La cacherouth

Un dossier préparé par K. Acher
Pour une lecture plein écran, ouvrez http://www.kacher.fr   dans votre navigateur.
Mise à jour le

Rav Moché Feinstein et le lait surveillé

 

Rav Moché Feinstein et le lait surveillé: un courrier peu diffusé de 1968

Traduction de Igrot Moché,
Rav Moché Feinstein,
Volume 8
Yoré Déah 4ème partie,

En ce qui concerne le lait, cela fait des années que les gens craignant D.ieu de Toronto ont mis en place une production de lait et produits, laitiers surveillés depuis la traite.
Ces derniers temps, cet usage s'est émoussé, au prétexte du coût un peu élevé, et beaucoup prennent du lait "des compagnies", même parmi ceux qui depuis des années ne consommaient que du lait et des fromages au lait surveillé.
Et même s'il y lieu d'être moins rigoureux dans ce pays où il est interdit de mélanger du lait d'un animal impur à du lait de vache, (comme expliqué dans les références xxx), ce n'est qu'en cas de grand besoin (comme mentionné dans les références en question qu'un homme scrupuleux doit être rigoureux sur le sujet du lait surveillé, et qu'un directeur d'institution scolaire ne doit acheter pour les élèves que du lait surveillé, même si la situation financière n'est pas la meilleure, car cela fait partie de l'éducation que les élèves voient à quel point les Bné Torah doivent être rigoureux, même sur un simple doute d'interdiction, et ils en apprendront à craindre les interdictions. Toutes les dépenses de la Yéchivah sont en effet destinées à élever des générations fidèles à Hachem et à sa Torah, et en matière d'éducation, il n'y a pas d'économies à faire) et cette condition n'est pas rencontrée à Toronto, même si le lait est plus cher.
Maintenant, dans les endroits éloignés où il ne se trouve pas de possibilité de lait surveillé industriel, ou qu'il n'est pas aisé pour un particulier de surveiller une traite, on pourra se tourner vers le lait industriel non surveillé, comme mentionné dans les références plus haut.
Plus particulièrement, ceux qui ont toujours pris du lait surveillé doivent prendre en compte la situation de "neder" (vœux) occasionnée par la pratique d'une bonne action répétée trois fois (…).
Et ce n'est pas parce qu'une permission a été donnée pour le lait qu'elle s'étend aux produits fromagers. Il y a lieu sur ce sujet de se renforcer et d'élargir le cercle des consommateurs de fromages cachers afin que les prix puissent retrouver un cours plus bas.
Que par le mérite de l'empressement à accomplir les commandements de D.ieu nous puissions mériter la délivrance complète à laquelle nous aspirons depuis tant.
28 Tamouz 5728 - (1968)

Un dossier préparé par K. Acher