d'autres Rabbinats et se suffire de coller ses étiquettes pour faire valser les prix.
Ces produits sont effectivement vendus au double de leur prix dans les commerces de détail.


Lait bidouillé.

Nous avons attiré l'attention des consommateurs sur les produits Senoble "surveillés par Ouriel Bergel du Beth Din Nahalat Itshak" en exposant que certains de ces produits sont fabriqués durant Chabbat, ce qui exclut raisonnablement la possibilité d'une surveillance et surtout de l'utilisation de lait surveillé, et vient par ricochet tâcher tous les produits de Nahalat Itshak , tout comme cela affaiblit la crédibilité de Mr Michel Berros, l'intermédiaire en rapport avec l'usine Senoble, et la Maison Eldaï, le revendeur.
On aurait pu placer Eldaï dans le rôle de la victime de cette supercherie. Mais lorsqu'on cumule des productions des Samedi 14 mai, 18 juin, 25 juin, 16 et 23 juillet, du vendredi 29 juillet à 21:20 , on peut sans se tromper dire que la seule victime est le consommateur qui croit acheter des produits au lait surveillé, et que les autres intervenants sont des acteurs de cette farce.
Mr Berros a rejeté notre offre de rencontre en présence d'un Rav. Et Eldaï ne répond pas.

 


Un avant goût de l'époque de Machia'h. Juillet 2011. Crown Heights.info

Petit signe du ciel? Un supermarché américain a mis en rayon de la viande de porc étiquettée "Beth Yossef", du super kacher. On sait que le porc s'appelle "hazir" (sens: "retourner") car selon certains il (re)deviendra cacher à l'époque de Machia'h.
Tous renseignements pris, il s'agirait d'une erreur d'édition des étiquettes informatisées.

On aurait préféré Machia'h.


Communiqué non important. Juillet 2011.

 

On sait que le Consistoire réserve le titre de communiqué important pour dénoncer une liste parallèle dont le lait non surveillé est exclu. On attendait un communiqué non important pour dire qu'un certain restaurant de la Rue des Rosiers s'est vu retirer sa plaque, car il servait de la viande ne provenant pas du Beth Din de Paris, depuis un ou deux bails.
Ben non.
C'est par un article d'Actualité Juive que la nouvelle se serait répandue.

Dès que nous avons reçu copie de cet article, nous publierons plus de détails.
Octobre 2011: Ce restaurant est le MI VA MI.
L'affaire semble rebondir avec la diffusion d'une lettre de l'ancien Surveillant rituel déclarant qu'il a été soudoyé pour répandre une rumeur. Ces sujets sont traités par le site Alliance dans trois articles 1 2 3 .
Ce restaurant est passé depuis sous la surveillance du Rav Mordekhay Belinow.
La rédaction de K.Acher réserve actuellement son avis sur ces démentis.


Le surveillant rituel de l'année. Juillet 2011.

Le Koshrus Magazine, notre livre de chevet, vient de lancer un concours original:
celui du surveillant rituel de l'année.
Si vous connaissez un délégué rabbinique compétent, dévoué, désintéressé, etc... proposez leur.

Nous aurions aimé proposer les surveillants rituels qui nous concoctent des entremets au lait surveillé chez Senoble, Mamie Nova, des biscuits au lait surveillé chez LU, des fromages du terroir au lait surveillé, des fromages bulgares au lait surveillé, des bonbons "à la gélatine kacher", des biscuits de Pessa'h à la farine de blé, et encore d'autres douceurs si appréciables, mais nous n'avons pas exactement réussi à connaître leurs noms, leur assiduité, leurs compétences.


MKS: Mais KeS$ que c'est? 13 Juillet 2011

Nombreux lecteurs nous ont interpellés quand aux produits du Rabbinat MKS, alias Mehadrin Kosher Supervision.
Pour ceux qui ne saisissent pas les subtilités linguistiques anglo hébraïque, rappelons que "Mehadrin" évoque un consommateur exigeant en matière de cacherouth, et "Mehadrin min hamehadrin" un consommateur encore plus exigeant, le top du top en bon français.
Kosher signifie que cette nourriture est conforme aux exigences de la Torah et que le produit a été fabriqué dès le départ selon des bonnes pratiques rabbiniques, et non après un vague tri évaluant à la louche que ces ingrédients sont valables pour le consommateur lambda – que vous n'êtes pas si vous nous lisez.
Enfin "supervision" tombe dans nos oreilles francophones pour nous dire qu'un délégué rabbinique a suivi le processus de fabrication.
Donc le MKS vous intrigue, et avec de bonnes raisons. Vous vous demandez s'il mérite le titre de Mehadrin, le titre de Kosher et le titre de supervision.

Dans les faits, le MKS est rentré dans nos fiches lorsqu'un producteur polonais qui avait du fil à retordre avec un certain Menahem BenDayan, (dit Bueno Vino International, lorsqu'il n'est pas Bayyt, Brumenthie, etc…) nous a fait mettre le doigt sur le tour de passe passe consistant à surétiqueter et postdater un fromage pour le baptiser Cacher pour Pessa'h et Halav Israël (c'est à,dire au lait surveillé).
Dans la foulée il nous "vend" également" une production de café soluble fabriquée en Pologne dans une usine qui fait aussi du "café de céréales", sans aucune surveillance ni enquête préalable, elle aussi intronisée Cacher pour Pessa'h au motif que "c'est cacher par défaut". (Nous avons copie du mail de l'auteur de cet aphorisme)..
Ce produit était sous le "contrôle" du MKS de Rabbi Moche Levy, Dayan de Nahal Israël à Toronto.
Après quelques coups de téléphone qui nous apprennent à faire connaissance avec son répondeur, nous lui adressons un courrier par voie postale, auquel nous répond une adresse mail "de la part de Mr ARFI de NPK", avec des messages lénifiants émis d'Aix Lès Bains, de la même adresse internet que Mr BenDayan.

Nous avions convenu en juillet 2010 que "Il est donc clair que le Rabbin Moshé Lévy de Toronto a donné blanc seing à MBD pour signer le courrier à sa place, et certainement pour tamponner des produits "cacher" à sa place, et par ricochet tous les produits du "Rabbin Moshé Lévy de Toronto" et du MKS, organisme de cacherouth inconnu et sans autre existence probable que le marché français sont sujets à question.
Depuis MKS et son gang ont produit des biscuits en Tunisie, des bonbons à la gélatine en avril 2011, gélatine tout au plus hallal comme en attestent les mentions cachées par l'étiquette de cacherouth. (Voir "Qui se cache derrière le "Rabbi Moché Lévy" du MKS?")
Le revoici maintenant en France avec des produits vénus de chez Mars.
Les produits Mars ne sont pas actuellement sur la liste des produits que le Beth Din de Paris autorise à ceux qui ne sont pas consommateurs exclusifs de lait surveillé. Vraisemblablement du fait de la présence de petit lait et de protéines de lait hydrolysées, qui sont des dérivés de fromagerie, interdits à la consommation cachère.
S'il est des Rabbins qui permettent ces produits, ils sont ceux aussi qui permettent la gélatine animale dans vos sucreries, et même dans vos sucreries au lait, ceux qui ne pensent pas que le quidam juif soit obligé de chercher du lait surveillé.
(D'ailleurs l'hydrolyse des protéines de lait est vraisemblablement réalisée comme antan avec des trypsines et autres extraits de pancréas porcins, et demanderait un article entier …)
Rajoutez à cela la taille des installations de Mars et le débit horaire de fabrication et vous pouvez subodorer que ce genre d'usine ne s'arrête pas pour produire du cacher.
Plus encore, un lecteur nous a précédés et a interrogé diverses compétences de chez Mars, dont aucune n'est au courant d'une production cachère, et qui identifient le code barre des produits comme ceux sortant de l'usine française.
Pour clore le tout, ces individus se sont fendus d'un authentique faux certificat de cacherouth, que nous ne détaillerons pas ici pour ne pas …
Nous persistons donc à penser haut et fort que le MKS est un paravent couvrant les activités d'une poignée de ²\@[#~~¤€ de la cacherouth.

 


K.Acherleaks -- Communiqué de K.Acher, Paris, 7 juin 2011, revu le 6 juillet.



Paris, 7 juin 2011
Un de nos lecteurs a attiré notre attention sur un produit laitier Senoble "moelleux au chocolat" commercialisé dans les réseaux cachers par la Maison Eldaï, et qui semble avoir été fabriqué, ou a minima conditionné durant Chabbath. Il serait sous la surveillance du Rabbin Ouriel Bergel du tribunal rabbinique "Nahalat Its'hak" et se voudrait "formule spéciale, Cacher le Pessa'h, halav Israël".
Ce produit porte effectivement une date de production 134, correspondant au Samedi 14 mai 2011.
Nous avons contacté dès jeudi 2 juin les laiteries Senoble pour qu'elles nous mettent en rapport avec son correspondant rabbinique, s'il en est.
Et contacté Mr Michel Berros, (comme d'ailleurs MM Alloun) pour savoir s'il est ou non chargé totalement ou en partie des produits de "Nahalat Its'hak".
Et la Maison Eldaï, pour qu'ils nous fassent part de leur point de vue.
A ce jour, trois semaines plus tard, aucune des cinq personnes contactées n'a trouvé bon de nous répondre.
Ceci ne fait que renforcer lourdement les doutes qui planent sur les conditions de fabrication, et mettrait en question les autres produits de Senoble. Et les autres produits "Nahalat Its'hak", et aussi les autres produits dont la fabrication est assurée par Mr Michel Berros.
Nous avons interrogé sur ce sujet plusieurs responsables de cacherouth et des Rabbins impliqués dans ce domaine, afin de tenter de trouver une explication qui maintienne la présomption de cacherouth de ce produit.
Une erreur de datation, exclue par un professionnel concerné.
Un bidouillage des dates de fabrication pour tirer une date de péremption la plus tardive possible: exclue, car les dates des autres produits de la gamme, notamment "Crème Dorée" arrive à échéance un jour plus tôt; et aurait été truquée en priorité. On peut compter sur tous les professionnels concernés pour ne pas s'abriter derrière un tel alibi qui aurait des conséquences juridiques désastreuses.
Enfin, la mention 134 est un numéro de lot et non une date. Bizarre que la référence 133 de "Crème Dorée" arrive à péremption pile un jour avant la référence 134 de notre moelleux. Et de toute façon une référence chez Senoble comme ailleurs ne se résume pas à un code à trois chiffres.

Il nous reste une option: un petit malin a acheté un stock de fromages Senoble non surveillés, et y a apposé les étiquettes de "Nahalat Its'hak" pendant que les responsables avaient le dos tourné.
Cette éventualité serait confirmée … s'ils nous en faisaient part rapidement, par dépôt de plainte contre X pour falsification.

Par courrier du 5 juillet 2011, Mr Michel Berros a bien voulu nous adresser un courrier qui ne répond à aucune des questions soulevées par nos articles:
Comment expliquer une fabrication cachère au lait surveillée produite par Senoble durant Chabbath, le Samedi 14 mai 2011 mais aussi les Samedi 18 juin 2011 et 25 juin, jours 169 et 176 du calendrier, d'autant que Senoble récuse toute participation à une fabrication cachère?
Il nous invite par la menace à cesser d'informer les consommateurs de produits cacher.
Nous l'invitons à confronter nos points de vue devant le Rabbin de son choix d'un Beth Din parisien.

Nous appelons les consommateurs à se mettre en rapport avec leur Rabbin pour que celui ci leur précise les conditions de cacherouth de ces produits et de tout produit affichaant le logo de "Nahalat Itshak" ci joint, avec les noms des rabbins Ouriel Bergel, Moché Suissa, qui s'abritent derrière les noms du Rav Eliahou Abergel et du Rav Kaddouri.
Notre rédaction est réceptive à toute remarque qui nous serait adressée par écrit. Afin d'éviter tout malentendu, nous ne recevons pas de message téléphoné.
---->Par téléphone, un responsable du service recherche et production, que nous avons appelé, et sa responsable, nous ont affirmé qu'il n'existe pas de démarche de production cachère chez Senoble. Ils nous ont affirmé que les étiquettes de cacherouth ne sont pas apposées par ou chez Senoble.
Bien que nous aurions préféré une démarche écrite, qu'ils ont acceptée du bout des lèvres, il nous semble que le vin est tiré: Il n'y a pas de production "formule spéciale cacher pour Pessa'h, lait surveillé" chez Senoble, et il y a escroquerie de la part de la Maison Eldaï qui commercialise ces produits, tant qu'elle ne désolidarise pas publiquement des individus ayant procédé à cet étiquetage.
Nous invitons tout consommateur lésé par ces magouilles à porter plainte pour tromperie sur la qualité de la marchandise.

K.Acherleaks -- Communiqué de K.Acher concernant les produits de Bulgarie surveillés par le Rabbin Aryeh Ralbag et distribués par Seyman. 17 Juin 2011. Bulgary ou burglary? ou Lorsque le triangle tourne en rond.

Un fromage au lait de brebis, fabriqué en Bulgarie sous la surveillance du Rabbin Aryeh Ralbag (TriangleK) avec mention 'Halav Israël et Cacher le Pessa'h, "confirmé par le Grand Rabbinat israélien", commercialisé par Seyman s'avère avoir été emballé durant Chabbath le 13 mars 2010. (Documents page http://kacher.fr/ravralbag201105.htm)
Nous avons demandé l'avis du Rabbin Ralbag, et alerté le Département Importation du Grand Rabbinat israélien, et reçu de ce dernier pour seule réponse un démenti immédiat du TriangleK, que voici en traduction libre:
"Nous avons été surpris d'apprendre de vous qu'il y a des fromages "lait de brebis façon bulgare" élaborés par MJ Dairies en Bulgarie et importés par Seyman qui portent notre attestation de cacherouth alors que nous n'avons aucune responsabilité sur des fromages fabriqués à cette date, d'autant qu'ils portent la date du 13/03/2010 qui est un Chabbath.
Nous vous prions de faire savoir que nous n'avons aucun rapport et que nous n'avons en aucun cas accordé notre surveillance à des fabrications dans de telles conditions.
Nous ne pouvons que nous associer à la dénonciation de cette fraude grave commise en notre nom, et nous comptons nous retourner contre l'importateur par tous moyens juridiques et halakhiques afin que de telles fraudes ne se répètent pas.
Nous vous prions de faire savoir à toute personne concernée que nous n'avons rien à voir dans cette affaire."

Le TriangleK travaillant en Bulgarie de longue date avec la Maison Seyman, nous avons à nouveau questionné le TriangleK pour connaître le statut des fromages élaborés lors de la même campagne, notamment un Fetaki au lait de brebis daté du 9 mars 2010.
Là encore la réponse nous est venue du Département Importation du Grand Rabbinat israélien, qui nous donne les dates de péremption des produits reconnus par eux, et dont les dates impliquent que les fromages fabriqués les jours précédant le 13 mars sont validés.
Nous avons fait remarquer, sans réponse cette fois, que la remise en cause du fromage de Chabbath est une remise en cause du circuit de surveillance de l'équipe qui se serait déplacée pour faire du lait de brebis surveillé, et en suivre la transformation en fromage. Il s'agit pour le Rabbin Ralbag de revoir à qui il a délégué cette surveillance, et au minimum de penser que celui qui a menti sur un fromage a aussi menti sur les autres.
Dans un long entretien téléphonique, le Rav Ralbag nous a confirmé que les autres fromages avaient été élaborés sous la surveillance de délégués rabbiniques auxquels il accorde toute confiance, et que les lots incriminés, emballés durant Chabbat ont été depuis, rejetés de tous les circuits commerciaux.
Il est à noter que le catalogue présenté sur le site internet de Seyman fait état d'un grand nombre de fromages "surveillés" par le Rabbin Liberson d'Argentine, et du Rabbin Schlesinger de Genève, avec lequel nous n'arrivons pas à entrer en contact par écrit pour connaître les conditions dans lesquelles s'exerce leur surveillance.

 


Le sens de l'humour version italienne.

C'est une alerte donnée par http://www.kashrut.com/News/?alert=W037, qui vaut son pesant de spaghetti.
Une réunion conférence donnée à l'Ambassade utalienne des Etats Unis traitera de la cuisine italienne cachère. Divers orateurs exposeront les bienfaits du cacher comme ceux de la cuisine italienne devant un parterre de décideurs américains. Le tout sera suivi d'une collation "style cacher" (guests will enjoy a kosher-inspired reception). C'est à dire du cacher au sens de la cuisine ethnique, sans aucune garantie de cacherouth!

Il y a aussi des nouvelles beaucoup moins réjouissantes dans les alertes de cacherouth de ce site. Comme celle qui pointe vers un article du Los Angeles Times sur la sécurité alimentaire en Chine: http://www.latimes.com/news/nationworld/world/la-fg-china-food-20110627,0,5246485,full.story.


Le sens de l'humour. 30 juin 2011

Les individus qui ont inventé le Rabbinat MKS n'y vont pas de main morte.
Pour parer à toute contestation, ils se sont fendus d'un certificat de cacherouth pour garantir la cacherouth des Mars, Twix, Bounty, Snickers et autres chocolateries non présentes sur la liste des produits tolérés par le Beth Din de Paris.
Bien sûr, la mention lait non surveillé n'y apparait pas en français, malgré le biliguisme apparent du rédacteur.
Nous offrons un an de lecture gratuite de notre rubrique Actualités de la cacherouth au premier qui nous signalera les deux erreurs majeures qui démontrent la valeur de ce genre de torchon.

 


L'importateur pourrait se retrouver chocolat. Juin 2011

Un lecteur nous consulte sur ce chocolat noir produit en Israël par Carmit, surveillé par le Badats Yérouchalaim (Eda Haredit). Il ne contient pas de lait, mais est qualifié par le Rabbinat de Halavi, lacté.
(On peut imaginer que ce chocolat a été fabriqué dans une installation qui fabrique aussi du chocolat au lait, et comme il est extrêmement difficile de la purger et la passer à l'eau bouillante, le producteur s'est contenté de la rincer par plusieurs fabrications sans lait qui n'ont pas été dirigées vers le circuit cacher, et déclarer les fabrications suivantes cacher sans lait. Un Rabbinat (très) orthodoxe déclarera le produit lacté, même en l'absence de lait dans la composition; la suite chez votre Rabbin habituel…)
L'importateur qui a traduit les mentions en français a omis de mentionner la présence de traces de lait figurant dans le texte hébreu (les allergiques apprécieront), et surtout la note "lacté" du Rabbinat.
Il nous semble que celui qui achète un produit parce que fabriqué sous contrôle orthodoxe a le droit de connaître ce genre de réserve émise par le Rabbinat.

K.Acher: le droit de savoir, le droit de faire savoir.


Le Consistoire change de crèmerie...

Bienvenue à un nouveau produit lacté, portant la double surveillance du Beth Din de Paris et du Rav Itshak Belinow de Milan: une mozarelle fabriquée en Italie par LatBri.

Nous souhaitons un grand avenir aux jeunes mariés.


... mais défend sa viande
Ne pas rater, un article du spécialiste en matière d'abattage rituel, j'ai nommé le Grand Rabbin Bruno Fiszon (Grand Rabbin et Vétérinaire), aidé par Alexandre Feigenbaum (Chercheur), Jean Marc Elbaz (Vétérinaire).
http://www.consistoire.org/agenda,522.html?i_id=996

Iran? Iran pas ? 17 juin 2011

L'Iran s'appreterait à lancer un satellite habité par un singe.
Il n'est pas dans notre rôle de dire ce qu'ils devraient mettre à l'intérieur, mais par contre nous attendons avec impatience que les amis des animaux si vifs à dénoncer l'abattage rituel protestent haut et fort contre cette souffrance infligée aux animaux.

 



Démenti du Rabbin Aryéh Ralbag, du Triangle K, suite à notre note "Marquage à l'encre de seiche". Traduction libre

Triangle K Inc
Rabbi Yossef Ralbag, Rabbi Aryeh Ralbag
Vendredi 8 Sivan, 10 juin 2011
A l'attention du Grand Rabbinat d'Israël Département Importation
Nous avons été surpris d'apprendre de vous qu'il y a des fromages "lait de brebis façon bulgare" et "lait de brebis Fetaki" élaborés par MJ Dairies en Bulgarie et importés par Seyman qui portent notre attestation de cacherouth alors que nous n'avons aucune responsabilité sur des fromages fabriqués à cette date, d'autant qu'ils portent la date du 13/03/2010 qui est un Chabbath.
Nous vous prions de faire savoir que nous n'avons aucun rapport et que nous n'avons en aucun cas accordé notre surveillance à des fabrications dans de telles conditions. Nous ne pouvons que nous associer à la dénonciation de cette fraude grave commise en notre nom, et nous comptons nous retourner contre l'importateur par tous moyens juridiques et halakhiques afin que de telles fraudes ne se répètent pas.
Nous vous prions de faire savoir à toute personne concernée que nous n'avons rien à voir dans cette affaire.

Communiqué en hébreu et traduction libre


Affichage douteux

Nous en avions parlé avec le Rav Yossef Itshak Pewzner de longue date: il n'est pas normal que l'étiquette des fromages frais Makabi porte toute l'année la mention Cacher pour Pessa'h alors que leur composition inclue du sirop de glucose fructose non validé pour Pessa'h. Dans le meilleur des cas, un produit kitnyot, qui devrait être signalé en tant que tel.
Nous savons que la formule est changée quelques mois (combien?) avant Pessa'h et que le fructose glucose est remplacé par du sucre.
On nous avait répondu que lors du renouvellement des étiquettes (on était quelques semaines après le départ du Rav Hillel Pewzner) ce détail d'affichage serait réglé.
Il n'en est rien, et c'est dommage, sinon dommageable.

Avec une pensée émue pour ces juifs d'outre mer qui commandent une fois de temps en temps et congèlent leur desserts lactés. Pourvu qu'ils les mangent avant Pessa'h.

Marquage à l'encre de seiche.

Depuis le temps que vous lisez nos colonnes, vous êtes des spécialistes du déchiffrage des étiquettes et des dates de fabrication et péremption. Le jour du mois de mars 2010 où ce fromage a été inventé ne nous semble pas clair, même après agrandissement.
Qu'en dites vous?

La seiche, comme certaines imprimantes, jette de l'encre. Mais c'est pour brouiller les pistes. Notes pour déchiffrer une date de fabrication


2 juin 2011. Le light en cacherouth.

Jim et Joe étaient deux passionnés de football. Ils en vinrent à se demander si dans l'au-delà, on jouait aussi au football, et se promirent que le premier qui arriverait là haut viendrait à l'autre donner des nouvelles.
La fin de partie arriva pour Jim. Quelques temps plus tard, il apparut en rêve à Joe.
Avec deux nouvelles. Une bonne et une mauvaise.
La bonne nouvelle c'est qu'on joue au foot là haut.
La moins bonne nouvelle, c'est que tu joues avant centre la semaine prochaine.
(En V.O.: http://www.youtube.com/watch?v=oTWgenlTI7M&sns=fb)
Nous avons aussi deux nouvelles.
La bonne c'est que des produits Weight Watchers, yaourts au fruit, sont disponibles en cacher "halav Israël", fabriqués par Senoble, grand fromager devant l'Eternel.
L'autre nouvelle, c'est que des produits de cette gamme, sous la responsabilité de l'organisme de cacherouth "Nahalat Its'hak" portent une date de fabrication qui semble datée du Chabbath 14 mai 2011, 21h45, 134ème jour de l'année 2011.
Un des Rabbins contactés pour authentifier et confirmer cette date a conclu son courrier en disant "Pour une fois je prie d'avoir tort... ."
On pourrait, avec beaucoup de contorsions, imaginer que ces produits ont malgré tout été fabriqués sous surveillance rabbinique avec du lait surveillé. Mais il faut beaucoup d'imagination pour arriver à ces justifications.
Dans le cas inverse, les produits "Moelleux au chocolat", "Crème dorée", les produits Weight Watchers, variations gourmandes et les petits suisses n'ont pas été fabriqués sous surveillance rabbinique, et on peut se questionner sur leur présence dans les rayons cachers.
Alors, produits light ou cacherouth light?

Nous avons tenté il y a 24 heures de contacter les personnes susceptibles de nous éclairer sur les conditions de fabrication de ces gammes, sans retour à cette heure ci.
On leur pardonnera à la rigueur d'avoir étiquetté le "moelleux au chocolat" cacher pour Pessa'h nonobstant la présence de farine de blé, compte tenu de la fabrication après Pessa'h et de la courte durée de vie du produit. Avec une pensée émue pour ces juifs d'outre mer qui commandent une fois de temps en temps et congèlent leur desserts lactés. Pourvu qu'ils les mangent avant Pessa'h.
Nous persistons à croire que lorsqu'un produit comme les
Moelleux au chocolat se paie 2.36€ (soit 7.38€ le kilo) à Carrefour et 4.99€ soit 15.59€ le kilo dans une grande surface cachère, le consommateur est en droit de savoir ce qui justifie cette différence de prix, et nous de poser les bonnes questions.


2 juin 2011. Le chaînon manquant.

Nous nous interrogions depuis longtemps sur cet OVNI appelé "Nahalat Its'hak, Tribunal rabbinique fondé par le Rav Kaddouri", qui apparaît régulièrement sur nos étals, essentiellement pour des produits lactés, sous des appellations totalement incontrôlées, c'est à dire Rav Ouriel Bergel (Barguil), Rav Moché Suissa, et aussi le Rav Nissim Betito, PDG d'une Association Israélite Cultuelle, parfois dénommée Chaarei HaChalom vehaTsedek, succédant à Chaarei Chalom veTsedek, qui assume aussi un abattage rituel qui a fait travailler beaucoup d'avocats. (voir nos actus de 2008, 2009, 2010)
Tous se déclarent sous la direction du Rav Eliahou Abergel.
Il semble qu'ils s'agissent pour les deux premiers de grands Sages (ceux dont les textes nous disent que leur besogne est accomplie par d'autres…), ayant délégué à des intermédiaires la rude tâche d'aller visiter fermes et usines et de leur rapporter le fruit de leur labeur en espèces sonnantes et faisant trébucher pas mal de consommateurs.
Le chaînon manquant nous a été fourni ces derniers jours. Ces intermédiaires sont en partie l'entreprise Alloun et l'entreprise Berros (ce dernier par ailleurs inventeur des LU au lait cacher).

Nous avons invité les personnes concernées à confirmer, infirmer ou commenter ces notes.
3 Juillet 2011: silence très éloquent de la part des personnes contactées.


Rencontre au sommet

Ne pas rater un compte rendu de la rencontre entre le Rabbinat parisien et les délégués de la cacherouth de Orthodox Union (OU): http://www.hassidout.org/sj/beth-habad/consistoire-de-paris/24929-une-delegation-de-lorthodox-union-recue-au-consistoire-israelite-de-paris-ile-de-france

Communiqué du Rav M. Belinow, Mardi, 17 Mai 2011 -- Paru sur le site http://www.hassidout.org/

Vous avez bien compris: Le Rav BELINOW n'exerce plus dans les abattoirs EMSALEM les fonctions qu'il occupait depuis quelques décades.

Le Grand Rabbin Mordechaï BELINOW Chlita, Av Beth Din Loubavitch de France, fait savoir que tous les produits sous sa surveillance, spécialement les viandes et poulets, ne sont plus vendus dans les magasins «EMSALEM». Vous avez bien compris: la viande de chehita Loubavitch est en roue libre, sans rabbin orthodoxe pour guider les choa'hatim et aussi les protéger de la logique comptable des patrons d'abattoir. Cela a un impact sur le rythme d'abattage, sur le rendement de chaque journée d'abattage, sur la qualité de la vérification des bêtes, de la cachérisation des viandes, la composition des équipes et le moral des troupes.
A terme, une chehita orthodoxe sans Rav présent en permanence ou représenté en permanence dans l'abattoir n'est pas une chehita orthodoxe. Il est clair que les consommateurs demandeurs d'une chehita de qualité (et ils sont de plus en plus nombreux, comme le montre le succès du réseau de viande Loubavitch au sein même du circuit de la viande consistoriale) vont se tourner vers d'autres circuits encadrés par des équipes mieux constituées et mieux épaulées par un Rav. Les économies ainsi réalisées sont à comparer à la perte des parts de marché qui ne tardera pas à se faire sentir, d'autant plus vite que d'autres solutions devront être mises en place rapidement..

Lag Baomer - Paris
Ce n'est pas nous qui avons inspiré ce tableau vivant qui a défilé sous la Tour Eiffel, mais nous approuvons 100%
Et merci au photographe Elie Haouzi qui a mis cette photo à la disposition du public.

Mai 2011: Courrier de lecteurs

Certains lecteurs ont été surpris de trouver sur certains desserts au lait de Makabi le label de cacherouth du 'Hatam Sofer de Bné Brak avec celui du Rav Y.Y. Pewzner. Nous n'avons pas eu l'occasion d'interroger les intéressés, mais cela pourrait ressembler à une erreur d'aiguillage au niveau de la distribution car ces produits seraient commercialisés en Israël avec la double surveillance. Mais il pourrait aussi s'agir d'une fuite organisée, pour montrer à quelques indécis que ces produits sont acceptés par plus malins que eux en Israël.


Mai 2011: viande taref... Jerusalem Kosher News

Le Rav Chlomoh Mahpoud du Badatz Yore Deah en Israël a déclaré que des poulets avaient été vendus à Bné Brak, Kiryat Herzog, Elda et à des Yéchivot sous allégation que ces poulets provenaient d'un abattage surveillé par le Badatz Yore Deah. Il n'en est rien, et il y a lieu de penser que ces poulets ne sont pas cachers du tout.Un indice relevé par toute personne éveillée: ces poulets étaient vendus à 14 shekel le kilo, alors que le prix usuel est de 22 shekel le kilo. Un prix trop beau pour être vrai.

Le même indice est valable en France et n'hésitez pas à vous poser des questions devant des importations de *** aux prix extra-ordinaires...
Notez que la Eda Haredit de Jérusalem n'est guère mieux lotie, sauf que les responsables ne se sont pas exprimés et un kosherleak israélien a permis au public de savoir: http://www.bhol-forums.co.il/topic.asp?cat_id=4&topic_id=2866962&forum_id=16810.


Mai 2011: Jerusalem Kosher News

Les ustensiles de cuisine, notamment les casseroles si belles et si brillantes, sont enduits d'un corps gras pour en faciliter le polissage.
Lorsque ces produits proviennent d'une usine surveillée par un Rabbin, il s'assure que ces corps gras sont d'origine végétale ou minérale, ce qui est le cas dans la grande majorité des usines occidentales. Dans les cas douteux se pose la question de cachériser l'ustensile avant usage. Avant de vous précipiter pour ébouillanter vos casseroles, consultez http://www.jerusalemkoshernews.com/2011/01/kashering-new-pots/ ... et votre Rabbin.

Nous rappelons, s'il le faut encore, que les points de vue exprimés dans nos articles peuvent servir de guide dans l'approche de la Cachrouth, mais ne remplacent pas les conseils éclairés d'un Rabbin.


1er Mai 2011: vente du 'hamets

Le Grand Rabbinat Israélien met en ligne la liste des importateurs ayant vendu leur 'hamets avant Pessa'h.

Et nous attendons toujours la publication en France des grossistes et importateurs ayant vendu leur 'hamets. Vous en avez rêvé, quelqu'un le fera.


27Avril 2011: Vous avez dit "Pays bas"?

 

En Hollande, ils n'y vont pas par quatre chemins.
Des messieurs bien pensants, justement regroupés en "Parti des animaux" ont purement et simplement interdit l'abattage rituel sans étourdissement. Dans un pays où la communauté juive fait abattre quelques 2600 boeufs dans l'année, on interdit l'abattage alors que les ratés de l'étourdissement préalable sont quelques dizaines de fois plus nombreux.

Les juifs hollandais vont bientôt découvrir les joies de la viande polonaise ou sud américaine congelée, en attendant que l'on interdise aussi l'importation.
L'Europe va ainsi exporter progressivement ses juifs vers des terres plus hospitalières.


21 Avril 2011: la loi et l'étiquette

 

Lu sur le site du Parlement européen :
La Commission Environnement, santé publique et sécurité alimentaire s'est prononcé pour des règles plus claires concernant l'étiquetage des denrées alimentaires.
Cela donne: "Selon les députés, les étiquettes des viandes devraient indiquer le lieu de naissance, d'élevage et d'abattement de l'animal. En outre, la viande provenant d'animaux abattus sans étourdissement (conformément à certaines traditions religieuses) devrait être étiquetée comme telle ..."
Voici un exemple de ce que peut donner l'étourdissement préalable, sur YouTube.
Il est vrai qu'il ne s'agit que d'une décision de commission, et le projet doit être porté devant les députés européens.
Tous  s'accordent à voir ici une menace grave sur l'abattage cacher, sur la vie des communauté européennes.
Qui s'émouvra un jour que nous délaissions la viande de charolais pour abattre en Amérique du Sud ou en Asie? Que pèse la vie de quelques centaines d'ouvriers d'abattoirs européens face à la supposée souffrance animale,
N'est il pas indécent de voir à Paris des photos contre l'usage de la fourrure, alors que l'on meurt en Lybie, en Tunisie, en Syrie, au Yémen, en Afganistan, en Iran?


13 Avril 2011:

Lors de son dernier cours consacré à Pessa'h le Rav Frankforter a présenté trois produits posant problème, et qu'il a demandé de ne pas consommer à Pessa'h en attendant les éclaircissements supposés lui être fournis. Il s'agit de trois produits du Rabbin Alloun, dont deux épinglés dans nos alertes de ces derniers jours. Le Rabbin A. a été contacté mais n'a pas donné de réponse adéquate au Rav Frankforter. (N'étant pas présents lors de ce cours, nous ne connaissons pas les termes exacts employés par le Rav: interdit car 'Hamets, déconseillés, à éviter …)
En premier lieu, des biscuits à l'orange fabriqués par Ruiz en Espagne, usine que les équipes du Rav connaissent bien. Ces biscuits sont à base de farine de blé et d'orange. Il semble que le Rabbin n'ait pas pu préciser si cette farine de blé est une farine Cacher le Pessa'h. (Il faut savoir que le blé est vendu avec un certain taux d'humidité. Afin de ne pas vendre le grain au prix de l'eau, ou l'eau au prix du grain, les grains sont séchés puis réhumidifiés au taux légal. Cette opération les rend 'Hamets… et seule une surveillance avant même le moulin peut garantir une farine Cacher le Pessa'h!)

Viennent ensuite les bonbons gélatinés, comme les "Fini", ou les "Papillon" envisagés plus bas. Nous nous interrogions sur la gélatine, mais le Rav s'inquiète du dextrose de ces bonbons, dont la nature Cacher le Pessa'h doit être précisée d'urgence. De plus, les bonbons mous sont moulés sur une plaque d'amidon, et seul un changement de cet amidon garantit qu'il ne reste pas un peu de gélatine porcine utilisée dans les productions précédentes. (Note de la rédaction: consulter http://www.mk.ca/VOV/French.pdf, page 57 , pour plus de détails sur l'amidon en général et l'amidon à Pessa'h)

Troisième douceur, des fruits ensachés par Prunille, maison que les équipes du Rav connaissent bien.
Le traitement de ces fruits secs exige une surveillance pour Pessa'h car les traitements peuvent recourir à des produits 'Hamets.

Si déja on y est, nous avons nous aussi des questions qui nous démangent: qui a surveillé la cachérisation des chaines de biscuits Jeannette, et comment cette cachérisation a-t-elle été opérée.
Les mêmes questions sont elles posables sur les biscuits St Georges "Top Choc Cacher" fabriqués sous la houlette du Rabbin Saadoun avec de la farine de froment? Et pour ses biscuits à l'orange?


6 avril 2011. Crise de foie

Surprise d'un de nos lecteurs.
La maison Neguev vend des viandes et volailles importées de Pologne, dont certaines sous contrôle du Rav Achkenazy de Kfar Habad.
Il trouve des gésiers congelés, portant mention de l'abattage et de la cachérisation par salage, comme il se doit, avec tampon rabbinique.
Puis trouve aussi des foies congelés, portant mention de l'abattage et de la cachérisation par salage, avec tampon rabbinique.
Vous n'aurez pas de difficultés à trouver le bug: le foie ne se cachérise pas par salage mais par grillade.
Le caissier du magasin dit à ses clients que le foie n'est pas du tout cachérisé, mais que les gésiers le sont. Ainsi a-t-il reçu du patron de la boite.
Croire l'étiquette est impossible, croire le patron (avec qui nous avons eu des échanges en 2007) ne l'est pas beaucoup plus. Même si son catalogue en atteste. Et si les gésiers n'étaient pas plus cachérisés que les foies?
Et même s'il est exact que le foie n'est pas cachérisé et que le vendeur doit le signaler à l'acheteur, vous comprendrez vite que l'acheteur peut avoir zappé sur le petit mot entre deux pièces de monnaie, ne le répétera pas forcément à la maîtresse de maison, et que vous allez vous retrouver à Pessa'h manger du foie non cachérisé (taref) entre deux tranches de matsot super cacher.
D'autant que l'usage Habad est de cachériser même le foie avant congélation.

Nous avons tenté de joindre le Rabbin Achkenazy, et le patron de Neguev, sans résultat à cette heure.
Il faudra pour nous convaincre une lettre du Rav et pas du bla bla. Rappelons leur notre adresse.

Pour une affaire semblable, nous avions reçu le 15 janvier 2008 du Dayan Yrmiahou Kohen, doyen du Tribunal Rabbinique de Paris la lettre suivante, et la Rédaction de K.Acher est très honorée par ce courrier et la satisfaction d'avoir été entendue.
"Comme mon secrétaire vous l’a précisé par téléphone, j’ai personnellement suivi cette production de foie gras qui est parfaitement cachère. Toutefois, l’inscription en hébreu « pour grillade uniquement » est très problématique dans le cadre d’une vente grand public, au sein duquel certains ne comprendraient pas l’Hébreu.
J’ai personnellement contacté la société qui produit ce foie gras, afin qu’elle édite des étiquettes mentionnant en Français « pour grillade uniquement ». Elles seront apposées dans les meilleurs délais dans tous les points de vente.
Pour les gens qui auraient malheureusement utilisé ce produit dans d’autres conditions de cuisson, j’engage le Consistoire de Paris à diffuser très prochainement un message explicatif dans Actualité juive les invitant à cachériser les vaisselles utilisées.
Je reste bien évidemment à votre écoute pour tous renseignements complémentaires.
Bien cordialement"


Avril 2011: Qui se cache derrière le "Rabbi Moché Lévy" du MKS?

Le grand retour de la gélatine.
La gélatine est de retour dans les confiseries de nos bambins.
Certains rabbins ont recours à la gélatine de poisson, et le mentionnent dans leur composition.
Certains rabbins ont recours à une gélatine de bœuf surveillée, et le mentionnent.
Certains se contentent de la mention "gélatine kachere", voire "gélatine" sans précisions sur l'origine.
Il faudra se baser sur la réputation de sérieux de ce rabbin pour admettre qu"il n'a pas refilé une gélatine animale d'origine inconnue.
Par exemple, le "Rabbi Moché Lévy", dit MKS, fait fabriquer en Tunisie des confiseries Cacher le Pessa'h à base de gélatine cachère, sous le doux nom de bonbons mous fourrés, à la marque "Papillon", commercialisés par Ruben's.
Son seul nom ne nous ferait pas vibrer, si ce n'est ses antécédents.
Il est entré dans notre répertoire avec une bien mauvaise partition lorsque son nom est apparu en 2010 sur des pots de café soluble Cacher le Pessa'h conditionnés en Pologne en dehors de toute inspection rabbinique préalable, et en absence de surveillance. Lorsque nous avons tenté de nous mettre en rapport avec lui à Toronto, nous n'avons reçu pour toute réponse que des mails postés en son nom par Mr BenDayan d'Aix lès Bains, l'industrieux à l'origine de la magouille et d'autres manipulations couvertes par un autre habitant d'Aix lès Bains.
Revenons à notre gélatine cachère: qui se cache derrière le "Rabbi Moché Lévy" du MKS?
Nous savons en tout cas que derrière son étiquette de cacherouth se cache la mention "hallal".

 


Avril 2011: Un grand cru du Cachère Magazine

 

La sortie de Pessa'h du Cachère Magazine mérite que l'on s'y attarde.
Avec un entretien avec le Rav Charbit sur la justification actuelle du recours au lait surveillé, truffé de références inattendues à la presse nationale et économique
Avec aussi des questions réponses du Rav Avraham Pewzner.
Et avec surtout un entretien avec le Rav Ocher Westheim, qui confirme entre autres les bonnes raisons qu'il peut y avoir de ne consommer du saumon fumé que surveillé.
Et bien sûr les listes de Pessa'h et, hors Pessa'h du Consistoire de Paris qui trouve là son meilleur diffuseur gratuit de surcroit.


Avril 2011: Tout le monde il est beau, tout le monde il est cacher? Courrier de lecteur.

 

Nous avions évoqué précédemment les soucis de cacherouth en matière de fromage. Et avions cité avec étonnement un article du Jpost encensant Bacher, une fromagerie de Jérusalem, où tout le monde il est beau tout le monde il est cacher. Nos étonnements sont rejoints par ceux d'un lecteur qui nous signale que peu de fromages sont réellement cacher dans cette fromagerie, malgré la réputation et les allégations des vendeurs, et apporte à l'appui une correspondance avec un fabricant français, entrepreneur du monde cacher et un rabbien de chez nous, puis enfonce le clou avec un article publié par http://www.jerusalemkoshernews.com/2010/07/bashar-%E2%80%93-shuk-machane-yehuda/.
Sur son site sont affichés quelques 200 fromages pour la seule origine France...


Hayom Yom: place du Rav.

Enseignement 'hassidique:
MARDI 23 ADAR CHENI
Mon père (le Rabbi Rachab) dit à un Rav qui s'efforçait de servir D.ieu par sa prière et étudiait avec ardeur:
«Un Rav doit se rappeler à chaque instant, à chaque seconde qu'il se trouve en permanence à la limite entre ceux qui confèrent du mérite à la communauté et ceux qui la conduisent à la transgression, ce qu'à D.ieu ne plaise.
Il est à la frontière entre la plus haute élévation et la chute la plus vertigineuse. Chaque chose doit le toucher jusqu'au plus profond de son âme, car l'enjeu est, à proprement parler, sa propre existence.»

C'est d'un Rabbin comme ça que nous vous souhaitons d'obtenir des produits cachers, notamment à l'approche de Pessa'h. Liste non disponible.


Elles arrivent:

Vos Matsot ont été fabriquées. Suivez le Rav Matusof dans la fabrique de Matsot de Kfar Habad
http://www.lichkalubavitch.org/templates/photogallery/photogallery_cdo/aid/1156330/jewish/Galerie-Photo.htm


Gélatine, terrain visqueux, 31 mars 2011. Courrier de lecteur

Un lecteur nous a demandé, à propos de gélatine, quelle est la nature de la gélatine des sucreries FINI faits en Espagne sous surveillance rabbinique.
Il s'agit d'un produit "Cacher le Pessa'h" contenant avec du glucose et du dextrose de la gélatine sans mention de l'origine de la gélatine.
Dans un article précédent, concernant des Haribo Tagada, le Rabbin Sheinkopf donnant sa garantie avait bien voulu nous répondre qu'il s'agit de gélatine bovine dont il suit la fabrication.
Nous avons naturellement interrogé le rabbin des Fini, depuis plus d'une semaine:
"quelle est la gélatine utilisée: gélatine tout venant acceptée selon quelle opinion? Ou gélatine cachère surveillée, et de quelle origine.
Nous avons déjà publié sur le sujet à plusieurs reprises cette année, notamment sur des produits de xx.
Vous savez que comme d'habitude votre réponse ( ou votre non réponse) est publiable.
Dans l'intérêt du public, merci d'avance."

En absence de réponse, risquons nous à envisager qu'il s'agit d'une gélatine animale d'origine non précisée, et dont on peut se demander si elle est même halal. Nous en reparlerons. Il s'avère que en Octobre 2010 le site Al Kanz a révélé que l'usine FINI avait écoulé des stocks de bonbons à la gélatine "halal" prétendus à la gélatine bovine, mais que des analyses ont prouvé contenir du porc. Notre budget ne nous permet pas aujourd'hui de tels contrôles.
Ne nous demandez pas si le glucose et le dextrose utilisés bénéficient d'une surveillance Cacher le Pessa'h, nous risquons la même non réponse.

Le même type de confiserie proposé en Hallal par Naim - Candy Planet est effectivement déclaré fait avec de la gélatine de poisson.

25 mars 2011.Communiqué du Beth Din de Paris.

 

"Communiqué important du Beth Din de Paris", publié le 7 mars 2011, tenant à peu près ce langage:
Le BDP informe que la liste des produits autorisés est éditée par ses soins et sous sa responsabilité. Toute autre liste qui circulerait et tronquée de certains produits n'a reçu aucune avalisation de sa part.
Il faut reconnaître que le communiqué du 29 juin 2010 concernant des merguez non cachers commises en son nom n'avait pas justifié la mention de communiqué important.

Il s'agit ici de mettre sur la touche la liste publiée depuis des années par "Le Cachère Magazine" et de laquelle ont été récemment ôtés les produits au lait non surveillé, suite à un article sur l'importance du lait chamour (lait surveillé depuis la traite) et auquel participait le Dayan du Beth Din de Paris, également signataire du Communiqué important du Beth Din de Paris. Mais Le Cachère Magazine n'est pas son employeur.
On lira avec intérêt un communiqué du Beth Din de Paris qui donne le ton: http://www.techouvot.com/liste_consistoire_de_parislait_chamour_et_cachere_magazine-vt13027.html
On peut lire sur le sujet du lait chamour - ou non - un article sur le blog http://miseentrentaine.wordpress.com/2011/03/08/%E2%99%A5%E2%99%A5%E2%99%A5-ah-chamour-toujours-%E2%99%A5%E2%99%A5%E2%99%A5/ .
Ou encore http://www.cheela.org/popread.php?id=56268

Mais puisque le BDP assume la responsabilité et l'édition des listes de produits autorisés, assume-t-il à fond l'externalisation de certains de ses liens?
En consultant la liste des poissons autorisés, aurez vous la même surprise que nous de constater que la liste est confiée à un site issuu.com qui fait figurer sur la page une pub pour des sujets pour le moins étrangers à la Torah, sinon adverses?
Et si vous adressez un mail pour savoir si telle boisson a disparu volontairement ou non de la liste des jus permis, comme un de nos correspondants le rapporte, aurez vous la surprise de ne pas recevoir de réponse?


Mars 2011. Non, nous ne faisons pas une fixation sur la viande de Pologne.

Non, nous ne faisons pas une fixation sur la viande de Pologne. Nous en avions parlé dès 2004 avec l'interview d'un rabbin américain , puis diverses interventions, à l'époque dénommées rumeurs en février 2008, en Octobre 2007, en Avril et Octobre 2006, en Novembre 2004 Nous en savons un peu plus sur l'exemplaire affaire de Byalistock, avec l'intervention du Rav Landau . Le puzzle continue à se reconstituer avec ce communiqué trouvé dans le bulletin 23 de 2006 du Grand Rabbinat Israélien.

Communiqué du Grand Rabbinat israélien N° 23, Année 2006.
Alerte: Suspicion de viande taref en Pologne.
Nous avons reçu une annonce selon laquelle est commercialisée en Pologne une viande "cachère sous la surveillance du Rabbinat d'Afrique du Sud, Boucheries Nussbaum" abattue par la Société PMB de Pologne. Après entretien avec le Rav Kurtstag, Dayan du Beth Din de Johannesbourg, il s'avère qu'il s'agit d'une contrefaçon. Il a tenu à préciser que le Beth Din n'a aucun lien avec un dénommé Michaël (NdT: Mike, Michaël Alper) en ce qui concerne les commandes de viande. Toute personne se rendant en Pologne est invitée à éclaircir avent le départ l'origine des viandes qui lui seront proposées.

Mars 2011. Petit résumé des courriers émis cette dernière année.

Janvier 2010: Lettre à plusieurs Rabbins, professionnels et décideurs communautaires pour signaler que le Kashrus Magazine a repris l'enquête concernant un "Rav Israéli" et est arrivé à des conclusions similaires aux nôtres: il n'existe pas. La seule réponse reçue est celle d'un éminent Rav, qui aurait souhaité que notre lettre soit signée autrement que K.Acher. Nous n'avons pas connaissance que qui que ce soit en France ait réagi sur le fond du problème. Les produits en question ont disparu du marché.

Avril 2010: La Maison VICENZI BISCOTTI nous confirme que hormis les Lady Finger, tous ses biscuits contiennent du lait.

Juillet 2010: Afin d'avoir des renseignements concernant certains produits étiquettés " Rabbi Moshe Levy , Nachal Yisroel, Toronto Canada, Mehadrin Kosher Services (MKS)" nous avons écrit un courrier postal à Rabbi Moshé Levy dont nous savons qu'il existe. Pour toute réponse, nous avons reçu des mails signés MKS émis d'Aix lès Bains, où réside le producteur Menahem Bendayan. Il est clair que Rabbi Moshé Levy se contrefiche de ce qui est produit en son nom, et que MKS n'existe que dans le portefeuille de Mr Menahem Bendayan. Une importante production de gâteaux est faite par ces individus en Tunisie, sous la marque "KIF, Tigato".

Octobre 2010
Nous avons écrit à deux organismes assurant former des surveillants de cacherouth. Services Cacher nous a répondu pour nous donner des détails sur la formation et les cadres, Le Beth Hamidrach "codedelacacherout"n'a pas encore jugé bon de nous répondre.

Novembre 2010
Nous avons interrogé le Rabbin David Sheinkopf concernant les Haribo à la gélatine qu'il surveille. Il nous a aimablement répondu qu'il s'agit d'une gélatine fabriquée à partir d'ossements de bétail, et nous a invité à consulter son site où il explique les raisons pour lesquelles il déclare la gélatine de bœuf cacher.

Janvier 2011 Nous avons écrit au Rabbin Liberson d'Argentine concernant des fromages "chalav Israel" apparaissant sous son nom sur le site d'un grossiste. Il n'a pas donné à ce jour de réponse.

Janvier 2011
Nous avons écrit aux Rabbins Y. Teboul de Lyon, A Schlesinger de Genève, Rav Y Haddad de Milan, Rav Ralbag, et le Rabbinat Hatam Sofer de Bné Brak pour les tenir au courant de ce que
"le Rabbin Moché Alloun a refusé toute démarche d'explication que nous lui avons demandé par mail, et après nous avoir adressé son avocat, sans tenter de procédure devant un Beth Din, a décidé de porter plainte pour diffamation publique, rajoutant 'Hilloul Hachem à 'Hilloul Hachem.
Nous souhaitons attirer l'attention du Rav sur le fait que c'est cet individu qui joue avec les notions de Halav Israël comme avec les notions de Cacher le Pessa'h (et avec certainement bien d'autres principes de la cacherouth) qui est en charge d'un certain nombre de ses productions. Donc qu'il applique probablement les mêmes absences de surveillance aux produits vendus en son nom, et ceci sera souligné lors du déballage public qui accompagnera l'enquête et le procès qui se prépare.
Si vous souhaitez nous faire une remarque, nous serons attentifs à tout courrier que vous pouvez nous envoyer à l'adresse…."

Nous n'avons pas reçu à ce jour de remarque, protestation ou signe d'étonnement de leur part. Si nous pouvons penser que le nom du Rav Haddad est utilisé à son insu, nous ne pouvons comprendre que les autres Rabbanim soient abusés.

Février 2011: Nous avons demandé au Rabbin Y. Teboul de Lyon si les Galettes St Michel au lait produites les 22 et 24 mars 2010, soit une semaine avant Pessa'h pour la Société Seyman ont été vendues à un non Juif pendant Pessa'h. Sans réponse de sa part, nous avons interrogé la base de données du Grand Rabbinat Israélien qui nous a montré que l'importateur s'en est effectivement débarrassé avant Pessa'h par ses soins. Nous restons quand même étonnés de trouver une production Hamets juste avant Pessa'h.


Mars 2011. Lorsque le lait s'affiche.

Nous vous avions déja parlé de ces logos infra millimétriques qui cachent à nos ainés et aux consommateurs distraits la présence de lait dans vos petits gateaux. Nous avons écrit à certains producteurs et certains rabbins, avec semble-t-il un résultat: même si les anciens étiquettes survivent, le Rav Touvia Hochwald a re-looké en mieux ses étiquettes, et il faut vraiment ne comprendre ni l'anglais ni l'hébreu pour ne pas voir la mention dairy. Merci à lui.

Mais faut il vraiment écrire en anglais et en hébreu pour des produits d'un producteur hexagonal destiné à nos têtes brunes?
Encore un effort Messieurs, et merci encore.

23 Février 2011. Surréaliste: l'exposition de la cuisine cachère à Bné Brak

L'exposition de la cuisine cachère à Bné Brak, avec la participation de fabricants d'électroménager, (Kenwood...), de géants de l'alimentation (Coca ...) et de dizaines d'exposants aurait mérité le détour, mais elle est terminée et il ne vous en reste que les photos, dont cette étonnante hallah (passer la souris, puis cliquez!)


22 Février 2011. Des gens d'un commerce agréable.

 

Nous avons abordé à plusieurs reprises en 2006 et 2007 des fraudes sur les vins, commis par un Mr Menahem BenDayan d'Aix lès Bains, puis en 2010 à propos d'une fraude sur des fromages "Cacher pour Pessa'h", puis la fabrication d'un café "Cacher pour Pessa'h" par un Rabbin de paille de Toronto. Dans la même veine probablement des gateaux d'une usine tunisienne surveillés par un hypothétique Rabbin Lévy de Toronto sous le sigle inconnu de MKS. Mais le consommateur de produits cachers n'est pas le seul lésé. Nous avions jusqu'à présent des rumeurs et bruits sortant du vignoble, et avons maintenant un appel d'une société de recouvrement pour un producteur de fromage polonais lésé par Mr Menahem BenDayan au titre de sa société Vino Bueno International.

S'il est des rabbins ou des industriels de la cacherouth qui nous lisent, ils savent aujourd'hui à quoi s'en tenir et comment gérer leur carnet de relations. Ou prendre une solide assurance.


17 Février 2011.

Selon une information en cours de vérification, des vins "surveillés" en Espagne ont été retoqués par le Rabbinat Hatam Sofer. Mais comme rien ne se crée et rien ne se perd, ils ont été refilés à deux rabbinats méridionaux.


10 Février 2011. Du coca Cola dans l'auge?

Une "alerte" nous est parvenue, tenant à peu près ce langage:
Coca Cola Company a fait savoir que le coca contient de de la trensarine et du quadrupède fermenté etc….

Cette alerte a pris naissance sur des forums musulmans. Le premier site à en parler semble être le forum de Al Kanz, qui d'ailleurs dénonce cela comme une fausse information.
La trensarine n'existe pas, sinon que dans d'obscures formules chimiques, sans rapporc avec le sujet...!
Coca Cola est contrôlé par des autorités rabbiniques
Il est clair que c'est une info bidon, à ne pas faire suivre, et à démentir.

Le site Hadrei Haredim diffuse d'ailleurs la "recette secrète" http://www.bhol.co.il/article.aspx?id=24625&cat=11&scat=70 .
A vos alambics!!


3 Février 2011. Informer, informer, et encore informer.

Une brève promenade dans divers magasins nous a appris et chiffrés ce que tout le monde sait: "ne lit pas cacher, mais très_cher".
Vous payez votre fromage en portions deux à trois fois plus cher que le non cacher. Vous êtes en droit de savoir ce qu'il y a dedans et d'exiger que la différence de prix soit justifiée par une cacherouth minimale sinon de haut niveau.
Vous payez cinq tablettes de chocolats deux à trois fois plus cher que le non cacher. Vous êtes en droit de savoir ce qu'il y a dedans et d'exiger que la différence de prix soit justifiée par une cacherouth minimale sinon de haut niveau.
Nous n'avons pas vocation, pour l'instant, d'établir des comparatifs de prix entre les produits et les magasins, mais de nous intéresser à la cacherouth qui peut justifier ces prix.
Informer, informer, et encore informer.
Lorsqu'un importateur fait ramasser des restes de fabrication de chocolat dans une usine non surveillée et fait coller sur ce produit de seconde catégorie "cacher, sans lait", il y a escroquerie.
Lorsqu'un importateur réétiquette un fromage au lait non surveillé pour le "baptiser" "lait surveillé, production spéciale Cacher le Pessa'h", il y a escroquerie.
Toute tentative de nous empêcher d'informer les consommateurs de produits cachers est une atteinte à la communauté. Nous en reparlerons.


3 Février 2011. Ne vous laissez pas mener en bateau.

Nous re-servons un article passé en 2010, à l'occasion d'une nouvelle alerte émise par le Rabbinat Israélien dans un communiqué N° 10 de 5771. Aucune surveillance n'est accordée aux repas servis dans des bateaux qui voguent le Chabbat, même pour les repas servis en semaine. Sont mis en cause nommément les Rabbins Nissim Danino, Chimon Tangy, Chalom Sadoc, les compagnies Mano, Caspi, RIO.
19 Juin 2010. Il est passé par ici, il repassera par là ... http://www.dat.gov.il/NR/rdonlyres/0F30A1C0-4ECC-414F-AF85-F6A084BE6645/0/023SHA.pdf

Dans un communiqué N° 23, le Rabbinat Israélien met en garde contre la cacherouth proposée à bord d'un bateau voguant pour la croisière RIO, desservant les îles grecques, la Grèce et la Turquie. La cacherouth à bord, prétendument assurée par le "Rav du bateau" (http://www.israel7.com/pub/caspi/) n'est nullement garantie car le Rav Sadoc n'est pas agréé pour "faire de la cacherouth". Le même type d'arnaque sévissait en Septembre 2009, sous le nom de Magic Cruise, que nous avions relevée dans nos actu. Ils n'ont même pas changé le look de la pub! Ni la faute d'orhographe.

Nous avions alors, et aujourd'hui encore, sans succès, tenté de prévenir la rédaction d'Arouts 7 en français qui leur faisait et leur fait de la pub.
La pub a maintenant gagné les radios juives parisiennes. L'occasion d'apprendre que certaines croisières partent Jeudi, avant Chabbat, et reviennent Dimanche. Il y a un énorme problème de transgression de Chabbat dans un bateau affrêté par des juifs, et de plus transportant une majorité de juifs, à naviguer durant Chabbat, même si l'équipage n'est pas juif, (mon oeil!!) donc non astreint au repos du Chabbat. Une belle façon de manger non cacher et transgresser Chabbat pour juifs naïfs.
Le site de Caspi, qui fait naviguer le bateau RIO, note que les repas servis sur les croisières en semaine sont sous la surveillance du Rabbin du bateau, le Rabbin Saddoc. On comprend vite que les repas de Chabbat ne sont pas surveillés du tout.

Des questions semblables se posent pour certaines vacances, notamment exotiques, où la cacherouth est assurée par un "chomer - surveillant" maison, dont la seule garantie est qu'il n'est pas "sous le contrôle de rabbinat-Beth Din". Mais ce genre de surprise peut arriver même en France, dans les séjours organisés où on fait miroiter la présence d'un Rabbin plus ou moins inconnu, si tant est qu'il soit présent.

26 Janvier 2011. Il y a-t-il un pilote dans l'avion?

Il y a-t-il un surveillant dans l'usine? se demande notre correspondant.
Déballant un arrivage de camembert Erval sous la surveillance du Rav Schlesinger de Strasbourg, il a eu la surprise de trouver quelques longueurs d'étiquettes de cacherouth dans le carton.
Un oubli vraisemblable du surveillant, encore faudrait il s'assurer que le gros du rouleau reste en sa possession et ne traine pas dans l'usine.


Re 12 Novembre 2010. Le nouveau cébo cébon la vie

Le nouveau Haribo "cacher" est arrivé.
Le Tagada, que l'on attendait dans les chaumières du 19ème depuis si longtemps est arrivé sous la garantie du Rabbin David Sheinkopf, de Floride.
Il aura effectivement fallu attendre tant de temps pour trouver un Rabbin qui permet usuellement l'usage d'une gélatine animale de boeufs et l'emploi de colorant Cochenille naturelle et y porte la qualification de Parve.
La consultation de son site le stipuler avec simplicité. Il est toutefois étonnant que ce Rabbin ne figure pas dans la liste des 1063 rabbins surveillant des productions de cacherouth du Kosher Magazine.
La production est "spéciale" en ce sens qu'elle contient vraisemblablement une gélatine bovine au lieu de gélatine porcine.
Nous avons déja soulevé la question de la gélatine en Août dernier, pour signaler que la gélatine animale est loin de faire consensus.

Notre compétence en cacherouth est surtout celle de la fourchette, mais il semble qu'il y a ici un ... lapin. En tout cas, ça va faire un tabac dans le hallal.
Nous avons interrogé par mail le Rav  Sheinkopf pour savoir s'il s'agit d'une gélatine cachère obtenue à partir d'animaux ayant passé la che'hita et reconnus cachers, ou s'il s'agit d'une gélatine dont la seule garantie cachère est qu'elle ne provient pas de porc.
Janvier 2011: La réponse est finalement arrivée, confirmant que la gélatine utilisée pour cette production est d'origine bovine (sans un mot de plus sur l'origine) et renvoyant au site du Rav Sheinkopf pour apprécier la justesse des raisonnements qui permettent de déclarer que c'est cacher.
C'est au même moment que nous prenons connaissance de l'issue d'un procès où Strauss était accusé d'avoir mis de la gélatine bovine dans ses produits lactés à une époque où le Grand Rabbinat israélien avait cessé d'accepter le produit. http://www.bhol-forums.co.il/topic.asp?cat_id=4&topic_id=2024554&forum_id=16810


Vous vous posez la question depuis longtemps: combien cela me coûte? Qu'est ce que j'ai de plus pour ce prix là?

Nous n'avons pas vocation, pour l'instant, d'établir des comparatifs de prix entre les produits, mais de nous intéresser à la cacherouth qui peut justifier ces prix.

 
Fromages portions
poids prix   prix/kilo
hyperkacher manin
14-janv-11
makabi 140 1,99   14,21
hyperkacher manin
14-janv-11
bonne vache 140 2,63   18,79
hyperkacher manin
14-janv-11
bonne vache 140 1,65 promo 11,79
 
 
         
Naouri manin
14-janv-11
makabi 140 1,99   14,21
Naouri manin
14-janv-11
bonne vache 140 2,15   15,36
 
 
         
Auchan sarcelles
14-janv-11
auchan petits triangles 200 1,28   6,40
Auchan sarcelles
14-janv-11
bonne vache 400 1,24   3,10
Auchan sarcelles
14-janv-11
vache qui rit 200 1,65   8,25

Vous payez votre fromage en portions deux à trois fois plus cher que le non cacher. Vous êtes en droit de savoir ce qu'il y a dedans et d'exiger que la différence de prix soit justifiée par une cacherouth minimale sinon de haut niveau. Qui vous informe?

Nous n'avons pas vocation, pour l'instant, d'établir des comparatifs de prix entre les produits, mais de nous intéresser à la cacherouth qui peut justifier ces prix.

 
Chocolat: 5 tablettes 100g 
poids prix   prix/kilo
hyperkacher manin
14-janv-11
bcke 5*100 2,99   5,98
hyperkacher manin
14-janv-11
eldai 5*100 4,99   9,98
hyperkacher manin
14-janv-11
emeth 5*100 2,77   5,54
 Carrefour
 31-janv-11
 astoria  5*100
 1,35
 
 2,7
Auchan sarcelles
14-janv-11
choco noir 5*100 1,35   2,7
Auchan sarcelles
14-janv-11
choco lait 5*100 1,29   2,58
Auchan sarcelles
14-janv-11
choc ménage 5*100 1,5   3

Vous payez cinq tablettes de chocolats deux à trois fois plus cher que le non cacher. Vous êtes en droit de savoir ce qu'il y a dedans et d'exiger que la différence de prix soit justifiée par une cacherouth minimale sinon de haut niveau. Qui vous informe?


Nous ne sommes pas des bleus. 19 Janvier 2011

Notre lecteur a beaucoup aimé ce bleu, et beaucoup moins le logo de cacherouh du Rav Hillel Pewzner qui nous a quittés depuis plus de deux ans.
En décembre 2008, on nous avait assuré que les anciennes étiquetttes seraient remplacées au fur et à mesure de l'écoulement des stocks.
Deux ans après, ça fait beaucoup.
Pourquoi ne pas les confier au surveillant pour sceller citernes et robinets, tanker et envois techniques, et donner au client une information non risible?


Nous ne sommes pas les seuls. 11 Janvier 2011

Nous ne sommes pas les seuls à nous esbaudir des hauts faits d'un prétendu Beth Din Nahalat Its'hak.
Le Grand Rabbinat Israélien met en garde dans son alerte N° 09 contre certain produit, soulignant que cet organisme n'est pas habilité à assurer une surveillance de cacherouth.
France, terre franche pour ces retoqués?

Dans le même courrier, Le Grand Rabbinat met en garde contre des yogourts "Activa" aux fruis secs, dans lesquels ont été trouvés en Israël des fruits secs infestés d'insectes. Et vous, qui surveille vos fruits secs?

Couper le cou aux idées fausses

 

Pour rebondir sur nos propos pour la défense de l'abattage rituel, citons un article du Rabbin Mendel Samama http://mendelsamama.blogspot.com/2011/01/la-fondation-brigitte-bardot-est.html tout simplement intitulé "La Fondation Brigitte Bardot est malhonnête !" qui décortique en dix contre vérités les arguments de ces opposants à l'abattage rituel.


7 Janvier 2011, Flash back

Nous avions écrit le 1er Octobre 2009 sous le titre "To be or not to be parve" nos états d'âme devant certaines étiquettes.
Un de nos lecteurs nous a confirmé que les produits ci contre avaient un goût de lait, et qu'ils ont été vendus en région lyonnaise avec une surétiquette mentionnant la présence de lait.
Confirmant un mail reçu de Vicenzi qui disait que tous ses produits contenaient du lait sauf la spécialité "Lady Finger".

De quoi en reste Lady Gaga...


6 Janvier 2011, Communiqué du Grand Rabbinat d'Israël: séparer le bon grain de l'ivraie.

Nous ne sommes pas les seuls à nous poser des questions sur certains fromages hexagonaux surveillés par des "rabbins" israéliens plus ou moins inconnus ici, et qui se prétendent de surcroit au lait surveillé depuis la traite.
Mais alors que nous avons des questions, certains ont des réponses.
Dans son communiqué de cacherouth N° 2 de 5771, le Grand Rabbinat d'Israël retoque un fromage au nom évocateur "Eden Tsehouva" (Eden jaune), fabriqué chez Bongrain, importé en Israël par Seyman, et qui se voudrait surveillé par le Rabbinat de Basse Galilée.
La photo ci contre n'est peut être pas contractuelle, en ce qu'elle ne porte pas l'étiquette de Bongrain et il s'agirait d'un fromage surveillé par un Rabbin d'Argentine, dont d'ailleurs le logo ne figure pas non plus sur la photo.
Qu'est ce qu'ils voyagent ces rabbins de la cacherouth! A moins qu'ils envoyent les étiquettes par mail.

Bientôt ici la photo d'une meule de 3 kg de fromage de Brie.

Suite à des communications de correspondants, nous cherchons nous aussi à séparer le bon grain de l'ivraie, mais n'avons pas les épaules du Rabbinat d'Israël pour donner un verdict.
D'ailleurs, pour sourire, allez voir le site Israël Valley (http://www.israelvalley.com/news/2009/05/30/22916/france-israel-le-fromage-de-france-debarque-enfin-des-boites-de-boursin-de-bresse-bleu-d-emmental-de-saint-agur-ou-encore-de-chavroux-de-saint-maure-ou-de-tomme-dans-les-magasins-israeliens):
Vous trouvez, vous, en France, des Boursin, Bresse-Bleu, Saint-Agur, Chavroux, Saint-Maure ou de la tomme de chez Seyman en rayon cachère? Où vont ils pécher tous ces fromages? Qui les surveille? Pourquoi le consommateur français, qui n'est pas moins connaisseur que le public israélien n'en trouve pas?

Janvier 2011, Communiqué

 

Une bonne nouvelle, enfin, en matière de cacherouth.
L'ouverture à Paris 17ème le Chabbath du Restaurant Le Rafaël, selon des normes suivies par le Beth Din de Paris.
Réservation et pré-paiements (le vendredi avant 14h) au 06 72 86 70 04, par mail resa@lerafael.fr
(2014: Ce service n'est plus effectué)

Pour être complet, il faudrait signaler que le Beth Habad des Champs Elysées ouvre aussi sa table le Chabbat. Réservation sur Internet: http://www.chabadchampselysees.com/templates/articlecco_cdo/aid/883748/jewish/Chabbat-sur-les-Champs-Elyses.htm


Janvier 2011

 

En guise de bonnes décisions pour la nouvelle année civile, nous rassurons nos lecteurs: nous ne mettrons pas d'eau dans notre vin, nous n'avons pas de vache sacrée intouchable, et nous continuerons à tirer notre irrévérence à tous ceux qui portent atteinte aux valeurs d'une cacherouth de qualité.

Ni d'ailleurs de lait dans notre vin, comme le fit un grand cru de château Giscours il y a quelques années. Quoique ceci risque peu d'arriver à nos vins lorsqu'ils sont surveillés comme il le faut. Mais nous n'avons pas les moyens d'aller enquêter en Espagne, ni même dans le beaujolais.


31 Décembre 2010. En guise d'inventaire

Ce mois de décembre, notre rédaction a été avisée d'une réquisition judiciaire concernant la rédaction de K.Acher et les révélations que nous avons faites sur les méthodes de travail de Mr Alloun Moché.
Comme pour nous remonter le moral, s'il en était besoin, un jeune étudiant de Yéchivah est venu nous entretenir de la paracha de la semaine. Chemot, chapitre II, verset 12.
"Il (Moché) s'est tourné dans un sens puis dans l'autre, il vit qu'il n'y avait personne, il frappa …."
Moché avait décelé un problème concernant le Peuple Juif, la communauté. Il a regardé dans tous les sens: il n'y avait personne qui osait ouvrir la bouche, dénoncer les méfaits d'un homme. Il a choisi d'être celui qui ferait ce travail, même si ce n'est pas son travail, même s'il n'est pas qualifié pour ce genre de choses.
Si personne ne dénonce une cacherouth non pas de bas niveau mais une fausse cacherouth, une tromperie du consommateur, une fraude caractérisée consistant à truquer une date de péremption pour commercialiser un produit " production spéciale Cacher le Pessa'h", "halav Israël", alors qu'il n'y a pas de production Cacher le Pessa'h ni de surveillance du lait, nous le ferons. Nous ne sommes ni Rabbins, ni spécialistes en cacherouth sinon qu'au maniement de la fourchette, mais nous dirons ce que nous savons de ces produits, de ces producteurs et leurs acolytes.
Nous le dirons en tant qu'organe d'information, en tant que défense du consommateur de produits cachers.

Nous avons reçu ces deux derniers mois des notes sur la fabrication de vins en Espagne par le Rabbin truc, sur les fromages du Rabbin bidule. Nous n'en parlons pas car ces témoignages de gens crédibles ne sont pas documentés, et ne nous accompagneraient pas au tribunal. Tout comme la rumeur selon laquelle un Rav d'un certain âge ne contrôle plus les surveillants qui continuent d'apposer son nom sur diverses productions. Là encore, pas de publication, car le Rabbin n'a pas communiqué sur le sujet, et un des producteurs tarde à nous donner les documents qui démentiraient les bavardages.

Sur le sujet évoqué, nous n'avons aucune gêne à dire et répéter
"Nous estimons que le public cherchant des produits "halav Israël" est dupé par de telles gymnastiques et tours de passe passe, et la communauté entière par une telle définition du Cacher le Pessa'h…
Outre l'escroquerie non négligeable de Mr Menahem BenDayan et sa société Vino Bueno International qui lèse un producteur et ternit l'image du commerce de la cacherouth et du commerce juif en général, il nous semble que le consommateur est lourdement trompé par ces deux personnages.
Nous invitons les Rabbins travaillant dans la cacherouth comme les Rabbins de communauté, les professionnels et les consommateurs de produits cachers à manifester leur désaccord vis à vis de telles pratiques. Ou leur désaccord vis à vis de nos conclusions".

Pour revenir et donner une image du travail d'informations réalisé depuis la création de notre Rédaction en 2001, toutes informations en scoop exclusif:

Publication "pirate" de la "liste des hekhcherim présents sur le marché français reconnus par le Rabbinat Loubavitch de France"

Publication en mai 2001 d'un Communiqué du Beth Din de Paris mettant en garde contre certaines surveillances rabbiniques qui mettait déjà en garde à l'époque contre les produits du Rabbin Alloun.

Publication en Décembre 2002 d'un communiqué du Grand Rabbinat d'Israël mettant en garde sur certaines surveillances rabbiniques.

En Avril 2003, nous publions une publication judiciaire, communiquée par Mr Alloun, ce qui montre l'intérêt qu'il nous porte en tant qu'organe d'information de la communauté.
"Par jugement du 29 avril 2003, le TGI de Paris a fait droit à l'action engagée par Mr le Rabbin Alloun à l'encontre de l'Association Consistoire de Paris et a jugé que celle ci s'est rendue coupable à son égard d'actes de concurrence déloyale par dénigrement ainsi que d'entente illicite et ce en diffusant auprès des commerçants revendeurs de produits casher une circulaire leur interdisant de commercialiser des produits certifiés par Mr Alloun.
Le Tribunal a fait interdiction à l'Association Consistoire de Paris de poursuivre la diffusion de la circulaire litigieuse ou de tout autre message similaire et a condamné l'Association Consistoire de Paris à payer à Mr Alloun des dommages et intérêts. "
Tout en publiant ce message et rayant son nom de notre communiqué initial de mai 2001, nous avions fait remarquer à Mr Alloun que nous ne sommes pas tenus par ce jugement, qui met en cause un acte de concurrence déloyale et ne constitue pas une validation des produits qu'il fait.

Le 1er avril 2004 (il faut le faire) nous rendons compte d'une publicité inespérée pour notre revue, à savoir un faux message mettant en garde contre un certain producteur et un certain Rabbin. Ce faux communiqué envoyé par fax à divers décideurs de la communauté était signé en imitant notre adresse web.
Après les honneurs d'un passage au commissariat où nous n'avons aucune peine à nous disculper, l'auteur du fax est passé en justice. Il s'est bien gardé de nous communiquer le compte rendu du jugement.

En 2004, nous publions un communiqué relayant un courrier de Mamie Nova qui nous répond qu'aucun Rabbin n'est présent en usine, et donc qu'il n'y a pas de lait surveillé. Quoi qu'en disent certaines étiquettes !

En novembre 2004, nous évoquons les rumeurs qui courent sur la viande congelée provenant de Pologne, dont certaines sont de la bouche même de professionnels présents sur place. Il est vrai qu'il a fallu attendre 2010 pour que ces sujets soient diffusés officiellement par des sommités rabbiniques.

En 2005, nous attirons l'attention sur des logos de cacherouth millimétriques, laissant peu voir la présence de laits.

En Septembre 2006, nous signalons des nuggets de poisson à la chapelure, vaillamment étiquetés Cacher pour Pessa'h, susceptibles de se trouver sur le marché jusqu'en 2008.

Toujours en Septembre 2006, nous attirons l'attention sur un vin commis par Mr Menahem Bendayan d'Aix lès Bains, portant le logo du Rabbinat Loubavitch de France, alors que ce Rabbinat déclarera suite à notre intervention ne pas l'avoir surveillé.

En novembre 2006, nous attirons l'attention sur des Pringles portant la discrète mention OU-D, ce qui signifie la présence de laits.

En février 2007, nous attirons l'attention sur des cœurs et gésiers congelés avant cachérisation commercialisés par Neguev, en contradiction complète avec les principes du Rabbinat Loubavitch supposé en valider la cachrouth, et qui n'est pas au courant de cette commercialisation.

En avril 2007, nous signalons un nouveau vin de Mr Menahem Bendayan d'Aix lès Bains désavoué par le Rabbinat Loubavitch.

En Décembre 2007, nous signalons un foie gras congelé non cachérisé alors qu'aucune mention en français ne permet au consommateur de savoir qu'il ne devra le consommer qu'après l'avoir grillé. Nous sommes honorés d'un échange de correspondance sur le sujet avec le Dayan Kohen du Beth Din de Paris. Un avertissement sera publié dans un journal communautaire.

En Février 2008, nous attirons l'attention de nos lecteurs et du Rabbinat de Bruxelles sur une fausse allégation de cacherouth sur des brocolis congelés.

En avril 2008 et les années suivantes nous attirons l'attention sur une chaîne d'hypermarchés mettant en vente à l'approche de Pessa'h des produits Casimex non surveillés pour Pessa'h , et parfois étiquetés de façon douteuse "Cacher le Pessa'h"

En mai 2008, alors que nous avions choisi de ne pas publier d'informations d'origine inconnue et/ou non vérifiée, nous avions fait l'impasse sur un courrier électronique diffusé par une bonne âme, attirant l'attention sur une fabrication de fromage datée du 12 Septembre 2007, durant Roch Hachanah.
Le ton du communiqué nous rappelait d'ailleurs le ton d'un autre communiqué calomnieux publié avant Pessa'h 2004.
Mr Alloun qui suivait étrangement cette affaire de près nous a rappelés à l'ordre.

En mai 2009, nous nous sommes mis en campagne pour les élections Européennes, et avons interrogé les candidats sur leur position quant à l'abattage rituel.

En juillet 2009, nous avons la surprise de découvrir et annoncer au consommateur la naissance d'un Rabbin qui n'existe nulle part ailleurs que dans le virtuel du fabricant de salade IRVAI. Ces produits commercialisés par les distributeurs EDEN, MAAYAN IFD , INTERAGRO, YARDEN, SOL (EIRESPAN) ont disparu des étals depuis notre rapport. Bien que nous nous soyons fait "descendre" par un honorable Rabbin parisien, le Koshrus Magazine qui avait nous avait demandé communication des documents de notre recherche a rejoint nos conclusions et publié un communiqué.

En 2010, nous publions une rubrique "Lorsque le Rav met le lait et la viande sur la même table" relatant les révélations de Rav Landau sur le lait israélien et la viande de Pologne.

Puis nous publions des révélations exclusives sur des fromages de Mr BenDayan et du Rabbin Alloun, sur un café non Cacher le Pessa'h de Mr BenDayan et d'un fantomatique Rabbin Lévy de Toronto.

A nos lecteurs, à nos censeurs: qui a publié autant d'informations sur la cacherouth? Qui a relayé nos révélations? Qui a seulement essayé de vérifier nos affirmations?

L'année 2010 ne se résume pas à ce cocorico: il faudrait évoquer quelques sujets passés sous silence dans la communauté, comme une fraude dans les merguez, qui s'est soldée par ... une amende dont nous ne savons si elle a été versée; une ènième attaque des amis des animaux contre la chehitah; le retour inopiné des gélatines animales dans les confiseries de nos bambins; la poussée de rabbins "ovni" , personnages non identifiables qui adorent surveiller des produits lactés à fort revenu ajouté, sans qu'on sache bien qui fait quoi; une campagne menée par le Cachère Magazine, qui dans son numéro 81 réunit "une table ronde historique" pour traiter du sujet du lait "chamour", le lait surveillé depuis la traite; de grandes révélations sur les viandes importées de Pologne, de la bouche de rabbins incontestés; nous avons aussi évoqué la valse de Strauss, qui a changé de cavalier en matière de surveillance rabbinique.
Toues choses à lire et relire dans notre chapitre http://kacher.fr/ActuK2010.htm .

 

 

 

 



Lire encore: Actualités de la cacherouth 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007  - 2008 - - 2009 - 2010 -
Un dossier préparé par K. Acher