Actualités de la cacherouth 2015
http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm
Mise à jour le

K.Acher s'est auto-promu premier journal européen de la cacherouth indépendant de tout rabbinat et producteur.
La rédaction de K.Acher est régulièrement contactée par des personnes bien intentionnées qui souhaitent nous confier des informations de façon discrète et anonyme (demande d'appel téléphonique, documents reçus par mail sans authentification de source). Nous ne buvons pas de cette eau là et ne tenons à ne publier que des informations publiées par des personnes compétentes et responsables, quitte à ne pas divulguer nos sources. Aucun de nos rédacteurs n'est impliqué dans le monde des affaires comestibles, ni versant entreprise, ni versant rabbinique. Notre rédaction est réceptive à toute remarque qui nous serait adressée par écrit. Afin d'éviter tout malentendu, nous ne recevons pas de message téléphoné. Nous ne nous vexerons pas si quelqu'un de (plus) compétent reprend nos enquêtes et nous fait part de ses constatations.
Ne cherchez pas ailleurs, vous êtes décidément sur le meilleur site francophone consacré à la Cacherouth.
Qui sommes nous?

 

 

 

Mots clés actualités de la cacherouth 2015.

K.Acherleaks !   Nos dossiers très spéciaux, une série de communiqués   de K.Acher
K.Acher

Où l'on reparle des fromages de Pologne
Cacherouth du pain industriel
Conférence de Rav Wolff
Non respect des règles rabbiniques
Force très majeure
Rav Ovadia Yossef et la chemitah
Examiner les légumes
Cacher, ou mehadrin?
Halva halavit?
Mais que fait le Rabbinat? Mentions trompeuses
Le coup du 13ème mois
Comité pour les media
Labels, logos, certificats QR
Encore une tranche de phosphates?
Kosher stats
Travaux pratiques, certificat de cacherouth
La bonne vache
Le OK et vous
Vin vu
Toute la lumière sur vos bougies
Confétrence Rav Gugenheim
Un magazine de cacherouth complet?
Listes de cacherouth

Conférence Rav Gugenheim
Boudier
Lait de chamelle USA
Traiteurs, oeufs, bichoul Israël
BDP 5776
Skolnik, Zouaghi, Rabbinat de Marseille
Salades cacheres?
Vacances cacheres
Ne vous Zan faites pas
certificat de cacherouth QR
Nespresso 2015
Café Donatello
Rav Wolff sur la cacherouth
Haagen Dasz
Communiqué du Ihoud HaRabbanim
Des aléas du travail en équipe.
Croissants au beurre, BDP, Kedassia
Du rififi à l'abattoir.

Choux fleurs, kitnyot et MKS
Suivez le surveillant: quenelles
Des céréales sous surveillance, Kellog's
Communiqué de Rav Wolff. Conserves, surgelés légumes
Chavouoth, plats lactés
Shushi et soucis, BDP
Chemitah, ciboulette
Tufinit, Lait parve, Agoudat Israël
Foie frais et congelé
Cacherouth et éthique
Additif à la liste des additifs Rav Frankforter
Galette St Michel, lait oui ou non surveillé, Rav Ralbag, Rav Teboul
Miel, Rav Wozner, miellats.
Rabbi Manis Friedman, un dibbouk et halav Israël
Kiddouch à Kfar Habad?
Des sushi en vue
Kiri de Pâque Nahalat Itshak, Barguil
Exercices de vacances: pommes frites belges MKS
Glaces et sorbets
Les bugs de Pessa'h
Vivre  avec son temps: Reisman's
Et votre Maror?
Chehitat houts? communiqués du Beth Din de Marseille.
Listes and Co
soja bio cacher pour Pessa'h
Légumes surgelés

Quinoa à Pessa'h?
Nihil novi
Grand Rabbinat israélien pour Pessa'h : maïs, nourriture pour animaux.
Hangar1
Retour sur le passé.  Senoble et Nahalat Itshak
MKS: on prend les, mêmes et on recommence
Miel de Pessa'h
Matsah sans gluten
Pourim, dernière ligne droite?
Qui vole un bœuf: fraude viande
Matsot: c'est parti!
Poulet cacher, de l'élevage jusqu’à l'emballage
Pim's Réchauffé
Conférence de Rav Wolff
Quenelles à la viande?
ActuK

Mots clés actualités de la cacherouth 2014.

Coca Life, Beth Din de Londres
Ils ont passé la nuit. Brossard, Korcaz, KYP
Dalfour: Aux sucres naturels de fruits.
Rav Seckbach

Laitages
Lire un certificat. Hotel, ---- salades de chemita Yarden, --- salades Strauss.
Un pas en avant, deux pas en arrière. Anisette, Rav Frankforter, OU.
Une descente du Rabbinat
Quinoa bio?

Du miel blanchi?
Du miel blanchi?
Cranberries, OU, réactivité
Conférence Rav Wolff
Cacherouth du Malibu
Cacherouth du Whisky
Smirnoff, Bénédictine, Rav Landau
Boukha OU
Kiri-
Communiqué du BD de Marseille, Champagnes
1000 vaches
Babybel Posthume. Démenti Kashrus Monthly
Des vers dans des sardines du Maroc
Monsey sur le Main: vente de viandes taref
Notes sur la Chemitah
Marchés émergents: légalisation de l'abattage rituel en Lithuanie
Quelques bonnes pensées de l'équipe de K.Acher
Shoking. Babybel, KLBD, Fraude, Rav Bamberger
Le nouveau kiri est arrivé, Rav Ralbag, triangleK
Heinz, Manchester
Les LU ne sont plus orphelins. Rav Teboul
Une année douce et sucrée. Miel frelaté, Que Choisir.
Salades jordaniennes, chemita, Eda Haredit
Port Salut? Mahzikei Hadat.
Bio et cacher
Un produit qui fait la différence: Rav AMRAM Haï
Des serrures cachères!
Chocolats Bonnat, suisses
Laitages Belahsen, Rav Amram
Rabbi Skahn
Sorbets
Fromage rapé TriangleK
Un logo européen de plus
MKS et la patate au lait
Mediel
Kerheu, Mets et Tradition, Rav Katz.
Notes de voyage en Terre Sainte
Scout un jour, Rav Wolff
Notes de voyage, cacherouth, avion samedi soir.
LIqueurs Peureux, KF,
Bénédictine
Médicaments et cacherouth
Philadelphie, jambon,
Fromages en Israël, Bacher de Raanana
Delinut lait, Rav Schneebalg, Rav M Hadad
IRK, Dayan Kohen, Rav Haviv
Sibell, chips lait, poulet, boeuf, crevettes
Vive la concurrence! Dayan Kohen, Sterilgarda
Curieuse surveillance: fromage chèvre, Ralbag, TriangleK Fromages en Israël, Bacher de Raanana
Du caviar cacher?
Cahier des charges
Paturages, fromages sans certification, Naouri.
OU et magasins U
Aux amateurs du hors piste: encre de seiche.
Gélatine cachère?
Bienvenue en Italie: Dayan Kohen, Sterilgarda
Alloun en personne
Bulletin de cacherouth, Pessa'h
Repas cachers à emporter, Rav Rottemberg
Nutella expéditif: Abadi, Bcke, Alloun.
Guide de cachérisation Rav Pinto
Communiqué Rav Pevzner makabi
Ke nega nireeh li babait: Bridel
Petits exercices: péremption laits, Rav Bamberger.
Pessah, Consistoire
Rav Wollf , fromages.
Rififi dans les abattoirs: Rav Landau, Eda Haredit
Desserts Makabi, Rav Hod
Liqueurs et alcools, Semelman
Chocolats
Cacherouth et éthique Pri Niv
Grand Rabbinat israélien: hôtels Chabbath
Triangle K, Rav Hadad, CPK, Rav Ralbag
Pessa'h: les grandes manoeuvres: Nahalat Itshak, Barguil Suissa, Mamie Nova
Rav Moché Bamberger z"l
Ping pong Rabbinique: RABBINAT LOUBAVITCH DE FRANCE, Rav Avraham Baroukh Pevzner
Pains au chocolat, lait étiquette millimétrique, Rav Hod.
Rav Rambam, Hatam Sofer, Alloun.
Cachérisation de la viande selon Rav Melloul, Marseille.
Chehita en Pologne
Conférence du Rav Wolff.
Courrier d'un fidèle lecteur. Alloun Bacher Basher
KH: "Les délices cuisinés" cacher hallal, Rav Cremisi.
Strasbourg: documents, fruits et légumes
Oreko: Dayan Kohen

Fraises? Insectes, Kosharot.
Réaction de lecteur: Schlesinger, Alloun
Michpatim
Bugs en série. Alloun, Bacher
Pénitences 5772
La chienlit continue! Alloun, Bacher.
KH, KC, Rv Cremisi
Interview de Rav Wolff
Tou bichvat arrive
Bilan 2013

 

Actualités de la cacherouth 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007  - 2008 - - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 -- 2014  --

Un dossier préparé par
K. Acher

 

Actualités de la cacherouth 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007  - 2008 - - 2009 - 2010 - 2011 -- 2012 -- 2013 -- 2014 -- 2015 --

K.Acherleaks !   Nos dossiers très spéciaux, une série de communiqués   de K.Acher
K.Acherleaks !
14 Juin 2010. Communiqué de K.Acher concernant les fromages de la Société Vino Bueno International.
Faut il en faire tout un fromage?       ------    In english: Smells “cheesy”  Et son happy end: document communiqué par le tribunal
(23 Août 2010) Ils ont choisi d'en faire un fromage.
Le Rabbin Moshé Lévy est il soluble dans le café? Nous avons mis en ligne le 29 juin 2010 ces quelques mots: Après le fromage, un petit café? Nous sommes en mesure de vous livrer la suite du feuilleton . Quelques courriers de lecteurs sur le sujet
K.Acherleaks ! Communiqué concernant les produits Senoble --  Les aventures de Mamie Nova au pays des rabbins ; La déconfiture. Eva sur les traces de Nova.  Démenti du Rav Bamberger et démenti du Rav Its'hak Belinow -- Notre cadeau de Hannukah  -- Pour en finir avec la chienlit: Lorsqu'un producteur s'invente un Rabbin
Positivons: Ce que nous croyons savoir sur les surveillances de produits lactés.


Bilan de notre année 2015

Nous avons mis à jour notre "cadeau de ‘Hannoucah", mémo de ce que nous savons, ou croyons savoir, en matière de laitages sous haute surveillance..(...)
[700 mots plus loin....]

Nous avons traité bien d’autres sujets, approfondi des dossiers qui n’ont pas été publiés, et avons veillé comme toujours à ne pas donner d’avis là où cela incombe à une autorité rabbinique, nous contentant de porter à la connaissance des consommateurs des faits ou situations qui peuvent avoir des répercussions sur le sérieux de leur cacherouth.
A titre d’exemple un correspondant nous a informés qu’un producteur cherchait un rabbin "sérieux" pour une production qu’il ne voulait pas voir égratignée dans nos colonnes.
Tout ça pour vous, mesdames et messieurs.


Où l'on reparle des fromages de Pologne - 23 Décembre 2015 publié 29 décembre

Un lecteur a attiré notre attention sur des fromages faits en Pologne (-- "mozarella" et un emmental râpé, Date limite 31/12/2016, présentés par Top Cheese; -- et Gouda et Havarti en tranches, date limite 30/04/2016) arborant une étiquette "surveillance du Beith Yossef, fabrication spéciale, Halav Israël depuis le début de la traite", vendus sans mention d’importateur.
Les deux premiers, ne portent pas d’hologramme, ni même mention de la nécessité de l’hologramme pour garantir l’authenticité de la surveillance.
Les deux suivants, portent un hologramme, mais sous l’étiquette principale se trouve une autre étiquette en polonais mentionnant une péremption au 31/12/2016.
Ces dates tardives indiquent un produit qui a été congelé, et donc décongelé, mention qui devrait être signalée au consommateur.
Nous avons interrogé le Badats Beth Yossef sur le suivi de ce produit, et le responsable a bien voulu nous répondre que ces produits sont sous la surveillance du Badats Beth Yossef, la fabrication surveillée par une équipe de surveillants israéliens et le conditionnement (tranchage, emballage, apposition des étiquettes et hologrammes) laissé aux bons soins du surveillant de Mr Arfi, le Rav Moché BenDayan.

Rav Vaye: cacherouth du pain industriel - 29 Décembre 2015

Un cours du Rav Vaye, en hébreu, sur la cacherouth du pain industriel: https://www.youtube.com/watch?v=rME8Y3b-Gkw


Conférence de Rav Wolff - Publié 28 Décembre 2015

Publiée ce jour par "Rosée de miel", (http://www.roseedemiel.fr/2015/12/27/rav-wolff-des-vacances-cacheres-bien-preparees/) une conférence de Rav Wolff du 28 juin 2015 donnée à Créteil https://www.youtube.com/watch?v=Y9hS7lFiMac&feature=youtu.be .
Nous avions en juillet donné une adresse pour la conférence de Rav Wolff donnée la veille à Saint Brice (https://www.youtube.com/watch?v=_6DbBtEjE7k&feature=youtu.be)


Communiqué du Beth Din de Marseille- 24 Décembre 2015, mis à jour 30 Décembre.

Communiqué du Beth Din de Marseille informant que le traiteur X ne bénéficie plus de la garantie rabbinique pour non respect des règles rabbiniques.
Et le consommateur lambda qui a acheté hier encore des petits fours du traiteur, il se demande s'il peut les consommer, s'il doit cachériser sa vaisselle, s'il doit aller casser la figue rétroactivement au cuisinier.
Qu'est ce qu'on lui dit?
De téléphoner au Beth Din!
Pourvu que le standard explose.

====================================
30 Décembre:
Que se passe-t-il à Marseille ?
Nous avons reçu de Marseille divers documents, dont des communiqués du Beth Din de Marseille excluant certains bouchers, restaurants et traiteurs.
Mais aussi des documents internes, qui lèvent une partie du voile sur certains dysfonctionnements.
Le BDM disposant de son propre réseau de mise en garde,nous n'avons pas conservé les noms des entreprises concernées.
2012, à propos d’un boucher
<<Je dois vous avouer que je suis effaré a la lecture de cette lettre de Mr [boucher] qui a tout reconnu et admis durant notre entretien. Il m'a même remercié de faire tout cela dans le calme et de lui laisser le temps d'écouler les viandes de Bigard qu'il a dans son magasin. …
… Mêmes les cachérisations opérées dans deux établissements [resto et traiteur] Al… et Au… et que nous étions obligés de faire, elles se sont déroulées le plus discrètement possible et sans faire aucun bruit de trop.
Toutefois, et comme je l'ai précisé a Mr S, s'il refuse aujourd'hui de fermer dans le calme sans un mot de plus, nous allons à partir de ce jour diffuser l'affaire devant le public et exposer l'ensemble des faits.
>>
2012 gestion des labels de cacherouth
<<Je vous écris en urgence car il se passe quelque chose de grave et très risqué dans notre système de cacherout. Plusieurs bouchers et restaurateurs détiennent des rouleaux d'étiquettes de cacherout BDM dont ils se servent pour leurs livraisons. Nous savons tous que l'étiquette de cacherout est une arme essentielle très dangereuse pouvant faire des dégâts énormes. Tout son sens est une confirmation et garantie de cacherout donnée par le BD de la conformité du produit donnée au commerçant ou au distributeur. Or si le commerçant lui-même détient le rouleau d'étiquettes, cela évidemment n'a aucun sens, plus que cela nous pouvons arriver à des aberrations.
Il faut donc immédiatement cesser cet état de fait et interdire définitivement une telle situation.
D'autre part, le dépôt d'étiquettes dans nos locaux est ouvert à toute personne qui le désire puisque les clés sont simplement accrochées dans des endroits divers connus de tous. C'est une anomalie grossière. …
>>
A propos du restaurant Via italia , exclu en 2011, nos correspondants notent :
<<Ce restaurant utilisait du fromage, niokys, soupes de poissons et j'en passe acheté chez Metro
Communiqué, exclusion …
mais bizarrement il a ouvert à nouveau sous un autre nom en plaçant son fils à sa place >>
2011, traiteur P
<<ENFIN POUR Pxxxx IL FAUT LE RAPPELER A L'ORDRE VOIR UNE SANCTION ???>>

Rassurez vous, des questions comme ça nous pouvons en poser sur bien d'autres rabbinats.

La gestion de telles crises varie selon les Rabbinats.
Chez Rav Landau de Bné Brak, le premier écart sera le seul : la confiance est retirée immédiatement, et le fraudeur définitivement exclu du circuit du Rav. (Par exemple : http://www.kacher.fr/sipk19.htm)

Le Rabbinat israélien semble plus ou moins réactif, selon les saisons… et selon les fraudeurs. Il a la chance d’être épaulé par la loi israélienne, de pouvoir faire des descentes en compagnie de la police et de fonctionnaires du Minsitère de la Santé lorsque nécessaire. Si certaines de ses actions tendent à préserver son privilège de « donneur de cacherouth », d’autres sont menées pour mettre fin à de véritables arnaques de cacherouth : viandes, alcools, huiles d’olive, commercialisation ou importation avec de fausses allégations de cacherouth.

Un (un seul ??) incident dans ce jus est arrivé au Beth Din de Paris en 2010, qui s’est soldé par une pénalité de 150.000 euros à verser à l’ACIP, destinée au budget d'aide sociale. Nous espérons que cette amende a été encaissée, et qu’elle n’a pas servi à établir un CERFA, ce qui serair un au final un bonus. (http://www.kacher.fr/ActuK2010.htm#merguez)
Deux boites à Sushi de Paris sont restées sans renouveler leur surveillance rabbinique durant quelques mois. Il a fallu qu’un internaute fasse le buzz sur Facebook pour que ça évolue.
http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#shushi20150514 . Fin décembre 2015, un restaurant privé de certification depuis deux mois arborait une certification photoshoppée, qui lui a été retirée début janvier 2016

Il est arrivé à plusieurs reprises ces dernières années qu’une plaque de cacherouth soit retirée à telle ou telle maison. Qu’importe, ils avaient dès le lendemain une autre surveillance, dont ils ont beau dire qu’elle est moins couteuse, nous savons qu’elle est moins surveillante.

Les Rabbins sont parfois génés aux entournures par des administrateurs frileux, qui ont peur des procès … ou des pertes de revenu, par des patrons irrascibles voire dangereux..
Il est plus facile de congédier un surveillant trop surveillant que mettre au pas un patron « connu pour son sérieux et respecté de tous ». De ce fait malheureux nombre de machguihim en sont réduits à la politique du « marches et tais toi », emboitant le pas à leurs supérieurs.

Et lorsque le Rabbinat n’est pas un Rabbinat de communauté mais un one man show agissant à titre privé, le suyrveillant est seul, tout seul, avec ses scrupules.

Face à ça, le buzz des consommateurs.
Rav Frankforter a raconté un jour le tumulte provoqué par des appels de parents lorsque il avait révélé que l’huile oléo des nouveaux laits maternisés (en 1978…) était de l’huile de bœuf.
Plus près de nous ; la révélation de faux hekhchérim par des rabbins inexistants a fait cesser une commercialisation (http://www.kacher.fr/ActuK2009.htm#chienlit), une fabrication de desserts lactés avec des irrégularités (http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#KL20110607)

 

Force très majeure . 21 Décembre 2015

Vous vous souvenez de la mission Endeavour, en 1993? (http://www.chabad.org/multimedia/media_cdo/aid/219027/jewish/An-Astronauts-Chanukah-Adventure.htm)
L'astronaute Jeff Hoffman avait célébré 'Hannoucah avec une toupie (qu'il avait fait tourner en apesanteur…!) et une Hannoukiah … qu'il ne pouvait pas allumer dans sa capsule spatiale.
Les temps n'ont pas changé, tout juste la technologie.
Les rabbins se sont penchés sur ce genre de situation, notamment depuis l'interdiction de fumer à bord des avions, ou même d'allumer du feu.
Il a été envisagé que l'on puisse allumer une ampoule électrique pour se rendre quitte de l'allumage de 'Hannoucah, tout comme d'ailleurs de l'allumage des bougies de Chabbath, dans les situations où il est impossible d'allumer de vraies bougies: avions ou aéroports, malades hospitalisés (et incapables de se déplacer) dans un environnement où on ne peut allumer à cause des tuyaux d'oxygène, etc…
Bien sûr l'unanimité est loin d'être acquise quant au fait de savoir si on est entièrement quitte de la Mitsvah, et donc l'opportunité de réciter les bénédictions qui vont avec ces allumages.
Mais il est admis qu'en cas de force (très) majeure, c'est mieux que rien.
Les rares rabbins qui ont mis par écrit ces conclusions ont bien insisté sur le caractère exceptionnel de cette autorisation, et la nature des cas de force majeure, de crainte que leur permission ne soit considérée comme un avis a priori.
Mais vous, vous et moi, que faites vous de la liste des produits cachers du Rav Wolff, introduite par la mention en majusucules rouges
LA PRÉSENTE LISTE S'ADRESSE, À LEUR DEMANDE, AUX EEIF (Eclaireuses et Eclaireurs Israélites de France) DANS LE CONTEXTE PARTICULIER DE L'ÉLOIGNEMENT GÉOGRAPHIQUE D'UNE GRANDE COMMUNAUTÉ JUIVE, RENDANT AINSI DIFFICILE L'APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS SOUS SURVEILLANCE.
CETTE LISTE N'A DONC EN AUCUNE MANIÈRE VOCATION À REVÊTIR UNE PORTÉE GÉNÉRALE. ELLE N'A DE VALEUR QUE DANS L'IMPOSSIBILITÉ AVÉRÉE ET VÉRIFIÉE DE SE PROCURER DES PRODUITS ALIMENTAIRES SOUS SURVEILLANCE PERMANENTE.


Rav Ovadia Yossef et la chemitah. 17 Décembre 2015

Un peu à contre temps dans le temps et le move, nous publions un courrier de 5746 du Rav Ovadia Yossef recommandant aux gens pieux de ne pas s'appuyer sur Heter Mekhira (terres vendues à un non juif durant l'année de chemita).


Les visiteurs du soir. 16 Décembre 2015

Hannoucah est passé, Les soirées se rallongent, et pour les remplir, voici un florilège de photos et de vidéos qui achèveront de vous convaincre qu'il faut examiner et laver les légumes: fenouils , endives (et oui, même les endives), riz, et riz et riez encore.
Pour plus d'animation, riz, sésame, salades, salade verte, fraises. couscous, poisson
Et pour les cas exceptionnels ... ne vous laissez pas conter florette.
le poivron présenté ici n'est pas infesté de vers, il s'agit de pousses de germe qui se sont détachées après cuisson.


15 Décembre 2015 Cacher ou mehadrin?

Selon un article de Actualité Juive de ce 11 décembre 2015, Israël s’appreterait en 2016 à instaurer un étiquetage des viandes en fonction de notes basées sur le bien être des animaux de ferme, selon un barême de 1 à 5.
Cela commencerait par la volaille : surface par poulet, plein air, nourriture, rythme d’alternance lumineuse, et pourquoi pas musique classique, repas à la carte et abattage sous hypnose.
Gageons que en Europe, un étiquetage en fonction du bien être animal mettrait les animaux abbatus, même par notre chehita, en bas du panel, parce que c’est tendance.
Il est évident que les normes obligatoires devront être respectées, mais cela se présentera comme un bonus pour l’éleveur, auquel nombre de clients seront sensibles.

Dans le même ordre d’idées, on instaure en France un étiquetage nutritionnel avec un code couleur, (http://www.ouest-france.fr/economie/consommation/etiquetage-nutritionnel-le-code-5-couleurs-recommande-par-les-experts-3636922) qui mettra en valeur les aliments « utiles », bénéfiques », au détriment des sucres emballés dans des corps gras que nous avons appris à nos enfants à aimer. Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas pour le Nutella, les Kinder, les céréales sucrées etc… Même si les normes sanitaires en vigueur en permettent la commercialisation.
D’autres se sont inventés des choix écologiques : agriculture bio, fruits non importés par avion, commerce équitable, sans travail d’enfants esclaves.
Des critères politiques sont parfois pris en compte : pas de sodastream de Judée Samarie, pas de vins du Golan, pas de salades du Sahara occupé par le Maroc, pas de mandarins du Tibet, pas de commerce juif (ouppss, non ça c’était en Allemagne en 1938)
Au final, chacun continuera à acheter selon ses goûts, son porte-monnaie, ses options écolobio, ses prévisions d’avenir délivrées par ses analyses sanguines et les magazines spécialisés, bref chacun sa recherche de son « mieux ».

En matière de cacher aussi, existent plusieurs normes.
La norme minima, et elle est pour certains beaucoup plus laxiste que pour d’autres, et la recherche du « mieux ».
L’approche ne saurait être manichéiste, réduite à cacher/non cacher, mais doit tenir compte que chacun peut être amené à fournir pour faire « mieux ».
Cela peut s’exprimer par l’exigence de pain « afyat Israël », cuit par un juif, d’aliments « bichoul Israël », cuits par un juif, de viandes sélectionnées selon la qualité de la chehita, selon les conclusions de l’examen post mortem, l’encadrement de la chaine de conditionnement jusqu’à la vente. Cela peut s’exprimer par le choix de laitages « ‘Halav Israël », traits en présence d’un juif, et leur transformation sous telle surveillance rabbinique plutôt que telle autre.
(Il est vrai que cette recherche du « mieux » doit aller de pair avec un comportement vis-à-vis de son prochain qui soit aussi une recherche du mieux)
Nous avons pensé depuis longtemps établir un barême, depuis AAA (avec l’accord de Goldman et Sachs) à KK (sans l’accord des rabbinats concernés), mais nous préférons laisser ce mérite aux courageux rabbins et administrateurs du judaïsme français.
Pour nous (et chacun se reconnaîtra) qui sommes à la recherche du « mieux » dans le choix de l’école de nos enfants, de notre destination vacances, de la qualité de notre voiture et de notre environnement électronique, il se pourrait que cette recherche du « mieux » en matière de cacherouth ne soit pas une option mais une obligation.
Autant il serait suspect qu’un Rabbin consulté vous demande la marque de votre voiture ou les conditions de vos dernières vacances, autant il incombe à chacun de se poser ces questions devant les rayons du supermarché. L’assistance juridique fournie par l’observance des listes de cacherouth de tel ou tel Rabbinat n’est pas forcément suffisante lorsque dans la vie profane on a des choix plus raffinés.


Halva au lait? 13 Décembre 2015

Etrange vision qui laisse songeur nos confrères israéliens (http://www.bhol.co.il/forums/topic.asp?cat_id=4&topic_id=3104639&forum_id=16810)
Une halva"halavit" dont ni la liste des composants, ni la liste des allergènes, ne laisse paraître la mention de lait.
Les mentions de cacherouth ne sont pas gtrès lisibles sur la photo, mais apparait clairement une certification du Rav Landau de Bné Brak, dont les détails ne sont pas déchiffrés.
Et si le mot "halavit" ne venait que désigner la ville d'Alep: "halva à la libanaise, façon Alep"?



Le coup du 13ème mois. 4 Décembre 2015

Puisqu'on est dans une année hébraïque de treize mois et dans une année bissextile, mélangeons allègrement les deux notions, et bon appétit!

Comité pour les media . 4 Décembre 2015

Peu d’entre vous connaissent ce logo : « Vaad Harabbanim leinianei tikchoret » alias Comité Rabbinique pour les média.
Son domaine d’action est l’étude et la recherche de moyens de communication « cacher », notamment pour des connections internet et des smartphones qui ne donnent pas accès à des contenus contraires aux lois de la Torah.
Lorsque ce logo usuellement apposé sur des écrans de smartphone apparait dans le catalogue d’un épicier pour des borékas, on peut se poser des questions.
(Ce catalogue contient un autre bug que nous vous laissons deviner)
http://www.bhol.co.il/forums//topic.asp?cat_id=4&topic_id=3105298&forum_id=16810

.Labels, logos, certificats.... 30 Novembre 2015

Nous connaissons tous les labels de cacherouth imprimés sur l'emballage, parfois même sur le produit lui-même comme pour certains fromages. Cela indique une fabrication "sur mesure", dont on peut espérer qu'elle convient aux critères de cacherouth.
Nous connaissons encore les étiquettes imprimées collées sur le produit, sur l'emballage d'origine, comme en appliquait un certain fromager de Jérusalem, ou comme en portent certains produits laitiers prétendant être fabriqués sous surveillance. Rassurez-vous, certains produits vraiment cachers, vraiment surveillés, sont aussi étiquetés ainsi.
Plus récemment, les étiquettes hologramme, plus difficiles à falsifier.
Un hologramme peut en effet avoir plusieurs couches de gravures, et plus il est élaboré, plus il sera difficile à imiter. Le problème est qu'il faut parfois un appareil de lecture pour authentifier avec certitude un hologramme complexe,notamment les couches de gravure cachées..
(On avait envisagé aux USA de tenir une banque de l'ADN des animaux abattus, pour vérifier les viandes en boucherie. Il faut du temps et de l'argent pour effectuer ce genre de vérifications, et vous aurez certainement digéré votre steak lorsque le résultat arrivera)
Mais la technique nous réserve encore bien des surprises.
La puce RFID, un de ces jours, et en attendant diverses techniques innovantes.
Un honorable Rabbinat nous fait part d'un projet très innovant mais couteux … et nous a demandé de ne pas en parler. Soit.
Par contre, une publication du Kedassia de Londres envisage le recours au code QR.
Déjà en cours pour les restaurants auprès du Rabbinat de Zichron Yaacov, (http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#codbar201507) et de Tel Aviv (http://qr.biz/articles/qr_codes_provide_information_on_the_kosher_status_of_restaurants_in_tel_aviv/)
Imaginez scanner le code présent sur un paquet de gateau, et vous voilà sur le site du Rabbinat, qui vous livre la liste des composants, les numéros de lot et date de péremption, et vous confirme que le code scanné est bien celui d'un produit surveillé, une possibilité d'appel par mail ou téléphone.
A moins d'une falsification grossière de l'adresse du site (rabbinat-de-bretoncelles.fr au lieu de rabbinat_de_bretoncelles.fr….) la technique semble avoir de l'avenir.
Pour le reste, consultez votre Rav.

Rabbinat X
Certificat de cacherouth viande mehadrin
Sauf Pessa'h
Restaurant Au Kotel
Rehov Tsarfat, Jerusalem
Valable du 29 Février 2013 au 30 février 2012
Surveillant Rabbin Desbois
Tel: 054 054 05412

qr code
Rabbinat X
01 98 76 54 32
Biscuits Blédur
Parve,
Lots 2015-fgh099 à 2015-fgh127
A consommer avant 29 Février 2017


Faut-il dire que le dessin-logo n'est en rien obligatoire, pas plus qu'un clip ou un jingle, pour garantir la cacherouth?
Une simple inscription, à l'ancienne, détaillant les qualités du certificateur (Rabbinat X, adresse, téléphone…) et les qualités du produit (lait, viande, glatt, parve) sont suffisants, et le petit dessin n'est qu'un aide mémoire pour la ménagère, sinon un gagne pain pour le designer (dizaïnere).
Nous avons en stock des faux logos de faux rabbinats, voire de Rabbinats inexistants, des déclarations de cacherouth faites à l'insu du Rabbinat. Il importe donc parfois de savoir qui est le fabricant, l'importateur, le réseau de commercialisation pour jauger (jauger, oui) de la crédibilité des mentions de cacherouth.
Faut–il encore rajouter que les mentions de cacherouth doivent être lisibles, notamment les mentions de présence de lait parfois de taille lilliputienne, parfois subliminales pour des produits dont la vocation ne se limite pas à la communauté et qu’il faut chercher à la loupe sous éclairages divers.
Enfin, (mais on trouvera encore autre chose à dire….) le symbole de cacherouth doit être « parlant », et exclusif.
On conçoit mail un logo tel qu’un maguen David avec un K au milieu qui serait utilisé par des rabbins d’obédience différente, de pays différents, etc…
A titre d’exemple, le K tout cru, tout nu, ne peut être indicatif d’une cacherouth, puisque la lettre K ne peut pas être protégée et réservée à l’usage exclusif de tel ou tel rabbin. Nous l’avons vu apposer sur des biscuits du Danemark (dont il s’avère qu’ils sont agréés par le Rav Sheinkopf), mais aussi sur certains produits Starbucks au nom d’un autre rabbin.
Il en va de même pour le KW imprimé sur des produits Haribo, parfois utilisé pour les productions de Rav Wolff en tant que numéro de lot, alors que rien n’empêcherait un producteur chinois de thon de coder ses lots avec un KW.
Un KW dans un triangle, losange, carré, parraléléspipède, rond, ovale, hexagone etc… aurait plus d’allure et peut faire l’objet d’un dépôt de marque pour quelques centaines d’euros.

. Vous reprendrez bien encore une tranche de phosphates? - 20 Novembre 2015

http://www.kacher.fr/phophates2015.mp4
Ceux qui ont lu notre histoire du Rav Mordekhay Eliahou (qui refusait de donner son hekhcher à de la viande à cause des pratiques de "gonflette" qui reviennent à gonfler la viande par injection de phsophate et vendre de l'eau au prix de l'entrecôte, http://www.kacher.fr/sipk36.htm) ne seront pas surpris.
Nous avons reçu une vidéo en hébreu, tournée en caméra cachée qui montre cette pratique industrielle et analyse la viande achetée chez les bouchers israéliens.
Nous n'avons pas le budget pour pratiquer de telles analyses sur les viandes vendues en France, qu'elles viennent d’Israël, de Belgique, Pologne, Hongrie, Roumanie, Espagne … ou de France.


. Vous n'êtes pas seul. - 9 Novembre 2015

Selon le cabinet Lubicom (http://www.lubicom.com/kosher/statistics/13/1013), 1.300.000 juifs mangent cacher.
Peut mieux faire, vous direz.
Mais l'étude révèle aussi que
3.500.000 américains d'autre religion (musulmans, bouddhistes) mangent cacher
Et 7.450.000 américains mangent cacher parce que c'est meilleur, soit un marché de 12.350.000 consommateurs.

De ces consommateurs,
55% considèrent le cacher comme plus sain et plus sûr
38% sont végétariens,
16% sont des consommateurs de halal
16% apprécient les règles de la cacherouth,
8% trouvent qu'il s'agit de bons produits,
8% sont à la recherche de produits végétariens pour des raisons religieuses ou diététiques,
8% sont des consommateurs juifs.
(Note: opinions multiples, on peut être végétarien, manger cacher et trouver ça meilleur….)


.Travaux pratiques . 5 Novembre 2015

Voici un certificat de cacherouth émis par un Rabbinat qui certifie que l'hôtel X a été cachérisé pour Pessa'h par le Rav Z, et que les plus hauts standards de cacherouth y sont respectés.
Soit.
Mais qui connait le Rav Z ?
Qui nous dit que la surveillance effective durant Pessa'h est effectuée par le Rav Z?
Et pourquoi ce Rabbinat n'utilise-t-il pas la formule usuelle "nous certifions que l'hôtel X est sous NOTRE surveillance" ?

.La bonne vache. 3 Novembre 2015

La bonne vache, c'est le consommateur...
Un correspondant nous a fait parvenir une vidéo diffusée sur le site Facebook " Tous les certificats Kasher" https://www.facebook.com/100009509870291/videos/1504253889901592/ (http://www.kacher.fr/LBV201510.mp4)
qui dissèque une boite de fromages fondus "La Bonne vache" estampillée Nahalt Its'hak.
Sous l'étiquette ronde de la boite, une autre étiquette de fromages fondus Netto, comme sur le ruban qui ferme la boite. A l'intérieur, 12 portions de fondus Netto.
(... article entier)
Rappelons quelques références quant à ce Rabbinat:
http://www.kacher.fr/ActuK2012a.htm#concours2012a
http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#KL20110607
http://www.kacher.fr/ActuK2014.htm#NI2014psh
http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#anticip
http://kacher.fr/NI5772a.htm
http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#k0
http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#retoques

Rappelons aussi que ce Rabbinat est dirigé par un Rav Ouriel Barguil (téléphone: http://www.kacher.fr/NI/thenobel.jpg), et se place sous la direction du Rav Eliahou Abergel qui ne proteste pas contre cette utilisation de son nom, voire s'abrite derrière la stature du Rav Kaddouri, qui ne peut plus protester contre cette utilisation de son nom.


Le OK et vous . 1er Novembre 2015

Le site du OK propose en anglais un guide d'examen et nettoyage des légumes pour ne manger que des légumes et pas des bébettes: http://www.ok.org/assets/files/OK_Veggie_Checking_Guide.pdf
Mais plus, nous venons d'y découvrir deux applications (playstore et google play) pour guide des produits cachers du OK (http://www.ok.org/consumers/)


Un magazine de cacherouth complet? 14 Octobre 2015. Reloaded 26 octobre

Question de R
Bonjour
J'aimerais savoir comment faire pour s'abonner au magazine de cacheroute le plus complet?

===
Cher R,
Merci de votre courrier.
Vous souhaitez vous abonner "au magazine de cacheroute le plus complet".
Nous aussi, mais cette pièce rare n'existe pas.
Parce qu'un magazine a besoin de publicité pour survivre, et les annonceurs sont ceux qu'on peut être amené à critiquer.
Parce qu'un tel magazine aurait besoin d'une autorité rabbinique de référence, et il est difficile de trouver une autorité rabbinique compétente en cacherouth industrielle qui ne soit pas elle-même partie prenante des procédés industriels et commerciaux dont certains ne sont pas très orthodoxes.

Le paysage écrit de la cacherouth c'est le Cachère Magazine, qui ne vaut pas plus que son prix d'achat, trouvé chez les …épiciers, ceux là même sur lesquels il nous arrive parfois de déblatérer.

Le paysage électronique de la cacherouth, c'est
Avant tout kacher.fr (http://www.kacher.fr/) et notre page d'actualités http://www.kacher.fr/ActuK.htm , que nous revendiquons comme le seul organisme indépendant de toute entreprise commerciale ou dépendance rabbinique, mais ne revendiquons pas la qualité de "magazine complet".
Vous avez ensuite le site "les bons plans cachers" http://www.lesbonsplanscachers.fr/, émanation des patrons du groupe facebook homonyme https://www.facebook.com/groups/447598571982808/, à compléter par la consultation de https://www.facebook.com/groups/923223214389122/ (produits certifiés en grande surface) et https://www.facebook.com/groups/225140724355462/ (produits bio), dont aucun n'est "le plus complet".

Enfin, vous avez des sites de question réponses http://www.cheela.org/ et http://www.techouvot.com/les_produits_alimentaires-vf6.html dont les intervenants sont parfois des spécialistes de la cacherouth.

Et puis il y a votre Rav, le seul qui puisse vraiment vous guider dans les méandres de la cacherouth.
Amitiés

Il était un temps où notre site www.kacher.fr était lu majoritairement par des rabbins et des professionnels. Notre audience a bien grandi depuis, vos courriers nous le montrent.
Le paysage électronique de la cacherouth a lui aussi bien grandi, et à l'énumération précédente il faut ajouter
http://www.certif-ik.fr/, qui se donne pour vocation de mettre en ligne des certificats de cacherouth émanant de diverses autorités rabbiniques, plus sur son espace Facebook (https://www.facebook.com/groups/889708734447608/) que sur le site.
Nous sommes surpris par le titre d'Agence de certification dont se pare le site (bien que l'adresse soit aux consommateurs) , sans citer la moindre autorité rabbinique à ce jour. Ca devrait donc venir par la suite.
Nombre de ces certificats sont destinés aux professionnels plutôt qu'au panier de la ménagère.

Autre site, gargantuesque, http://isitkosher.eu/, qui se pare aussi d'applications pour smartphone, et recense les produits cachers où vous voulez (http://search.isitkosher.eu/), avec comme extensions le recours au code barre, la recherche de produits sans gluten et un calendrier de l'année juive http://kosherdev.com/
Nous ne savons pas qui est derrière ce grand projet, ni surtout la fréquence des mises à jour, malgré une déclaration d'intention selon laquelle les données sont entrées chaque jour.


.A consommer sans modération. 24 Octobre 2015

Suite à un échange où un correspondant pose un regard désobligeant (pour lui…) sur une coutume juive, nous allons apporter quelques références sur l'usage (peu répandu) de ne pas utiliser pour le Kiddouch un vin vu par un non juif.
Car si le vin "touché" par un non juif est interdit à la consommation (avis quasi unanime) ou toléré sous certaines conditions (des tonnes de littérature rabbinique), certains adoptent un usage plus strict qui est de ne pas faire Kiddouch sur un vin vu par un non juif (réiyat akoum).
Le document pdf ci joint est extrait de "chikrei haminhaguim" (ne pas lire "shikrei haminhaguim…).
On y trouve entre autres des références à Rav Menahem Recanati (1250 – 1310, Italie)., Rav David Shapira de Jérusalem , Rabbi Avraham Benmoussa (1741), qui cite un usage de Tétouan, Rabbi HaIm Palacci (1788 – 1869, Smyrne), Chloh Hakadoch: Rabbi Yeshaya Horowitz, (1558 – 1628, Jérusalem), Ben Ich Hai (Rabbi Yossef Hayim de Bagdad, 1833 – 1909).
Plus près de nous, le Rav Frankforter (Paris) ne pose son label de cacherouth que sur des vins sans réiyat akoum. Lorsque l'occasion s'en présente d'autres Rabbinats mentionnent l'absence de réiyat akoum.
La question ne se posait pas dans le contexte d'une économie artisanale et locale, où les caves étaient entièrement contrôlées sinon possédées par des juifs observants.
Elle ne se pose pas en principe en Israël, où les Rabbinats orthodoxes ne travaillent que dans des caves où ne travaillent que des juifs observant la Halakhah.
Notre intention n'est pas de faire des adeptes, car seul votre Rav peut vous conseiller, et il existe bien d'autres précautions infiniment plus importantes en matière de vin, et de conduite personnelle d'ailleurs.
Signalons au passage la notion de vin "mevouchal", dit vin cuit, qui évite de principe les prcautions à prendre sur le contact du vin par un non israélite. Il en existe en gros deux approches. L'une qui exige une quasi ébullition du vin, qui fera frémir plus d'un viticulteur et amoureux du vin, et une qui admet la pasteurisation (parfois dès 65 degrés) comme une cuisson.


.Toute la lumière sur vos bougies. 20 Octobre 2015

Vous utilisez des bougies achetées en magasin cacher pour vos bougies de Chabbath? Excellent idée. Il était un temps, et peut être cela persiste où nos chimistes incorporaient de la stéarine, de la graisse animale, à la paraffine pour nous faire de belles bougies.
Il y a lieu de craindre que si cette graisse tombe dans les plats cachers en fondant, cela puisse poser des questions. D'où l'usage de n'acheter que des bougies sans problème de cacherouth.
Quelle est la situation aujourd'hui en matière de fabrication des bougies? Don't know.
Quelle est l'avis de la Halakhah sur cette tâche de graisse? Don't know, et votre Rav est fait pour ça, entre autres.
Et puis il vous reste la sensation d'avoir fait une Mitsvah avec ces belles bougies qui viennent d’Israël. Dans le meilleur des cas, avoir fait tourner l'industrie israélienne, dans le moindre des cas, le mérite d'avoir fait gagner quelques zlotys à un commerçant juif. Mais ....
suite
PS: nos relevés n'ont pas été effectués sous contrôle d'huissier.

L'évènement de la rentrée? 15 Octobre 2015

Une conférence du Grand Rabbin de Paris, Rav Michel Gugenheim sur la cacherouth, le 14 Octobre 2015.
Voici un enregistrement de cette conférence: http://www.kacher.fr/RMG20151014_confK.MP3


Mise à jour de quelques listes de cacherouth 24 Septembre 2015, actualisé 5 Novembre 2015.

Suite à la mise à jour de notre page concernant les principaux Rabbinats ayant pignon sur le net, et la mise à jour de quelques certificats de cacherouth émis par iceux, vous pouvez consulter sur notre page http://www.kacher.fr/listings.htm des informations concernant:
Liqueurs Boudier, Cointreau, Peureux, - Les cafés Donatello , Nespresso .  
Les glaces Haagen Dazs  (Ne concerne pas les cornets) - Produits Masterfood: Mars, Bounty, 1  2  3  4 (Certificats de 2012, le siège de Masterfood ne nous ayant pas communiqué de nouvelles listes malgré nos courriers) - Huiles Lesieur   ----    Alpro   ---- Provamel   ---  Confiserie Fabbri   ----   Red Bull   ----   Ricola   ----   Panda   ---- Marrons glacés Corsiglia    ----   Agrimontana   ----   Epices Indasia   ----   Thés Kusmi   ----   Chocolats Bonnat   ----   Dragées Adam   ----   Boissons Celtic   ----    Chocolats Valrhona
Les listes des produits Heinz: pas mise à jour parvenue à nous.  --  Nous ne connaissons pas de certificat validant un ou des produits Starbuck, mais un mode d'emploi par le cRc
Liste établie à l’aide de tous les enseignements glanés dans nos courriers, les intervenants de LBPC sur Facebook, en nous efforçant de mettre à jour les adresses de site et certificats. A noter le site http://www.lesbonsplanscachers.fr/les-listes-de-produits-cachers/ dont les renseignements émanent plus de  courriers et appels téléphoniques privés que de listes consultables.
Si certains renseignements vous semblent périmés, et notamment si vous disposez de documents plus à jour, nous vous remercions de les partager avec nous.

 

L'évènement de la rentrée? 23 Septembre 2015

Une conférence du Grand Rabbin de Paris, Rav Michel Gugenheim sur la cacherouth, le 14 Octobre 2015.
Un évènement, assurément, même s'il est une suite, ou une conséquence, des conférences de ce type organisées par la même équipe autour de Rav Wolff.

Boudier: à consommer avec modération. 3 Septembre 2015

Un correspondant nous a fait parvenir une pièce précieuse: la liste des Produits Gabriel Boudier déclarés cachers par le Beth Din de Manchester. Vous y trouverez entre autres: Amaretto Cherry Boudier Citronelli Curaçao Bleu Curaçao Triple sec Guignolet de Dijon London Dry Gin Saffron Gin Parafait Amour Liqueur de noisette Sloe Gin Sour apple liqueur Rare Vodka ,
Crème d’abricots Crème de bananes , Cacao , Café , Cassis de Dijon , Fraises/ Fraises des Bois , Fraises Poivre de Tasmanie Bernard Loiseau / Gabriel Boudier , Framboises , Framboises Thym Bernard Loiseau / Gabriel Boudier , Griottes Chocolat Bernard Loiseau / Gabriel Boudier , Maraquin , Melons verts , Menthe , Mûres , pamplemousse rose , Pêches fleur d’hibiscus Bernard Loiseau / Gabriel Boudier , Pêches , Pêches de vigne , Prunelles Sureau Bernard Loiseau / Gabriel Boudier
Liqueur de plantes , hibiscus , abricot , baies de sureau , bananes , caramel , cassis pain d’épices Bernard Loiseau / Gabriel Boudier , citrons , coco , cranberry , framboises , fruits de la passion , gingembre , grenade , litchi , mangue , menthe blanche , myrtilles , poires laurier Bernard Loiseau / Gabriel Boudier , poires william , pommes , Pomme Thé Earl Grey Bernard Loiseau / Gabriel Boudier , rhubarbe , Thé Darjeeling

Pour mémoire: Certificat du Rabbinat londonien KF concernant les produits Peureux

Lait de chamelle etc... aux USA  ttp://www.kashrut.com/News/?alert=W335 1er Septembre 2015

Le site kashrut.com attire notre attention sur un article paru dans http://www.theyeshivaworld.com/news/headlines-breaking-stories/337966/chicago-rabbinical-council-helps-pass-kosher-milk-legislation.html, et qui pourrait donner du fil à retordre à Rav Moché Feinstein z"l.
Une loi de l'Illinois permettait effectivement de mélanger au lait de vache du lait de tout autre animal, y compris de truie ou de chamelle.
C'est un consommateur qui a alerté les rabbins du cRc (Chicago Rabbinical Council) qui ont oeuvré pour amender cette loi, afin qu'en cas d'ajout soit mentionné l'origine du lait.
On sait que toute la permissivité du lait non surveillé est basée aujourd'hui sur une décision rabbinique de Rav Moché Feinstein stipulant que pour les Etats Unis l'adjonction de lait autre que bovin constitue une fraude grave durement répréhendée.
Nous ne saisissons pas l'intérêt d'adultérer le lait de vache avec autre chose, mais la brèche est ouverte dans le principe sur lequel le Rav a basé sa décision.
Ce que l'article ne dit pas, c'est l'état de la réglementation concernant le lait dans les autres états US.
Ce que nous voyons aussi, c'est le rôle de ce consommateur: soyez tous des K.Acher.


Pour faire une omelette, il faut casser des oeufs. 23 Août 2015

Vous organisez un buffet. Vous faites bien sûr appel à un traiteur sous contrôle rabbinique.
Si vous avez demandé des omelettes, n'oubliez pas que les œufs doivent être ouverts par une personne juive à même de vérifier l'absence de sang dans l'œuf.
(Non pas comme ce brave gars à la kipa trop nouvelle, que nous avons vu un jour casser les œufs sans même les regarder, directement sur la poêle chaude)
(Cette personne juive aura aussi pour mission d'allumer le gaz sous la poêle (Bichoul Israël), de brancher la plaque de la crêpière, voire en casser les œufs si cela n'a pas été fait au laboratoire le matin).
Si vous n'y prêtez pas garde, ou si vous ne souhaitez pas payer le supplément pour la prestation de ce "surveillant", votre réception n'est pas tout à fait cachère, malgré le nom et le renom de votre traiteur.
Il est vrai que c'est à lui d'attirer votre attention sur ces détails, et peut être revient il au Rabbinat de veiller à la qualité (de cacherouth) de la prestation proposée même en l'absence de surveillant.
Même au mois d'Août, lorsque le personnel qualifié se fait rare et que la chaleur empêche de casser les œufs plusieurs heures avant au laboratoire.


Pas de vacances pour les braves. 13 Août 2015

Pas de vacances pour les braves apparemment au Consistoire de Paris.
"La liste des produits sélectionnés" vient d'êtrte annoncée sur les réseaux sociaux, et vous pouvez la télécharger sur http://www.consistoire.org/pdf/Produits_selectionnes_ACIP5776.pdf .
Nous ne l'avons pas passée à la loupe, mais pouvons d'ores et déja annoncer qu'elle n'est pas synchronisée avec l'application du BDP pour smartphone, qui semble à ce jour ne pas avoir été révisée. Les micro modifications apportées à cette liste seront détaillées, si elles en valent la peine, par la suite.
D'ores et déja nous restons surpris de l'absence du Cacao Van Houten, également absent l'an dernier mais qui avait été réhabilité sur la liste de Pessa'h 5775.
Par ailleurs, la liste des légumes surgelés non cuisinés a retrouvé de l'épaisseur, sous réserve de numéro d'emballages et codes usines abracadabrants.


Chehitat houts? (abattage extérieur) A partir d'un communiqué du Beth Din de Marseille. 31 juillet 2015

En suite à un communiqué du Beth Din de Marseille de mars 2015, http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#bdm20150325..., voici un des produits visés par l'interdiction: du pâté de morilles, commercialsié par Zouaghi et vendu actuellement chez Naouri Paris.

En lecteur averti, vous ne manquerez pas d'admirer l'étiquette flottante apposée sur le produit.

Voici le communiqué du Dayan Melloul de Marseille de ce 26 mars 2015, qui cette fois met en cause le rabbin certificateur (à la différence du certificat précédent), et non le principe de l'importation d'un rabbinat "étranger".
<<Messieurs, chalom oubrakha
Contrairement à certaines rumeurs mensongères, nous répétons et confirmons que les produits divers proposés à la vente avec le tampon de cacherout signé Rav Yaacov Shkolnik (produits en provenance de Hongrie) ne sont absolument pas homologués par le Beth Din de Marseille pour des raisons de cacherout. Certaines lettres d'approbation de rabbanim concernant Mr Yaacov Arié Shkolnik se sont avérées falsifiées; on ne peut donc accorder aucune confiance à cette cacherout. J'ai reçu beaucoup de pressions et même sur un ton menaçant, mais cela ne changera rien à ma décision d'interdire ces produits. [Le Rav Grossman reconnait avoir subi également des pressions afin de témoigner en faveur de cette cacherout, mais il m'a confirmé par voie téléphonique que la décision ne dépend que du Beth Din local et qu'il n'a jamais dit l'inverse]. Les clients qui ont déjà acheté ces produits doivent les rendre au magasin et certainement pas les utiliser, maisons de retraite et autres inclus. Merci de votre compréhension.
Shmouel Melloul>> 

Les beaux jours reviennent, vous n'allez pas rester de glace.... 14 Juillet 2014, Mise à jour juillet 2015
La saison arrive. Classés par ordre alphabétique, nous avons recensé des glaces et sorbets (glaces sans lait) de fabrication française, et n'avons d'ailleurs trouvé que des produits sous bonne surveillance. Si nous avons oublié un produit de fabrication française et pas trop chimique, produit sous bonne surveillance, faites le nous savoir.
Boite à sorbets, Beth Din de Paris, et peut aussi porter la marque de surveillance de Rav Kats
Dagnaux, Beth Yossef
Jacob, Beth Yossef
Kerheu, Rav Katz
Makabi, Rav Yossef Itshak Pewzner
Morane, Beth Din de Lyon

Les photos ci jointes ne décrivent pas la richesse des gammes proposées.
De quoi avoir le choix. Nous aurions tendance, une fois admis la qualité de la surveillance rabbinique, à choisir les produits dont la liste d'ingrédients ne dépasse pas quelques lignes.

Pour répondre à la demande de vos enfants (ou de votre femme?) voici la liste à jour des spécialités Haagen Dasz portant garantie de cacherouth du OU, au lait non surveillé.
Et si vous passez par Sarcelles, ne manquez pas les glaces à l'italienne (surveillance Rav Katz) chez Pearl'in, ou celles de Korcarz rue des Rosiers, Sous la surveillance du Rav Rottemberg..

Mais que fait le Rabbinat ? 19 juillet 2015

Allez, dites nous combien de logos de cacherouth sur cette salade...
Peu importe la réponse...
Les Rabbins garantissent que la salade a poussé dans des conditions compatibles avec les lois de la Chemitah, du Chabbat, parfois dans des conditions qui minimisent le risque de trouver des insectes et autres bestioles, mais ne vous garantissent pas l'absence de bébétes interdites.
Donc, laver et inspecter les salades, comme au temps d'autrefois.


15 juillet 2015. Prêts? Partez! Non pas tout à fait. Quelques points pour réussir des vacances cacheres:

Il est interdit de partir en voyage sans avoir prévu les conditions d'une nourriture cachère laméhadrine, aussi bien pour un trajet qu'un séjour.
On doit prévoir le nécessaire pour ne pas avoir recours à des koulot ou des permissivités.
Les conséquences d'avoir négligé ces points lors de la préparation d'un voyage ne constituent pas un cas de force majeure. (Page 188)
Il y en a qui interdisent de prendre un vol Samedi soir si ce vol est actionné par une compagnie "juive". Ceci parce que les préparatifs du vol commencent de nombreuses heures avant le vol et sont liés à une profanation du Chabbath. On profiterait ainsi d'une transgression du Chabbath effectuée à l'intention du voyageur, ce qui est interdit. Ceci même au départ d'un aéroport en dehors d’Israël. (Page 194).
Notes de voyage, 22 juin 2014. Traduit de Mivtsaïm kahalakha, Rav Chmouel Bistriski, 5769

Ne nous demandez pas les listes de restaurants, de synagogues ou les horaires de Mikvé.
Contactez les communautés directement sur place.
Vous pouvez notamment chercher les centres louba dans le monde entier:
http://www.chabad.org/centers/default_cdo/jewish/Centers.htm
ou une liste des mynianim: http://www.godaven.com/
Enfin, n'ayant pas de compétence universelle, nous nous sommes contentés de commettre les coordonnées de plusieurs rabbinats européens, voire leurs listes de cacherouth. http://www.kacher.fr/Klogos-3.htm
(Si vous disposez de documents plus à jour que les nôtres, faites nous parvenir les adresses web et nous les publierons) 
Si vous partez en Israël consultez les conseils du Rabbinat:http://www.rabanut.gov.il/vf/ib_items/80/Idkun577511.pdf

Ne vous Zan faites pas.. 15 juillet 2015

Tempête dans un réseau social.
Une cliente, et nombre de lecteurs dont nous, se sont émus de voir vendus en magasin cacher des Haribo Zan Florent, qui ne figurent pas sur la liste des produits agréés par le Beth Din de Paris, et qui ne portent pas de logo de cacherouth, malgré les dénégations de la vendeuse et les affirmations de la page web du distributeur.
Après contact avec le distributeur, ces produits ne portent pas de signe significatif de cacherouth, mais uniquement un discret KW (Kacher Rav Wolff!!) dans le code fabricant.
Il fallait le savoir, et il serait bon que le Rabbin, le distributeur et le fabricant planchent sur l'apposition d'une véritable marque de cacherouth.


Un certificat de cacherouth QR?... 12 juillet 2015
Un certificat de cacherouth QR?
Pourquoi pas.
Vous le scannez, après avoir téléchargé l'application idoine, et vous avez tous les renseignements nécessaires quant à la cacherouth de l'établissement, ici sous la responsabilité du Rabbinat de Zichron Yaacov.
Sauf à monter un site web qui imite celui du rabbinat, ce genre de produit est a priori non falsifiable.

Amateurs de Nespresso, vous êtes servis. 10 Juillet 2015

Un lecteur nous a fait parvenir les certificats de cacherouth émis par le Rabbinat de Bâle concernant divers produits Nespresso:
Nespresso Classic et Professional
Nespresso Variations
Nespresso Chocolats
Nespresso Amaretti et autres biscuits


Mais si vous préférez le café italien ...

Mais si vous préférez le café italien, voici les certificats de certains cafés et capsules Donatello.


Une nouvelle conférence de Rav Wolff sur la cacherouth. Juillet 2015, S Brice

https://www.youtube.com/watch?v=_6DbBtEjE7k&feature=youtu.be


Communiqué du Ihoud HaRabbanim 8 juillet 2015

Le Ihoud HaRabbanim, IRK, nous a fait parvenir un communiqué concernant la qualité de son abattage.


Des aléas du travail en équipe. 25 juin 2015

Vous connaissez l'histoire de ces deux fainéants qui devaient changer une ampoule?
Le plus fort prend le plus petit sur ses épaules, se place sous le lustre et attend que son copain pose l'ampoule.
Il attend, attend, attend.
"Alors, tu as fini?
Ben non, j'attends que tu tournes….!"

Cela fait partie des aléas du travail d'équipe, surtout lorsque l'équipe est peu dirigée.
Imaginez un instant deux Rabbinats, par exemple le Beth Din de Paris et le très orthodoxe Rabbinat Kedassia de Londres, qui vont surveiller conjointement une production industrielle de croissants au beurre congelés de la Maison Korcarz.
Vous êtes certains que les rôles ont été partagés, que le surveillant a été briefé en conséquence, et que tout va pour le mieux sur la meilleure des tables orthodoxes.
Patatras, vous avez surévalué le tandem.
C'est un contrôle effectué par le Rabbinat israélien à l'arrivée qui a trouvé le bug: ils étaient étiquetés "parve", neutre, sans lait ni viande.
Recherche des points de chute, rappel des lots, ré étiquetage.
(Extrait du Bulletin de cacherouth N° 10 du Rabbinat)
Nous ne savons pas si ce produit a été distribué en France.
Il ne semble pas que les pains au chocolat congelés aient subi la même avanie.
Nous espérons surtout que les prochaines fabrications feront l'objet d'une meilleure coopération entre rabbinats.


Du rififi à l'abattoir. 9 juin 2015

http://www.mako.co.il/news-israel/health-q2_2015/Article-92ab9d7291fcd41004.htm
On a tous vu des vidéos produites par les amis des bêtes, parfois bëlantes, parfois troublantes de par les méthodes utilisées par les employés d'abattoir pour canaliser, hâter les animaux.
La vidéo présentée ici est en caméra cachée, et se passe en Israël.
Nous ne la présentons pas pour donner du pain bénit aux mangeurs d'herbes militants, aux ennemis de l'abattage rituel, mais pour faire sentir à quel point ce problème de violence gratuite est présent jusque dans notre chaine alimentaire, et jusqu'en Terre Sainte. Outre le fait que ces violences inutiles sont une transgression de l'interdiction de faire souffrir un animal.
Rappelons au passage qu'un animal blessé peut parfois poser des problèmes de cacherouth.


Choux fleurs, kitnyot et MKS. 4 juin 2015

Vous auriez imaginé que les choux fleurs soient kitnyot?
Nous très peu. C'est en tout cas la mention qu'arborent ces sachets de surgelés, originaires d'Egypte, avec mention de cacherouth du MKS.
Lorsqu'on sait la prudence avec laquelle nos Rabbins abordent les choux fleurs, de par la présence d'insectes et bestioles en tout genre y ayant élu domicile, on ne peut que s'esbaudir de cette surveillance du MKS, organisme dont nous avions largement parlé dans notre dossier exercices de vacances: http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#poMKS201504

 


Suivez le surveillant 3 juin 2015
Suite aux remous des quenelles de Lyon, et à l'onde de choc de "l'affaire Bonduelle", nous avons cherché à saisir le processus d'élaboration de produits finis industriels cachers.
Nous nous sommes tournés vers l'entreprise lyonnaise Mets et Traditions, qui produit glaces, sorbets, saucissons, fromages et quenelles sous diverses surveillances: Rav Teboul de Lyon, Rav Its'hak Belinow de Milan, Rav Mikhaël Szmerla de Strasbourg, Rav Its'hak Katz de Paris.
Il sera question de quenelles, nature ou au brochet, préparée dans un atelier lyonnais, sous la férule de surveillants du Beth Din de Lyon. suite...

Vous pouvez également suivre d'autres professionnels de la cacherouth: rabbanim et chohatim de IRK
http://www.hassidout.org/sj/component/content/article/98-france/43808-la-chehita-loubavitch-du-qihoud-harabanim-lemehadrin-
et bientôt vous les suivrez aussi dans les laiteries
Le site Code de la cacherouth (http://www.codedelacacherout.com/) et Le Cacher Magazine ont ainsi envoyé un "surveillant" à Milan pour suivre la traite du lait: https://www.youtube-nocookie.com/embed/9yrwuM5drjQ?rel=0


Des céréales sous surveillance - 29 Mai 2015 Rectifié 9 juin.
Certains lecteurs se sont étonnés de l'apparition sur les paquets de Kellog's Special K du logo NWK, du North West Kosher http://www.nwkosher.org.uk/, alors que les seuls Kellog's labelisés l'étaient jusqu'à présent par le Beth Din de Manchester, le MK.
A notre connaissance le MK ne certifiait pas les Kellog's Special K (excepté le Special K Nature) car faits dans une installation faisant du lait. Il semble qu'il ait refilé le bébé à NWK, http://www.nwkosher.org.uk/, qui les certifie cacher et parve (ou halavi, pour ceux des Kellog's Special K contenant effectivement du lait non surveillé ou élaborés dans un circuit faisant du lait).
Tout comme d'ailleurs le Beth Din de Londres, http://www.theus.org.uk/koshersearch (recherche kellog), les Kellog's Special K (---- sans autre mention, ajout ou parfum), selon lequel ils sont cacher parve.
D'autres Special K sont lait, d'autres non cachers.
Donc la présence du NWK n'enlève rien et n'ajoute rien à ceux qui n'ont pas peur de "traces de lait" même parve pour le Beth Din de Londres.
Pour certains, tout produit même sans lait fabriqué sans surveilance rabbinique (et cachérisation) sur une chaine lactée serait à considérer comme halavi, à cause des installations halavi.

 


Communiqué de Rav Wolff - .21 mai 2015
Ci-dessous un communiqué de Rav Wolff, présenté par "Les Bons plans Cachers" http://www.lesbonsplanscachers.fr/alerte-communique-important-a-la-demande-de-rav-wolff/ et https://www.facebook.com/groups/447598571982808/826628497413145/

Les récentes révélations sur l’affaire Bonduelle (et les fameux arômes de viande) ont suscité une inquiétude grandissante dans la communauté juive.
A ce propos, Rav Wolff a rencontré plusieurs directeurs de grands groupes industriels spécialisés dans les légumes en conserves et les surgelés.
Ceux ci l’ont informé que cette pratique, d'ajouter des arômes de boeuf dans les conserves, était une pratique très courante.
Tous ces industriels sont interpellés par ces révélations et veulent se positionner par rapport à une pratique généralisée. Une communication officielle de leur part est donc à venir.
D’ici là, Rav Wolff recommande DE S'ABSTENIR de TOUTES CONSERVES, à l’exception du maïs et des coeurs de palmiers dans lesquels ces pratiques ne sont pas avérées.
Ayant profité d’une faille juridique, ces industriels ont pu ajouter des arômes de viande même si ils ne sont pas indiqués dans la composition.
Les professionnels de l’agro-alimentaire ont une volonté générale de tirer les coûts vers le bas tout en améliorant le goût de leur produit
Ces deux facteurs les poussent à jouer avec la loi ; de fait, nous, les consommateurs cachers, devont redoubler de vigilance.
Pour l’instant il n’y a malheureusement pas de solution proposée.
Mais nous espérons en proposer une sous peu.

Contacté pour de plus amples informations, Rav Wolff nous a ensuite communiqué les éléments suivants :
• Il n’y a pas lieu de cacheriser sa vaisselle ayant été en contact avec des conserves suspectes
• Les conserves autorisées sur la liste du consistoire le restent, à condition de suivre scrupuleusement les codes usines et recommandations annotées
• Les conserves de tomates pelées, concassées etc, ne sont pas impactées par ces révélations
• Les conserves en bocaux aussi sont concernées.

Dans l'immédiat, Rav Wolff recommande de s'abstenir également des surgelés. Les olives (telles que permises dans les listes RW et BDP ne posent pas de problème.

Le Beth Din de Paris a lui aussi publié ce jour un communiqué.

Chavouoth, plats lactés....15 mai 2015
Rappel: la plupart (ou tous) des cheesecake importés des Etats Unis avec label de cacherouth sont au lait non surveillé.
Dans tous les cas, même pour origine France, l'absence de mention "lait surveillé" signifie lait non surveillé.
Lorsqu'on se souvient que l'usage de consommer des plats lactés a parmi ses origines, le fait que Moché Rabbénou bébé avait refusé de consommer le lait d'une nourrice non juive, on peut se dire qu'à cette occasion on se doit de donner à nous et à nos enfants la meilleure cacherouth, c'est à dire du lait surveillé.

 


Shushi et soucis. 13 mai 2015
Reçu d'un correspondant: deux photos récentes de la devanture de deux boites à Shushi à Saint Mandé, avec certificat du Beth Din de Paris expirant fin décembre 2014 pour l'un, et fin février 2015 pour l'autre.
Conflit avec le Consistoire, ou fin de collaboration?
Il est cependant curieux que le Consistoire n'ait pas repris sa plaque, laissant ainsi le chaland abusé.

Un correspondant a interrogé le service cacherouth du BDP et transmet la réponse suivante:
<<
CONCERNANT LES PLAQUES: voici la réponse du service cacherout:
"Suite à votre mail, pour le Restaurant Nina Sushi, la plaque a été renouvellée hier, donc c'est bon.
Pour Ciné Sushi, teouda non renouvellée pour non-paiement et absence du chomer momentanée, mais sous contrôle de cacherout par le Machguiah Klali"
>>


La chemitah là où on l'attend le moins. 13 mai 2015
Une botte fraiche de ciboulette, par une Maison Lamprien sous titrée "Provence" et vendue notamment chez Auchan.
Déjà les papilles frémisssent.
Cette botte fraiche de ciboulette provient de la Terre d'Israël et est donc interdite de récolte en année de Chemitah, année chabbatique, où toute plantation et toute récolte commerciale est prohibée.
Certains permettent la consommation en dehors d'Israël, certains non.
Vous demanderez certainement à votre Rabbin si vous avez droit de donner un bonus à ceux qui transgressent cette interdiction.

..


Tout va bien Toufinit bien
Ou, vous avez bien lu.
Cette glace Tufinit produite en Israël et surveillée par Agoudat Israël, vous est garantie parve et garantie au lait surveillé.
Heureusement pour les consommateurs, elle ne contient pas de lait.

Enfin des infos qui détendent: pas d'arnaque, pas de tromperie. Juste une dose de légèreté...


Il était une fois une marchande de foie...11 Mai 2015

Il était une fois … un de nos rédacteurs qui se baladait entre les rayons d'un magasin cacher de la région parisienne, et qui s'est fait héler par une des vendeuses. Elle était intriguée par un foie de volaille non congelé en barquette, "à cachériser avant le xxx" c’est-à-dire la veille.
Avait-elle le droit de le laisser en rayon?
Si le paquet portait la mention "à cachériser avant le xxx", peut-être aurait il fallu préciser "à cachériser et à consommer seulement par grillade".
Mais ce qui a retenu notre attention, c'est un paquet destiné à être vendu congelé, portant effectivement mention de "à cachériser par grillade", mais qui avait été décongelé par accident, erreur d'aiguillage lors de la livraison, et dans lequel le foie baignait dans son jus, c’est-à-dire du sang. Sans appel, ce paquet était taref, et la vendeuse n'a pas hésité à le faire passer par la case poubelle".
Ce n'est pas un cocorico de nos rédacteurs, mais une remarque: si la vendeuse n'avait pas été une femme religieuse, aurait elle fait confiance à un inconnu qui lui dit que c'est taref et irrécupérable?
Notons que le distributeur et le Rabbinat sont hors de cause dans cette histoire.
Combien de fois avons-nous constaté et fait constater à des vendeurs et des gérants de magasin des anomalies, qu'ils ont fait semblant de prendre en compte pour nous, mais remis en place le lendemain?

Autre gag relevé par un ami investi dans la cacherouth, et qui interroge sur le Rabbinat à l'origine de ce gag: un foie de veau frais, vendu en barquette et baignant dans son jus, donc interdit.
Selon le Rabbin interrogé, le foie était supposé se trouver dans une barquette percée et/ou reposer sur un papier "buvard". Nous sommes persuadés que les prochaines commercialisations seront mieux traitées.

 


Cacherouth et éthique. 10 Mai 2015

Ethique?
Suite à un courrier de lecteur, quelques questionnements.
Une autorité de cacherouth qui certifie un produit doit elle tenir compte de facteurs hors du champ de la cacherouth?
En vrac, quelques implications:
Produits peu recommandables par le choix des ingrédients: huiles réputées néfastes, taux de sucres, d'additifs en tout genre? D'additifs interdits par la législation mais répondant aux normes de cacherouth?
Produits non respectueux de l'environnement?
Conditions de fabrication non conformes: travail au noir, exploitation de la main d’œuvre, normes d'hygiène?
En restauration:
assurer la cacherouth d'un mariage mixte, d'une Bar Mitsvah ou Brit Milah non "cachère"?
Séjour hôtelier dans des conditions ne respectant pas la Halakhah,
Soirée "dansante" interdite par la Halakhah?

Quelques repères:
Nous avons déja vu des charcuteries artisanales contenant des additifs interdits, mais cacher.
Le Rabbinat exigerait l'autorisation d'ouverture délivrée par l'Autorité sanitaire avant d'accorder sa surveillance.
L'affaire Roubachkine, aux USA. Cet industriel réussi avait employé dans son abattoir des mineurs et des étrangers sans permis de séjour.
Au coin de la rue, votre resto qui fait bosser des étrangers sans permis de travail et payés au noir.
Qu'en pensez vous?

Un exemple concret: Le traiteur Z organise une soirée pour étudiants avec force danseuses brésiliennes et entrée gratuite pour les jeunes filles célibataires.. Ca sent déja mauvais.
Le surveillant délégué sur place vous appelle, vous le responsable de la cacherouth du Beth Din de Villard en Cramouzy, et vous demande ce qu'il fait dans ce bazar.
Vous lui dites "bosses et fermes la" ou vous lui dites qu'il peut rentrer chez lui?
L'an prochain, vous accepterez encore de chapeauter la cacherouth de l'évènement?
Autre exemple, tiré d'une publication de Nefech-Haya
Les buffets servis en diverses bonnes occasions: maraige, Bar Mitsvah, Brit Milah.
Les convives mangent et boivent debout, ce qui n'est pas recommandé par la Halakhah.
Hommes et femmes se pressent autour d'un même buffet, ce qui engendre une proximité (promiscuité?) qui n'est pas plus recommandée.
Nos Sages enseignent de plus que la bénédiction (accordée aux organisateurs et participants de cette "bonne occasion") ne réside que dans un lieu où sont respectées les lois de la pudeur.
Peut-être appartient il aux Rabbins qui accordent leur garantie de cacherouth, et au Rabbins en général de mettre en garde sur ce dernier point.
Le buffet présente parfois des friandises au poisson et à la viande côte à côte, parfois dans un même plateau, alors que nos Sages nous recommandent de ne pas consommer ensemble poisson et viande. Que celui à qui il n'est jamais arriver de confondre un canapé de poisson avec un canapé de pate de viande lève la main.

Additif à la liste des additifs - 6 Mai 2015
Nous avons une préférence très marquée pour la liste des additifs alimentaires autorisés éditée par le Rav Frankforter, qui même si elle date, reste actuelle.
Avec une remarque: cette liste ne concerne que les additifs présents dans un produit fini.
Si vous souhaitez vous procurer ces produits pour votre propre cuisine, et a fortiori pour une fabrication industrielle, consultez votre Rav avant...

 


Il y a galette et galette - 6 Mai 2015

Dans un courrier (resté sans réponse) de 2011, nous écrivions
<<Nous saisissons l'occasion de ce courrier pour saluer le retour du "halav Israël mamach" http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#mamach) , avec toutefois le regret que biscuits S Michel ne sont pas garantis "halav Israël mamach">>
La question étant restée posée depuis, nous avons comparé les productions de Galette St Michel de 2011, déclarées Halav Israël par le Beth Din de Lyon et qui contiennent beurre, lactose et protéines de lait
avec les productions de 2015, étiquetées par le Rav Ralbag, au lait non surveillé, et qui contiennent beurre et lait écrémé en poudre.
Le Rav Ralbag, qui n'est pas un fainéant et qui sait faire du lait surveillé lorsqu'il en a l'occasion, a nettoyé certaines préparations fromagères coomme Kiri ou Babybel d'appellations fantaisistes comme "lait surveillé", là où il estime qu'on ne peut pas faire de lait surveillé. Qu'en est-il des galettes St Michel?
Si un lecteur a une réponse documentée sur le sujet, nous nous ferons un plaisir de publier.


Du miel dans nos archives (Documents de 2006)

La question du miel de sapin et plus généralement ce qu'on appelle le miel d'arbre, voire le miel de montagne est de façon surprenante une question récente.
Elle part de l'observation suivante: alors que les abeilles fabriquent le miel à partir de pollens de fleurs, les abeilles dans les régions dépourvues de fleurs butinent le miellat, excrément de pucerons, qu'elles récoltent sur les arbres, et le transforment en miel. Ce miel serait chimiquement légèrement différent du miel produit à partir de nectar de fleur.
Un distributeur français s'etait demandé si le miel élaboré à partir d'excréments de puceron pouvait être cacher.
(Nous aurions tendance à penser que si depuis le don de la Torah et la rédaction du Talmud la question n'a pas été posée, c'est qu'il n'y a pas de question, sauf à démontrer que nos ancêtres ne se sont jamais trouvés devant du miel d'arbres)
La question a été posée par le Rav Teboul, Dayan de Lyon, à Rav Wozner z"l, qui a tranché pour l'interdiction. Nous présentons ici les deux pages de sa réponse et pour les non hébraïsants la lettre de Rav Teboul résumant le sujet.
Malgré la stature de Rav Wozner, nous avons eu l'occasion d'entrendre de brillants exposés tendant à permettre ce miel, sur la base que l'excrément d'un animal n'est pas interdit.
Pour faire tendance, rappelons que Rav Wolff exclut ces miels de sa liste de produits cachers.

Références:
http://www.chiourim.com/liste_des_produits_casher_du_rav_wolff_pour_eeif5491.html
http://www.techouvot.com/cacherouth_du_miel_de_sapin-vt3639.html
http://editionsbakish.com/node/298
et notre annonce initiale: http://www.kacher.fr/ActuK2006.htm


Rabbi Manis Friedman, un dibbouk et halav Israël. 28 avril 2015

Dans un de ses cours, le Rav Manis Friedman, délégué du Rabbi dans le Minnesota connu pour son sérieux, raconte en anglais sa rencontre avec avec un couple dont la femme semble "habitée" par un dibbouk, le conseil reçu du Rabbi, l'appréciation de la personnalité du Rabbi par … la voyante consultée par le couple.
Pour ceux qui regardent sur Youtube, possibilité de sous titre en hébreu.
https://youtu.be/VxkX58-apmo


Kiddouch à Kfar Habad?. 24 avril 2015
Si vous souhaitez offrir un kiddouch dans une des synagogues de Kfar Habad ou y fêter un évènement familial, voici les conditions renouvelées par le Rav Méïr Ashkenazy: (Traduction partielle)
1 Tous les aliments devront être sous la surveillance de Rav Landau, ou du Badats de la Eda Haredit. Toute autre surveillance devra avoir été approuvée au cas par cas par le Rabbinat.
5 Les vins devront être sous la surveillance de Rav Landau, ou du Badats de la Eda Haredit. Toute autre surveillance devra avoir été approuvée au cas par cas par le Rabbinat.
6 De même pour mes alcools. Sont permis en outre les alcools russes sous la surveillance du Rav Lazar, Grand Rabbin de Russie.
Sont également permis, selon les listes de Rav Landau la Béndictine DOM, la Smirnoff des Etats Unis ou de Russie, non aromatisée. Les vodkas non aromatisées Absolut, Van Gogh, Grey Goose et Finlandia.
Le Jack Daniel, le bourbon whisky straight et le whisky kentucky straight.
7 Compte tenu des vérifications nécessaires pour s'assurer de l'absence d'insectes, il est interdit d'utiliser la salade, le persil, les feuilles de coriandre, le céleri, etc…
On peut utiliser les feuilles hachées garanties par la Eda Haredit comme n'ayant pas besoin de vérification.
9 Méthodes de nettoyage de l'ail, de l'oignon, poivron, gambo.
11 Les épices doivent être conservés au réfrigérateur.
14 L'accès à la cuisine est réservé aux personnes observant les Mitsvoth, et la cuisson devra être opérée dans les mêmes conditions.
17 Toute réservation pour un évènement doit obtenir l'accord du surveillant et l'acceptation de ces conditions avant que les administrateurs l'autorisent.

Kiri de Pâque. 21 avril 2015
Des lecteurs ont signalé la mise en vente de fromages Kiri ne portant aucune étiquette de cacherouth durant Pessa'h.
Nous avions déjà signalé en novembre 2014 des produits kiri vendus en magasins cachers sans label de cacherouth, mais au prix de ceux portant mention de cacherouth.(Rav Ralbag, TriangleK). http://www.kacher.fr/ActuK2014.htm#kiri-
Nous avions conclu notre article "De là à se demander la différence entre les kiri portant le label de cacherouth et ceux qui ne le portent pas, il n'y a qu'un pas, et nous ne désepèrons pas de pouvoir poster une réponse sous peu".
Nous n'avons à ce jour aucune preuve que le Kiri soit surveillé en cours de fabrication, et envisageons que le Rabbin, après examen des conditions de fabrication, fasse apposer son label sans surveillance rabbinique proprement dite.
Le Rav Wolff nous a confié que quant à lui, suivant un précédent de Rav Moché Feinstein, il ne peut ni interdire ce produit, ni le permettre.
Le Rav Ralbag a dans tous les cas le mérite d'avoir fait porter la mention "au lait non surveillé", ce qui représente une avancée considérable par rapport aux productions des années précédentes, prétendument au lait surveillé.
Plus encore, il n'accorde pas sa garantie pour Pessa'h.
Le distributeur a donc fait appel à une "surveillance" bidon, Rabbin Ouriel Barguil de Nahalat Its'hak, qui a apposé la mention "Cacher lePessa'h, surveillé depuis la fabrication" (Si, si. Cela signifie a minima que c'est au lait non surveillé")

Exercices de vacances. 20 avril 2015
Vous avez pu être surpris, ou étonné, de trouver en rayon de Pessa'h des pommes duchesses, dauphines ou noisettes contenant de la farine de froment, c’est-à-dire du blé, voire du lait. Produit pour les uns par Ecofrost, Belgique,commercialisé par Ruben's garanti par MKS, et nous ne répèterons pas tout le bien que nous en pensons.
Le second producteur est Willequet, "Délices du Chef", toujours MKS, qui stipule tantôt amidon de froment, tantôt farine de froment.
L'odeur du hamets. Quant au goût du hamets, nous ne les avons pas plus goûtés, même en dehors de Pessa'h.
Un lecteur nous a fait parvenir un vrai faux certificat (vous avez bien lu) publié ci contre, et nous laissons à votre perspicacité de lecteur de K.Acher l'analyse des bugs de ce torchon.
Comme avec le temps, vous êtes devenus des pros de l'nalyse des numéros de lot, nous vous laissons une seconde devinette: quelle est la date de fabrication des pommes noisettes de Ruben's
Lot EB2D 3068 09:31, Peremption 03/2015

Avec un petit indice:
Les Pommes noisette "Délices du Chef", péremption octobre 2016, , portent le code D3 4 304 10:29 indique une fabrication en 2014, jour 304, c'est à dire vendredi 31 octobre 2014 à 10h29. (Durée de consommation#24 mois)

Pour ceux qui croyent encore dans la virginité du MKS, nous avons deux nouvelles
D'un côté, nous avons trouvé des pommes duchesses sans lait, ni froment
D'un autre côté ce lot porte le code D5 4 297 23:44, ce qui signifie qu'il a été fabriqué le 297 jour de 2014, à 23:44. Un vendredi soir  Si c'est ça qu'on appelle une supervision mehadrine ...

Pour situer le MKS, voici quelques références le concernant, en vrac.
http://www.kacher.fr/polkaf2.htm
http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#mks
http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#mks2
Bénéficier du travail des autres: http://www.kacher.fr/mks201106certif.jpg
http://www.kacher.fr/ActuK2014.htm#mks_pom201407
http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#rentree
http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#mks3
http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#mks4


Les beaux jours reviennent, vous n'allez pas rester de glace.... 14 Juillet 2014, reposté 15 avril 2015
La saison arrive. Classés par ordre alphabétique, nous avons recensé des glaces et sorbets (glaces sans lait) de fabrication française, et n'avons d'ailleurs trouvé que des produits sous bonne surveillance. Si nous avons oublié un produit de fabrication française et pas trop chimique, produit sous bonne surveillance, faites le nous savoir.
Boite à sorbets, Beth Din de Paris
Dagnaux, Beth Yossef
Jacob, Beth Yossef
Kerheu, Rav Katz
Makabi, Rav Yossef Itshak Pewzner
Morane, Beth Din de Lyon
Les photos ci jointes ne décrivent pas la richesse des gammes proposées.
De quoi avoir le choix. Nous aurions tendance, une fois admis la qualité de la surveillance rabbinique, à choisir les produits dont la liste d'ingrédients ne dépasse pas quelques lignes.

Les bugs de Pessa'h
Dans son bulletin N° 66, le Grand Rabbinat israélien résume les difficultés rencontrées lors de ce Pessa'h, et qui ont pu amener à des sanctions:
Refus de certains restaurateurs souhaitant ouvrir pendant Pessa'h de cachériser à la date du 12 Nissan.
Apposition d'étiquettes "Cacher lePessa'h" alors que la règle est d'imprimer sur l'emballage.
Refus de sceller les produits hamets avec des étiquettes de la Rabbanouth portant un code barre (qui évite les contrefaçons).
Ouverture des scellés apposés sur le hamets.
Commercialisation de produits Cacher lePessa'h que leur forme ou leur emballage ne permet pas de distinguer de produits hamets
Ouverture de commerces se présentant comme Cacher lePessa'h sans avoir opéré de cachérisation.
Commercialisation de hamets par des fournisseurs ou importateurs ayant "vendu" leur hamets avant Pessa'h.
Ceci alors qu'il y a des inspecteurs de cacherouth et que le Rabbinat dispose de pouvoir de sanctions. Imaginez ce qui se passe chez nous, sans inspecteur, sans sanction.

On prend les mêmes et on recommence. 9 mars 2015, reloaded 8 avril

On ne présente plus le MKS, Rabbinat fantoche (Mehadrin Kosher Supervision) (http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#mks2 et http://www.kacher.fr/ActuK2014.htm#mks_pom201407).
Mais les pommes noisettes "Délices du Chef" de la société Willequet en Belgique qu'il commercialise "cacher pour Pessa'h" valent qu'on s'y attarde. A première vue, notre regard a été attiré par la mention "dextrose", qui en version cacher pour Pessa'h ne court pas les rues. Mais la nouveauté se situe dans le composant "amidon de froment". Si vous savez trouver de l'amidon de blé acceptable pour Pessa'h, dites nous où et comment.

Pour ne pas être en reste, citons encore ce lot de pommes dauphine précuites, signé par Délices du Chef, "cacher pour Pessa'h", qui affiche aussi farine et amidon de froment dans sa composition, toujours dans un beau scénario signé de MKS.

7 Avril. Vivre avec son temps


Vivre avec son temps: un enseignement lourd de conséquences dans le judaïsme, où cela signifie adapter chaque enseignement de la Torah aux circonstances actuelles

Mais certains sont même en avance sur leur temps.
Ainsi, ce gateau "Jumbo Black and White" produit par Reisman's New York, qui porte la mention "cuit après Pessa'h 5775" et que nous avons recu ce quatrième jour de Pessa'h.
L'usage de cette mention assure au public exigeant (pour ceux qui se refusent à vendre le hamets ou à consommer après Pessa'h du hamets ayant été vendu à un non juif) la garantie que ce gateau n'existait pas avant et pendant Pessa'h.

De fait, Reisman's a publié sans attendre, un communiqué, expliquant que cette étiquette destinée aux productions d'après Pessa'h a été collée par erreur sur 24 paquets de gateaux (!)  destinés à un revendeur de JFK, et présente ses excuses au public.
Six heures après un courrier au OU, deux des dirigeants nous ont adressé ce même communiqué, et Reisman's qui n'a pas perdu son temps a publié un second communiqué plus précis distant que on a retrouvé le blagueur qui a transformé le Daleth d'un paquet de gateau acheté à JFK en Hé avant de lancer le buzz.

6 Avril. Respect de l’étiquette



Merci aux lecteurs qui nous ont communiqué ces perles

Assurément, le respect de l’étiquette se perd.
Les grands montrent d’aileurs l’exemple, puisque le OU recommmande depuis plusieurs années de vérifier la composition d’un produit « parve » pour vérifier qu’il ne contient effectivement pas de lait.
A Pessa’h le jeu se complique, ou se simplifie : nous vous recommandons de vérifier systématiquement que les produits vendus dans vos magasins cachers ou dans des magasins « généralistes » portent bien la mention «Cacher pour Pessa’h ». Si, si, ça arrive que non.
Un gag et son contraire viennent illustrer ceci cette année, même s’ils ne concernent pas Pessa’h.
Le premier est dû à Eldaï, qui commercialise des barres chocolatées Chekedia cranberries (boite rose), sous la surveillance du Hatam Sofer de Bné Brak, étiquetées au lait sur la contre étiquette en français, alors que la liste des ingrédients et le hekhcher du Hatam Sofer en hébreu ne signalent pas de lait.
Bien que Eldai n’ait pas encore répondu à notre courrier d’il y a dix jours, nous pourrrions supposer qu’il s’agit d’une erreur liée à un copier coller malheureux. Mais la prudence recommande d’attendre leur réponse, et dans l’attente de considérer que le produit contient effectivement du lait non surveillé.
Le gag inverse, bien plus lourd de conséquences, est opéré par Yarden, qui met sur le marché des gaufrettes de marque Afifiot Cacher pour Pessa’h produites par Elite Strauss sous la surveillance du Rabbinat de Nazareth, avec une contre étiquette mentionnant la présence de lait, comme le fait la composition en hébreu, mais attestant du caractère parve des gaufrettes.

2 Avril. Et votre Maror?

On ne le répète pas assez, l'idéal du maror, les herbes amères du plateau du Seder, reste la laitue, la romaine, plutôt que l'endive qui est une variété inventée au début du XXème siècle.
Le souci est de choisir une belle salade, non infestée de vers, d'insectes.
La technique d'élevage qui avait fait recette dans le Gouch Katif  n'a pas été abandonnée aux mains du Hamas, mais a été copiée dans diverses installations israéliennes.
Le paquet ci contre vante une salade cultivée sur un milieu qui amoindrit les risques d'infestation, et ne dispense pas de laver, voire examiner les salades.
Ces feuilles de salade n'ont pas été vérifiées, comme le pense Mr Toutlemonde, mais apportent une garantie de facilité à Madame.

Papier sulfurisé Pessa'h.29 mars 2015

Vous avez pu le constater: il n'y a pas de papier sulfurisé dans les listes de produits autorisés pour Pessa'h du Rav Rottenberg et du Consistoire. Ni dans les listes du Rabbinat israélien, lequel écrit dans une note de l'an dernier que les fabricants peuvent l'enduire d'une couche de produit hamets (http://www.kipa.co.il/jew/holidays/56358.html). Il faut donc l'acheter sous surveillance.
Tous conviennent que les récipients jetables en alu n'ont pas besoin de certification pour Pessa'h.


Chehitat houts? (abattage extérieur) A partir de 2 communiqués du Beth Din de Marseille. 25 et 26 mars 2015

Un Beth Din local a de plein droit le pouvoir d'invalider la chehitah pratiquée par un chohet non agréé par le Beth Din.
Cette procédure permet aux Rabbins locaux de garder la main haute sur ce qui se vend (taxes…) et ce qui se consomme dans la ville, tout comme de s'assurer de la conformité de l'abattage avec les usages locaux.
A l'heure du congelé et de la multiplication des communautés ayant chacune ses propres usages et ses propres tribunaux rabbiniques, cette prérogative est quelque peu désuète, mais persiste de certaines manières.
On peut se demander ce qui se passerait si un importateur se mettait à écouler de la viande israélienne provenant des quartiers arrières de l'animal, car il semble que cette viande soit autorisée en Israël après un "nikour" méticuleux (dépeçage qui ôte les nerfs et graisses interdites, se trouvant majoritairement dans les quartiers arrières).
Un grand procès avait opposé le Beth Din de Paris à l'Association Chaarei Tsedek, mais devant la juridiction nationale, où la notion "d'abattage extérieur" n'a pas cours.
La plupart des abattages orthodoxes du petit monde parisien dispose d'une autorisation d'abattre délivrée par le Grand Rabbin de France.
Marseille représente un cas différent, et le Beth Din y veille à ce qui est vendu dans les épiceries et boucheries.
C'est ainsi que l'an dernier, des fromages avaient été officiellement refusés dans les établissements, car surveillés par un Rav non agréé. (Depuis ça s'est calmé…)
Le communiqué ci joint du Beth Din de Marseille, qui interdit les viandes abattues sous le contrôle du Rav Cremisi, est dans cette veine: il ne se prononce pas sur la qualité de la cacherouth, mais se contente de dire qu'elle n'est pas reconnue. L'abattage du Rav Kats (KYP) avait fait aussi l'objet d'un long contentieux.

Dans un autre registre, un communiqué du Dayan Melloul de Marseille de ce 26 mars, qui cette fois met en cause le rabbin certificateur (à la différence du certificat précédent), et non le principe de l'importation d'un rabbinat "étranger".

<<Messieurs, chalom oubrakha
Contrairement à certaines rumeurs mensongères, nous répétons et confirmons que les produits divers proposés à la vente avec le tampon de cacherout signé Rav Yaacov Shkolnik (produits en provenance de Hongrie) ne sont absolument pas homologués par le Beth Din de Marseille pour des raisons de cacherout. Certaines lettres d'approbation de rabbanim concernant Mr Yaacov Arié Shkolnik se sont avérées falsifiées; on ne peut donc accorder aucune confiance à cette cacherout. J'ai reçu beaucoup de pressions et même sur un ton menaçant, mais cela ne changera rien à ma décision d'interdire ces produits. [Le Rav Grossman reconnait avoir subi également des pressions afin de témoigner en faveur de cette cacherout, mais il m'a confirmé par voie téléphonique que la décision ne dépend que du Beth Din local et qu'il n'a jamais dit l'inverse]. Les clients qui ont déjà acheté ces produits doivent les rendre au magasin et certainement pas les utiliser, maisons de retraite et autres inclus. Merci de votre compréhension.
Shmouel Melloul>>


Listes and Co. Mars 2015

On connaissait la liste Beth Din de Paris (http://www.consistoire.org/113.la-cacherout/157.produits-selectionnes?PHPSESSID=3vehd68ihivlr8idv6dsdauaq1) et l'application idoine, la liste de Rav Wolff (http://www.techouvot.com/liste_des_produits_casher_rav_wolff_pour_les_eeif-vt15225.html), l'outil de Rabbi Skahn (http://www.rabbiskahn.com/), la liste et les liens du Rabbinat de Strasbourg (http://www.cibr.fr/categories/cacherout-beth-din/telechargements/liste-des-produits-cacher) et une foultitude de listes de Rabbinats européens (http://kacher.fr/Klogos-3.htm)
Un passage sur facebook nous a permis de découvrir quelques listes supplémentaires:
"Les bons plans cachers" https://www.facebook.com/groups/447598571982808/ et le site qui va avec: http://www.lesbonsplanscachers.fr/ qui est une compilation des sites cités, de diverses interventions publiques ou privées de Rabbanim, dont Rav Wolff.
Nous sommes cependant gênés par certaines tournures, notamment les rubriques dites "produits certifiés LBPC", (alors que la rubrique n'est qu'une reprise d'informations venues d'ailleurs), le fait que certains produits soient déclarés cachers sans réserve (les speculoos, cachers pour le Rabbinat de Hollande, en omettant qu'ils sont à considérer comme halavi selon Rav Wolff, Dayan d'Amsterdam), ou encore le fait que de façon répétitive certains "tranchent" en ligne et déclarent cachers des produits parfois à la va vite.
D'autres bonnes initiatives sont à signaler sur Facebook, comme
Questions Bio K: https://www.facebook.com/groups/225140724355462/
Tous les Produits Certifiés Casher (OU, OK, etc) en Grandes Surfaces: https://www.facebook.com/groups/923223214389122/
Et bien sûr la page et le site du Beth Din de Londres: https://www.facebook.com/groups/klbdkosherdirect/ et http://www.theus.org.uk/koshersearch
Et http://www.kosher.org.uk/


Avis de recherche: soja bio cacher pour Pessa'h
Si un connaisseur peut nous expliquer quel rabbinat a autorisé l'apposition d'une étiquette "cacher pour Pessa'h" sur la boisson au soja Alpro BIO, nous serions heureux de le publier.

Nous ne confondons pas avec le "Soya unsweetened" sous la surveillance Beth Yossef (et Chomrei Hadat d'Anvers hors Pessa'h).

Pessa'h: liste du Consistoire

Pessa'h: liste du Consistoire: http://www.consistoire.org/evenement/3486.pessah-2015?PHPSESSID=d8pf1d31dch21sbt9fk62qg841


Légumes surgelés, 19 mars 2015

Le Consistoire de Paris vient d'apporter une mise à jour salvatrice, concernant les légumes surgelés:
Les légumes surgelés pouvant être produits dans des usines où l’environnement n’est pas Cacher, nous ne référençons que les marques suivantes ayant fait l’objet d’une enquête particulière .....
. http://www.consistoire.org/452.Surgeles


Extrait de notre page Notes pascales (http://www.kacher.fr/Notpasc.htm)

Quinoa à Pessa'h?
Le Hametz est un produit alimentaire à base de blé, orge, seigle, avoine, épeautre ou leurs dérivés, qui a levé ou fermenté.
Nos Sages ont déterminé que la farine de ces cinq grains qui entre en contact avec l'eau ou l'humidité va fermenter sauf si elle est entièrement cuite dans les dix-huit minutes.
Le quinoa n'est pas un de ces grains, et ne fait pas partie de la famille de ces cinq céréales et n'est donc pas considéré comme hametz.
Néanmoins, il y a deux facteurs qui doivent être pris en considération quant à la consommation de quinoa à Pessa'h.
1) En raison de la gravité de l'interdiction du hametz, les autorités rabbiniques ashkénazes médiévales ont interdit la consommation de kitniyot (légumineuses) durant Pessa'h puisqu'ils peuvent être confondus avec les grains interdits.
Cela inclue (mais n'est pas limité à): riz, maïs, soja, haricots, pois, lentilles, arachides, moutarde, sésame et graines de pavot.
Il y a une minorité d'autorités Halachiques qui considèrent le quinoa comme kitniyot, tandis que pour d'autres, le quinoa, qui est un membre de la famille des Chénopodiacées (qui comprend la betterave et des épinards) fort éloignée des Graminées dont font partie les cinq céréales interdites, n'est pas inclus dans l'interdiction de kitniyot.
2) Le quinoa est souvent cultivé à proximité de céréales qui peuvent devenir hametz, telles que l'orge. (Soit dit en passant, c'est l'un des motifs donnés pour l'interdiction originelle de kitniyot mentionnée ci-dessus.)
Il est également souvent traité dans les mêmes usines que les autres grains et il est probable que de petites quantités d'autres grains peuvent se mélanger avec le quinoa. Il est également probable que les machines ne sont pas correctement nettoyées entre le traitement des céréales et le quinoa, ce qui entraînerait un risque raisonnable que des traces de hametz se trouvent dans le quinoa.
Et récemment, les grands organismes de cacherouth ont découvert que certains agriculteurs couvrent leur quinoa avec de la paille pour empêcher les oiseaux de manger du quinoa pendant qu'il sèche au soleil, et donc qu'il peut y avoir des grains d'orge entier au sein des grains de quinoa.
Enfin, on estime que les sacs de toile utilisés pour le transfert du quinoa ont pu être été utilisés auparavant pour contenir de l'orge ou de l'avoine, qui pose à nouveau la même préoccupation.
À la lumière de ce qui précède, si vous êtes un juif ashkénaze, vous devez demander à votre rabbin si votre communauté considère que le quinoa comme kitniyot. Et que vous soyez ashkénaze ou séfarade, tout quinoa nécessitera une certification "cacher pour la Pâque" pour s'assurer que le quinoa ne pousse pas près de l'orge, ni qu'il a été recouvert de paille, et que l'usine où il a été traité et les sacs dans lesquels il a été transféré ont été correctement nettoyés et purgés de toute trace de produits céréaliers avant le traitement de la quinoa.

(Adaptation [et merci à Google] à partir d'un article de http://www.crcweb.org/alerts.php)


Remarque aux Rabbanim, courrier de lecteur.
Republié 17 mars 2015

Pour fêter un certain évènement, nous republions ici un courrier de lecteur 2012, qui n'a pas perdu de son actuailité

Suite à une production frauduleuse, un lecteur s'étonnait que le Rav "roulé dans la farine" (et ce n'était pas Pessa'h) ne fasse pas un scandale aux escrocs de la cacherouth.

Nihil nove sub soli


Quelques recommandations du Grand Rabbinat israélien pour Pessa'h. Bulletin N° 7, 5775

Le Grand Rabbinat israélien rappelle que les mixtures de maïs préparés pour la nourriture du bétail à Pessa'h peuvent contenir jusqu'à un grain de blé ou d'orge pour 500 grains de maïs, et ont un certain degré d'humidité. A ce titre-là, il est recommandé d'acheter avant Pessa'h la totalité des besoins pour la semaine de la fête, de façon à ce que le hamets éventuel soit considéré comme annulé avant Pessa'h.
Le Grand Rabbinat israélien rappelle également que la nourriture pour les animaux domestiques peut contenir du vrai hamets, et qu'il y a lieu de se procurer des produits garantis sans hamets par une autorité rabbinique.
En alimentation humaine, le Grand Rabbinat israélien met en garde sur les farines de maïs, dont il est quasiment impossible qu'elles ne contiennent pas du blé ou de l'orge moulu avec le maïs, et recommande aux rabbinats locaux de ne pas accepter d'en "surveiller" pour Pessa'h.
La farine blanche est moulue après que les grains aient été humidifiés durant quelques heures. Il y a donc lieu de craindre qu'elle soit hamets.
A notre connaissance, le papier d'aluminium n'est pas enduit de matière grasse animale ou de produit hamets.
Les ustensiles de table en plastique n'ont pas besoin de hekhcher.
http://www.rabanut.gov.il/vf/ib_items/80/Idkun577507.pdf


Hangar1 au hangar! 16 mars 2015
Le Kashrus Magazine de Mars 2015 attire l'attention sur les vodkas américaines Hangar1, qui sont macérées avec du raisin, et sont de ce fait interdites à la consommation. Et de rappeler que certaines autres vodkas américaines sont faites avec de l'alcool de raisin.
Si on rajoute le doute élevé par le Rav Landau concernant la vodka Smirnoff élaborée en Angleterre qui pourrait être halavi (http://www.codedelacacherout.com/voir_alerte_33.html), et le fait que les pays de l'Est commencent à utiliser des alcools d'origine vins pour leur fabrication de vodka, on pourrait être amené à ne plus consommer que des vodkas expressément autorisées par un Rabbinat.
Tout comme le regard sur le whisky a changé ces dernières années avec la prise en compte du vieillissement en fûts de vin.

Retour sur le passé.  Senoble et Nahalat Itshak. 15 mars 2015

Notre communiqué de juin 2011 concernant des produits frais Senoble "cacher pour Pessa'h au lait surveillé" élaborés durant le Chabbat nous avait attiré les foudres du producteur (et curieusement pas du distributeur), et un procès.
http://www.kacher.fr/ActuK2011a.htm#KL20110607
Nous pouvons aujourd'hui vous dire que la plainte a été rejetée pour raisons techniques (vice de forme dans la rédaction de l'acte d'accusation).
Quant à nous, nous maintenons que au moins 8 productions ont eu lieu le chabbat (http://www.kacher.fr/peremption2011+.jpg et http://www.kacher.fr/NI5772a.htm ), et en détenons les preuves (http://www.kacher.fr/Courrier_Senoble201401.gif).
Autres approches sur les dates de fabrication:
http://www.kacher.fr/datages.htm
http://www.kacher.fr/datages2.htm
En cette veille de Pessa'h, nous tenons à rappeler que le Rabbinat à l'origine de cette histoire est Nahalat Its'hak qui se prévaut tantôt du Rav Ouriel Bergel, tantôt du Rav Eliahou Abergel (lequel a démenti toute implication dans la surveillance de cacherouth) en Israël et a fortiori en France. Son nom apparait d'ailleurs sur d'autres surveillances que Nahalat Its'hak sans que rien n'ait été fait au plan public pour cette utilisation qu'il déclare frauduleuse de son nom.


Miel et Pessa'h. 12 mars 2015

Question de DM: Est ce que le Miel grande Surface est cachere Lepessa'h ? Merci . Shabbat Shalom

Cher D,
Merci de votre question.
Rappelons que nous ne sommes pas rabbins, pour permettre ou interdire quoi que ce soit, mais sommes prêts à partager nos connaissances sur certains produits.
Votre question ne concerne pas les miels vendus en grande surface, mais une grande partie des miels vendus dans les magasins non spécialisés.
En effet, la grande crainte sur les miels est le miel trafiqué.
L'adjonction de glucose, hamets et dans le meilleur des cas kitnyot, en fait un produit à haut risque de hamets pour les miels hors CEE, un produit à risque pour les miels de la CEE. Par contre les miels de France, non pas d'une firme française au nom ronflant, mais originaires de France sont des produits a priori sans risque de hamets.
Un Rabbin avait même sorti un miel assorti de glucose pour Pessa'h garanti Kitnyot, dont nous saisissons mal l'intérêt.

Quelques références:
http://www.kacher.fr/ActuK2014.htm#mielturc
http://www.kashrut.com/News/?alert=W263
http://kacher.fr/ActuK2014.htm#QCmiel201409 (en date du 4 septembre)
http://www.kacher.fr/ActuK2004.htm en date de Pessa'h 5764



Matsah sans gluten? 9 mars 2015
Cela existe: http://www.glutenfreeoatmatzos.com/distributors.html et
http://www.lakewoodmatzoh.com/matzoh-gluten-free
Une vraie Matsah, faite à la main ou à la machine, pour se rendre quitte de la Mitsvah de consommer de la matsah les deux premiers soirs.
Il semble que le lien ne marche plus, alors que nous l'avions testé avant de mettre en ligne. On nous a suggéré que le téléphone 00972 202 209913135 en Israel est joignable.

Pourim, dernière ligne droite? 3 Mars 2015
Vous connaissez ce dicton populaire
"Pourquoi souhaiter Pourim cacher, puis Pessa'h Saméa'h?
Pourim sera joyeux de toutes façons. Mais quant à garantir que tout ce que nos gamins ont rapporté de Michlao'h Manot à l amaison st cacher, c'est une autre question.
Pessa'h sera cacher. Le temps investi pour traquer la miette de hamets au fond des trousses et poches en atteste. Mais dire que la maitresse de maison est joyeuse de tout ce travail …"

Vous avez donc compris que ce n'est pas encore la dernière ligne droite, même si Pourim est là.
Avez-vous rappelé aux enfants de ne pas consommer des friandises au lait après le repas de viande? On a vite zappé sur ces barres chocolatées et autres douceurs qui assurent une rente à nos dentistes, mais sont en plus au lait.
Avez-vous défini avec eux, et avec monsieur quel type de produits vont rentrer à la maison: surveillance stricte d'un Rabbinat orthodoxe, surveillance d'un rabbin inconnu de Pleumeur Bodou, liste du Consistoire, liste de Rav Wolff, liste de la communauté de Rennes (http://www.accisafra-rennes.fr/Base/documents/gateauxpourim.pdf), pas de liste mais au feeling (j'te jure maman, les enfants Schtroumfenbaum qui sont religieux m'ont dit qu'ils ont mangé ça à Disneyland Samedi dernier….)

Bon Pourim!


Qui vole un bœuf … http://www.col.org.il/ 10 Février 2015
Un camionneur a refusé aux surveillants de cacherouth d'inspecter la viande qu'il livrait à partir d'un abattoir de Haïfa, et en prenant la fuite a failli écraser le Rabbin.
Métier dangereux que de s'occuper de cacherouth. D'ailleurs les lettres de bénédictions et la description de notre monde futur que nous font miroiter les mécontents de nos articles nous l'avaient appris.

Matsot: c'est parti!

Le nouveau Rav de Kfar Habad, Rav Méir Ashkenazy, qui succède à son père, en visite dans la fabrique de Matsot de Kfar Habad et la fabrique de Matsot de Dnipropetrovsk en Ukraine.


Poulet cacher, de l'élevage jusqu’à l'emballage

Le site "les codes de la Cacherout" propose une vidéo sur le poulet cacher, de l'élevage jusqu’à l'emballage.
Beau en théorie, il semble qu'il s'agit des critères de rabbinats israéliens, et on aimerait savoir quels sont les rabbinats français qui surveillent autant de détails.
https://www.youtube.com/watch?v=oyKGB7rXDSY


7 Janvier 2015 . Quenelles à la viande? Retoqué 1er Février 2015


Un consommateur a eu la désagréable surprise de sentir un fort goût de poulet dans des quenelles de brochet achetées en décembre 2014, de la Maison Desmaris, "sous la surveillance de Moshé Alloun". D'autres adultes de son foyer ont également fait le test et trouvé odeur et goût de poulet.
Voulant en avoir le cœur net, notre correspondant a fait analyser son paquet de quenelles de brochet, dans lequel a été trouvé par analyse ADN
Plus que 0.5% de poulet
Plus que 0.5% de dinde
Plus que 0.5% de bœuf.
Soit plus que 1.5% de viande non cachère dans un produit supposé être du poisson.
Nous avons appris que le Rabbin Teboul a fait supprimer sans tambour ni trompettes ces quenelles du menu des restaurants de Lyon, en attendant les résultats de ses investigations.
L'entreprise en question travaille effectivement de la viande de volailles, et aussi crevettes et morilles qui n'ont pas été recherchées par ADN.
Bien que le produit fasse probablement l'objet d'un rappel, nous invitons tout gourmet qui pourrait en avoir stocké à consulter les Rabbinats concernés avant de les cuisiner, et ne pas se laisser endormir par des boniments.
Il y a effectivement goût de viande, et même en présence de moins de 1/60ème, le goût serait suffisant pour invalider le produit.
Les puristes nous diront qu'il faut faire goûter le produit par un connaisseur non juif (et non au courant de l'embrouille…) pour affirmer qu'il y a goût de viande non cachère. Et les super puristes diront qu'il faut faire une nouvelle analyse quantitative pour déterminer les proportions exactes de poisson et de viande. Vous avez de l'argent à investir? Notre consommateur estime lui avoir déja trop dépensé.
On peut penser qu'il s'agit d'une erreur d'étiquetage, mais cela laisse supposer qu'Alloun laisse ses étiquettes à la disposition du fabricant, qui fabrique à sa guise les lots cachers.
On peut penser que le surveillant n'était pas là en début de fabrication, et a laissé au fabricant le soin de "nettoyer" ses installations, ce qu'il n'a pas fait, en laissant d'importants restes de fabrications précédentes à la viande. Cela amène là encore à se questionner sur les conditions de surveillance effectuée par ledit rabbin.
Petit indice supplémentaire: les dates de fabrication.
Saumon: mercredi 16 juillet 2014, et brochet: mardi 20 mai 2014
Or les bons usages de la cacherouth veulent qu'on travaille un lundi tôt matine, après les 24 heures de repos hebdomadaires. Là encore, une barrière a sauté.
Yehouda Alloun nous a fait remarquer avec son amabilité légendaire que les dates 16 juillet et 20 mai 2014 sont les dates de congélation, et que les produiits ont été élaborés la veille, qui est un jour férié. Ceci apparait d'ailleurs sur les numéros de lot, que nous n'avions pas cru nécessaire d'analyser. Autant pour nous.
Il nous a également confirmé que d'autres analyses sont en cours, avec le Rabbi Teboul, et "nous manquerons pas d avertir les consommateurs".
Voici les pages 1 et 2 de l'analyse ADN initiale.
14 Janvier: Rectificatif ou mise au point?
De bons amis ont attiré notre attention sur la portée des tests ADN.
Coté technique d'abord, avec Technique ADN: http://www.rts.ch/emissions/abe/test/3362131-le-type-de-viande-des-kebabs-le-test.html
(Première minute…)
Et http://www.processalimentaire.com/Qualite/Detection-des-especes-quelles-methodes-a-disposition-22869
Côté interprétation, avec le devoir d'envisager que la présence d'ADN de poulets soit liée à la présence d'oeufs http://www.test-achats.be/alimentation/supermarches/en-direct/viandes-et-fraudes
Et comme les oeufs de dinde ne sont pas légion, et les œufs de bœufs restant à inventer, une approche de la compréhension de résultats de tests inattendus:
<< Il ne s'agit pas forcément de fraude mais dans certains cas d'une contamination des lignes de production mal rincées>>
http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/du-porc-dans-des-plats-a-base-de-viande-de-boeuf-en-belgique_1573282.html
Nous en arrivons donc à 0.5+0.5 % de viande inattendue dans des quenelles de poisson, et nous attendons avec vous les conclusions du Rabbinat de Lyon.

Lien vers le communiqué du Rav Teboul concernant cette affaire.
=-=-=-=-=--=

1 Février:
Nous avons fait état du communiqué de Rav Teboul dès qu'il nous est parvenu, le 22 janvier, confirmant la "hezkat cacherouth" du lot 14139 de quenelles au brochet sous la surveillance de Rav Moshé Alloun, en nous réservant le temps d'analyser les documents mis en circulation par Yehouda Alloun, et qui ont servi au Rav à déterminer la position du Beth Din de Lyon: contre analyse quantitative (http://www.kacher.fr/anal20150122.pdf), lettre du producteur Desmaris (http://www.kacher.fr/Desmaris20150122.pdf), lettre du laboratoire Ampligene (http://www.kacher.fr/amplg20150122.pdf).
Les éléments de discussion que nous allons rapporter ici ont été soumis au Rav Teboul le 27 janvier, par mail.

Les dernières analyses ne peuvent pas contredire les premières, mais les préciser:
Les premières détectaient de l'ADN de poulet et de dinde et de bœuf à des taux (un peu) supérieurs à 0.5%, les secondes à des taux (un peu) inférieurs à 0.5%.
Il n'en reste pas moins que un taux de 0.4% signifie que dans une préparation de 1000 kilo, il reste 4 kilo de viande X, soit plus d'une dizaine de kilo de la préparation de quenelles précédentes. Nous sommes persuadés que peu de Rabbanim accepteraient ceci de leurs exécutants, et ne se pareraient pas du qualificatif de 100% mehadrin.
Par ailleurs Yehouda Alloun ne témoigne pas sur les conditions de préparation et de surveillance (j'étais présent, j'ai veillé à ce que … , les quenelles ont été scellées jusqu'à emballage … etc) mais fait décrire son travail par le producteur, dont le langage est loin d'être messia'h lefi toumo. Mr Desmaris dans son courrier du 14 janvier y rapporte des précisions auxquelles un producteur moyen n'accorde pas d'importance, et nul doute que les termes en ont été écrits à la demande de A. Notre propre courrier du 9 janvier était resté sans réponse.
Mr Desmaris y apporte cependant quelques éléments inattendus: il innove un nouveau chapitre de biologie moléculaire en affirmant sans sourciller que l'ADN de dinde est présent à cause de la grande quantité d'œufs de poule dont sont faites les quenelles. (Nous lui avons écrit depuis, pour savoir sur quelles bases scientifiques il assène ce postulat, mais les mails semblent moins bien marcher entre Toussieu et Paris qu'entre Toussieu et Viileurbanne).
Enfin, dans ce courrier, alors qu'il n'a pas connaissance de la contre analyse et de la notion que du lait a pu être incorporé aux quenelles avant analyses, il admet que même après nettoyage consciencieux et ébullition des instruments faits par son équipe, il puisse rester 0.5% d'ADN de viande, donc une quantité non négligeable, soit dans une préparation de 1000 kilo 5 kilo au moins de viande de dinde, 5 kg au moins de viande de bœuf. Libre à lui de gérer son entreprise comme il l'entend. Là où le bât blesse, c'est qu'en rendant public ce document, A entérine lui aussi l'idée qu'après un nettoyage maison, et une "ébullition" du système, il puisse rester une quantité non négligeable de viande étrangère.
Pire encore. On y apprend que en 3h15, A a surveillé les quenelles pour son frère, Rav Moché Alloun.
Portant, il y a peu, une fabrication de quenelles sous la houlette du Beth Din Beth Yossef, a été suspendue, compte tenu des coûts exposés par le temps de nettoyage et de cachérisation par les surveillants de cacherouth: plus d'une journée. Il en va de même pour un audit d'une fabrication de quenelles qui aurait pu être fabriquées sous la surveillance du Beth Din de Lyon, mais n'a jamais été réalisée à cause des coûts élevés de fabrication liés au temps de nettoyage et cachérisation.

Un courrier joint du laboratoire Ampligene (http://www.kacher.fr/amplg20150122.pdf) nous apprend que les analyses, comme les contre analyses, auraient été faites non pas sur la barquette entière fournie par le consommateur plaignant, mais sur une préparation cuite avec du fromage et du lait qui l'accompagnait. Ceci malgré le fait qu'il y est mentionné "barquettes sous atmosphère". Soit.
Mais dans ce cas, si on se fie à la recette de préparation du site Desmaris, (http://www.desmaris.eu/?cat=2), il aurait plus de poids de lait et de fromage que de quenelles, et les taux de dinde serait alors non plus proche de 0.5 mais de 1% d'ADN, soit 10 kilo de viande de la production précédente.
Encore faut-il y croire. Le lait peut effectivement contenir de l'ADN des cellules de la glande mammaire de la vache. En quelle quantité? Si l'on compare le nombre infime de cellules qui se déposent au fond d'un litre de lait au nombre de cellules présentes dans un kilo de viande, il faut boouucoouup de lait pour donner des traces proches de 0.5%.


Nous avions conclu notre courrier au Rav Teboul en disant:
Croyez nous, nous ne tirons aucun intérêt de ce que nous publions, et ne cherchons pas la tête de Yehouda Alloun. Juste qu'il admette qu'il a pu se produire quelque part une erreur.
Tant il est vrai qu'on ne prête qu'aux riches.
Notre parution initiale est présente à http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#quenelles20150107.
Nous y avons apporté des faits, tenté de chercher une explication, et n'y avons porté aucun jugement. Nous avons été jugés et lapidés en place publique pour avoir informé le public, et pour avoir par notre parution permis d'enclencher une contre analyse. Nous n'avons pas dit notre dernier mot sur cette situation.

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Pour les partisans de la théorie du complot:
On pourra s'étonner que le 7 janvier A prétend que des analyses sont en cours. (https://www.facebook.com/groups/447598571982808/765115556897773/)
Pourtant, le Labo Ampligene ne "réceptionne" l'échantillon à analyser que le 12 janvier, date de réception de la seconde analyse? Il y a-t-il eu une première (seconde) analyse dont le résultat n'aurait pas convenu, amenant à se rabattre sur les restes du premier échantillon du 18 déc 2014?
Pourquoi sur ces résultats est-il mentionné que l'échantillon a été réceptionné non dans son emballage d'origine, alors que l'entête a précisé "congelé sous atmosphère"?
Pourquoi ces résultats du 21 janvier portent ils le nom de fichier "AMP1501-66_AMP15-19_v2 rav moshe alloun", c’est-à-dire version 2 du 21 janvier, et en en tête la mention "annule et remplace, veuillez détruire l'exemplaire précédent"? Tout comme la lettre d'explication des résultats "Courrier Mr le rabbin Moshe. ALLOUN 21.01.151 numero 2"
Documents:
Analyse initiale 1 et 2 , Lettre fabricant Desmaris, contre analyse, courrier du laboratoire.

Le patrimoine français est bien défendu. (25 Février 2015)

Suite à l'histoire des quenelles de janvier 2015, nous avons écrit au producteur, la Maison Desmaris, "Entreprise du Patrimoine Vivant" pour comprendre en quoi la présence d'œufs de poule pouvait faussement positiver la recherche d'ADN de dinde.
Mr Desmaris, auteur de cette allégation dans un courrier du 14 janvier (http://www.kacher.fr/Desmaris20150122.pdf), a bien voulu nous répondre enfin,
"Je viens d’avoir le Rabin Alloun au téléphone
Je n’ai pas à vous répondre ni à vous lire
Merci de vous adresser directement au Rabin Alloun
Cordialement"
Nous avions estimé (http://www.kacher.fr/ActuK2015.htm#quenelles20150107) que le courrier dudit sieur du 14 janvier était loin d'être spontané et que " nul doute que les termes en ont été écrits à la demande de A.". Le nouveau courrier de Mr D semble directement sorti de la bouche du "rabbin".
Un tel refus d'explication semble navrant de la part d'un dirigeant d'entreprise.
Si un lecteur peut obtenir réponse, demandez lui aussi pourquoi les quenelles "quicontiennent30%d'œufs" n'ont plus trace d'ADN de poulets ni d'œufs sur la contre analyse effectuée par le "rabbin".
Nous ne laisserons pas ces quenelles finir en eau de boudin.

Pim's Réchauffé

Hello, Nous habitons a New York et nous avons commencer a manger des pims a la framboise en pensant que s'ils étaient sur la liste du consistoire ils devaient être aussi cachere ici. Ils sont fabriqués en Belgique  Or nous venons seulement de nous rendre compte qu'il y a du lait dedans. Nous mangeons halav chamour. Pensez vous que les pims vendus en France ont la mention "contient du lait" aussi. Et si c'est le cas pourquoi les pims sont ils mentionnes parve dans la liste du consistoire? Merci de votre réponse

27 Février 2012. Pim's sans lait
A la demande d'un lecteur, nous avons interrogé le Rabbin Eliezer Schneebalg d'Edgeware concernant la mention de lactose et protéines du lait dans les Pim's Framboise (LU - Kraft).
Le Rav nous a fait parvenir la réponse suivante:

La recette de nos Pims ne contient pas de lait, tout comme les Pims standard, cependant Kraft food annote « lait et protéines de lait » en fin de liste d’ingrédient en tant qu’allergène potentiel. Nous faisions supprimer ces mentions afin de ne pas inquiéter les consommateurs, étant donné que les traces de lait sont infinitésimales et en aucun cas nuisible au caractère parve des biscuits.
Lors de la dernière fabrication de Pims, Kraft food a pris l’initiative de réimprimer les emballages sans nous faire valider les listes d’ingrédients au préalable, donc cette mention a été ajoutée. Maintenant que les emballages ont étés imprimés et les produits emballés nous ne pouvons rien faire.
Sachez cependant, qu’après un audit complet fait après cet incident, nous vous confirmons que les Pims ne contiennent pas de lait.
Restant à votre disposition pour tut renseignement complémentaire.
Cordialement
Kind regards

Conférence de Rav Wolff mise en ligne.

La conférence sur la cacherouth de Rav Wolff de décembre 2014 est en ligne:
http://www.akadem.org/sommaire/themes/vie-juive/judaisme-au-quotidien/l-alimentation/cacherout-les-questions-qui-fachent-08-12-2014-65575_314.php



3 Janvier 2015 Pour commencer l'année du bon pied

Pour commencer l'année du bon pied, et en attendant d'avoir concocté notre bilan d'activité 2014, voici une bonne nouvelle:
le nouveau logo du Rav Amram Haï, Dayan à Marseille, ici apposé sur une production de lait surveillée depuis le début de la traite.. On notera que la marque "FleurAlpes" a disparu, laissant la place à un sobre SB, évoquant les initiales Simon Belhassen, fondateur de la maison.
L'estampille sanitaire indique une production dans une installation précédemment utilisée par Fleur Alpes.
L'emballage est également daté et marqué à l'encre.

30 Décembre 2014 . Coca Life, Mise au point

Suite à de nombreuses questions, nous signalons que le Beth Din de Londres permet le Coca Life.
(Sources: https://twitter.com/klbddirect/status/507532089231962112 et http://www.kosher.org.uk/koshersearch)



23 Décembre 2014 . Aux sucres naturels de fruits.

Dalfour, de bonnes confitures et coulis de France aux sucres naturels de fruits.
On pourrait être tenté de penser que s'il existe en version cachere, (Hatam Sofer de Bné Brak) c'est que tout est cachere. Mais…
Au sucre naturel de fruits? Vous voulez dire au sirop concentré de jus de raisin?
C'est donc non cacher sans surveillance. Même si c'est 100 pur fruits.
Au fait, Hatam Sofer de Bné Brak?


Laitages.16 Décembre 2014 Notre cadeau de 'Hannoucah 5775.

Ceci tient lieu de mise à jour pour notre page http://kacher.fr/Kdo_Hannukah73.htm "Cadeau de 'Hannoucah 5773"

Plusieurs lecteurs nous ont demandé en cours d'année des références en matière de laitages au lait surveillé ('Halav Israël).
Un certain nombre de productions de rabbinats européens sont au dessus de tout soupçon pours leurs production lactées, et mazkirim lachevach:
Kedassia de Londres,
Machzikei Hadat d'Anvers
Rav Yossef Itshak Pewzner de Paris
Rav Yrmiahou Kohen de Paris pour ses fabrications en Italie
Rav Itshak Kats (KIF: Kehal Yereim Paris)
Rav Yechia Teboul de Lyon et Rav Itshak Belinow de Milan pour les fromages de la Société Mets et Traditions (France)
Rav Gross et le CAR pour une production de lait en pack faite en Pologne.
Enfin il y a eu cet été 2014 une production de fromage râpé au lait surveillé depuis la traite par le Rav Ralbag.

Pour plusieurs de ces références, nous avons des contacts avec soit les rabbins, soit les commerciaux, soit les surveillants.
Il existe bien d'autres productions, pour lesquelles nous n'avons pas de référent. Notamment pour les nouvelles productions.

Que ceux que nous avons oubliés nous pardonnent, et que Hashem pardonne à ceux que nous avons exclus, sachant que seul votre Rav peut vous renseigner sur la solidité (et la stabilité) d'une surveillance rabbinique.

Il convient pour compléter cette énumération de mentionner la surveillance de Rav Haï Amram de Marseille, qui a repris la surveillance d’un certain nombre de produits lactés autrefois sous surveillance du Rav Seckbach.
 


Lire un certificat. Salades et chemitah . 9 Décembre 2014

Ici deux salades en petit pot préparées par Yarden.
C'est en petits caractères que l'une, le houmous, est garantie par le Badats Yerouchalaïm, qui ne s'appuie pas sur le Heter Mekhirah, la vente des terres agricoles à un non juif pour l'année de Chemita.
Et en caractères non moins grand que les autres sont garanties par le Rabbinat de Kiryat Gat où il faut chercher pour déchiffrer la mention "heter mekhirah", que tout le monde n'accepte pas.

Lire un certificat. Salades et chemitah 2. 9 Décembre 2014

A votre gauche, des salades préparées par Strauss, sous surveillance du OK, Mehadrin, sans problème de chemitah (Matbbucha, Houmous et avocats pour les photos qu enous avons reçues)..
A votre droite, des salades préparées par Strauss, sous surveillance du Rabbinat de Carmiel, autorisées par Heter Mekhirah (choux et aubergines pour les photos reçues)
Cliquez sur les photos pour agrandir.







Cacherouth du Whisky, 20 Novembre 2014 http://kosherliquorlist.com/blog/?page_id=4
Le Rav Shmouel Semelman du Rabbinat de Jérusalem publie sur son site un long article sur la cacherouth du whisky.


Quelques notes sur la Chemitah. 21 Octobre 2014

Quelques notes sur la chemita, à partir de documents publiés par le Beth Din Tsedek de la Eda Haredit de Jérusalem.
L’année de Chemita est caractérisée par l’arrêt des travaux agricoles en Terre d’Israël la septième année.
Il est interdit de labourer, semer, planter, récolter, même ce qui aura poussé spontanément, dans les champs de la Terre d’Israël appartenant à un juif. Les champs sont déclarés « ouverts » et tout un chacun doit pouvoir y pénétrer pour ramasser quelques fruits, sans possibilité de les stocker ni les commercialiser. Les produits agricoles récoltés en contrevenant à ces lois sont également interdits à la consommation.
Alors que pour les légumes les interdictions couvrent l’année 5775, pour nombre de fruits, les récoltes de l’hiver 5776, l’année suivant la Chemita, seront interdites comme ayant poussé durant l’année de Chemitah. La transformation en denrées de longue conservation (congélation, boite de conserve, jus de fruits…) peut faire jouer les prolongations
L’observance du repos de l’année chabbatique demande de très gros efforts à ceux qui vivent de l’exploitation agricole, et aussi quelques efforts de la part des consommateurs qui n’ont pas tous les produits habituels, et surtout pas aux prix habituels. (suite)



Scout un jour ...

La liste du Rav Wolff est reconduite officiellement, précédée d'un avertissement qui en dit long:
NOUVELLE LISTE DES PRODUITS CACHER DE RAV WOLFF VALABLE JUSQU AU 30 AOUT 2015
ATTENTION TOUTE REPRODUCTION INTERDITE MEME SUR RÉSEAUX SOCIAUX OU BLOGS , VEUILLEZ SVP N'INDIQUER QUE LE LIEN INTERNET VERS CETTE PAGE

LA PRÉSENTE LISTE S'ADRESSE, À LEUR DEMANDE, AUX EEIF (Eclaireuses et Eclaireurs Israélites de France) DANS LE CONTEXTE PARTICULIER DE L'ÉLOIGNEMENT GÉOGRAPHIQUE D'UNE GRANDE COMMUNAUTÉ JUIVE, RENDANT AINSI DIFFICILE L'APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS SOUS SURVEILLANCE.

CETTE LISTE N'A DONC EN AUCUNE MANIÈRE VOCATION À REVÊTIR UNE PORTÉE GÉNÉRALE. ELLE N'A DE VALEUR QUE DANS L'IMPOSSIBILITÉ AVÉRÉE ET VÉRIFIÉE DE SE PROCURER DES PRODUITS ALIMENTAIRES SOUS SURVEILLANCE PERMANENTE.

CETTE LISTE A ÉTÉ RÉALISÉE PAR RAV ÉLIÉZER WOLFF, DAYAN D'AMSTERDAM, EN CONCERTATION AVEC LES RABBANIM ET ORGANISMES DE CACHEROUT OPÉRANT DANS DIFFÉRENTES USINES.

Elle est disponible sur le site http://www.techouvot.com/liste_des_produits_casher_rav_wolff_pour_les_eeif-vt15225.html.

... et ne représente pas la position de la Rédaction de K.Acher, si ce n'est dans son avertissement.
Après avoir cité l'avertissement de Rav Wolff en prologue de sa liste, nous avons parcouru la liste et trouvé un second avertissement en guise de conclusion:
<<
Il reste évident qu'à priori il faut acheter des produits avec une bonne surveillance rabbinique assurant le contrôle complet des
ingrédients, du Halav Israël, du Bichoul Israël et du Afiat Israël. Il n'en reste pas moins que cette liste éditée pour les EI reste le fruit
d'une enquête minutieuse que j'ai mené pour permettre à des jeunes, éloignés des centres de Tora et venant de différents horizons, de
tenir le minimum commun, ainsi que le définissait Gamzon.
>>

Et dans la même logique, la liste des Antilles commence ainsi:
<< LISTE DE CACHEROUT POUR LA GUADELOUPE ET LA MARTINIQUE TENANT COMPTE DE L’ELOIGNEMENT GEOGRAPHIQUE DES ILES PAR RAPPORT A LA METROPOLE, RENDANT DIFFICILE L’APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS SOUS SURVEILLANCE.
>>

Difficile d'être plus clair.


Quelques données sur les médicaments et la cacherouth
Voici un guide sur les médicaments et la cacherouth en deux parties: 1  et 2 .

Bilan 2014

 

Lire encore: Actualités de la cacherouth 2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007  - 2008 - - 2009 - 2010 - 2011 -- 2012 -- 2013 -- 2014

Un dossier préparé par K. Acher